Pourquoi j’ai décidé de boycotter Nike ?

Hello,

J’espère que vous allez bien ? Comme convenu mais après beaucoup de réflexion, je vous publie mon article au sujet de Nike qui me coûte beaucoup, mais lorsque l’on apprécie quelqu’un, il faut lui dire quand il dérape.

Nike a été l’une de mes marques favorites, que j’admirais même aveuglément. Car, il faut le reconnaître, Nike est une marque engagée qui n’a pas peur de faire entendre ses opinions, même si cela peut lui coûter. Elle soutient des athlètes impliqués, qui ont une voix qu’iels usent au-delà des terrains de sport. C’est toujours ce qu’il m’a plu. Nike a été une marque qui s’est très tôt investie auprès des femmes, très largement… et continue de le faire à dire vrai. La liste de ses engagements auprès des femmes est TRES longue (un petit résumé ici).

Même si mon engagement féministe n’est pas né grâce à Nike, je sais qu’il a été poussé, encouragé, par leurs  “bonnes pratiques. Depuis plus de 47 ans, Nike s’est engagé auprès femmes, même le nom de la marque est issu un nom de déesse. Bien sûr Nike demeure une multinationale qui cherche le profit, son choix n’est donc pas désinteressé, néanmoins, aucun autre marque ne l’a fait avant elle et autant qu’elle.

Regardez moi cette publicité archi féministe et inspirante !

Là, vous vous doute… Oui bon Anne donc pourquoi tu boycottes la marque si elle respecte pourtant tes convictions  ?  Sauf que ça, c’est l’image que Nike donne à voir. Encore aujourd’hui, si on ne cherche pas à s’informer, on pourrait croire que cette marque est toujours autant engagée (bon sur l’environnement, c’est loin d’être ça et elle a beaucoup de retard en la matière)

Ces affaires qui m’ont fait tilter sur le double jeu de la marque (je reste dans les années 2000, car il y aurait beaucoup à dire sur les années 90 aussi lol)

  •  Affaire des athlètes enceintes : En 2019 Allyson Felix révélait que le montant de son contrat de sponsoring avec Nike avait été réduit de 70% depuis la naissance de son enfant. Elle avait partagé une tribune dans le New York Times (>>) sur le traitement que la marque réservait aux athlètes tombant enceintes. J’avais eu l’extraordinaire chance de rencontrer Allyson Felix au cours d’un évènement et je ne pouvais pas croire, alors que la marque l’avait utilisée des centaines de fois, pouvait ensuite la mettre au placard au moment où elle avait le plus besoin de leur soutien, après la naissance de son bébé.  Elle illustre très bien ces manières de faire:  “une fois de plus que dans le secteur du sport, les règles sont écrites en grande partie par des hommes et pour des hommes”.  De même Allyson Felix explique qu’elle avait fait toute sa carrière avec Nike, alors même qu’elle aurait pu obtenir plus d’argent ailleurs car elle considérait la marque comme “féministe. Je la cite” By joining Nike, I could help empower women. She (a Nike representative) told me Nike believed in women and girls, and I believed her…”
    Sauf que cette politique s’arrête quand tu tombes enceinte apparemment.  Allison Felix n’a pas été la seule athlète victime de ce “double standard”. Selon le Times, après avoir donné naissance à un enfant, chaque athlète sous contrat avec Nike voyait sa rémunération conditionnée pendant douze mois à son niveau de performance. C’est cette clause que le groupe américain s’est engagé à supprimer. Pour plus d’information, n’hésitez pas à lire cet article  >> Ironie de l’histoire, 1 an plus tard Nike lançait pour la première fois sa collection de sport pour femme enceinte 😉 et une campagne pub actuelle.
  • Un environnement de travail sexiste et toxique au siège de Nike : C’est en scandale qui est passé peut-être inaperçu en Europe mais qui a beaucoup fait parler dans le milieu du sport. On s’imagine qu’une marque cool…doit forcément offrir un environnement de travail cool et moderne. Raté. La mise au jour de nombreux cas de harcèlement sexuel, moral, d’humiliation… suite à une enquête interne a entrainé la démission de nombreux dirigeants.  Ces dénonciations ont été permises grâce au mouvement #MeToo. Quel enfer cela a dû être pour ces employés!  Vous pouvez en savoir plus en lisant l’article du NYTimes à ce sujet >>  Sympa d’encourager les femmes à s’émanciper… puis de les insulter, les rabaisser sur leur lieu de travail 😉
  • Scandale de dopage :  Nike encourage la pureté du sport, de l’effort… pourtant…Débuté en 2001, l’Oregon Project a été créé par Nike pour promouvoir la course longue distance, avec Alberto Salazar comme entraîneur. Le groupe a été  interrompu en octobre 2019 alors qu’Alberto Salazar était suspendu quatre ans par les autorités compétentes américaines pour incitation au dopage. Au-delà de ce scandale très récent, Nike a tout de même des relations ambigües avec les athlètes reconnus dopés…Enfin, plusieurs femmes, suite à cet affaire, se sont exprimées  dont Mary Cain. Elle révélait avoir été “émotionnellement et physiquement abusée par un système créé par Salazar et approuvé par Nike.” Mary Cain a notamment affirmé avoir subi des pressions au sujet de son poids à l’époque où elle faisait partie du Oregon Project. Ces pressions sur le physique des athlètes Nike revient d’ailleurs très souvent…
  • Les coulisses du traitement réservé aux athlètes Nike par Nike : Encore moins connu, malgré le scandale que je viens de citer ci-dessus, est la manière dont était traitée certaines athlètes. Le cas de Lauren Fleshman (que j’adore suivre sur les réseaux sociaux, par le biais de son podcast et la marque Oiselle) est édifiant. … Je vous invite à lire en détail sa tribune publiée dans le NYTimes >>

Cette liste est uniquement sur les dernières années, là l’image que vous avez de la marque n’est peut-être plus si “wahou”.  Bien entendu, une marque ne peut pas être parfaite sur toute la ligne, elle doit s’améliorer mais… franchement, ça commence à faire beaucoup et au plus près du fonctionnement global de Nike. Comment peut-on, en public être féministe et en interne, sexiste, toxique et macho ?

Pourtant, j’ai continué à soutenir la marque, à acheter leurs produits ET accepter de travailler pour elle en sachant cette liste s’allonger. Nike est LA marque à qui on ne peut pas résister. Avec Asics, ce sont des marques avec qui j’ai un lien étrange et émotionnel. J’ai débuté la course à pied en Asics avec un short rose Nike. Nike fait rêver, indubitablement.

Sauf que Nike, parmi d’autres marques, participerait indirectement à l’oppression de la minorité Ouïghours, qualifiée par certains de génocide politique.

Je ne suis pas journaliste, je vais juste m’en tenir aux faits et vous partager ce que j’ai appris. En vous fournissant un maximum de sources (articles de journaux, rapports d’ONG) vous pourrez en tirer vos propres conclusions.

Qui sont les Ouïghours et que se passe t-il dans la province du Xinjiang en Chine ?

Les Ouïghours sont un peuple turcophone et à majorité musulmane habitant la région autonome ouïghoure du Xinjiang en Chine. Ils représentaient une des cinquante-six nationalités reconnues officiellement par la République populaire de Chine.

Depuis plusieurs années, le traitement réservé aux Ouïghours par le gouvernement chinois interpèle. De nombreuses ONG ont dénoncé et dénonce les agissements du gouvernement Chinois. Il surveillerait de très près et séquestrerait cette minorité ethnique musulmane dans des camps officiellement appelés “camps de rééducation politique” qui serviraient en fait à exterminer ou endoctriner cette minorité. (plus d’info sur les camps >>)

Ces camps d’internement du gouvernement  où plus d’un million d’ouïghours serait détenu, ont fait l’objet de condamnations internationales. La Chine a nié jusqu’en octobre 2018 avant de reconnaître leur existence et de les justifier: ces personnes étaient incarcérées dans des “centres de formation professionnelle” pour “lutter contre le terrorisme”, “favoriser la stabilité sociale” et “éduquer et transformer” cette minorité pour leur offrir des “opportunités d’emploi”.

La Chine compte 380 centres de détention présumés au Xinjiang, un réseau  de plus en plus large d’après un institut de recherche australien (source >) Pire, le gouvernement chinois procède à des stérilisations forcées. Le taux de natalité a baissé de 60% dans deux grandes villes de la province et au cours de l’année 2018, 80% des stérilets posés en Chine l’ont été dans cette région ! Je vous invite à lire le témoignage de Gulbahar Haitiwaji, une femme ouïghoure qui a passé trois ans dans des camps de rééducation >>

Enfin, je vous recommande aussi le reportage de la BBC contenant des témoignages poignants de tortures et de violences sexuelles exercées contre les femmes ouïghours dans ces camps d’internement chinois. Les journalistes font état de tortures à l’électricité, notamment des viols anaux par des gardes à l’aide de matraques électriques.  Attention, c’est très dur à regarder. (plus d’info >>)

Quel lien avec les entreprises et les marques comme Nike ?

À savoir que :  20% du coton utilisé dans le monde est cultivé en Chine, essentiellement dans la province du Xinjiang peuplée d’Ouïghours, cette même minorité musulmane réprimée et exploitée par Pékin. Ces chaînes d’approvisionnement de la plupart des grandes marques de vêtements sont salies par le travail forcé des Ouïghours.

Depuis 2018, trois zones du Xinjiang ont fait travailler de force au moins 570 000 personnes pour la cueillette du coton dans le cadre d’un programme obligatoire géré par l’État, affirme un cabinet de réflexion américain. D’après lui, le nombre réel pourrait même être bien plus élevé. Enfin, et dans le cas précis de Nike, près de 7 millions de paires de chaussures auraient été fabriquées par des centaines de Ouïghours, forcés à travailler dans une usine, située dans la région de Xinjiang et entourée de barbelés. Nike aurait aussi poursuivi sa collaboration avec le fournisseur Qingdao Taekwang Shoes Co. Ltd, accusé d’avoir transféré 600 ouvriers ouïghours originaires de la province du Xinjiang dans ses usines en janvier 2020. À savoir aussi que, malgré les rapports d’ONG,  Nike…nie ces accusations et toute implication dans l’exploitation des Ouïghours.

En 2020, les rapports d’ONG et de think tanks se sont succédés pour dénoncer l’exploitation des Ouïghours dans des champs, ateliers et usines fournissant des matières premières ou des produits finis. Oui des produits finis, car les Ouïghours sont forcés au travail. Le Washington Post a pu prouver que plusieurs camps d’internement travaillaient pour des sous-traitants de Nike.

Gap, Nike, Adidas, Calvin Klein, H&M, Zara, Puma, Uniqlo, Ralph Lauren, Tommy Hilfiger, Abercrombie & Fitch, Uniqlo, Fila, Victoria’s Secret ou encore Lacoste ont notamment été accusés, en mars 2020, par l’ONG Australian Strategic Policy Institute de s’être approvisionnés “potentiellement directement ou indirectement” (entre 2017 et 2019)  auprès de structures utilisant de la main-d’œuvre ouïghoure provenant de “camps de rééducation”.

En réaction, aux rapports des ONG et enquêtes journalistes,  le Royaume-Uni et le Canada ont dévoilé en janvier des mesures d’interdiction et d’amendes pour empêcher les marchandises liées au travail forcé présumé de cette minorité musulmane d’arriver jusqu’aux consommateurs.

Qu’est-ce que cela signifie de boycotter Nike ?
Je refuse tout contrat avec la marque. Je n’achète plus ses produits et ne mets plus en avant ses produits sur mes réseaux sociaux. S’il m’arrive de publier de vieilles photos en portant du Nike, j’efface les logos pour rendre ma tenue la plus neutre possible afin de ne pas créer de publicité “malgré moi” pour elle. Je porte au minimum leurs produits que je possède déjà.

Je m’engage à informer mon entourage et d’autres créateurs de contenu sur la situation actuelle. Je relaie toutes les informations vérifiées sur la situation actuelle.

Comment vous pouvez faire ?

Il ne s’agit pas de brûler ou de  jeter vos vêtements Nike, au contraire portez-les usez-les mais n’en achetez pas de nouveau. Acheter des produits de la marque Nike s’est soutenir le travail forcé et l’exploitation de la minorité des Ouighours. Si vous devez absolument acheter un produit Nike, tournez-vous vers des sites de vide-dressing ou d’occasion. Les sites de vide-dressing ne sont pas synonymes de “Déjà porté”, beaucoup de personnes vendent parfois des produits dont la taille ne convenait pas.

Confrontez Nike sur ses contradictions en les interpelant dès que possible sur leurs réseaux sociaux.  Invitez les athlètes Nike ou les créateurs de contenu qui collaborent avec la marque à s’intéresser à cette situation, même si ça les met mal à l’aise. Tenez vous informer des avancement.

Soyons optimistes

Vous savez quoi ? Toutes les attaques que Nike a subi ont porté leur fruit. La marque a changé par la suite, parfois du tout au tout (de pénaliser les athlètes enceintes à les soutenir et à communiquer fortement pour soutenir toutes les futures-mamans dans leur pratique sportive) Alors, je crois profondément qu’en élevant ma voix et en vous invitant à en faire de même, en boycottant leurs produits, Nike entende une nouvelle fois et change. Nike est sous le coup d’une plainte en France depuis février 2021, pour, je cite : « pratiques commerciales trompeuses et complicité de recel de travail forcé ». Saisi par l’Association des Ouïgours de France, leur avocat dénonce « le travail forcé des Ouïgours dans les usines sous-traitantes de la marque en Chine ».

Vous pouvez lire ces  2 articles sur cette récente mobilisation:

A savoir aussi que, si la majorité des 83 marques et multinationales mises en cause se sont engagées auprès de leurs consommateurs et du député européen Raphaël Glucksmann (porte-voix littéralement à suivre >>) à interrompre leurs relations avec les fournisseurs chinois exploitant les Ouïgours, Nike…. n’en a rien fait. Pire, en association avec Coca, Nike œuvrerait contre un projet de loi aux USA prévoyant l’interdiction des importations de biens fabriqués grâce au travail forcé de la minorité ouïgoure dans la région du Xinjiang en Chine (plus d’info >)

Des marques comme H&M et Lacoste ont rapidement réagi.  Pourquoi pas Nike ? La marque va-t-elle enfin prendre de réelles mesures ? Je l’espère et je continuerai à la dénoncer, à la boycotter jusqu’à ce que ces changements soient effectués. Parce que j’aime Nike, parce que je veux que Nike change, s’engage véritablement, je passe par cette étape qui me coûte aussi professionnellement que personnellement. Depuis plusieurs mois, je le faisais en off, je partageais de temps en temps ma position sur Twitter ou sur Instagram, je me suis dit qu’il était temps d’accélérer les choses et de vous l’expliquer publiquement afin de vous encourager à faire autant à votre manière.

Un acte d’achat est un vote (à mon sens). Ne plus leur donner votre argent, ne plus acheter leurs produits est un acte d’engagement. Pensez-y, même au-delà de Nike. Mon appel au boycott vise à vous sensibiliser non pas en tant que consommateur mais consom’acteur afin de penser nos achats sur toute la ligne. Qu’est-ce qui se cache derrière ce prix ? ce lieu de fabrication ? Est-ce que les droits des ouvriers ont été respectés ?

Par ce refus d’achat et l’interpellation de la marque sur ses réseaux sociaux, VOUS pouvez avoir un impact, une influence afin qu’elle mette en terme à leur relation ou force leurs sous-traitants à mettre fin aux violations de droits des ouvriers avec qu’iels travaillent.

J’apprécie beaucoup ce tweet :

Étiez-vous au courant ? Qu’en pensez-vous ?

@ très vite et promis mon prochain article sera plus apaisé 😉

Ne vous arrêtez pas là !

Compte-rendu Trail: PDA Val d'Aran by UTMB - 55km / 3000m D+

Compte-rendu Trail: PDA Val d'Aran by UTMB - 55km / 3000m D+

Hi, J’espère que vous allez bien ? Vous ne rêvez pas ! Enfin un compte-rendu de course par-ici. Même si…
Mes Itinéraires favoris en vélo de route autour de Montpellier (Update 2021)

Mes Itinéraires favoris en vélo de route autour de Montpellier (Update 2021)

Hi, (article mis à jour en juillet 2021) J’espère que vous allez bien ? ça faisait longtemps que je voulais…
Sélections Soldes 2021 d'été: Cyclisme Femme

Sélections Soldes 2021 d'été: Cyclisme Femme

Hi, J’espère que vous allez bien ? Suite à quelques demandes, j’ai décidé de vous préparer un article cyclisme ET…

21 réflexions sur “Pourquoi j’ai décidé de boycotter Nike ?”

  1. Merci Anne pour ce post très honnête. Je pense qu’il ne faut plus mettre ces marques à grande visibilité qui ne font pas leur maximum pour être transparent. Il faut pousser les marques à être plus respectueuses de l’environnement et des humains. Nous avons le pouvoir et le devoir de faire changer les choses.

  2. Super article Anne, un beau travail de recherche et de remise en question. C’est vrai que Nike nous fait rêver avec des pub toujours touchantes, des beaux produits mais j’en suis arrivée à un stade où j’ai besoin de + que ça. J’apprécie également bcp le travail de Raphaël Glucksmann qui fait un travail de ouf pour nous éclairer sur bcp de sujets.

  3. Bravo Anne pour ton article ! Je me souviens quand j’étais ado que Nike avait été impliquée dans des scandales de travail d’enfants exploité pour fabriquer des baskets vendus plutôt cher (du coup ca doit remonter à la fin des années 90, ca ne me rajeunit pas ^^) et depuis j’ai très peu acheté cette marque meme si c’est vrai que je me suis mise à l’aimer à nouveau dans le milieu des année 2010s car elle était devenu très engagée dans le sport au feminin avec notamment l’organisation de courses à pied pour les femmes à Paris et dans d’autres grandes villes européennes… (après j’ai peu acheté aussi car leur modèle ne correspondaient pas trop à mon pied ^^). Je pensais que la marque avait changé mais finalement pas tant que ça… entre les discours marketing et la réalité malheureusement il y a parfois un sacré gap, mais j’espère que ca leur fera changer dans la bonne direction car ca fini toujours par se savoir !

  4. Merci Anne. ça pourrait être intéressant de faire un post sur les marques de sport inspirantes et engagées / pas impliquées dans des scandales environnementaux / ni des scandales d’exploitation humaine, qu’il s’agisse d’esclavage moderne ou de maltraitance des femmes. ça fait un lourd cahier des charges mais j’avoue ne plus du tout avoir envie d’acheter de vêtements techniques tellement les marques de sport reflètent un monde misogyne et insoucieux de son empreinte.

    1. Coucou Lucie,
      Je te rejoins Totalement
      C’est en projet, je travaille dessus depuis décembre, mais c’est une tâche titanesque car beaucoup d’enquête, de vérification, de critères :/

  5. Merci pour cet article. J’habite aux US, et j’adorerais pouvoir trouver un article d’une telle qualité pour le partager à mes amis ici, j’ai l’impression que l’information se partage moins ici, très peu sont au courant de ce qu’il se passe en Chine…
    As-tu un guide d’achat actualisé de marques inspirantes et de qualité pour le sport?
    Je pensais par exemple trouver en Athleta une belle alternative mais GAP est également impliqué dans les camps Ouighours.
    Merci!

    1. Coucou Alix,
      Tu as quelques articles que j’ai mis sur le Washington Post et le NY Times
      Je te conseille Oiselle qui est une marque très feministe et engagée

  6. Merci Anne, pour cet article très complet et qui éveille les consciences!
    En tout cas il m’a permit d’apprendre plein de choses et de remettre en perspective la vision que j’avais de la marque!

  7. Merci pour cet article, c’est important que des personnes comme toi prennent la parole sur ces marques !
    Je ne sais pas si c’est du marketing ou non je n’ai pas creusé la question pour le moment mais il me semble que Le Coq Sportif est assez clean : ils fabriquent en France et au Maroc et ils ont même une gamme de baskets en cuir de raisin. J’ai découvert ça récemment donc j’espère que c’est vraiment une marque avec une éthique, j’ai besoin d’un nouveau jogging et je ne veux pas acheter nimporte quoi !

    1. Coucou Juliette
      Pour le Coq Sportif je trouve qu’il joue beaucoup sur les petits drapeaux français et au final le produit n’est fabriqué ni en France ni en Europe.
      Il faut juste bien lire les étiquettes, après clairement des pays comme le Maroc sont plus proches, ce qui permet à la marque de bien suivre le traitement de ses ouvriers, donc c’est clairement mieux 😉 !

      1. Merci pour ta réponse Anne
        Effectivement les petits drapeaux devraient me rendre plus méfiante
        Sur leur site on lit “Tricoté et teint en France- Confectionné au Maroc” ça me paraissait relativement honnête (moins que 100% français c’est sur, mais mieux que fabriqué en Chine) je suis déçue.
        Surtout qu’ils équipent je ne sais combien d’équipes de haut niveau, les fédé pourraient choisir des marques 100% françaises.
        Bon, du coup retour à la case recherches pour mon jogging

  8. Salut Anne,
    J’espère que le monde du sport va aussi changer.
    Qu’est ce que j’en ai eu des baskets Nike pendant ma scolarité!
    C’est vrai que c’est compliqué de trouver des vêtements et accessoires éthiques. Pour les vêtements il commence à y avoir de quoi faire, mais les chaussures…
    Tu peux regarder le docu Fast Fashion sur Arte, on en apprend de belles aussi.
    Bises

  9. Merci pour cet article très complet et engagé. Je te suis complètement dans ta démarche et j’espère que tu pourras nous parler de marques plus respectueuses des droits humains et de la planète.

  10. Merci pour cet article, j’étais au courant pour les Ouïghours. Je n’achète plus de nike depuis un certain temps, enfin, j’essaie car avec un ado à la maison, la demande est forte! Je lui ai transféré ton article, j’espère que cela le fera réfléchir! Heureusement, ce n’est pas ma marque préférée, en effet, je préfère de loin adidas…. mais qu’en est-il de cette marque?

  11. Merci pour cet article hyper documenté/sourcé ! Je pense te suivre dans ce boycot, à mon niveau individuel. Par contre, comme tu dis, on était toutes un peu “habituées” à Nike.
    Est-ce que tu connais une alternative plus éthique du fameux shorty Nike Pro ? Je suis à la recherche d’un short court/bien collant/qui ne bouge pas pour faire les étirements/le renfo et j’aimerais donc éviter Nike.
    Merci à toi 🙂

  12. Super article !!! Merci d’en parler, maintenant que la situation des Ouïghours commence à être mieux connue (grâce à Raphaël Glucksmann notamment), j’hallucine que la politique génocidaire et tortionnaire de la Chine puisse continuer avec le silence complice des Etats et des grandes firmes, comme Nike. Je trouve TRÈS important que les influenceuses ayant une audience comme la tienne se positionnent sur ces sujets. J’imagine que cela doit t’en coûter, déjà pour ton rapport affectif à cette marque et aussi pour certains partenariats qui ne te seront pas proposés… Mais que faire, se taire et accepter de porter fièrement des chaussures fabriquées avec le sang d’un peuple ?!!
    Je boycotte aussi cette marque, comme pas mal d’autres que tu as citées. Je me méfie du greenwahsing de celles qui disent avoir “changé” (H&M typiquement, qui n’a pas tant changé que ça… hormis dans sa com’).
    Il faut rester vigilant et merci d’y contribuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

Les actus

Retour haut de page