Amour Solidaire #665

Hi,

baskets nike racer women

Me voilà revenue. Une pause par tristesse, par besoin, mais je me suis dit qu’il fallait aussi reprendre le chemin de l’écriture, du quotidien car c’était devenu délicat de regarder non stop les infos et d’être passive.

Mercredi dernier je me suis envolée, une petite pause, avant que cela arrive. J’étais partie rejoindre une de mes meilleures amies à Abu Dhabi pour le weekend du 11 novembre (Enfin le VIADUC).  J’étais ravie de ces jours sous un soleil de plomb. J’étais ravie car j’allais enfin découvrir son univers. (Je vais essayer d’être légère aujourd’hui). J’étais ravie…

Je trouve malheureusement que, comme beaucoup de gens au final, j’ai une vision très “occidentale” du monde et de comment il devrait fonctionner. Néanmoins, je crois que j’ai eu la chance, par le biais de mes études, de voyager et de rencontrer des personnes d’origine et de culture bien différentes à la mienne me permettant, j’espère du moins (ahah…), d’être plus ouverte. Certes, je n’ai pas vécu dans des pays très différents de ma propre “culture”, je suis restée du côté occidental de la force. J’espère un jour compenser cela, si j’en ai l’occasion.

Je ne dirais pas que je suis fermée aux autres visions, au contraire, je suis juste “ignorante” de celles-ci (je n’ai pas honte de le dire). Je les connais mal mais, justement, par le biais de ces rencontres et de ces amitiés, j’effleure la différence, la vision de ces “autres forces” (Star Wars revient, je suis prête je crois). J’adore ça et je me rends compte à quel point je sais si peu de chose sur ce qui m’entoure, à force de me regarder le nombril ou de percevoir tout en fonction de “mes critères d’occidentaux”.

La différence culturelle, je la connais, je n’ai pas été éduquée dans une bulle en France, mais je parle plutôt de la différence bien au-delà de nos frontières. Avant de partir pour les Emirats Arabes Unis, je me suis aperçue que ma vision du Moyen-Orient était particulièrement négative et corrompue par ce que j’entendais, lisais, voyais dans les médias. En fait, je ne comprenais pas, je ne savais pas.

Alors même que je sais que mes amies conduisent, ne portent pas le voile, sont finalement “quasiment autant libres” que moi à Paris, avant le départ, je n’ai pas pu m’empêcher de poser plein de questions : “Est-ce que je peux prendre et porter des shorts ? mais tu vas conduire ? on a le droit de prendre une chambre d’hôtel sans homme ? ah donc le vendredi c’est votre dimanche ?”

Allo Anne la blonde ? Non je ne sais pas mais je me suis sentie si “ignorante”. Les Emirats ce n’est pas ça. Mes amies conduisent leur voiture sans problème, ne portent pas le voile, ne se font pas lapider parce qu’elles ne prient pas, portent des petits shorts, des débardeurs… et vous savez quoi ? On peut se baigner en bikini sans soucis sans attirer la police des moeurs. Non je plaisante, mais je réalise que  j’étais totalement à côté de la plaque.

Alors oui, OUT la bouteille de vin comme cadeau, mais IN la vraie connaissance en immersion. J’ai attendu tant de temps que ça pour m’apercevoir que non, l’occident ne fait pas tout et nos propres modes de vie ne devraient pas être une jauge pour juger ou comprendre les modes de vie de nos voisins (lointains ou pas).  J’ai ouvert un peu mieux mes yeux, j’ai laissé mes préjugés et le petit cadre occidental à l’aéroport afin de profiter et m’imprégner.

Et forcément, c’était un peu plus drôle, c’était un peu plus amusant (oui on m’a beaucoup reproché l’emploi de ce mot…je ne le regrette pas). Je ne dis pas que tout est parfait, mais je réalise à quel point il est important de comprendre chaque spécificité locale avant de venir avec nos bons gros sabots d’occidentaux, d’imposer notre vision du “voilà comment ça devrait fonctionner” et de juger bêtement. Cela génère de la peur, car c’est différent, car on ne comprend pas bien comme cela fonctionne. Au final, ce dont nous avons besoin, ce n’est pas uniquement de la “tolérance”,  mais bien  de l’ouverture d’esprit. J’aimerais en faire plus preuve à l’avenir et j’espère pouvoir partager prochainement avec vous cela, même si je m’attends à quelques réactions mitigées.

Bien entendu nous avons chacun nos opinions, nos positions politiques, c’est pourquoi j’ai décidé d’exprimer la mienne sur ce point (suite à mes posts Instagram dans la Grande  Mosquée d’Abu Dhabi). Je crois qu’il est profondément essentiel de comprendre les spécificités de chaque pays, chaque culture avant de vouloir bêtement appliquer un modèle politique, aussi brillant et respectueux de l’Homme soit-il. Respecter ces spécificités ne me transforme pas pour autant comme une personne aveugle aux inégalités et aux autres dysfonctionnements. Je les comprends, cela m’effraie naturellement moins, je peux ne pas les accepter. En tout les cas, cela me rend juste plus ouverte d’esprit pour voir que l’universalité d’un modèle n’existe pas dans la réalité. S’adapter tout en comprenant, voilà ce que j’aime faire dorénavant.

Bref, le manque de connaissance ou l’incompréhension provoque la peur. C’est naturel d’avoir peur de ce que nous ne connaissons pas. C’est pour ça qu’il est important de rester OUVERT et de se cultiver en apprenant à connaître et à comprendre afin de ne plus juger ni d’avoir peur de “cet inconnu”. Ne nous refermons pas sur nous-même, notre société est si belle lorsqu’elle s’ouvre à l’autre et qu’elle apprend de l’autre. J’aimerais rester sur ces pensées malgré les évènements du 13 novembre, la peur engendre les pires réactions, si nous parvenons à maintenir notre ouverture et notre compréhension de l’autre, nous lutterons à notre manière contre le terrorisme.

baskets nike racer womenbaskets nike racer womenbaskets nike racer women
T-shirt – Zara (similaire ici et là)

Sac – Souvenirs

Baskets – Nike Racer (similaire ici ou là)

Jupe-short – Zara
baskets nike racer womenbaskets nike racer women

Oui cette tenue est totalement décalée par rapport à la météo française, mais à Dubaï, la semaine dernière, c’est plus qu’aproprié. Honnêtement, j’ai pris un malin plaisir à ressortir mes shorts et mes sandales lorsque j’ai fait ma valise. Bon cela dit sur place, ce n’était pas évident d’affronter la chaleur.. brûlante. Les sandalettes étaient sympa mais, je me brûlais avec le sol. Résultat, j’étais bien contente d’avoir emmené aussi cette paire de baskets très fines et confortables.

Contrairement à ce que l’on s’imagine, porter des tenues légères à Dubaï ou Abu Dhabi ne pose aucunement problème, au contraire c’est plus la norme. En tout cas, ce retour éclair aux jambes et bras découverts m’a rappelé à quel point l’été me manquait. Heureusement que nous pouvons encore faire du sport en short et t-shirt, sinon le temps me paraîtrait bien long jusqu’au printemps prochain… Le soleil, le ciel bleu, me réconfortent toujours 😉

 à très vite

Ne vous arrêtez pas là !

So Close #855

So Close #855

Hi, J’espère que vous allez bien ? Je m’excuse par avance du rythme un peu chaotique des articles en mars…
Shallow #849

Shallow #849

Hi, J’espère que vous allez bien ET que vous avez passé un bon weekend 🙂 ! Comme la semaine dernière,…
Table for One #820

Table for One #820

Hi, J’espère que vous allez bien ? J’ai cru comprendre qu’il neigeait pas mal dans le Nord de la France…

12 réflexions sur “Amour Solidaire #665”

  1. Ton opinion sur le monde me plait beaucoup. Quand je pense que se sont des gens, des jeunes comme toi que ces bêtes immondes ont frappé, çà me fait bondir d’injustice…

  2. Je n’ai pas voyagé à Dubai ni aux Emirats mais dans d’autres pays de culture arabes comme le Maroc et la Jordanie.
    Par contre, il faut parfois se méfier de nos expérience de touristes ou car on a pas parfois plus de liberté que les locaux et ce sans le savoir !
    Par exemple, j’ai pu sans problème dormir dans un hôtel avec mon compagnon sans être marié. Mais, j’ai un collègue française qui est avec une marocaine qui vit à Casablanca, mais tant qu’ils ne sont pas mariés, il ne peuvent pas louer une chambre d’hôtel ensemble… pas très pratique du coup ! Car au Maroc, il est interdit aux personnes de nationalité marocaine et de sexe opposé de partager une même chambre hors mariage !

    Sur un autre plan, ce que j’ai pu observer en Jordanie était vraiment marquant car selon les lieux : j’ai pu voir des musulmanes voilées portant jean moulant et string qui dépasse au nord du pays près de la mer morte, mais des femmes en voile intégral sur la plage se baignant avec leurs enfants au sud, où le pays est plus conservateur, (alors que les touristes se baladent en short et maillot de bain à côté). Donc même dans un même pays, ce n’est pas pareil partout !
    Après tout ça pour dire que oui, il ne faut pas tout voir avec notre oeil occidental et ne pas juger trop vite. Le voyage nous apprend à être plus tolérant. Après, j’ai toujours un peu de mal de voir que les femmes ne sont pas libres partout de faire ce qu’elles veulent librement 🙂

  3. Je suis complètement d’accord avec toi. Lorsque tu écris: “s’adapter tout en comprenant, voilà ce que j’aime faire dorénavant” ; c’est exactement ça ! L’ouverture d’esprit est tellement importante, je me dis qu’on n’en a jamais assez en fait… C’est vrai, comment peut-on juger quelque chose que l’on ne connaît pas ? Alors que les différences culturelles sont souvent l’occasion de si belles découvertes ! Chaque petite chose à laquelle on s’ouvre nous change un petit peu, nous donne plus de relief en quelque sorte… C’est un très bel article, ça me fait toujours autant plaisir de te lire, alors merci pour ton naturel et ta spontanéité 🙂

  4. J’aime voyager pour découvrir d’autres cultures, mais j’essaie également de garder à l’esprit que malgré tout, en tant que voyageuse, mes conditions de découverte sont particulières et ne reflètent pas toujours la vérité vraie du quotidien des gens. (souvenirs de mon voyage en Egypte il y a quelques années, où je me rends bien compte, même en m’étant baladée dans Le Caire et pas seulement dans les sites archéologiques, ce que tout le monde n’avait pas pu/souhaité faire, que la vision qu’on a eue du pays n’était pas tout à fait celle du quotidien des Egyptiens (hors upper-class et expat). )
    Visiter un pays du Golfe doit être assez fascinant !

  5. Je viens de lire ton article alors que je cherchais justement quelque chose vecteur d’espoir, de “beau”, ou simplement de légèreté… Merci, grâce à toi c’est gagné ! J’ai été très heureuse de lire ton texte, je trouve ta réflexion super… Merci encore, ça fait beaucoup de bien :). Je pense que tu as tout compris, l’essentiel c’est d’être ouvert pour dire non à la peur et au repli sur soi… A bientôt !

  6. Coucou Anne,

    Ton article est très juste et je rejoins les autres sur ton état d’esprit ouvert au monde. Mais personnellement je n’ai pas la même vision que toi … Je travaille dans une petite ville de haute savoie ou il y a beaucoup d’immigrés maghrébins et turques et les femmes sont toutes voilées, les femmes sont obligés d’avoir des femmes en soins (je suis Kiné ) et oui j’ai entendu après Charlie hebdo dans un bar que c’était bien fait pour nous les français…. Du coup je le reconnais mon état d’esprit n’est plus aussi ouvert que le tien mais du coup ton articule m’as ” rassuré ” et me donne envie d’en découvrir un peu plus, ailleurs peut être …

  7. Un voyage qui tombe a pique pour le coup! C’est ce genre de choses qu j’aime lire, des comptes rendus remplis d’ouverture d’esprit qui changent un peu de tous les préjugés qu’on nous balancent tout le temps.
    Pour moi il y a quand même quelques “petites” choses (sur lesquelles le monde occidentales a encore des progrès a faire aussi) comme le droit des femmes, des minorités et des droits de la communauté LGBT (Lesbian, Gay, Bisexual, Transexual).
    Je pense qu’après le 13 novembre c’est justement la défense de l’égalité et de l’acceptante de l’autre plutôt que la recrudescence de la peur qui sont la solution.
    Dslee, je n’avais pas prévu d’utiliser les commentaires de ton poste en tribune politique lol
    Bon a savoir pour les sandales en tous cas

  8. Merci pour cet article positif, je partage entièrement ta vision des choses.
    Et oui pas facile de revenir à notre vie quotidienne… surtout quand on connaît des gens de notre entourage qui ont laissé leur vie dans ce massacre, j’ai toujours du mal à réaliser et je me demande dans quel monde on vit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

Les actus

Retour haut de page