Weekend Sportif à Marseille: Défi Monte-Cristo & Roxy Fitness Tour

2 juillet 2017 - Sports - 4 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien en ce joli début du mois de juillet 🙂 ! Je suis heureuse de vous retrouver pour (enfin) un article « compte-rendu de course ». Le dernier date…du fameux marathon de Barcelone. Depuis, je n’ai participé à aucune compétition. Jusqu’à la semaine dernière. Alors non, ça ne sera pas (encore) un compte rendu de course…à pied mais de deux autres évènements : le Défi de Monte-Cristo (compétition de nage en eau libre) et le Roxy Fitness Tour (Yoga, Running et Stand up Paddle).

Je n’ai pas encore repris la course à pied, mais je pratique bien d’autre sports (comme vous pouvez le suivre sur mon strava hihi). La natation a d’ailleurs été la première activité physique que j’ai pu pratiquer depuis ma fracture (dont je parle ici). Je nageais déjà auparavant, notamment pour le triathlon, mais pas avec autant d’assiduité lol. C’est pourquoi, j’ai décidé de sortir un peu de ma zone de confort et de participer à m

Le défi tombait le même weekend que le Roxy Fitness Tour (ouf pas le même jour), je me suis dit que j’allais faire mon « petit » triathlon entre les 2 courses.  C’était donc deux journées sportives  éhé, d’autant plus que le samedi matin, Matthieu, qui m’avait rejoint, m’a motivée pour faire une sortie vélo sur le parcours du Marseille-Cassis (course dont je vous parle ici >>). J’ai donc gravi mon premier col en vélo (celui de la Gineste, donc ce n’est pas énorme, mais il faut bien débuter).

Le samedi après-midi, direction le Défi de Monte-Cristo !!

Avant-course:

Avec Matthieu, nous nous sommes sérieusement préparés à cette course en mer avec 2 à 3 séances de natation/semaine dont une en mer. Nous sommes arrivés donc plutôt confiants et à l’aise samedi vers 13h sur le village du Défi de Monte-Cristo. Tout notre matériel (combi, maillot de bain, lunettes) était testé et re testé.

C’est ma première compétition de nage en eau libre… et bien ça ressemble finalement en beaucoup de points à celle de course à pied: village, retrait des dossards (bon ok là on a un bonnet de bain ET une puce à attacher au poignet au lieu de la basket), consignes, podium, animateur… J’ai donc tous mes repères. Je reçois mon bonnet et ma puce. Le bonnet de bain est plutôt d’excellente qualité, je pourrai le re porter fièrement. Tout est clairement organisé. 20min avant, nous retrouvons l’organisation pour un briefing du parcours. Bien que celui-ci ait été donné en amont, il est essentiel de rester attentif durant quelques minutes afin de bien comprendre comment se déplacer/nager entre chaque bouée et assimiler le parcours.

Pour le 2,5k sans palmes, nous allons nager sous forme d’un triangle. Rien de trop compliqué… en théorie.
Une fois le briefing terminé, direction, la ligne de départ à 5-10m du rivage. C’est donc un départ dans l’eau OUF. J’avais peur de devoir courir sur la plage pour m’élancer dans l’eau :S.

Je termine de positionner ma puce au poignet. Matthieu la met à la cheville, les deux sont acceptés. On met en place nos bonnets…

READY

Course, les 2,5 km:

14h approche, il est temps de laisser les tongs Ipanema, de fermer la combinaison. Il fait très chaud et beaucoup de participants partent en maillot de bain. Honnêtement, c’était largement faisable sans combinaison mais je ne suis que trop peu entrainée en mer sans, je préfère faire avec.

Je rejoins le sas de départ. Je ne me place pas tout devant, trop peur de me prendre des coups et de perdre mes lunettes. Je porte mes lentilles sous mes lunettes de nage lool et je ne tiens pas à me RE fracturer la hanche à cause d’un coup de pied. Mais je ne me place pas non plus trop en arrière non plus. Bref, je suis bien là où je suis. Le départ approche et…. la mer est de plus en plus agitée. Le drapeau est orange. On n’a pas de chance car vendredi et le matin-même, elle était relative calme voire plate. La houle a décidé de s’inviter à l’évènement. J’ai déjà nagé dans une mer bien réveillée, mais là, j’avoue, je sens que la nage contre le courant et en travers, va être MUSCLÉE.

14h: le départ est donné. Contrairement au triathlon, tout le monde ne part pas comme des fous. Bon on se gêne tous un peu au début. Forcément on passe d’une position debout à allonger éhé. Sur les 200-400 premiers mètres, c’est compliqué de me frayer un chemin, d’autant plus avec la houle qui est bien plus importante que je ne l’imaginais.

Pendant les 2km 5 de course:

Une fois les 200 premiers mètres passés, on commence enfin à pouvoir nager sans trop se rentrer dedans. J’essaie personnellement de me mettre dans la vague de quelqu’un, mais la houle est déjà assez importante. Je ne vois pas du tout la première bouée, de fait, je fais confiance à mes voisins et je les suis en crawlant SANS boire la tasse.

Je vérifie de temps en temps mon orientation pour toujours bien suivre les autres nageurs (non je ne vois toujours pas la bouée malgré mes lentilles.) Si vous me suivez sur mon Strava, je l’explique souvent, mais lorsque je nage en mer, j’ai vraiment du mal à suivre une direction lol. Je me retrouve souvent à faire 100-200….voire 300m de plus pour un même parcours.

J’aimerais éviter de faire 3000m au lieu de 2500m quand même…bien qu’avec la mer agitée, tenir une direction est d’autant plus difficile. Je repère finalement la bouée environ à 100-200m avant. Je la dépasse puis la contourne pour m’attaquer au deuxième côté du triangle… Rebelote, impossible de voir la deuxième bouée… normalement rouge. Dans ce sens (vers le large, alors qu’auparavant nous longions la côte), la mer est vraiment difficile à affronter. On se tape des énormes creux à vous donner le mal de mer (je ne croyais pas ça possible en nageant). Je n’aperçois toujours pas la bouée. Heureusement que je suis toujours d’autres nageurs (à qui je fais CONFIANCE looool, j’espère que EUX la voient).

Au bout de bien 400m, je la vois enfin entre deux vagues (ou deux tasses). J’ai l’impression parfois de nager dans la vide à cause des vagues… ou de me faire retourner. Je lutte pour garder mon rythme. On contourne la bouée et va savoir pourquoi, je n’arrive toujours pas à voir la troisième bouée. Heureusement que je ne suis pas toute seule. Je fais un petit écart avant de retourner « dans le troupeau » pour finalement entre-voir la bouée qui me parait à des kilomètres… surtout que nous longeons à nouveau la côte mais…bien plus au large, là où la mer s’y donne à coeur joie pour nous retourner comme dans une machine à laver.

Mais finalement, petit à petit, le courant m’aide et je retrouve mon rythme. J’atteins la bouée, la contourne sans boire la tasse et aperçoit le retour vers l’arrivée (bien plus gros et visible que les autres bouées). Ma montre est loin des 2500m… je me dis que j’ai dû me tromper dans le parcours. Je cherche quelques instants une autre bouée mais non, je dois bien nager vers l’arrivée, c’est la fin.

Le courant me pousse et j’y parviens sans trop lutter dans ce sens.

Je portais: Combinaison Orca (Similaire ici), montre Garminmaillot de bain Roxy, lunettes de nage Nabaiji, tongs Ipanema

L’arrivée du Défi de Monte-Cristo:

Elle se profile finalement plus vite que ne m’annonce ma montre. Je ne suis pas fatiguée, je me sens encore bien. Forcément, je suis contente d’arriver mais, contrairement à le Half Ironman de Miami, je n’ai pas de brûlures ni de frottements qui me gênent. Je me sens encore forme pour continuer éhé.

J’approche doucement mais sûrement, en vérifiant bien ma direction. Je tape la ligne d’arrivée pour désactiver ma puce…puis je passe en-dessous, croise le regard de Matthieu qui est déjà arrivé depuis quelques minutes. J’ai le SMILE, je suis heureuse. Un bénévole me remet debout et dé zippe gentiment ma combi. Que demander de plus ? Je rends ma puce et direction un petit ravitaillement en eau DOUCE, des fruits.. Bref le top.

Au final, 2050 m et non 2500m parcourus. Après vérification auprès d’autres nageurs, nous avons bien fait 2000m et non 2500m. Bon ce n’est pas grave, je suis quand même hyper contente puisque je finis ma première course sans encombre en 44min12, 203ième/352 au total et 50ième femme/115. J’ai eu un peu de frottements au niveau de mon bonnet ET de la racine de mes cheveux (très étrange). Je ne l’ai senti qu’après l’avoir retiré, donc rien de grave. C’était une épreuve magnifique, dans une eau certes agitée mais turquoise !

….Et après ce défi et une petite sieste, direction un cours de Yoga en paddle pour bien se préparer avant le Roxy Fitness Tour !

Pour conclure:

C’était ma première compétition officielle de natation …et j’ai adoré ! Bon ok la distance était un peu approximative (mais c’est un peu plus dur à mettre exactement en place contrairement à la course à pied), mais c’était génial. J’aurais bien voulu une médaille à la fin lol, mais je me console avec mon joli bonnet. Si vous trouvez le format 2,5km sans palmes un peu trop long, sachez que, comme pour la course à pied, il existe de plus petits formats (notamment 1000m)… et si vous souhaitez prolonger le plaisir…jusqu’à 5km voire 10km en fonction des courses (avec ou sans palmes). C’est CERTAIN, je re signe pour une autre course. (d’ailleurs si vous avez des suggestions éhé!)

Petite note: Attention, même si vous avez l’habitude de nager en piscine, sachez que la nage en mer est différente (équilibre, courant, équipement). Il vous faudra investir dans une combinaison de nage (les combis pour le surf ne sont pas les mêmes) et des lunettes de nage adaptées (plus large et aux verres anti-UV notamment).  De plus, je vous conseille de bien tester votre équipement, surtout la combinaison. Il est essentiel de prendre l’habitude de nager avec. En effet, au début, on peut parfois se sentir un peu oppressée voire gênée dans ses mouvements dedans. Il faut vraiment tester avant et s’entrainer autant que possible en condition pour limiter le stress ou les angoisses de course.

Dimanche, Roxy Fitness tour (yoga, run, sup) Marseille:

7h, le reveil pique pour un dimanche, d’autant plus que le ciel est tout gris sur Marseille, l’air est moite.. Gloobs, ça serait dommage d’avoir un orage pendant la séance de Yoga à la plage >_<. Nous partons avec toute l’équipe pour la plage du Prado vers 8h. Le cours ne commence qu’à 9h, mais on veut pouvoir se mettre tout devant éhé.

Finalement, l’air gris et marin est plutôt agréable après les journées caniculaires. ça sera d’autant plus appréciable pour le Yoga. Cela nous évitera de cramer comme des saucisses en chien tête en bas LOL. En arrivant sur la partie Yoga, je suis impressionnée par le nombre de participantes!! Plus de 1000 à ce que je comprends.

Honnêtement, le cours au bord de la mer, le silence, le clapotis des vagues, c’est juste parfait pour bien débuter la journée.


Je portais: Top, brassière et Short Roxy, Baskets Nike 
Christelle portait: Top et Short Roxy, Baskets Nike

Le cours de yoga avait lieu de 9h à 10h. Durant celui-ci, le soleil et le ciel bleu sont déjà de retour ! La partie course d’environ 6km est entre 10h30 et 11h30. Je prends le départ, je fais 1km à en marche douce avant de revenir.  À 12h, c’est la course en stand up paddle. Même si j’ai très envie de la faire et qu’il n’y a aucune contre indication, je préfère être prudente. J’encourage les copines avant de prendre le direction de l’aéroport pour de nouvelles aventures hihi dont je vous reparlerai très vite. En tous les cas c’était une très belle matinée sportive entre filles 🙂 !

Pour conclure:
J’avais déjà participé au Roxy Fitness Tour de Marseille, il y a 2 ans. C’était la première édition. J’avais déjà adoré le format à l’époque. J’ai trouvé que pour leur 3ième édition, il  y avait bien plus de participants, le passage entre chaque sport était plus fluide…Bref l’organisation était plus au rendez-vous. Cela étant dit, vous avez été nombreuses à me faire des retours… moins positifs (course au km approximatif notamment.) Sauf que…personnellement, lorsque je participe à un évènement Roxy, je n’y vais pas pour la compétition ni la performance, mais bien pour le plaisir de la pratique, de se retrouver entre filles au bord de la mer, d’enchainer des sports sympa sans prise de tête. C’est un peu comme le semi de Disney, c’est du plaisir, du « je profite »..  De fait… j’ai adoré le yoga sur la plage, le départ de la course… puis le paddle. C’était un mélange parfait de bonne humeur, de plage entre copines. Je crois que c’est ce que Roxy cherche à réaliser en organisant ces « triathlon ». D’ailleurs, j’ai été surprise d’avoir une puce sur le dossard éhé. (voilà juste mon avis)

Est-ce que participer à une course de nage en eau libre vous tenterait ? Avez-vous déjà participé aux évènements du Roxy Fitness Tour?

Bon dimanche et @ très vite

PS: N’hésitez pas à regarder mes deux articles de soldes (sport ici >>) et un plus « natation/sports d’eau » par-ici >>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires

  • Repondre Sophie 2 juillet 2017 à 23 h 50 min

    Je pratique l’eau libre depuis 10 ans maintenant et j’ai fait le 5000 de Monte cristo 6 fois, toujours en maillot de bain. C’est une très belle course … ou on est jamais seul. En mer il faut apprendre à prendre des repères sur la côte ( des amers) si on veut éviter de faire des trajets longs. Mais aussi à compenser par sa trajectoire le vent et le courant. Avec de la pratique et un sens de l’observation on peut progresser.
    En revanche je n’aime pas du tout nager en combi en Néoprène…
    Pour les courses en eau libre il y a les canaux de Sete fin août, la posidonienne a Martigues en eau libre. Tu peux aussi consulter le portail eau libreffn pour trouver d’autres événements.

  • Repondre elisa 5 juillet 2017 à 18 h 01 min

    Ah oui ça me brancherait bien de faire une course en eau libre un jour ! 🙂 Mais comme tu dis il faut bien se préparer avant 🙂

  • Repondre Clarisse 11 juillet 2017 à 10 h 01 min

    Je viens juste de te découvrir grâce à femina , et j’adore tes articles on voit que tu prends du plaisirs à raconter tes aventures et que tu aimes te lancer des challenges C’était juste pour te dire que j’adore ce que tu fais

    • Repondre Anne 11 juillet 2017 à 11 h 30 min

      Oh merci beaucoup Clarisse et bienvenue alors 🙂