Made to Love You #814

11 décembre 2017 - Looks 2017 - 7 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Je vous écris depuis la Guadeloupe où nous sommes arrivées hier ..enfin cette nuit. Ça me fait tout bizarre de retourner si près de Martinique sans Christelle et Maïder avec qui j’ai partagé le Raid des Alizés (mon compte-rendu arrive bientôt). C’est fou comme dormir sous une tente (avec des araignées), faire du canoë (et quelques crises de nerf) vous rapprochent et créent des liens d’amitié solide.

Je dois reconnaître qu’en amitié je suis plutôt maladroite, j’exprime souvent mal mes sentiments ou ressentiments, notamment lorsqu’une situation me met mal à l’aise. Je ne suis pas rancunière, je suis volontiers ouverte aux nouvelles rencontres. Je n’ai pas un clan, j’aime apprendre à connaître quelqu’un, je ne suis pas timide en la matière. L’an dernier lorsque je suis partie sur le raid des Amazones avec Mder ou en Thaïlande avec Anne-Laure, je les connaissais à peine. Cela ne m’angoissait pas car je crois que justement que c’est dans le cadre d’un voyage que l’on apprend d’autant plus à se connaître. Par contre je ne fais pas confiance facilement et je crois qu’il me faut quelques temps, évènements, avant de me dire ça y est nous sommes amis, je peux me confier, je peux me découvrir plus ou découvrir ma vie privée.

C’est pourquoi, une fois que je laisse cette personne passée le pas de ma vie privée, passer ce niveau… « il ne faut pas me décevoir » ensuite car cela représente beaucoup pour moi…ce pas-là. Je le repéte je ne suis pas rancunière mais il y a des comportements qui me touchent profondément, qui font que je peux tout refermer d’un coup, que l’ami redevienne connaissance… ou rien du tout en fait. Je le fais de manière très maladroite, violente, c’était tout, ce n’est plus rien. Mais je crois que je passe un âge où j’ai envie d’avoir dans ma vie des personnes vraies. Je considère qu’il est essentiel de faire des efforts pour découvrir l’autre, de l’inclure dans sa vie. Personnellement, je suis souvent en déplacement ET c’est d’autant plus compliqué pour moi de maintenir ses liens d’amitié, alors je re double d’efforts pour.

Sauf que dans un bateau, il faut être plusieurs et lorsque l’on s’aperçoit qu’après plusieurs voyages, on est seule à bord, forcément ça ne peut plus fonctionner. C’est décevant, parfois blessant lorsque justement on s’est investis mais c’est ainsi. La beauté de la chose ? Justement rester ouverte à d’autres belles amitiés. Ce n’est pas grave si avec une personne, on ne s’entend plus, on est déçu car nous sommes toutes différentes, et sommes toujours capables de nouer de nouvelles amitiés aussi fortes soient-elles.

Durant le Raid, c’est ce que je me suis dit car je sais que Christelle et Maïder ont franchement dû se demander POURQUOI elles m’avaient dit oui pour venir hihi… Pourquoi ? Je leur serai longtemps reconnaissante car avant d’être d’autres blogueuses « avec qui je travaille », ce sont mes amies et je suis tellement heureuse d’ouvrir ma porte, ma vie à ces personnes. C’est normal de leur dire.

Top – Undiz
Pantalon – Pimkie
Perfecto – Brooklyn
Montre Gamin
Lunettes – Rayban
Baskets – Vans

Je sais que nous avons froid en France… mais j’avais très envie de vous partager ce look, photographié avec Matthieu lors d’une petite promenade fin octobre pas loin de chez mes parents. C’était la parfaite journée d’automne, il faisait bon, si bon que j’étais juste en t-shirt sous ma veste. Le soleil brillait… la nature avait déjà pris ses teintes d’automne, mais elle était encore si éveillée, l’hiver si lointain.

Je la poste car… brrrr je déteste l’hiver, j’ai appris à aimer l’automne, de plus en plus. Mais ça me rend si triste de vous poster des looks avec des kilomètres d’épaisseur, avec des arbres nus…Bon promis, je vais le faire mais je suis sûre qu’en ajoutant un gros pull sur mon t-shirt, ce look sera parfait pour décembre non 😉 ?

D’ailleurs c’est ce que j’ai fait si vous me suivez sur Instagram… un Gros pull Ekyog (vu dans cet article). Je suis fan de ces pantalons un peu chino…. à pinces. J’investis de plus au plus au rayon pantalon…large, coupe…ample. J’adore le confort que cela procure par rapport à un jean, vous vous laissez tenter comme moi parfois ?

@ très vite

PS: N’oubliez pas de participer aux concours de mon calendrier de l’Avent >> 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires

  • Repondre Afonso 11 décembre 2017 à 18 h 44 min

    Salut Anne,

    Je comprends parfaitement tes sentiments. Mais vous n’etes plus amies avec Anne Laure ?

    • Repondre Anne 16 décembre 2017 à 13 h 19 min

      Si nous sommes amis, mais c’est différent 😉 !

  • Repondre Mel 12 décembre 2017 à 10 h 06 min

    C’est marrant, je suis exactement pareil en amitié… pour le côté violent 🙂 Dans le sens où je me met en 4 et ferai tout pour rendre service à mes amis, mais quand je suis déçue, je coupe direct les ponts… sans parfois même expliquer quoi que ce soit car je me dis que ça n’en vaut pas la peine. Je conçois que ça a un côté un peu violent, mais finalement la violence est pour moi du côté de l’amitié à sens unique, quand ces soi-disant amis abusent de ta gentillesse, sont contents quand tu leur rends service, mais inversement quand tu as besoin il n’y a plus personne, même pas un mot…
    Je te rejoins sur le point où il faut quand même laisser la place à de nouvelles amitiés, même si c’est dur quand on a été déçu quelques fois, on n’a plus envie de consacrer de son temps car on se dit que ça va peut-être foirer… mais quand ça marche qu’est-ce qu’on est contents, et c’est tellement précieux !

    • Repondre Anne 16 décembre 2017 à 13 h 19 min

      hihi après, on est peut-être un peu dur mais au moins on donne toutes les chances à une nouvelle amitié en s’y investissant.

  • Repondre Marine 13 décembre 2017 à 9 h 14 min

    Très belle déclaration à l’amitié 🙂 Je suis un peu comme toi, et je crois d’ailleurs que c’est pour cela que j’ai très peu d’amis! Mais ceux que j’ai me sont très chers 🙂
    Bise,
    Marine

    • Repondre Anne 16 décembre 2017 à 13 h 18 min

      Mais exactement <3 des bises Marine

  • Repondre marlene 17 décembre 2017 à 17 h 22 min

    Ne culpabilise pas d’être comme tu es, une personne simple, mais entière…je suis comme toi….ce que tu as écrit, j’aurais pu l’écrire aussi (peut être pas aussi bien)…sois toi mê, c’est comme cela qu’on doit nous aimer!! c’est aussi notre force