Mon métier? Blogueuse (Partenariat, Affiliation, Missions, Fonctionnement…)

25 février 2018 - Lifestyle - 46 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien en ce beau dimanche ensoleillé 😉 ! Je ne languis que d’une chose le printemps… alors que je sais très bien qu’on nous annonce une semaine bien froide. Aujourd’hui, je vous propose un article un peu différent mais qui je pense devient essentiel pour que vous me compreniez ET compreniez mieux comment fonctionne ce blog… mes réseaux sociaux, mon quotidien en fait.

Ça faisait longtemps que j’avais envie d’aborder ce sujet, surtout quand je reçois encore des critiques lorsque je partage du contenu « sponsorisé » par une marque que ce soit ici ou sur mes réseaux sociaux. À l’heure du tout gratuit sur Internet, j’ai ressenti le besoin de vous expliquer exactement mon quotidien, mon travail… ce que je fais une fois l’article posté, la photo partagée, la vidéo montée. J’espère ainsi que vous comprendrez pourquoi le travail avec ces marques (sport, bien-être, food… beauté) est important pour mon univers « virtuel »…mais aussi ma vraie vie plus terre-à-terre: payer mon loyer, mes courses, vivre looool

Plus sérieusement, je crois que c’est vraiment LA question que je reçois le plus souvent : quel est ton métier ? Tu fais quoi dans la vie « à part poster des photos de toi en courant…en faisant du yoga ou sur une plage paradisiaque en bikini? » Eheh ça sonne bien mais ça sonne aussi très méprisant. « Nous » les blogueurs /instagrameurs/ influenceurs souffront d’une image très féérique car c’est aussi ça un peu notre « travail »: inspirer, partager… mais l’envers du décor est loin d’être si doré. Ce que je montre sur les réseaux sociaux est je crois 1% de ma vraie vie.

Aujourd’hui, je ne vais pas revenir sur mon parcours universitaire, vous pouvez le retrouver sur ce post >>> mais comme quoi « être blogueuse » ne m’a jamais traversé l’esprit en étant étudiante. Ce n’était pas un choix stratégique de carrière mais j’ai juste choisi au bon moment de faire de ma passion mon métier. C’est peut-être cela qui est souvent mal compris. J’aime ce que je fais, je peux le faire sans compter, je ne traîne pas les pieds pour le réaliser car justement: je ne travaille pas dans le sens « travail = souffrance », je travaille avec mon coeur, ma passion.

Que ce soit durant mes études (via des stages ou pendant les semestres,) j’ai toujours voulu travailler dans la communication et le marketing plutôt dans le développement durable certes mais je m’occupais déjà des sites, de la création de site, des réseaux sociaux, des stratégies de communication, de marque. Bref, ce que j’apprenais me servait aussi pour mon blog… et me sert toujours grandement actuellement.

J’ai créé mon blog au tout début de mes études. Je le mettais à jour « en plus ». Ça représentait beaucoup… beaucoup d’heures surtout lorsque vous cumulez emploi étudiant ET études. Mais à l’époque, il n’y avait pas cette omniprésence des réseaux sociaux, de la mise à jour quotidienne. C’était encore différent, c’était les débuts des blogs. Puis à la fin de mes études, j’ai trouvé un travail (chef de projet dans une agence de com à Paris), où je ne me suis pas sentie à ma place (bien que j’aie énormément appris). C’est là où j’ai quitté mon CDI pour tenter l’aventure du blogging à 100% mais vous allez voir 100% ne veut pas dire 100% blog.

5⃣⬛ Lorsque je préparais le concours d’entrée à Sciences Po, je craquais, je pleurais parfois la nuit en me disant que jamais je n’y arriverai 😰Puis je l’ai eu. Hormis pour mon permis de conduire, je n’ai jamais ressenti autant de fierté pour un examen 🙈 c’était MA première réussite dont je pouvais être fière … seule. C’est drôle de se dire que j’ai suivi de telles études et que maintenant mon travail est totalement nébuleux et déconnecté de ce que j’ai pu étudier ou prévoir quand j’avais 18ans. Je me voyais communicante .. plutôt dans les énergies vertes, le développement durable..pourquoi pas en politique 💭 En fait, je n’avais pas trop d’idées, je savais ce que je ne voulais pas mais j’ignorais que je voulais vraiment 😂 J’ai toujours accepté une opportunité dans laquelle je me reconnaissais, malgré parfois l’éloignement ou les difficultés, je savais que c’était essentiel de dire OUI 👍🏻 Mon métier actuel ? C’est communicante 💖 Je crée du contenu: photos, écriture, vidéo pour vous ici ou sur le blog, via mes livres ou pour des marques. Je transmets aussi ma passion pour le sport 👊🏼 Mais au final, j’ai créé mon métier à la mesure de mes passions et de ma formation 🤓 C’est drôle n’est-ce pas ? Mes études m’ont donné cette envie d’entreprendre et de créer un métier à ma mesure, unique.. sans case l’INSEE. J’en suis fière même si c’est hyper prenant 🌸Je vis de mes passions 🙌🏼Mais quelque soit son bagage scolaire, je peux vous assurer que se reconnaître et aimer son travail est particulièrement important 😘 👉🏼 N’hésitez pas à partager votre anecdote sur la même thématique afin que je puisse moi aussi mieux vous connaître et échanger à mon retour 🙏🏼 📸 Février 2012, Los Angeles #DubndiduYoga #dubndiducrew #dubndiduyogini

Une publication partagée par Anne&Dubndidu 🍍 #DubndiduCrew (@annedubndidu) le

En quoi consiste mon travail ?

Je n’aime pas le terme blogueuse car je ne fais pas que ça hihi. Je suis plutôt une « créatrice » de contenu et par contenu, j’entends: des photos, des vidéos, des articles… En vous écrivant cela, je réalise que je ne fais pas non plus que ça puisque je coache, je conseille (image, communication, stratégie) mais avec toujours des thèmes communs tels que le sport ou le bien-être comme sujet. Ponctuellement, il m’arrive également même de faire du mannequinat, de la direction artistique ou même juste de la photographie.

C’est encore un peu flou?  C’est normal, je trouve moi aussi mon travail assez nébuleux car il évolue en fonction de mes collaborations, de ce que l’on me propose ou même de ce que je souhaite réaliser pour mon entreprise. Être cheffe d’entreprise cela signifie surtout que si je ne travaille pas, si je n’ai pas de client, je ne gagne pas ma vie. C’est un véritable choix professionnel que nous sommes beaucoup à assumer sous différentes formes. L’insécurité rend les choses si existantes au fil des mois, mais aussi parfois fatigantes. Cependant, j’adore ça: être ma propre patronne, être la seule responsable de mes réussites OU de mes échecs. C’est un rythme soutenu dont vous ne voyez pas vraiment l’envers du décor car ce n’est pas quelque chose que je partage. Vous ne voyez que le résultat : la photo, la vidéo, l’article…

En fait, comme le soulignent souvent mes proches : je travaille tout le temps. Mais jamais je me plaindrai car je ne considère pas cela comme des corvées ou quoique ce soit car j’adore ce que je fais. Cependant, il est vrai que je l’impose à ma famille, à Matthieu: faire des photos, des vidéos le weekend (puisqu’il travaille la semaine). Sans oublier, les mails, la modération, les édits, les retouches, le montage, le tri, l’administratif, les déplacements, les rendez-vous, les appels… Mon métier, ce n’est pas juste une photo. C’est bien plus que cela… et je le forge en fonction des opportunités mais aussi de mes ambitions. C’est le plus magique, le plus passionnant je crois : l’incertitude. Chaque semaine, mois, jour est différent.

Comment je gagne ma vie ?

1.Les partenariats

Le blog, mes réseaux sociaux sont devenus des médias à part entière. Il est vrai que lorsque l’on compare parfois le nombre de visites, de vues que je peux faire VS un magazine de sport, certaines marques font maintenant le choix de plus collaborer avec des blogueurs comme moi car vous, notre audience, forcément éveille leur intérêt pour communiquer. Je vous rassemble autour de thèmes auxquels ils s’apparentent. Mais tout cela ne m’est pas arrivé du jour au lendemain. C’est au fil des mois, des années que ce blog, mes réseaux ont grandi et m’ont permis de « monétiser ». Sans vous, je ne serai pas là où j’en suis et j’en ai totalement conscience. Je crois que ce qui est magique dans mon aventure c’est bien qu’à la base, je n’ai pas créé mon blog pour recevoir des produits en quantité (contrairement à malheureusement la tendance actuelle) ou devenir « connue ». J’ai créé mon blog pour partager mes passions, pour créer un lien dans un monde virtuel. C’est toujours mon but premier.

Si je noue des partenariats avec des marques c’est bien parce qu’en acceptant, je sais que cela apportera aussi quelque chose à mon blog… comme à vous. À nous, à moi, blogueuse de faire les bons choix pour vous proposer des contenus en collaboration avec ces marques qui ne dénaturent pas mon travail, respectent mes valeurs et surtout ma ligne éditoriale. Par exemple, je suis végétarienne sans lactose, jamais je n’accepterai de tester et de parler de produits carnés ou à base de lait de vache.

Comment cela fonctionne ?
Les marques me contactent, elles me transmettent un brief au sujet d’un produit qu’elles aimeraient que je teste/découvre/parle sur mon blog en échange d’une rémunération. Nous concluons ensemble les conditions: tarif, nombre de posts, type de contenu. En échange, je vais mettre en avant ce produit sur l’un de mes supports pour vous le faire connaître. L’idée n’est pas de juste vous montrer un produit que je ne connais pas, que je n’utiliserai pas, que je n’apprécierai pas en dehors de cette collaboration. Au contraire, je choisis toujours des propositions qui me correspondent, avec lesquelles je suis à l’aise et qui sont cohérentes avec mon univers.

Le dernier exemple sur le blog est certainement ma collaboration avec Yogi Tea (l’article sur les clichés du Yoga et le concours sur Instagram >>). Pour moi c’est l’archétype de mon travail sur le blog, j’adore personnellement cette marque, travailler avec elle était naturelle et un vrai plaisir.  Je bois des litres de ce thé au quotidien 😉 Parfois c’est plus difficile, le produit nous correspond mais c’est compliqué d’en parler, de l’intégrer à nos réseaux sociaux. Ou au contraire la marque peut nous faire re faire plusieurs fois des photos. Combien de fois je me suis retrouvée à faire…re faire des photos parce que c’était ça mais pas exactement. Tous ces procédés prennent du temps mais c’est aussi ça notre travail.

Un partenariat peut prendre la forme d’un article, d’une photo sur instagram mais cela peut être aussi un voyage, une course officielle, un évènement. Cela prend vraiment des formes différentes mais je vous avertis toujours quand c’est le cas. Ce que vous voyez sur le blog, les réseaux sociaux ne sont que le résultat d’heure de travail, d’échange, de modifications suite à des briefs, des mails, en fonction. Bien entendu, je parle des contenus dits « sponsorisés »… Fort heureusement, ces contenus là me permettent aussi de financer mes propres contenus : des vidéos, des déplacements, des photos etc. car ce n’est pas gratuit (l’appareil photo, les logiciels d’édition, le blog, le décor etc.)…

Enfin, il faut savoir que sur des dizaines de propositions, je ne vais réellement travailler et accepter qu’une infime partie de ce que j’ai reçu… ou pour lesquelles j’ai été contactées.  Au final ce que j’apprécie dans ce type de travail, c’est de tester et de vous faire découvrir de nouveaux produits ou de nouvelles expériences en lien avec mes passions (le sport, le voyage, le bien-être). Chaque contrat avec un client est un nouveau challenge. Pas une mission ne se ressemble, c’est ce qui est top 😉 !

2. L’affiliation

Cela correspond en fait à la commission que je perçois lorsque vous achetez des produits en passant par un lien, une sélection que j’ai posté ou relayé sur mon blog ou encore mes réseaux sociaux. Vous les trouvez dans mes sélections, shop my instagram, les listes des produits que j’achète, mes avis produits etc. J’utilise des plateformes comme RewardStyle ou Awin qui facilite la création de ces posts et de ces liens, mais cela n’enlève pas le travail que je fournis pour vous trouver ces articles, ces bons-plans et ces produits (notamment en période de soldes, un véritable travail de fourmi pour vous trouver les meilleurs prix, les meilleurs articles soldés (et les plus sympas aussi);).

Je fais de l’affiliation depuis quelques temps. N’allez pas penser que je me sers de vous pour gagner plus de sous car le prix que vous payez n’est pas différent. Au contraire, je trouve qu’en passant par mes liens, mes sélections vous reconnaissez aussi tout le travail que j’ai fait pour vous sélectionner ces bons-plans, vous partager mes conseils produits et avis. De plus, ces sélections produits restent toujours en lien avec mon univers. Je perçois uniquement une commission si vous décidez d’acheter les produits ou sur le site que je vous conseille. C’est un peu comme du parrainage si je voulais simplifier le fonctionnement.

Personnellement, c’est un travail que j’apprécie car il répond réellement à des demandes que vous m’exprimez comme; d’où vient mon leggings ou quelles baskets conseilles-tu pour le trail? Il s’intègre au fonctionnement de mes réseaux et du blog.  L’affiliation consiste à cession d’un certain pourcentage de votre achat (sans que le prix que vous payez diffère, vous ne payez pas plus cher). Bon, ce n’est pas énorme entre 6 et 8 % du prix du produit mais mis bout à bout, cela permet un complément de revenu.

3. Les missions annexes

Je réalise pour d’autres marques ou média soit de la création de contenu: des articles, des photos soit, on revient à mes compétences plus universitaires, des missions de marketing, des conseils de communication mais les thèmes restent toujours assez similaires :le sport, le bien-être. En ce moment, vous l’avez remarqué, depuis septembre, je travaille régulièrement avec i-run.fr que ce soit sur mon blog ou pour eux, en interne. J’ai déjà exercé pour d’autres marques ce type de travail… ou encore j’étais aussi le community manager pour différentes marques (toujours dans le sport). Ce sont des missions sur plusieurs mois ou semaines.

Tout comme une société ne travaillerait jamais avec UN client, j’en fais de même de mon côté en ne misant pas mon salaire uniquement sur les partenariats… ou encore l’affiliation. J’ai ainsi plusieurs sources de revenus en fonction des supports (blog, réseaux sociaux) ou encore de mes compétences.

4. Le coaching, les livres

Je n’exerce pas à proprement parler en tant que coach depuis ma formation à l’INSEP (dont je vous parlais ici), non pas par manque d’envie, mais par manque de temps. Je préfère organiser des évènements ponctuels pour vous rencontrer que ce soit autour du running… que prochainement du Yoga 😉 car je me sais actuellement impossible de suivre un réel coaching du fait de mes déplacements ET de mes autres missions. Mais ceci changera bientôt toujours grâce au Yoga !

De même, comme vous le savez peut-être, je suis l’auteure de 3 livres (La Magie du Running >>>, 8 Semaines pour débuter le running >>  et Running:Au secours qu’est-ce que je mange ? >>). Pour être transparente, ces livres me rendent très fière mais ne me font pas du tout… du tout vivre. J’ai compté le nombre d’heures que j’y ai passé (écriture, photos, relecture, déplacement, promotion etc.), je travaille même « à perte ». C’est pourquoi le temps que j’y passe, je dois bien le rattraper ailleurs pour vivre.

En fait, c’est pour cela que j’ai créé ma société en janvier dernier. Tout simplement parce que mon statut d’auto-entrepreneur ne couvrait plus toutes les fonctions que j’assumais et surtout ne correspondait plus à la vie et la sécurité que je cherchais dans mon travail. Le cadre de l’entreprise est plus sérieux, plus exigeant mais me permet de faire évoluer mes missions

Mon métier:

Au final, vous proposer des concours, des challenges running, vous poster des cours de fitness, des conseils running… cela n’a pas de prix pour vous mais pour moi si: j’y passe énormément de temps (contacter des marques, produire les photos, les vidéos, les articles). En nouant ces collaborations, en faisant de l’affiliation, je peux ainsi vivre de ma passion et continuer à vous proposer gratuitement toutes sortes de contenu.

Imaginez dans la vraie vie: vous devez payer votre magazine pour avoir des conseils, découvrir une activité, vous devez payer votre coach ET votre abonnement à la salle de sport, vous devez payer votre redevance TV et regarder des publicités pour regarder votre émission. On perd souvent conscience du budget nécessaire, de la valeur de choses lorsque tout est « à disponibilité » gratuitement pourtant tout a un coût. Ici vous ne payez pas, le « business model » est différent pour faire vivre la personne qui vous propose TOUT cela gratuitement. C’est pour cela que parfois, je me décourage lorsque je reçois des critiques violentes ou agressives sur une photo sponsorisée sur Instagram ou une vidéo. Ce sont souvent les mêmes personnes qui vont ensuite participer à un concours. Malheureusement, le tout gratuit n’existe pas, c’est important pour moi que vous le réalisiez, que vous compreniez le travail que je fournis avec ardeur derrière mon écran et pour faire que ma passion soit mon métier.

Si j’avais un emploi à côté, je ne proposerais clairement pas 1/10eme de ce que je fais ni n’aurais pu développer autant la communauté, cet univers que vous retrouvez, mon petit chez moi, qui est aussi un peu votre chez vous ;). De même, je l’espère, j’ai toujours fait les choix les plus pertinents pour rester la plus authentique et honnête avec vous. Je crois qu’à aucun moment une collaboration n’a dénaturé ce que j’ai construit au contraire. Ces collaborations viennent alimenter mon univers, le faire grandir tout en restant « mien ».

J’espère que cet article vous plaira et vous permettra de mieux comprendre mon ET le fonctionnement du blog 🙂 ! C’est important pour moi de faire, non pas parce que vous me le demandiez souvent, mais parce qu’à force je voulais que vous compreniez aussi que « rien n’est 100% gratuit » même sur Internet. C’est le modèle que j’ai choisi pour vivre de ma passion tout en conservant ma liberté ET en vous proposant des contenus de qualité. De même, je souhaitais encore vous rassurer sur mon indépendance  En ayant plusieurs « métiers », je peux refuser des missions dans lesquelles je ne me reconnais pas et garantir que ce métier reste ma passion et non plus une vitrine, des pages de publicité sans âme. Ma liberté et VOTRE confiance en tant que créatrice sont les deux choses les plus chères à mon coeur. J’en ai véritablement conscience et si un jour je venais à perdre l’une ou l’autre, je saurais qu’il est temps de changer mon fonctionnement et surtout mon métier 😉

N’hésitez pas si vous avez davantage de questions en commentaire, j’essaierai d’y répondre avec plaisir !

@ très vite et bon dimanche

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

46 commentaires

  • Repondre Rosanne 25 février 2018 à 10 h 52 min

    J’adore cet article ! Merci Anne pour ce petit aperçu du backstage. Ton métier a l’air passionnant, j’avoue que cela fait rêver de se dire que travailler est toujours un plaisir et une passion pour toi ! Même si j’aime ce que j’étudie (parce que je suis toujours étudiante haha !), je sais que j’effectuerai certaines tâches de mon métier à reculons … Le sport est une passion pour moi aussi mais je suis très loin d’avoir les compétences et un don pour me lancer dans la même aventure que toi ; parce qu’il ne faut pas le nier, il faut clairement avoir un don pour ça même si je sais que cela ne fait pas tout et que tu as également des compétences professionnelles particulières.
    Bonne continuation ! Je ne te souhaite que des bonnes choses dans ta vie personnelle et professionnelle, et surtout merci de nous faire découvrir les produits, marques, etc que tu aimes.

  • Repondre Ecribouille 25 février 2018 à 11 h 07 min

    Cela peut te sembler nébuleux, mais en réalité tout est assez cohérent. La monétisation, les partenariats, te donnent les moyens de produire le contenu. Sans cela, il n’y aurait tout simplement pas autant de choses, et ce sont toutes ces publications que les gens viennent et reviennent ici. On a cette tendance à croire que tout est gratuit, pourtant non, tout demande au minimum du temps, et le temps c’est de l’argent comme le dit l’adage. Ceux qui te reprochent un post sponsorisé de temps en temps, et des liens d’affiliation, seraient-il prêts à payer un abonnement pour accéder au blog ?

  • Repondre Aude 25 février 2018 à 12 h 03 min

    Hello Anne,
    Un petit commentaire pour te remercier pour cet article très complet et utile.
    Il est vrai que parfois dans cette « nébuleuse » il est difficile pour les personnes extérieures et « consommatrices de blogs »de s’y retrouver … En tout cas je privilégie toujours la transparence et la confiance. C’est peu être un peu triste mais parfois un simple soupçon de partenariat dissimulé peut me conduire à me désabonner…

    Belle journée,

    PS : J’ai hâte de voir quels types de contenus tu vas nous proposer après la fin de ta formation yoga.
    Aude

  • Repondre Anne 25 février 2018 à 13 h 21 min

    Ah bon? tu ne fais pas que des photos, des voyages, courir et boire du thé? Ah, les clichés ont la vie dure!!
    Je bosse en ce moment sur un bouquin, et heureusement que j’ai un métier, parce que je sais bien que les heures que j’y passe y sont surtout pour le plaisir (et pas celui de ma famille, je ne suis même pas sure de leur offrir un resto à la fin!).
    C’est difficile aussi de vivre juste du yoga, la plupart des profs le disent. Bref, dans tous les cas, il faut bosser, ce n’est pas magique!

    • Repondre Aude 25 février 2018 à 14 h 35 min

      Je pense que je me suis fais mal comprendre. En effet, les clichés on la vie dure… dans les deux sens. Ce n’était pas du tout une critique. On peut aimer la transparence, comprendre et adhérer au principe des sponsos, voire au principe des cagnottes (je me rappelle que tu avais fais un sondage pour savoir si des gens pourrais participer via une cagnotte pour que tu puisses prendre du temps pour nous proposer des contenus sur le Yoga et je suis tout à fait pour). J’aime juste être informée.

  • Repondre Rémi 25 février 2018 à 19 h 23 min

    Bravo pour cet article qui décrit bien la façon dont se fait la communication actuelle. Il n’y a pas « une » forme de communication mais une nébuleuse d’actions qui permettent d’obtenir un résultat.

    C’est aussi très très chronophage et difficilement conciliable avec un vrai boulot (je parle en connaissance de cause).

    Tu nous fais partager ta passion et ta sincérité se ressent réellement dans le contenu que tu produis. Plus que l’argent, ce qui rend ce travail passionnant, c’est la reconnaissance et le soutien de la communauté que tu parviens à mobiliser.

    Donc, continue et ne te préoccupe pas des jaloux. Il y en aura toujours.

  • Repondre Auriane 25 février 2018 à 19 h 48 min

    Merci beaucoup pour cet article.
    Je n’ai jamais été dérangée par un de tes contenus sponsorisés ou affiliés car j’ai vraiment le sentiment que tu choisis tout cela très précautionneusement (mot compte triple !) et que cela constitue un univers cohérent.
    Et comme tu le dis, il faut aussi que tu payes ton loyer, que tu manges…et si ton travail te permet de recevoir des choses ou de partir en voyage c’est très chouette.
    D’ailleurs en parlant de voyage, tu montre toujours les bons côtes mais j’ai l’impression que le programme est à chaque fois très chargé, est-ce que c’est le cas ?
    Merci à toi de nous apporter tout ces contenus !! <3

  • Repondre Anne A 25 février 2018 à 21 h 37 min

    Merci pour ta transparence! Et bravo pour ce que tu réalises!

  • Repondre Aurore 26 février 2018 à 2 h 01 min

    Coucou Anne !
    Je profite de cet espace de discussion pour préciser moi aussi ma pensée. Oui, je suis une des « méchantes » personnes visées puisque je t’ai laissé un com, pourtant globalement positif, mais assez critique sur une sponso, sous une de tes récentes vidéos.
    Le truc s’est qu’il est parfois difficile de se faire bien comprendre par écrit, et que des malentendus peuvent arriver suivant comment on interprète, d’un côté comme de l’autre.
    Je suis complètement consciente du travail que représente le(s) contenu(s) que tu proposes et de la chance qu’on a d’y avoir accès presque gratuitement, et à l’envie…et je l’étais déjà avant cet article hyper complet (qui a du te demander encore bien du boulot , et pas des plus agréable, en plus.)
    Ce qui m’embêtait, c’est que c’est une vidéo de conseils (et malheureusement beaucoup de gens, surtout les plus jeunes vont suivre aveuglément tes conseils sans chercher à prendre plus d’infos ailleurs) Alors oui, expliquer que prendre une assurance peut se révéler utile, mais je l’ai dit, je trouve qu’il aurait été bien d’ajouter que cette option est parfois déjà couverte par son moyen de paiement.
    Voilà, je ne voulais pas faire de la méchanceté gratuite.
    Ce qui me gêne avec les vidéos sponsorisées c’est que la limite entre la pub et le reste du contenu est à mon avis trop floue. Parce-qu’on a aussi accès presque gratuitement à la TNT par exemple (pour les chaines privées au moins) et qu’ils sont tenus de nous annoncer les pubs par un « jingle » en début et en fin d’annonces. Ce qui nous donne le choix de regarder ou pas ces publicités.
    Bref, merci pour ton honnêté, ta transparence et ton travail.
    Je souhaite bonne continuation à ton blog, comme à ta chaîne !

  • Repondre Emeline 26 février 2018 à 9 h 58 min

    Merci pour cet article !
    Je me demandais toujours mais comment elle a le temps de faire des voyages, des marathons, des formations, le blog … comment elle s’organise ! 🙂
    C’est vrai qu’on oublie souvent tout ce travail derrières tes jolies photos 🙂 c’est top !
    Hate de voir les contenus YOGA !!!!! 🙂

  • Repondre Anne71ma 26 février 2018 à 10 h 19 min

    J’adore te lire et te suivre. Tu es une belle personne dans les 2 sens du terme. Continue à nous envoyer aussi du rêve parce que ça fait du bien. Ta vie et ton métier tu les construits avec du travail aussi et des difficultés. Laisse les te critiquer : c’est de la jalousie !

  • Repondre sophie 26 février 2018 à 10 h 39 min

    Je trouve que tu as 100 % raison de toute façon comme tu le dis qui de nous jours ne peux se passer de paie a la fin du mois pas grand monde je pense … il est normal que les bloggeurs trouvent un moyen indirect pour se faire rémunérer de leur travail en globalité … après il est vrai mais je ne parle pas forcément de toi mais certain propose ou montre des choses a l ‘achat que tous le monde ne peut s’offrir  » style une palette de maquillage a 50 euros pour une jeune de 16 ans  » ou  » « 4 beaux voyages dans l ‘année » cela nous fait rêver mais peut aussi nous faire déprimer … Après pour ma part tu es l ‘une des bloggeuse qui reste le plus naturelle avec tes lecteurs ,et je pense qu il ne faut pas te prendre la tête pour moi instagram ou les blogs sont un moment de plaisir (détente) pas un lieu pour se prendre la tête il y a des choses bien plus importantes que de chercher a savoir si tu es rémunérée ou pas … bonne continuation et merci a toi pour ce beau travail …

  • Repondre Anouchka 26 février 2018 à 11 h 40 min

    J’ai adoré cet article, merci de nous faire partager l’envers du décor et d’expliquer simplement et efficacement que c’est bien un METIER. Tu as bien raison, ta liberté et notre confiance sont les éléments les plus importants. Continue comme ça et personnellement j’ai hate de te voir évoluer dans l’univers du yoga qui m’interesse beaucoup 🙂

  • Repondre jennifer 26 février 2018 à 11 h 59 min

    Super cet article ! Cependant pour les invitations à des événements, j’ai remarqué que plusieurs fois tu ne les mentionnais pas (la course de Disney en septembre par exemple alors que Bonjour Darling avec qui tu étais l’avait mentionné que c’était une invitation) : je pense que c’est vraiment ce manque de transparence qui est reproché aux personnes qui font le même métier que toi (parce que sinon, gagner de l’argent je pense que tout le monde l’accepte très bien !). C’est pareil pour les liens affiliés : pour en avoir parlé avec des ami-e-s, quand c’est en cliquant dessus que l’on s’aperçoit que c’est un lien affilié, on n’achète pas via ce lien… alors que c’est tout l’inverse quand la personne a pris la peine d’indiquer que c’était un lien affilié. En tant que lecteur/viewers/followers c’est vraiment la transparence que l’on recherche et elle est TRES TRES rare (et la lassitude d’être pris « pour des jambons » par certain-e-s nous pousse à nous désabonner de beaucoup d' » »influenceurs » »).

    • Repondre Anne 26 février 2018 à 14 h 15 min

      C’est marqué sur mon site qu’il y a des liens affiliés (surtout que tu en as littéralement sur chaque post)
      Après les mentions étaient claires pour DIsney puisque je travaillais avec eux depuis début juillet 🙂 !
      En tous les cas je comprends cette lassitude néanmoins, quand je navigue sur d’autres blogs, je ne vois pas le problème des liens affiliés (mention ou pas en fait) et si je peux donner un coup de main en passant par-là, je le fais avec plaisir.

      • Repondre jennifer 26 février 2018 à 19 h 31 min

        Les sous-entendus ça rentre totalement dans la lassitude : ce n’est pas parce que tu as travaillé avec eux depuis des mois que 1) on est censé le voir (je te suis et je ne vois pas trop ce que tu as fait ?). Je suis déçue par cette réponse franchement, on n’a pas spécialement envie de dresser un inventaire de toutes les personnes avec qui tu travailles pour savoir si on t’invite à des événements… Pour les liens affiliés, j’ai bien compris qu’il y en avait sur beaucoup de tes pages mais à l' »expérience », après avoir y cliqué dessus… et donc je (mais je ne suis pas du tout la seule, comme je t’ai dit ou alors je vis vraiment dans ma bulle avec 5-6 personnes pensant comme moi ^^’ !) alors que sur Youtube je suis Aliceesmeralda et elle indique clairement que ses liens sont affiliés et j’ai toujours fait un achat avec :). Tu ne le vois pas de ton point de vue, mais en tant que personne « extérieure » je t’assure que c’est avoir le senti d’être pris pour des « jambons » (je trouve pas d’autres expressions :/) que de se les voir « imposé » sans que ce soit indiqué. Mon commentaire se voulait pas méchant et je suis contente que tu es clairement dit tes façons de gagner ta vie (pcq personnellement ça fait trèèèès longtemps que je te suis et je me souviens que tu aies dit que le blog ne serrait jamais un moyen pour toi de gagner ta vie et, quand ça l’est devenu, tu ne l’as jamais clairement dit : bref je suis contente que ce soit enfin fait) mais quand je vois ta réponse je me dis qu’il n’a pas servi à grand chose…

        • Repondre Anne 26 février 2018 à 21 h 29 min

          Justement c’est parce que tu me suis que peut-être tu dois savoir que j’ai tourné une vidéo pour présenter la course et que j’ai annoncé que j’y serai dans le cadre de ce partenariat.
          De plus, moi ce qui me lasse par exemple c’est que tu commentes sans laisser ta vraie adresse email et c’est souvent comme ça lorsque l’on « accuse ».
          Tu profites aussi du contenu que les blogueurs partagent. Je trouve au contraire que l’affiliation est la marque d’un soutien de notre communauté car on se casse la tête parfois à produire justement ce contenu.
          C’est comme si tu disais à l’ETAT, non je vais profiter sans payer la TVA car je trouve que vous me prenez pour un jambon de ne pas à chaque fois l’indiquer dans le prix affiché (alors qu’au final tu le sais que c’est un % présent, qu’elle existe etc.). C’est une pratique l’affiliation sur TOUTES les plateformes, les sites, les blogueurs.
          Quand tu cherches un code promo, le lien est affilié. Est-ce que le site te prend pour un jambon ? il te fournit pourtant un service en te partageant ce code promo mais n’indique pas l’affiliation.
          Et contrairement à ce que tu dis et ça me déçoit un peu , j’ai annoncé clairement lorsque 1/ j’ai quitté mon CDI pour me lancer sur le blogging en précisant plusieurs fois que j’avais changé d’avis 2/ comme je le précise ce n’est pas QUE le blog qui est le moyen de « gagner ma vie » et ça restera toujours ainsi c’est d’ailleurs surtout ça qui me permet de rester libre dans mes choix de contrat.

          • jennifer 27 février 2018 à 12 h 23 min

            Je ne voulais pas du tout t' »agacer » (j’ai l’impression que c’est le cas en lisant ta réponse, si ça ne l’est pas, tant mieux !). Pour l’adresse mail écoute, si tu veux me laisser un mail tu fais comme tu veux, et ça te permettra de voir que j’ai déjà acheté l’une de tes box et ton ebook donc que je ne suis pas une consommatrice de contenu gratuit comme tu as l’air de le souligner…

            Pour la TVA : ben non, on sait tous qu’on la paie puisque c’est obligatoire… Je ne vois pas l’obligation dans les liens affiliés (du point de vue lectrice, j’ai bien compris que cela te fait une source de revenu). C’est le côté « je ne vous le dis pas » qui me dérange. Franchement j’ai absolument rien contre les liens affiliés comme je t’ai dit, juste j’apprécie que ce soit fait en toute transparence et indiquer clairement et c’est seulement quand ça l’est que je vais au bout de l’achat. Idem pour les partenariats franchement ce n’est pas parce que tu annonces quelque chose des semaines à l’avance que le jour, cela t’empêche de le redire quand tu postes ta photo de fin de course.

            Bref je ne voulais pas être méchante ou quoi que ce soit, je voulais juste te dire des points qui pouvaient être plus transparents puisque ton post s’inscrivait là-dedans.

  • Repondre Inès Rodriguez 26 février 2018 à 12 h 28 min

    Bonjour Anne,
    Merci pour les éclaircissements, et tu as un beau métier, difficile bien entendu, mais c’est toujours un plaisir de venir te lire ici, de voir tes storys et post instagram.
    Continue, et surtout ne te décourage pas. J’attends avec impatience tes projets Yoga !
    Bref, pour moi tu n’as pas besoin de justifier ton métier, il existe et devrait être à 100% reconnu. Merci encore pour tout le temps que tu passes à nous partager des choses intéressantes qui enrichissent nos connaissances et nous font aussi sourire !
    Très bonne journée à toi (et bon courage pour ta prépa marathon ! :D)

    Inès

  • Repondre Caro Duhduh 26 février 2018 à 13 h 30 min

    Belle mise au point sur ton activité professionnelle !… Mais certainement rien de surprenant pour toutes les « vieilles » lectrices du blog : nous savons toutes à quelle point tu as beaucoup travaillé pour en arriver là (et tu travailles toujours !), rien qu’en considérant la somme énorme de contenu peu à peu accumulé sur ton site, un contenu sans cesse renouvelé, et non recyclé à partir de vieux posts – notons-le bien ! Au passage, je te remercie de souligner le caractère bien peu rémunérateur de l’écriture ; à une époque, j’ai fait du « rewriting » pour des sites Internet et tout le temps que j’y consacrais très consciencieusement ne me rapportait vraiment pas grand-chose ! Ceci pour ton blog. Par contre, les personnes qui te découvrent au hasard d’un hashtag sur Instagram ne sont pas toujours au courant de ton parcours et malheureusement, certaines d’entre elles se permettent des jugements désobligeants sur la réalité de ton travail en ne voyant en toi qu’une « bombasse » perpétuellement alanguie au soleil. Bon, j’exagère peut-être un peu, mais c’est le lot d’Instagram où l’image prime (et non le texte !) et où, du fait de la très basse moyenne d’âge du public, dominent l’immaturité, la superficialité et la jalousie. J’ajoute que la jeune fille timorée qui inaugurait ce blog en 2010 n’avait rien d’une « bombasse » et qu’elle n’en est devenue une qu’à force de travail, de beaucoup de travail. Le travail, encore le travail.

  • Repondre Barbara 26 février 2018 à 13 h 48 min

    Super !
    Justement je voulais te demander exactement ça! Car cest tellement abstrait et nebuleux comme tu dis et ca nous aide a mieux te connaître et a te rendre humaine.
    Bonne journée et merci

  • Repondre Olivia 26 février 2018 à 14 h 43 min

    Bonjour Anne
    Merci pour cet article très intéressant !
    J’aimerais juste te dire que tu ne dois pas te laisser démoraliser par les critiques, il y a et il y aura toujours des personnes malveillantes, surtout quand, comme toi, on est exposé à une certaine notoriété.
    Personnellement je t’ai découverte après le premier semi marathon de Disneyland, en visionnant ta vidéo d’après course où l’on voit ma mère attendant sur la ligne d’arrivee! Et puis j’ai regardé ce que tu faisais, et j’ai trouvé que ton blog était intéressant, motivant.
    Je ne suis sur aucun des réseaux sociaux mais je me suis abonnée à ta chaîne YouTube et je regarde toujours avec plaisir tes vidéos, qui m’inspirent et me permettent de garder la motivation nécessaire.
    Alors même si certaines personnes pensent qu’elles ont le droit de juger les autres et de lancer de la méchanceté gratuite, garde en tête que beaucoup d’autres t’apprécient. Continues comme tu es

  • Repondre Audrey SURGA 26 février 2018 à 15 h 06 min

    Merci Anne pour ton article très intéressant ! Moi-même je bosse dans la communication dans une grande entreprise et bien (trop) souvent les collègues qui nous demandent des campagnes de communication pensent que cela se fait en un claquement de doigts; ils n’ont pas conscience des coûts et du temps que cela prend. Et encore, nous sommes une équipe assez importante ; pas sûre d’avoir les épaules aussi solides que toi pour tout assumer toute seule. Alors un grand bravo à toi et merci pour tout ce que tu partages avec nous !
    Belle journée !

  • Repondre Sand Mayer 26 février 2018 à 16 h 17 min

    Très très bon article. C’est rare qu’une influence donne autant d’explication.

  • Repondre L.C. 26 février 2018 à 17 h 19 min

    Bravo Anne pour cet article tout en transparence.
    Je veux bien croire que c’est du travail, des attentes… des heures et des heures de boulot et qu’une photo ne traduit pas tout ce qui s’est passé en amont.
    Ce qui est bien et qui se ressent, c’est que tu restes sur ta ligne, tu n’acceptes pas les offres juste pour les accepter et en vivre mais parce qu’elles te correspondent. Et perso, c’est pour ça que je suis (encore) là !
    L.C.

  • Repondre Marie 26 février 2018 à 17 h 35 min

    Merci Anne pour cet article! J’ai toujours été curieuse de savoir, en détails, comment cela fonctionnait pour vous et très peu acceptent de rentrer dans les détails. J’espère que les projets que tu entreprends ou ceux que tu as en tête t’apporteront le bonheur et la satisfaction que tu cherches, tu le mérites!

    • Repondre Anne 26 février 2018 à 21 h 34 min

      Merci Marie, j’espère en tout cas que ce post aura pu t’aider car c’est vrai que l’on en parle peu 😉 !

  • Repondre Vanessa - Our American Dream 26 février 2018 à 17 h 39 min

    Super article Anne. Je te suis depuis des années et pourtant je laisse rarement des commentaires par ici. Je suis une lectrice silencieuse mais j’admire vraiment ton parcours et ton travail.
    Partenariats ou pas, il n’y a jamais eu un moment où j’ai eu le sentiment que tu t’éloignais de ta ligne éditoriale. Tu as su restée vraie, simple et fidèle à toi-même et je pense que n’importe quelle personne qui te suit vraiment (et pas seulement lorsque tu organises un concours) est capable de percevoir tout ça. Dans ce monde virtuel où tout sonne de plus en plus faux, je trouve que tu es une des rares à avoir su garder les pieds sur terre et à continuer à fournir un travail de qualité pour satisfaire ta communauté. Continue comme ça 😉

    • Repondre Anne 26 février 2018 à 21 h 33 min

      Merci beaucoup Vanessa ça me touche vraiment et j’espère sincèrement continuer ainsi !

  • Repondre Betilami 26 février 2018 à 19 h 03 min

    J’ai beaucoup aimé lire ton article, puis je te poser 2 questions? je me lance:
    Est ce que tu t’es inscrite sur des plateformes (seedingup par ex) pour obtenir tes premiers articles sponsorisés ou bien sont ils venus à toi « naturellement »?
    Est ce que tu arrives à vivre correctement avec ton activité et si oui qu’est ce qui te rapporte le plus? Je pensais honnêtement que la création de livres était la meilleure solution pour gagner de l’argent avec son blog.
    Merci de tes réponses.
    Bonne soirée

  • Repondre Marine 26 février 2018 à 19 h 21 min

    Coucou Anne !
    J’ai remarqué que tu avais peu de commentaires ces derniers mois et pourtant je fais surement partie de la multitude d’entre nous qui te suivons depuis longtemps.
    La transparence de ton post me rappelle pourquoi tu restes l’une des trois ou quatre blogueuses que je suis toujours, années après années car je pense vraiment pouvoir te faire confiance dans tes choix éditoriaux.
    J’adore voir ton évolution qui me renvoie souvent à la mienne bien que je ne fasse toujours pas sérieusement du sport… je me suis cependant aussi largement tournée vers les produits écologiques & éthiques et tente de me mettre au végétarisme. L’envie de toujours plus voyager me donne aussi tellement envie de suivre tes voyages (et de noter les destinations dans ma to do lit !!)
    Alors encore merci pour ton travail qui mérite évidemment et nécessairement un salaire. Je comprends bien que cela ne doit pas toujours être simple de refuser des partenariats peut-être intéressant financièrement mais ne correspondant pas à ce tournant éthique que tu suis alors merci pour tes efforts !
    Ah et j’en profite aussi pour te donner mon retour : j’ai été l’une des chanceuses gagnantes à l’un de tes concours (des baskets Saucony) et grâce à elles (et donc toi !) j’ai pu arpenter les Rocheuses canadiennes et la Colombie britannique pendant 2 mois avec le pied sûr 😉
    Bonne continuation à toi et je te souhaite plein de réussites dans tes prochains projets, professionnels ou personnels !
    Bises,
    Marine

    • Repondre Anne 26 février 2018 à 21 h 32 min

      Coucou marine,
      Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait super plaisir (surtout pour les baskets dit-donc !!)
      C’est vrai qu’il y a moins de commentaire sur le blog car maintenant avec Instagram ou Facebook, vous réagissez souvent directement sur ces plateformes
      En tout cas je te remercie d’avoir pris le temps de commenter par-ici
      des bises (et encore plein de découvertes avec les baskets Saucony !!)

  • Repondre Cyrille 27 février 2018 à 7 h 47 min

    Merci pour cet éclairage et bonne continuation.

  • Repondre Sarah 27 février 2018 à 10 h 17 min

    Bonjour Anne,
    Merci pour cet article sincère! Perso je trouve que les blogueurs doivent pouvoir vivre de leur métier. J’apprécie particulièrement quand un partenariat ou sponsor est annoncé en début de post, mais il me semble que tu fais ça de manière tout à fait pro. Tu as une stratégie de communication et de financement tout à fait cohérente à mon avis, il y a une fraîcheur et un côté sincère et décomplexé que je trouve tout à fait typique de ta génération (je peux dire ça, j’ai 35 ans haha). Et il y a un beau travail d’écriture qu’on ne trouve pas forcément ailleurs! Bravo et bonne suite 🙂

  • Repondre giny 27 février 2018 à 11 h 50 min

    Merci anne pour cette article qui nous explique parfaitement ton univers professionnel. C’est vrai qu’on ne se rends pas compte de tout le travail fournit derrière, on voit surtout le coté « fun et paillette » de tout ça. C’est pour ça que c’est important de communiquer la dessus pour que les gens prennent conscience que c’est un vrai travail à plein temps (et parfois plus). bonne continuation et continue de nous faire rêver 😉

  • Repondre Caro Duhduh 27 février 2018 à 12 h 45 min

    Juste un petit mot supplémentaire : dans ce monde où l’exposition publicitaire – je parlerais même d’« agression » publicitaire – est omniprésente, si tu oublies à un moment ou à un autre de signaler un contenu sponsorisé, doit-on vraiment t’en tenir rigueur ??? D’autant plus que tes partenariats sont toujours compatibles avec les valeurs que tu défends. En tout cas, on reste toujours à mille lieux du scandale absolu que représente pour moi l’énorme matraquage publicitaire de l’industrie de la malbouffe, surtout auprès des plus jeunes !

  • Repondre Azylis 27 février 2018 à 13 h 24 min

    C’est effectivement un métier qui n’est pas facile car trop récent pour rentrer dans des cases.
    Et puis c’est tendance en ce moment donc c’est un peu la foire à n’importe quoi et on met tout le monde dans le même sac. Mais je crois que seules les « vraies » et surtout les sérieuses dureront là dedans 😉

    • Repondre Anne 27 février 2018 à 15 h 20 min

      Merci Azylis car malheureusement c’est ça … bon j’espère durer hihi
      des bises

  • Repondre Elisa 5 mars 2018 à 12 h 04 min

    Perso maintenant au lieu d’acheter des magazines je lis des blogs et je regarde youtube, je suis plusieurs blogeuses très intéressantes comme toi, qui donnent beaucoup de conseils, qui sont motivantes, j’apprends énormément de choses (par exemple sur le yoga), je choisis le contenu que je veux lire, donc pourquoi pas ? En plus cela donne la chance à des personnes qui aiment écrire et prendre des belles photos de pouvoir être lues, alors que si elles envoyaient leur cv à des entreprises media, on leur dirait « non ».
    Je pense que c’est plus intéressant pour toi de travailler comme cela que d’être en CDI dans une entreprise ou de toute manière tu ne seras jamais épanouie à 100% car ce ne sera pas « ton » bébé.
    Pour les liens sponsorisés du moment que c’est marqué, en plus si c’est une marque qui me plaît, cela ne m’empêchera pas de cliquer sur le lien, au contraire.

    • Repondre Anne 5 mars 2018 à 14 h 55 min

      Merci beaucoup Elisa pour ton commentaire

  • Repondre Lamissaurore 6 mars 2018 à 16 h 20 min

    Merci Anne pour cet article très intéressant sur les coulisses de ta vie, le boulot derrière la vitrine! C’est vraiment génial de pouvoir ainsi faire ce qu’on aime et en vivre, créer sa vie, son activité et surtout être libre! Un choix audacieux mais qui doit être très épanouissant.
    Je te souhaite de continuer à te développer et à évoluer dans ce monde en constante évolution. Et surtout ne prend pas ombrage des critiques et des diffamateurs qui ne savent pas le boulot qu’il y a derrière….ils sont très certainement jaloux de ton mode de vie 😉

    • Repondre Anne 10 mars 2018 à 23 h 00 min

      Merci beaucoup Zoe

  • Repondre Laureen @peachylau 7 mars 2018 à 19 h 33 min

    Merci beaucoup pour cet article Anne.

  • Repondre Flo 8 mars 2018 à 20 h 17 min

    Merci pour cet article très intéressant ! Et bravo pour ce travail de tous les instants que l’on ne soupçonne pas quand on a un métier plus “traditionnel”. Ces “nouveaux” métiers DOIVENT etre une passion effectivement car la limite vie pro-vie privée doit être quasi inexistante.
    Bravo et merci pour vos magnifiques posts sur Insta que j’adore !

    • Repondre Anne 10 mars 2018 à 22 h 57 min

      Merci beaucoup Florence

  • Repondre Lauriane 12 mars 2018 à 22 h 41 min

    Bonjour Anne.
    Je lis ton blog depuis longtemps, même si je commentes (très) rarement. Merci pour ces éclaircissements dans ton articles. J’ai acheté ton ebook puis ton livre, j’ai également acheté mes premières « bonnes » baskets grâce à tes sélections sur ton blog, puis un article sur le shop Dubndidu que tu avais créé, bref, participer à ta rémunération ne me dérange pas, loin de là.
    En revanche, j’avoue avoir un peu plus de mal ces derniers mois depuis que tu en as fait ton métier à part entière, parce que même si tu sembles honnête, je ne remets pas ça en doute, je ne trouve pas toujours le partenariat clairement exprimé. Je ne dis pas que c’est volontaire de ta part, mais certains blogueurs (ou influenceurs) l’affichent beaucoup plus clairement dans leurs contenus. Ça ne concerne peut-être que moi, et je ne sais pas trop comment l’exprimer, mais j’ai plus de mal à investir dans quelque chose quand je trouve ça trop « sournois » (le mot ne correspond clairement pas je sais, mais je ne trouve pas plus adapté :/ ). Je trouve que toutes les invitations, lien affiliées etc sont parfois trop « sous-entendus ».
    J’espère que tu ne prendras pas ce commentaire comme une critique pour chercher volontairement à nuire, parce que ce n’est vraiment pas mon intention. J’ai bien conscience du travail qu’il y a derrière.
    Je reste malgré tout une fidèle lectrice, je te souhaite une bonne continuation et surtout bon courage pour ta future revanche sur l’épreuve du marathon. 😉