Does it Matter #835

2 août 2018 - Looks 2018 - 5 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Bon. 1 mois sans poster un look, un article look… mon petit format dans lequel on discute 😉 Ça tombe bien car j’ai pas mal de choses à aborder, à partager dont une mésaventure. Une grosse mésaventure que j’aurais voulu éviter. En fait, on s’imagine toujours que ça n’arrive qu’aux autres, car « nous » on fait hyper attention, on est prudent, on vérifie tout en détails.

Matthieu, c’est plutôt l’étourdi chanceux. Il oublie son porte-feuille, le fait tomber, idem pour son téléphone mais il les retrouve toujours sans aucun soucis. Je dis chanceux car malheureusement, ça arrive rarement que des téléphones oubliés reviennent ;/ Mais, il faut y croire car ça arrive. Moi, je suis tellement prudente que je suis plutôt du genre à imaginer mon téléphone perdu alors qu’il est sagement, non pas dans le fond de mon sac à main retourné dans tous les sens, mais dans ma poche. Je n’ai jamais rien perdu et « on » ne m’a jamais rien volé.

Jusqu’à il y a deux semaines.

La première étape de notre voyage « estival » (chaque année nous partons avec Matthieu une semaine en Europe, exception de l’an dernier pour des raisons personnelles, en 2016 c’était Madère >>) était Marseille pour deux jours. J’avais envie de découvrir des calanques que nous ne connaissions pas ET surtout nous devions participer au triathlon de Marseille afin de nous entrainer un peu (M-1 pour ironman de Vichy et M-2 pour Ironman Barcelone pour moi !). Puis, nous devions filer direction l’Italie pour 10 jours de roadtrip entre montagnes et mer (oui oui dans ce sens).

Sauf que dimanche matin, nous retrouvons la voiture, qui stationnait devant notre hôtel, fracturée. 2 vitres cassées, un couteau et surtout l’intérieur complètement retourné et forcément, nos effets personnels volés. En effet, nous avions fait 2 valises, une pour l’Italie que nous n’utilisions pas à Marseille et une pour le weekend donc. Un roadtrip de sportifs = beaucoup d’affaires. Avec nos vélos dans la chambre, le matériel pour le triathlon, on avait décidé de laisser quelques affaires dans le coffre de la voiture (donc non visible) de la nuit de samedi à dimanche.

Bah, grand mal nous en a pris car tout a été volé. Tout, même mes sacs de course, mon chargeur d’iphone allume-cigare… L’ironie, c’est qu’ils ont laissé un couteau, une basket à moi, une culotte, un haut de maillot, une chaussette, une paire de lunettes… bref en sortant nos affaires ils ont renversé un peu ce qui nous a consolé mais nous nous sommes donc retrouvés au commissariat au lieu d’être sur une ligne de départ à porter plainte contre…. des voleurs qui ne seront certainement jamais pris. Le vol c’était une chose, il fallait aussi faire face à la dégradation du véhicule (ils se sont vraiment acharnés sur les portières, les vitres…). Impossible de partir en Italie.

Je n’ai pas craqué, je n’ai pas pleuré en fait, j’ai été hyper émue car Matthieu comme moi, nous avions choisi nos vêtements de trail, de running, de triathlon favoris pour ces vacances « sportives ».  Mon t-shirt « de chance » avec lequel j’ai couru tous mes marathons, mon premier camel bag, mes semelles orthopédiques, mon kit « cycle like a girl », mon kit « stronger » … Ce sont des souvenirs qui sont partis et je sais très bien qu’hormis être jetés ou bradés aux puces de Marseille, les voleurs ne feront rien de nos affaires. Ça me crève le coeur et je ne comprends pas « pourquoi » car la valeur à la revente de vêtements de sport « usagers » n’était, il me semble pas, une raison. Je n’arrête pas aussi de m’en vouloir. Je suis tellement prudente d’ordinaire.

A vrai dire, je pensais naïvement: ohhh on ne voit pas nos sacs, c’est bon…c’est pas comme si on oubliait sur le siège mon ordinateur. BAh si, sachez-le: ne laissez RIEN même dans le coffre ou cacher dans la boite à gants. Les policiers nous ont dit: ils observent quand vous ouvrez, ils sont capables de suivre, attendre pour casser afin de juste récupérer une paire de baskets.

J’en ai parlé sur Instagram tellement j’étais sidérée… j’ai reçu, lu tous vos messages qui m’ont encore plus sidéré: casse des vitres pour … rien, pour des cigarettes, des haribos. Je pensais toujours « ah ouais mais ils ont laissé le GPS apparent aussi ». Non non, maintenant c’est juste « dégrader pour dégrader » le bien d’autrui. Malheureusement, j’ai aussi reçu des messages qui m’ont fait culpabiliser du genre : « bah vous vous êtes garés où aussi ? vous étiez dans un « mauvais » quartier », « quelle idée de laisser ça ?  »  » on devait voir le bagage de l’extérieur ! » Du genre c’est ma « faute » si nous nous étions faits voler. :S

Bref. Voici en vrac, encore en flou ce « vol à la roulotte » dont nous avons été victime et qui a un peu changé nos plans de vacances. Je pensais que je devais vous en parler, d’une part pour vous prevenir, vous sensibiliser pour vos voitures et d’autre part pour décharger un peu car, ça m’a pas mal retourné (bouton de fièvre, extra prudente en Italie, petite crise de nerf à velo par la suite).

 Short en lin – H&M (similaire ici ou là)
Débardeur – H&M (similaire ici ou là)
Sac – souvenirs du Maroc (similaire ici ou là)
Sandales – Nomadic State of Mind
Lunettes – Rayban (similaire ici ou là)
Collier – Stradivarius

Une tenue qui permet de transpirer en paix même à Paris. Lol je plaisante, mais avec ces températures, j’ai choisi un short en lin très léger, acheté en soldes à H&M. J’en cherchais comme ça depuis longtemps mais tout noir, pour « la mauvaise période du mois ». C’est une galère en été je trouve. J’ai 2 jours où je ne fais confiance qu’à 95% à ma coupe menstruelle (j’en parle ici) et je préfère porter du noir, vous me suivez 😉

C’était donc ce moment compliqué pour une femme entre été et festivité féminine. Au final, je crois que je m’en sors pas mal. J’étais à l’aise sans crever de chaud à cause de la couleur noire. Vous connaissez aussi mon amour pour les tops de cette couleur un peu terracota / rouille. Voici une version débardeur « hyper ventilé » juste au top. Je ne vous représente pas non plus mes douces sandales à cordes… Le pied, le confort 😉

Et vous, que portez-vous en été durant « nos périodes’ ? des astuces ?

@ très vite

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires

  • Repondre Charlotte 2 août 2018 à 22 h 13 min

    Très joli look Anne! Tu as bien raison de parler ici de ce vol, c’est vrai qu’il faut évacuer le choc après une agression (même si c’est une agression indirecte)
    Je me dis que je serai vigilante pour mes vacances, je pars en road trip en Croatie…. En même temps ça me rend triste de devoir toujours être super prudente.
    ça me fait penser à mes parents qui ne voulait pas d’alarme à la maison, pas de portail, pour être plus ouverts/ne pas vivre enfermés… Et puis un jour ils se sont fait cambrioler et maintenant tout est fermé 🙁
    Bref, j’espère que tu as quand même pu profiter!

  • Repondre Mylene 3 août 2018 à 12 h 22 min

    Coucou Anne,
    Comme tu le dis si bien même si on se croit prudent et qu’on se dit ça n’arrive qu’aux autres ce n’est pas vrai .. même si je ne l’ai jamais vécu certaines personnes de mon entourage en ont été victimes et c’est toujours aussi frustrant, tu n’as ni à t’en vouloir ni à culpabiliser comme on dit ça fait de la peine mais je me console souvent en me disant que ces personnes là qui ont volé leur karma les rattrapera un jour et puis il y aura toujours plus grave dans la vie (je suis en bonne santé, etc.)
    Bonne journée et pleins de bonnes ondes

  • Repondre Anne So 3 août 2018 à 15 h 07 min

    Coucou Anne! Je suis totalement d’accord avec toi pour avoir vécu la même mésaventure et pas très loin… à Aix en Provence!
    Un dimanche d’été nous quittions notre hôtel avec les bagages dans le coffre. Rien qui dépassait rien ne traînait dans la voiture. On se gare en plein centre d’aix pour aller au marché. On n’ouvre pas le coffre…personne ne pouvait savoir que nous avions des éléments dans la voiture (sauf la plaque d’immatriculation qui trahissait notre côté touriste). Nous nous sommes absentés seulement une heure.
    Nous sommes revenus pas de vandalisme mais nous ne sommes rendus compte que la voiture n’était plus fermée à clé. Nous avons ouvert le coffre et là plus rien. Plus de valises avec toutes nos affaires dedans.
    Avec un gadget ils avaient détecté le code de sécurité électronique de la voiture… pratique très courante selon la police.
    Bref comme toi les réflexions « vous avez laissé quelque chose en apparence » « vous avez ouvert le coffre » m’ont agacées car nous n’avions rien fait de tel. Maintenant nous sommes encore plus prudent. Même pour 30 min nous ne laissons plus nos valises dans le coffre on les laisse à l´hotel.
    Puis en plus de ça les assurances auto ne prennent pas en charge le vol d’affaires perso sauf option supplémentaire (à prendre évidemment mais ça on le’ sait lorsque nous nous faisons voler).
    Bref ils prennent pour prendre c’est tout!
    Bon courage à toi.

  • Repondre Gloria Tesla 4 août 2018 à 10 h 27 min

    Magnifique comme toujours.
    Ce n’est pas et ça ne sera jamais de la faute des victimes si elles sont font voler, violer, agresser…
    C’est uniquement de la faute de gros ****, de sales ***** et de malotrus.
    C’est triste pour tous ces souvenirs et ce matos perdu, j’en suis désolée pour vous.
    Je sais que ça peut paraître ridicule lorsqu’on vient de se faire voler, mais vous allez bien, ils n’ont touchés « qu’au matériel », ce qui est une maigre consolation, je sais bien.
    Merci en tout cas de partager cette mésaventure et de nous sensibiliser.

    Prenez soin de vous.

  • Repondre Rémi 4 août 2018 à 13 h 30 min

    On peut toujours se montrer plus prudent mais Marseille reste une ville où le taux de criminalité est très élevé. La prochaine fois, tu choisiras ton hôtel en fonction de la présence d’un parking fermé et sécurisé.

    Sur le coup, tu étais en état de choc, c’est compréhensible. Cela peut être pénible mais il faut presque être paranoïaque et tout remonter dans la chambre (oui, c’est chiant et pénible) même si cela ne t’évitera pas la casse du véhicule puisqu’ainsi qu’on te l’a dit : maintenant, on casse pour rien ou presque.

    L’une des astuces pour éviter ce genre de mésaventure est aussi de voyager le plus léger possible. Oui, c’est facile à dire comme cela surtout quand on doit participer à un triathlon, voyager léger n’est pas toujours possible mais au final, ça évite des déconvenues.

    Bon courage à toi. J’espère que cela ne te marquera pas trop longtemps.