5 Astuces pour Survivre à l’Automne et la Rentrée

26 septembre 2018 - Lifestyle - 2 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien ? La rentrée… est déjà arrivée. J’ai à peine vu passer l’été avec les entraînements, le triathlon, le trail. Tant mieux. Je crois que nous avons tous et toutes bien profité des vacances estivales, mais c’est déjà l’automne. Personnellement, j’adore cette période de l’année avec la rentrée qui est un peu synonyme de mois de janvier bis: bonnes résolutions, nouvelles organisations. J’en profite toujours pour effectuer des changements. Alors oui, vous avez raison. Nous ne sommes pas censés attendre le mois de septembre pour ça, mais ça peut aider !

Il est vrai que chaque année, je vous publie un article pour « bien démarrer » la rentrée avec mes astuces. Cette fois-ci, j’ai un peu attendu car j’avais envie de vous partager mes conseils (pour changer) mais peut-être un peu moins « connus » je dirais et plus orientés sport/santé que j’essaie moi-même de suivre.

1. Retrouver un rythme « réparateur » :

Oui nous ne sommes plus des enfants mais pendant nos vacances, avec les journées très longues, les apéros OU les levers aux aurores pour faire du sport avant la chaleur, notre rythme a prit un petit coup. Souvenez-vous ? Je suis sûre que comme ma maman, la vôtre vous forçait quelques jours avant la rentrée officielle à vous coucher plus tôt. Ce n’était pas une si mauvaise idée ;).

Bon à notre âge, nous savons à présent de combien d’heures de sommeil nous avons besoin. Personnellement c’est 8h, en-dessous de 7h, j’ai besoin de faire une sieste. Alors l’été, pas de soucis pour la sieste en bavant à la plage… au boulot, ce n’est franchement pas possible. Alors, j’essaie doucement d’avancer mon heure de coucher. Entre juin et août, je me couche vers 00h… 1h 0_0 !! Je me lève sans soucis pour courir ou rouler à 7h lol, ça ne fait que 6h de dodo. Imaginez la dette de sommeil que je cumule ou les siestes que je devais faire (oops).

Alors à l’approche de la rentrée, j’essaie de reprendre les BONNES habitudes en avançant doucement mon heure de coucher jusqu’à 23h30. Je programme ainsi deux réveils : 1 réveil pour arrêter ce que je suis en train de faire OU regarder pour aller me préparer à me coucher. Vous le savez, nous avons toujours plein de trucs à faire avant de se glisser dans le lit : préparer son sac de sport, ranger ou étendre une machine, lancer le lave-vaisselle… faire la vaisselle… Puis un 2nd réveil pour me dire que là ça y est, on se brosse les dents et zou au lit.
Bon, je ne suis pas naïve, je dépasse encore, je garde mon téléphone, mon ordinateur encore trop tard mais progressivement, sur plusieurs jours, j’arrive à reprendre ce fameux rythme afin de ne pas être fatiguée en septembre 😉 !

2.S’organiser… administrativement parlant

Impôts, papiers en retard, sécu, abonnement à renouveler… Avec l’été, on s’est peut-être un peu laissés aller et il est temps de profiter de la rentrée pour un peu mieux s’organiser. Personnellement, j’ai ENFIN souscris à un abonnement télépéage pour mes déplacements pros mais aussi à un abonnement TGVMax. Je voulais le faire depuis longtemps. Je vais ainsi gagner du temps dans mes comptes pro tout en faisant des économies.

Mais il faut aussi penser à notre santé. Êtes-vous à jour de vos fiches de soin (ostéo, semelles) ? Et si vous en profitiez pour prendre les rendez-vous que vous repoussez depuis trop longtemps : ophtalmologiste ? dentiste ? podologue ? Moi c’est bon, j’ai mon rendez-vous chez mon ophtalmo… Ok dans 3 mois, cependant, je l’ai.

Partenariat: De même, si vous êtes étudiant, pensez aussi à votre mutuelle ou complémentaire santé ! Je devrais dire, ne l’oubliez pas. Elle vient compléter le remboursement de la Sécurité sociale pour que vous ayez le minimum de frais de santé à votre charge. Je sais, quand j’étais étudiante, la santé, ce n’était pas vraiment mon souci jusqu’à ce que je me blesse à cause du sport, enfin de la course à pied. J’étais bien contente que ma mère y ait pensé pour moi. Mais si vous n’avez pas votre ange-gardien, sachez que la MGEN a créé l’offre ÔJI >>, spécialement conçue pour les étudiants. Elle comprend différents niveaux de remboursement, selon les besoins santé de chacun et surtout à des tarifs adaptés.

Et si vous êtes sportifs, voyageurs, sachez qu’en plus de la couverture de base (remboursement, prévention, sans avance de frais), vous bénéficiez de :

  • La couverture internationale incluse – même pendant les vacances et les stages
    50€ remboursés sur votre abonnement sportif (yes : si vous êtes licenciés en club, si vous avez un abonnement à un studio, à un club de sport 😉 !)

Sans oublier différents packs en fonction de votre mobilité, vos moments de vie:

  • Pack urgences : rapatriement médical pris en charge, transfert d’un proche à leurs côtés, soutien psychologique…
  • Pack quotidien : coach budget et administratif, conseils pour la recherche du 1er emploi…
  • Pack Santé : recherche de professionnels médicaux, conseils médicaux…

Ce qui me plaît le plus ? L’appli dédiée qui simplifie les démarches (remboursement, carte d’adhérent) et surtout le « kesako santé » pour poser toutes les questions qu’on a pas envie de poser à ses parents éhé OU à un forum Internet ;). Pour répondre à toutes les questions : santé, nutrition, voyages à l’étranger, démarches, bons plans…

Pensez-y, la santé est souvent ce qui passe un peu trop au second plan, étudiants comme jeunes actifs. Pourtant, il suffit de rien pour regretter de ne pas s’en être occupé à temps 😉

3. Se fixer des objectifs sportifs, pro, perso:

Ce que je redoute le plus en septembre ? Déprimer. Et oui: Adieu les BELLES et LONGUES journées ensoleillées, coucou les soirées sombres, pluvieuses, froides. J’en rajoute peut-être mais, nous le savons tous, nous n’allons pas vers l’été mais bien vers l’hiver. Je déteste ces saisons, j’aime être dehors, faire du vélo, courir… on peut toujours le faire mais c’est moins agréable, on est d’accord.

Mon astuce pour garder ma motivation, j’essaie de me fixer des objectifs sportifs pendant ces saisons. C’est sympa de trouver des courses au printemps, en été… c’est plus compliqué en décembre ou février pourtant c’est bien avec ces objectifs que vous allez garder « le cap » pendant ces semaines froides 😉
Côté pro ou perso, c’est aussi difficile de se remettre dans le bain. Côté perso: j’essaie de tester de nouvelles recettes de cuisine, une meilleure organisation, moins d’écrans, plus des livres (je vous cite mes objectifs éhé). Côté pro: bon tout dépend effectivement de votre travail, mais n’oubliez pas si vous aimez votre travail, vous ne travaillerez plus jamais. Retrouvez du plaisir, réglez les conflits qui empoisonnent peut-être votre quotidien, discutez avec vos collègues, votre RH. Votre bien-être est aussi important 😉

4. Faire le tri…

… Pour y voir plus clair. Je sais que rentrée rime avec achats, fournitures. Pourtant, si on jette un coup d’oeil à nos armoires, elles débordent déjà. Personnellement, je n’attends pas le printemps pour faire le ménage, je profite justement de la fin de l’été ET de la rentrée pour trier, jeter, ranger, plier. J’attaque pièce après pièce : bureau, chambre, armoire. Je fais des sacs: dons à la famille, dons à Emmaüs, vide-dressing (je vends pas mal sur Vinted, c’est top pour vider tout en se faisant un peu d’argent).
Je fais aussi des caisses en fonction des saisons, même si ça me crève le cœur, je commence petit à petit à ranger les bikinis et ressortir les vestes. Mais ainsi, je ne vais pas racheter un énième cahier de notes, un agenda, un kway que j’ai déjà mais que j’avais oublié dans un recoin de mon bureau 😉 !

Vous ferrez des économies, vous vous sentirez mieux chez vous. Il me semble que l’on dit souvent à quel point une maison bien rangée peut nous aider à être nous-même plus ordonné, l’esprit plus léger. Vous me suivez ?

 5. S’aménager du temps pour soi, pour se faire plaisir

Pour contrer la petite déprime dont je vous parle, j’essaie de me trouver des « carottes » par « carottes » j’entends des moments plaisir qui vont ponctuer doucement septembre, octobre… le début de l’automne. Cela peut être un Spa, un weekend tranquilou pas forcément à l’autre bout de la planète, une aprèm shopping plaisir. Peu importe, l’objectif est de sortir la tête des obligations justement liées à la rentrée: ré-inscription, administratif, rangement (oui, oui tout ce dont je parle aussi plus tôt lol). C’est une pause, une parenthèse pour ne pas trop déprimer. Non il ne faudra pas attendre Noël pour de nouveau souffler 😉 ! Bon cette année, mes « parenthèses » sont des courses liées à des weekends dont mon fameux Ironman à Barcelone. Pensez-y vous couplerez ainsi un objectif sportif à un petit weekend en France sympathique 😉

Voilà ! J’espère que mes conseils/astuces vous aideront à aborder sereinement cette période souvent stressante de l’année. En tout cas, ça fonctionne de mon côté ET je vous promets de reprendre le rythme habituel du blog éhé.

@ très vite

Cet article a été rédigé grâce à un partenariat avec la MGEN

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires

  • Repondre Mylene ribot 26 septembre 2018 à 20 h 59 min

    Sympa l’article ! J’adore septembre, l’été indien.
    En fait je préfère la rentrée de septembre à celle de janvier. Elle est synonyme d’organisation, de nouvelles activités.
    Je suis une adepte du tri, des placards allégés = une vie plus légère. Les choses que nous possédons nous possèdent aussi !

  • Repondre Caro Duhduh 28 septembre 2018 à 12 h 17 min

    Dure, dure, l’arrivée de l’automne ! Je ne suis pas une compétitrice comme toi, mais l’été, et en particulier pendant mon congé aoûtien, le sport prend beaucoup de place dans ma vie. Je profite à fond du soleil et du temps libre pour nager, courir (ou plutôt pratiquer la marche rapide) et pédaler, sans oublier l’indispensable séance matinale quotidienne de renforcement musculaire. Une vraie préparation de triathlète !… mais sans épreuve à la clé. Bon, je ne t’apprendrai rien : le plaisir d’une période d’entraînement ne réside pas uniquement dans l’espoir d’un bon chrono à la fin, mais aussi et surtout dans la satisfaction de voir et de sentir son corps se renforcer, gagner en puissance et en endurance… après la fatigue et les courbatures des premiers jours. Evidemment, de retour à la vie quotidienne et avec l’arrivée des premières journées bien grises, difficile de garder le moral quand on voit les bénéfices d’un été très actif s’émousser quelque peu… Je me console en me disant que c’est le cycle de la vie et qu’une existence où tous les jours se ressembleraient et où son corps ne changerait jamais un peu d’apparence serait bien ennuyeuse… Ceci dit, je reste quand même bien active tout le reste de l’année !