Natation: 5 conseils pour Nager en Eau Libre

21 août 2017 - Sports - 15 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien? Je profite de l’été qui est encore là pour partager avec vous une nouvelle activité que j’adore pratiquer : la nage en eau libre. Depuis ma blessure, je nage…je nage, de plus en plus jusqu’à 3 fois..voire 4 fois par semaine toujours avec plaisir hihi. Forcément, avec l’été, j’en ai profité pour emporter avec moi mes lunettes de piscine, mon bonnet pour faire des séances « hors bassin ».

Bon, avec le triathlon, on apprend aussi à nager en eau libre (on n’a pas le choix éhé). On s’équipe et on s’entraine en conséquence. Depuis ma première compétition de nage en eau libre à Marseille (souvenez-vous), je prends à plaisir à « juste » partir nager en eau libre sans avoir pour objectif un triathlon.

Après avoir reçu plusieurs questions à ce sujet, je me suis dit que j’allais partager quelques conseils pour que vous puissiez partir nager hors des bassins de piscine, souvent bondés, sans risque ET tout en prenant du plaisir.

Tout d’abord la bonne expression….Eau libre VS Eau vive: Faire de la natation en eau libre désigne toutes les activités de natation pratiquées (souvent de longue distance) sur une étendue d’eau libre type mer, lac ou rivière. Il existe de véritables compétitions (y compris aux JO) régies par la  FINA. On confond ou use des deux expressions indifféremment, pourtant la bonne et l’unique est nage en « eau libre » (open-water swimming en anglais..open ..se rapproche bien de libre lol). Pour découvrir ce qu’est la nage en eau vive, rdv sur Wikipedia >> (cela dit ce sport a l’air tout aussi fun !!)

  1. Quel équipement pour la nage en eau libre?

Comme pour la natation en piscine : bonnet ET lunettes de natation seront vos meilleurs alliés… à un détail près. Privilégiez des lunettes de natation aux verres traités anti-uv polarisés.. Et oui car quand vous êtes en extérieur, le soleil s’invite souvent (tout le temps même éhé). Vous vous imaginerez difficilement courir en plein soleil sans protection (casquette ou lunettes de soleil), c’est pareil lorsque vous nagez, même si vous passez beaucoup de temps la tête sous l’eau, admettons 😛

Je reconnais aussi que l’usage du bonnet en eau libre peut surprendre. Personnellement, avec ma tignasse, c’est bien pour garder TOUT en place et que mes cheveux ne viennent pas me gêner lorsque je nage. Mais il n’est pas obligatoire, faites selon votre confort ;). Cela étant dit, sachez qu’il vous gardera la tête au chaud lorsque la température de l’eau ne sera pas tropicale.

Personnellement, je nage en piscine avec mes TYR anti-uv et polarisé (car j’ai la chance de nager dans une piscine en extérieur éhé) et en mer avec une paire plus ancienne de Nabaiji aussi anti-uv et polarisé.  J’en suis très contente, bien que j’ai un faible pour le côté plus « doux » des Tyr que je porte en compétition d’ailleurs.

Sachez que je différencie mon équipement que j’utilise en mer. Bien que je fasse attention à tout rincer à l’eau douce, je préfère avoir mon bonnet ET mes lunettes pour l’eau libre ET mon équipement pour la piscine.

2. Combi ou pas Combi?

Non vous ne pouvez pas utiliser votre combi de surf/bodyboard/paddle ou encore votre t-shirt/top en lycra pour nager en eau libre. La première est bien trop épaisse et lourde pour cela, le second n’est pas du tout adapté pour la natation. Vous risquez d’attraper froid, vous surcharger inutilement et vous blesser en générant des frottements lors de votre nage

Personnellement, j’opte toujours pour la combinaison. Je ne suis pas frileuse comme fille mais, j’avoue que lorsque je nage entre 1000 et 3000m en mer, je mets du temps à me réchauffer. Je préfère brûler des calories en nageant qu’en forçant mon corps à se réchauffer en plus.

Voici une petite sélection pour vous aider dans votre choix… sachant que la combinaison que vous utilisez pour la nage sera aussi celle que vous pouvez porter dans le cadre de l’épreuve de natation en triathlon ;):

  1. Combinaison Nabaiji 2. Combinaison Orca, 3. Combinaison Zerod, 4. Combinaison Zoot

Note: Les combinaisons de nage ayant une épaisseur inférieur à 3mm, bien qu’elles soient moins chères,… sont vraiment « légères » en terme de protection contre la température de l’eau. Je vous conseille de fait d’investir un peu plus, d’autant plus que, si vous l’entretenez bien, vous pourrez la garder des années !

Attention, la combinaison vous garde au chaud mais contrairement à celle du surf… elle se remplit d’eau, donc vous sentirez quand même un peu la température de l’eau. Prenez-la la plus… serrée possible à sec ! Petit avantage, celle-ci permet une meilleure glisse ET flottaison ce qui vous motivera ET rassura surement dans les débuts ;).

À savoir tout de même: si vous n’avez jamais porté de combinaison de natation, prenez le temps de bien la mettre ET de vous sentir à l’aise dedans. Parfois, vous pourrez ressentir comme… une sensation d’étau, d’enferment car il est vrai qu’elle est très près du corps. Habituez-vous, gesticulez un peu sur la rive avec, échauffez-vous, laissez-vous flotter dans l’eau.. Bref apprivoisez-la avant de vous lancer sur votre première séance

Enfin… glissez sous votre combi un maillot de bain 😉 On n’y va pas tout nu ! Si jamais vous n’êtes pas frileux et que nager en eau libre est un loisir occasionnel, oubliez la combinaison, portez un maillot de bain couvrant et ZOU

3. Le lieu de nage

Mer, lac, rivière.. Habitant maintenant dans le sud de la France, je nage forcément et majoritairement en mer. Je privilégie le début de journée ou fin de journée, quand le courant est le plus doux. Contrairement à la piscine, il faut tenir compte de la météo: vent ? courant? pluie ? qui va largement impacter votre séance. Je peux vous assurer que 1000m dans une mer agitée… ça n’a rien à voir avec 1000m en piscine. De même, il est plus agréable de nager au calme avant que l’étendue d’eau soit prise d’assault par d’autres baigneurs éhé.

Ainsi, n’hésitez pas à demander à votre entourage nageur s’il connaisse des lieux de baignade plus adaptés à la nage en eau libre que d’autres. Certains lacs par exemple peuvent avoir une qualité de l’eau…très médiocre et rendre votre séance…cauchemardesques. Renseignez-vous bien car nager en eau libre doit être du plaisir et non source de stress ou d’angoisse.

4. La sécurité

Sachez que vous pouvez investir dans un petit flotteur/bouée de sécurité qui vous suivra durant la nage, sans vous gêner, puisqu’il est muni d’une petite ceinture. Personnellement, je l’utilise lorsque je nage seule. ça permet à mon ami resté au bord de me repérer et d’être visible des autres ‘Usagers’ de la mer (pêcheur, SUP, etc)

Si vous nagez seule mais dans des zones de baignade sécurisées, n’hésitez pas à aller prévenir le maître nageur que vous partez quelques dizaines de minutes nager. Il pourra vous avertir des courants, vous donner les positions des bouées (pratique pour calculer la distance que vous parcourez par exemple) et enfin, vous surveiller. Cela étant dit, je ne vous recommande PAS de partir nager seule. Soyez toujours accompagnées soit en nageant, soit avec une personne qui vous gardera à l’oeil depuis la plage.

Comme pour la course à pied, avertissez toujours vos proches de votre séance (lieu, durée) 🙂

5. La pratique

Nager en eau libre demande un certain niveau de base en natation car vous devrez lutter contre le courant, vous orienter seule sur le plan d’eau… tout en évitant de boire la tasse (surtout si l’eau est salée !). Personnellement, mes parcours en mer se limitent souvent à aller à la dernière bouée PUIS de longer la rive.. et de revenir. J’avoue être plutôt mauvaise en orientation sur l’eau, je dévie toujours un peu de ma trajectoire. Ça peut paraitre anecdotique sauf que sur une séance 2000m, je me retrouve souvent à faire 200..300m de plus à cause de ces « petites déviations ». Imaginez sur une compétition officielle, 200-300m de trop c’est autant de temps perdu en triathlon ou d’énergie dépensée en trop éhé. Cela dit, en gardant un repère sur la rive et en y jetant un coup d’oeil entre quelques coups de bras, vous ne devriez pas trop vous éloigner de votre parcours.

Quant à comptabiliser les mètres parcourus, si vous ne possédez pas de montre multisport capable d’enregistrer votre parcours, vous pouvez vous aider des bouées. Personnellement, j’utilise ma montre (la Garmin Fenix 5S dispo ici >>) qui est TRES précise. Je n’ai pour l’instant eu qu’un gros bug…en Croatie. Autrement, elle était au top ;). Malheureusement, toutes les montres GPS ne sont pas adaptés à la nage en eau libre :S Donc si jamais vous cherchez à investir dans une montre que ce soit pour le running, ou triathlon, pensez à vérifier si la nage en eau libre peut être comptabilisée 😉

Pour finir, je sais que nager en eau libre peut être angoissant pour d’autres raisons : ne pas voir plus loin que sa main…ou au contraire voir le fond de l’eau, des poissons… s’imaginer des requins ou autres créatures des mers, sans parler de certains bruits que l’on perçoit en nageant. Honnêtement, je n’ai jamais eu de grosses phobies en nage. Là où je nage, en fonction de l’heure et du courant, je peux avoir toutes les conditions de visibilité : le grand bleu avec les poissons, je vois le fond et je vois très loin devant moi… ou je ne vois rien à plus d’un mètre. C’est aussi un paramètre qu’il faut considérer lorsque vous vous lancez en eau libre. Sachez en mer comme en lac, vous serrez confronté à ce problème de visibilité… mais je trouve ça plus fun que de compter les carreaux non 😉 ?

Quant aux créatures de l’eau… les petites bêtes n’ont jamais mangé les grosses. Avez-vous peur des renards en courant… des biches et des lapins ? Non 😉 cela dit, les méduses, évitez ET tenez-vous au courant si jamais il y en a là où vous souhaitez nager. Enfin, apprivoisez cette angoisse. Ne vous posez pas trop de questions sur « ce qui se passe en-dessous » de vous quand vous nagez, surtout si vous ne voyez pas lol. La plupart du temps rien. Profitez au contraire car nager en eau libre est vraiment une expérience unique et appréciable, surtout lorsque le lieu s’y prête. J’ai nagé en Croatie dans une mer turquoise, j’ai pu voir de magnifiques étoiles de mer….donc profitez et emportez vos lunettes avec vous 😉

Mon petit défi 2017/2018: #1yearopenwater en septembre, je me lancerai le défi d’aller nager au moins une fois par mois en eau libre. ça peut vous paraitre peu ou facile, mais on rigolera moins en décembre :). N’hésitez pas à m’accompagner avec le #1yearopenwater ET #Dubndiducrew, je pourrai bien réserver une surprise à l’un d’entre vous d’ici septembre 2018 !

Nagez-vous en eau libre? Est-ce que cela vous tente ? N’hésitez pas à poster vos questions ou conseils en commentaire.

@ très vite

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 commentaires

  • Repondre Sheenaa 21 août 2017 à 21 h 57 min

    Nager en eau libre est une vraie angoisse pour moi ! Bon déjà les bébêtes me font peur (une biche ou un lapin n’est pas un regalec hihi)…J’ai fait du snorkeling pour la 1ere fois en juillet pour apprivoiser ma peur…mais dès que l’eau est trouble, crise d’angoisse ! J’avais pas peur avant, j’allais tous les ans à l’océan faire des stages de surfs, puis un jour je me suis fait très peur…depuis je ne suis pas très eau vive !
    Article intéressant en tout ca

  • Repondre Cyrille 22 août 2017 à 7 h 38 min

    Bonjour,
    Je confirme la nage en eau libre n’a rien à voir avec la piscine. Chez moi je suis tributaire des marées et souvent il ya du vent donc du roulis sur l’eau. Il est rare que l’océan soit calme comme un lac. Je nage également avec une combi toute fine (decathlon) cela me permet de nager même quand ya des méduses!
    Bonne journée

  • Repondre Moustache 22 août 2017 à 8 h 17 min

    Coucou! Que penses tu du lac du Salagou pour nager? Pas trop sale ? Car j’habite un peu loin de la mer.
    Super article en tout cas, merci

  • Repondre Carapapatte 22 août 2017 à 9 h 13 min

    L’eau libre a le vent en poupe. La discipline était jusqu’à récemment réservée aux « vrais nageurs » (ceux qui font les compétitions en maillot de bain et non en combinaison). Maintenant, on voit de plus en plus de triathlètes qui se lancent dans cette aventure. C’est génial quand un sport se démocratise. Cela veut dire plus de pratiquants avec qui échanger et plus d’événements eau libre dans le calendrier.
    Je viens de participer au 5km de la traversée du lac d’Annecy et c’était une super expérience sportive.
    Si tu aimes nager en milieu naturel et maintenant que tu reviens à la course à pied, il va falloir que tu testes le SwimRun. Sentiment d’aventure garanti.

  • Repondre vincet 22 août 2017 à 15 h 33 min

    Salut Anne,

    merci pour l’article. Quelques apports perso :

    1) sur le bonnet, choisir un bonnet couleur vive => visibilité pour les bateaux, paddles, kayak ou autres = sécurité.
    2) la bouée avec compartiment étanche peut également servir pour mettre les clés de voitures

    A bientôt

  • Repondre Nicolas 22 août 2017 à 22 h 03 min

    J’aimerais bien participé mais le lac du Bourget en décembre janvier février mars c’est 6 degré j’ai une combi de plongée 7mm d’épais mais cela suffira pas même en superposant les deux
    Ma date record le 1er movembre

    • Repondre jennifer 25 mai 2018 à 12 h 08 min

      wouah Nicolas super novembre, je n’ai jamais fait plus loin qu’octobre au Bourget 😉

  • Repondre Emcau 23 août 2017 à 19 h 48 min

    Je nage très régulièrement en mer depuis plusieurs années. J’y vais seule car je suis la seule nageuse de mon entourage.
    En mer, il faut toujours nager parallèlement à la rive. En cas de soucis, la terre ne sera qu’à qques dizaines de mètres

  • Repondre Ocilia 24 août 2017 à 12 h 09 min

    Je viens de poster un commentaire mais je crois qu’il y a eu un bug…

    J’ai très envie de me mettre à la natation en piscine pour ensuite passer en mer… Mais n’ayant aucune technique de nage, j’ai très peur du ridicule, de gêner les autres, etc…

    Il faudra que je m’y mette en septembre !

  • Repondre lycka 24 août 2017 à 12 h 38 min

    J’adore la mer…et cet été j’ai vraiment pris le rythme d’un à deux km par jour. Je compte continuer (moins intensément) à la piscine à la rentrée mais je trouve que le plaisir de la mer n’a pas d’égal !
    Merci pour la sélection de combinaisons, c’est quand même un investissement (enfin…pas beaucoup plus que des baskets de running au final !) mais je me dis que ça peut valoir le coup…!

  • Repondre Laura 30 août 2017 à 23 h 14 min

    coucou Anne :),
    ton article ma énormément donné envie de nager !! mais seul problème: j’ose pas me lancer dans la natation.
    Je pense que j’aurais besoin de quelque court  » d ‘approfondissement « .
    aurais-tu des conseils pour débuter dans la natation ?
    as-tu fais un article sur la natation ?
    PS: c’est toujours un plaisir de lire tes articles, ça nous donne envie d’essayer de nouveau sport et toujours aussi motivante à travers tes réseau sociaux !!!:)

  • Repondre aline 13 septembre 2017 à 14 h 47 min

    Bonjour Anne et merci pour cet article très complet. S’agissant des combis, tu as une ORCA, l’as-tu achetée sur internet? peux-t-on se fier à leur guide des tailles? Il n’y a pas de boutique sur Montpellier et je souhaite investir. Par avance merci de ta réponse

    • Repondre Anne 13 septembre 2017 à 21 h 46 min

      Coucou Aline
      Yes je te confirme
      Après tu peux aller essayer les combi Zerod à la boutique Cyrpeo (Lattes) (c’est une marque montpélliéraine en prime)

  • Repondre ALINE 19 septembre 2017 à 9 h 00 min

    coucou Anne, tu nages en mer aussi l’hiver? je viens de recevoir ma combinaison orca et trop hâte de l’essayer mais la mer étant à 14 en ce moment sur Montpellier plus le vent suis pas certaine que la combinaison soit suffisante. Je pense tester à l’étang de THAU si tu ne connais pas c’est immense et l’eau est plus chaude, à 19 je crois en ce moment.
    Belle journée à toi

    • Repondre Anne 19 septembre 2017 à 9 h 01 min

      Coucou Aline
      C’est vrai qu’elle est très fraîche en ce moment et l’air exterieur aussi… mais oui loool
      Je connais mais c’est un peu loin je trouve lol