L’Automne au Québec: Autour de la ville de Québec, Île d’Orleans… 2/2

18 novembre 2018 - Voyages - 1 commentaire

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Je suis contente de vous retrouver aujourd’hui pour la suite (et fin) de mon carnet de voyage à Québec cet automne. J’ai adoré me replonger dans ces photos, ces couleurs et ces paysages. Je rêvais tellement de découvrir cette région à cette saison. Je dois vous dire que je n’ai pas été déçue, bien au contraire, c’était tellement magique. Chaque virage, chaque randonnée, m’inspiraient des petits cris de joie, de bonheurs. C’était si beau :).  Je ne pouvais pas me lasser de ce spectacle de couleurs.

Après notre découverte de la sous-région de Charlevoix (on dirait un département en France comme équivalent j’imagine), il est temps de reprendre la direction de la ville de  Québec (Quebec City aussi, capitale de la région car non ce n’est pas Montréal), moins d’érable, de boulots rouges, oranges, mais encore bien d’autres choses à découvrir.

N’oubliez pas de regarder mon vlog qui englobe la totalité de notre road-trip entre Charlevoix et la ville de Québec:

J’espère que le vlog vous plaira en tout cas, pensez à vous abonner à ma chaine Youtube >>

Je continue ce carnet de voyages par de nouvelles réponses à d’autres questions que vous m’aviez posées sur cette dernière partie du voyage:

  • Budget: Comme je l’explique souvent tout dépend de ce que vous recherchez, votre budget global. L’avion demeure un incompressible mais vous pouvez facilement vous en sortir pour 500-600 euros car la période reste hors vacances scolaires à l’automne (que ce soit en France comme au Canada) Attention au premier weekend d’octobre qui est férié. La nourriture est très accessible (comme aux Etats-Unis), les hôtels il y a pour tous les prix MAIS il n’y a pas beaucoup d’hébergement de disponible en fonction des régions (sans parler des fermetures annuelles !), donc faites attention et j’éviterais, à votre place, de partir comme ça, sans réservation.
  • Hébergement: Vous avez vraiment pour tous les prix et les conforts (plus auberge, plus hôtel). L’accueil sera en tous les cas ET partout  hyper chaleureux.
  • Végétarien ? Comme vous le savez, je suis végétarienne depuis 2 ans. Dès que je suis en voyage, ça se complique un peu. Au Québec, aucunement, bien au contraire, ils étaient très compréhensifs. Il  y a juste eu un couac une fois où l’on m’a servi du poisson mais… l’erreur est aussi faite en France.
  • Voiture: Pas de soucis pour la location. Vous n’êtes pas obligés de prendre un 4×4, les voies sont toutes carrossables et il n’y a pas de besoin particulier. L’essence demeure assez accessible, bien plus qu’en France mais pas autant qu’aux USA. Munissez-vous tout de même d’un GPS car celui de votre téléphone ne capte pas partout 😉

Hop, on reprend le fil du voyage à présent

Dimanche 14 octobre

Sur la route entre Charlevoix et  la ville de Québec, nous nous sommes arrêtés à la ferme de Bédart Blouin >> pour participer à une tradition locale: l’auto-cueillette de citrouilles (après les pommes hihi). Bon en vrai, nous n’en avons pas acheté des aussi grosses que celles que vous pouvez voir dans la video. Beaucoup d’habitants décorent leur maison que ce soit pour Halloween ou juste pour l’automne (je peux avouer que j’adore ça ? j’adore à quel point je trouve ça tellement mignon bref.)  Mais nous avons adoré l’atmosphère, les ateliers de décoration mais aussi de recettes pour cuisiner toutes ces courges, ces variétés.

Nous en avons découvert des grosses, des moches, des blanches, des grises, des jaunes, des noires, des oranges trop bronzées, des oranges timides, des oranges adolescentes.  Vous vous doutez ? On a craqué pour des toutes petites qui rentraient dans notre valise. Et elles sont toujours là sur notre buffet, toujours fermes et belles 😛

Nous avons ensuite rejoint le vieux Québec qui venait d’accueillir le marathon (mais aussi 10km et semi marathon) (plus d’info >>). Bon c’était raté pour nous (une belle  excuse pour revenir l’an prochain cela dit éhé) mais les rues étaient donc quasi toutes vidées de leurs  voitures. Nous avons donc pu découvrir après un bon déjeuner à bistrot Boulay, nous avons découvert à notre rythme le vieux Québec entre les belles ruelles (je ne sais pas pourquoi mais la ville me fait énormément penser à Edimbourg >> , nous remontons doucement jusqu’à la promenade bordant le Château Frontenac, l’hôtel le plus photographié au monde. La vue est imprenable sur le Saint-Laurent. On continue de remonter d’ailleurs jusqu’à la forteresse  juste derrière alors que le soleil se couche.

Bon, moi je suis déjà sous le charme. C’est très rare de voir une ville du côté Nord Américains avec un côté si pittoresque, si bien conservé et avec autant de charme mais en toute simplicité !!  Nous réalisons en fin d’après-midi notre check-in au Monastère des Augustines. C’est fou, mais dès notre entrée, nous avons l’impression de quitter l’activité de la ville pour pénétrer dans une bulle de sérénité. J’y reviendrai plus en détail un peu plus loin dans l’article. Après nous être un peu relaxé, avoir rangé nos affaires, nous repartons à pied pour le bistro L’Origyne, un restaurant quasi gastronomique qui vient d’ouvrir. On s’est régalés, autant Matthieu que moi. Bon on s’est fait plaisir, nous avons pris le menu dégustation pour découvrir et goûter un maximum ! On roule donc gentiment et assez tôt au lit.

Fan de ces petites pommes !!

Lundi  15 octobre

Nous partons courir tôt à travers la ville de Québec. Je n’aurais jamais cru que les rues soient autant dénivelés !! On s’accroche pour aller visiter l’un des parcs les plus connus: les plaines d’Abraham… Bon on va là-bas aussi car c’est la  partie la plus « plate ». Nous pouvons ainsi longer les différentes portes des anciennes remparts de la ville et  aussi tomber sur les quartiers plus « actuels, » moins touristiques.

À notre retour, nous nous rendons au petit-déjeuner du monastère qui se fait en silence. Je décide donc de mettre de côté mon téléphone aussi puisque le silence est pour moi synonyme d’absence de communication, cela inclut cet écran-là. J’adore le concept. C’est certes imposé mais le calme apaisant donne juste envie de se laisser glisser et d’apprécier en pleine conscience son petit dej (qui était excellent).

Nous rejoignons ensuite notre guide, Claudette Lessard (de Cicérone Tours), une dame extraordinaire, passionnante et  passionnée, qui prend nos clés de voiture (enfin pas tout  de suite) et nous plonge si bien dans l’histoire mais aussi l’actualité de la ville de Québec et ses alentours.

Nous commençons par le Vieux Québec, puis le quartier Petit-Champlain (gros coup de coeur pour cette rue surtout fourmillant de boutiques tenues par des artisans locaux = pas de bouiboui…), on ne passe pas à côté du petit téléphérique pour remonter dans le coeur du Vieux-Québec, avant de se diriger vers la place Royale et de terminer par la vue depuis la balade sur la Terrasse Dufferin!

Nous prenons ensuite la route direction le parc de la Chute de Montmorency, 30m plus haute que celle du Niagara. Le must ? Les couleurs d’automne tout autour de la chute et la vue du téléphérique sur l’eau lorsque nous montons vers le point de vue au-dessus des chutes. Nous mangeons au petit chalet situé au même niveau. Bon ce n’était pas mémorable comme repas, mais au moins pratique 😉

Nous quittons ensuite les chutes pour l’ile d’Orleans, le potager de la ville de Québec. Elle lui fait face, nous sommes à quelques kilomètres, des bureaux, de l’activité mais ici tout est paisible, fait de champs, de vignes, de vergers.

Nous visitons les fabriques des artisans: Cassis Monna et Lisa (produits et vins à base de  Cassis), vignes locales, chocolaterie…

Notre coup de coeur sur l’île: Les petites boutiques (chocolaterie notamment !!) bordant la route jusqu’au village de Sainte-Pétronille. Attention cela dit, elles ne sont pas toutes ouvertes toute l’année 😉 Les routes  qui parcourent  l’île sont magnifiques bordées par des arbres. La vue sur Québec est aussi belle lorsque le temps le permet 😉

Petit aparté sur le Monastère des Augustines:

Nous y avons séjourné 2 nuits. Le concept est très original puisqu’une partie du monastère est consacré à présent à un hôtel, un étage de chambres « authentiques ». Celles-ci sont des anciennes cellules reconverties, avec son mobilier ancien, en accord avec les standards de confort actuel. Puis au dernier étage, là où nous avons dormi, les chambres « contemporaines ».

L’équipe du monastère encourage à la déconnexion pour se reconnecter avec « son » monde intérieur mais le wifi est bien présent (je vous rassure). L’approche de « ce monde intérieur » est moderne puisqu’il s’agit de combiner un véritable travail sur soi (se déconnecter) tout en adoptant de meilleures habitudes de vie: yoga, alimentation. C’est une autre manière de soigner son corps, son âme mais toujours transmis par l’ordre des Augustines.  Nous avons le choix. Plus largement, tout le monastère, accolé à l’Hôtel-dieu (l’hôpital de Québec City), a été rénové.  Il ne reste plus qu’une dizaine d’augustines présentes. Leur choix de transformer leur activité, de léguer leur héritage est hyper moderne. Je ne sais pas si en France on pourrait voir une telle approche et ouverture. Quoiqu’il en soit, leur clarté de jugement a permis l’ouverture de ce lieu assez unique.

Je vous invite à vous rendre sur leur site Internet pour découvrir tant le musée, les actions des Augustines hier comme aujourd’hui et surtout « l’hôtel ».  Si jamais vous connaissez un concept similaire en France, je rêverai de pouvoir y séjourner aussi ;P

Enfin, le musée est ouvert à tous et est riche d’enseignement sur l’installation des Augustines et sur l’évolution des techniques de soin également 😉

Hop de la neige !

Parc de la Jacques Cartier

Mardi 16 octobre

Après la visite guidée du Monastère, il est temps de quitter la ville de Québec. Honnêtement, je pense qu’il nous aurait fallu bien une journée supplémentaire pour mieux l’appréhender mais, nous avions encore de belles randonnées à réaliser. Direction le parc de la Jacques Cartier, sa rivière, ses randonnées, ses montagnes, sa vallée

L’entrée du parc est payante. Vous pouvez vous acquitter des frais à l’accueil du parc  (bien après les barrières) ou en ligne  (mais attention il n’y a quasiment pas de réseau). Nous verifions avec le ranger les randonnées que nous souhaitons faire. Il nous en conseille une autre, nous indique quelques points de vue ET c’est parti 😉

Il fait froid, humide, il y a pas mal de vent. Nous revoyons nos ambitions de randonnée un peu à la baisse. Nous n’allons faire que la première moitié du sentier des Loups mais qui offre déjà une très belle vue sur la foret, la rivière. Heureusement d’ailleurs car arrivés en haut, il neige lol !!! Mais c’est unique, car un nuage se faufile dans la vallée, les arbres sont encore rouges, oranges et il neige !!

Nous quittons notre petite  visite en voiture avant de prendre la route vers Entourage sur lac où nous nous enregistrons à l’hôtel. LA vue est superbe sur le lac et un bon gros brunch végétalien nous attendait (on avait très faim !!!) Nous finissons notre journée royalement par un spa à l’extérieur en alternant source très chaud (sauna, bain d’eau chaude) et  très froide (plouf dans la rivière par exemple). Nous avions

En bref, je vous le recommande pour bien finir vos vacances ;), hiver, automne, comme été. Le lieu est enchanteresse. N’oubliez juste pas: maillot de bain et tongs:

Siberia Station Spa, 39, rue de Genève, Lac-Beauport,

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Anne&Dubndidu 🍍 #DubndiduCrew (@annedubndidu) on


Mercredi, juste avant notre départ

Nous profitons le matin-même du magnifique environnement d’Entourage sur Lac: un petit run pluvieux, une magnifique séance de yoga proposé par l’hôtel, un gros petit dej et il est temps de boucler nos valises ;( Nous n’avons pas vu les jours défilés. Les feuilles tombent plus rapidement, les couleurs sont toujours aussi belles mais le vent s’est levé, il neigeotte un peu comme la veille, on sent que l’hiver arrive déjà.

D’ailleurs sur le retour, nous voyons beaucoup de québécois monter des garages provisoires d’hiver sur leur terrain, réaliser les derniers travaux d’extérieur. Nous avons un peu de temps avant l’avion et terminons notre visite par le Musée des Premières Nations à Wendake afin de découvrir l’histoire, la culture et l’hospitalité de la Nation huronne-wendat. Je trouve que le sujet, comme un peu en Australie, demeure très tabou entre  les « premières nations » et finalement « les colons ».  On sent que la réconciliation est encore compliquée, chargée d’émotions. Mais on ignore tellement tout ce pan de l’histoire que ce soit au Canada comme dans tout le reste de l’Amérique. Ce fût donc particulièrement interessant de lever le voile sur ce côté-là du Québec avec une guide passionnée d’ailleurs.

Nous faisons un dernier tour sur les petites routes québécoises avant de rejoindre l’aéroport…

Nos bonnes adresses entre la ville de Québec et ses alentours:

Pour dormir:

  • Monastère des Augustines,  77, rue des Remparts, G1R 0C3: gros coup de coeur ! Je l’ai mieux détaillé ci-dessus mais vraiment, ce fût une expérience unique de séjourner dans ce monastère. C’est hyper original comme choix, je vous le recommande vivement.
  • Hôtel Entourage sur le Lac, 99, Chemin du Tour-du-Lac, Lac-Beauport, G3B 2R3: Parfait hôtel pour combiner repos, spa, lac, tranquillité  tout en restant proche des départs des chemins de randonnées, des parcs nationaux (dont la Jacques Cartier). Nous on a adoré, les plats végétariens étaient parfaits et l’accueil aux petits soins ! De même, la vue sur le lac de bon matin est tellement apaisante…

Pour manger:

  • Bistro Boulay-Boréal, 1110, rue St-Jean, G1R 1S4. En plein coeur du Vieux-Québec, pour manger local, c’est parfait 😉
  • Bistro L’orygine, 36 1⁄2, rue Saint-Pierre, G1K 3Z6: gros coup de coeur pour ce bistro quasi gastronomique ! Nous avons pris le menu dégustation, que vous pouvez partager. Le chef s’adapte sans problème aux allergies, aux végétariens ou végétaliens… ou aux omnivores qui souhaitent manger de la bonne viande. Toute l’équipe était adorable, nous détaillant chaque plat, l’origine des produits. On s’est régalés. En tant que végétarienne, c’est rare de pouvoir combiner une telle qualité de plat avec mon régime. Je vous conseille vivement cette table pour le dîner 😉
  • Monastère des Augustines: tant qu’à faire, nous avons goûté le dîner proposé, il était excellent avec de nombreuses options végétaliennes, des produits locaux et choisis avec soin, un choix large de tisanes, tout  cela dans une ambiance apaisante. Vous pouvez tout à fait y manger (midi également) sans pour autant être client de l’hôtel. C’est encore peu connu, mais profitez-en avant de visiter le monastère.

Pour quelques souvenirs :

  • Cassis Mona and Fils, 1225, chemin Royal, Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans, G0A 4E0
  • Chocolaterie de Sainte-Petronille
  • Magasin de Noël sur la place près de l’hôtel de ville de Québec
  • Toute la rue « artisanale » du quartier Champlain

Ce carnet de voyages sur Québec à l’Automne touche à sa fin. Cette semaine fût un régal pour Matthieu et moi, surtout après mon Ironman. C’est vrai, on aurait pu s’imaginer que nous allions nous envoler pour un endroit chaud, de belles plages. Mais à Québec, nous avons trouvé le calme, la paix, la chaleur auprès des habitants, les couleurs folles de l’automne. Nous sommes tellement contents de ce voyage que nous vous recommandons vraiment de partir pour 7-10 jours à cette période : moins de touristes, des paysages grandioses, colorés, un accueil au top… Nous avons vraiment été touchés par les québécois: gentils, curieux, patients, drôles.

Enfin, comme je vous le disais, le grand plus de cette région est la variété de l’environnement en très peu de kilomètres. La ville de Québec se trouve à moins de 30min des premières grosses montagnes, des parcs nationaux d’environ 1h/1h30 de Charlevoix d’un côté ou la Gaspésie de l’autre. Ça change des Etats-Unis où les étapes en road-trip sont plutôt espacées entre 3..4..5h de route. Là au moins, on ne s’épuise pas derrière le volant et  on peut en découvrir un maximum. C’est ce que nous avons essayé de faire en une semaine tout en se reposant, en profitant vraiment.

J’espère que ces deux articles vous ont plu. Pensez à relire mon article sur Charlevoix et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions ou envie d’ajouter des petites précisions, rendez-vous en commentaire 😉

@ très vite et bon dimanche

PS: N’oubliez pas, chaque semaine je vous envoie une newsletter sur différents sujets ET avec quelques bons plans 😉 !

Subscribe to our mailing list

* indicates required




Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 commentaire

  • Repondre Laetis 24 novembre 2018 à 19 h 48 min

    Salut Anne!
    Ca donne vraiment envie d’aller faire un tour au Canada en automne. J’ai fais Montréal-Québec-Toronto en Septembre et j’avais beaucoup aimé mais il n’y avait pas encore les jolies couleurs :).
    Si jamais un jour tu passes sur Lyon, il y a le couvent de la Tourette fait par le Corbusier qui est situé à l’Arbresle qui propose des séjours un peu dans le même concept que le Monastère des Augustines. Après l’hébergement est uniquement dans des « cellules », il ne me semble pas qu’il y ai des parties plus « confortables ».
    Voila le lien du site si jamais cela t’intéresse: http://www.couventdelatourette.fr/