Semaine de Prevention du Diabète: Vivre Equilibré tout Simplement

2 juin 2017 - Bien-Être, Collaboration - 2 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien? Aujourd’hui c’est un post un peu différent que je vous écris, plus orienté santé que bien-être à proprement parler. Néanmoins, lorsque l’on adopte une activité physique ou que l’on cherche à modifier son un mode de vie, c’est essentiel de se pencher sur les notions de diabète et de glycémie.

Je profite donc de la semaine nationale de prévention du diabète (du vendredi 2 au vendredi 9 juin 2017) pour approfondir le sujet que j’effleure à chaque fois lorsque je vous parle de glycémie dans mes recettes. Je sais que vous êtes plusieurs diabétiques à me suivre, d’ailleurs en France, il y a 4 millions de personnes atteintes de diabète, sans mentionner celles à risque, de plus en plus nombreuses.

Qu’est-ce que le diabète ?
Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par un taux anormalement élevé de glucose dans le sang due à une insuffisance acquise, habituellement brutale totale et définitive de la production d’insuline (diabète de type 1) ou à une mauvaise efficacité de cette hormone associée à une réduction progressive de sa sécrétion (diabète de type 2).

  • Le diabète de type 1 dit « insulinodépendant » est une maladie auto-immune dans laquelle le pronostic vital est engagé. Il concerne environ 10 % des personnes diabétiques. Il survient brutalement lorsque le pancréas ne fabrique plus suffisamment d’insuline. Sa manifestation soudaine, chez des personnes souvent jeunes, se traduit par des crises symptomatiques : soif intense, urines abondantes et fréquentes, amaigrissement rapide. Pour des raisons encore inconnues, les anticorps et les cellules immunitaires détruisent les cellules qui sécrètent l’insuline : les cellules bêtas du pancréas. Ces cellules sont regroupées en amas, appelés îlots de Langerhans.
  • Le diabète de type 2, résulte de la mauvaise utilisation de l’insuline par les cellules de l’organisme (insulinorésistance). Il apparaît généralement chez des personnes âgées de plus de quarante ans et concerne plus de 90% des personnes diabétiques. Il n’existe pas une cause précise mais un ensemble de facteurs :
    • > facteur génétique : le facteur familial est tout à fait prépondérant. Des antécédents de diabète du même type sont souvent présents dans la famille.
    • > facteurs environnementaux : alimentation déséquilibrée, manque d’activité physique, responsables du surpoids.

Sournois et indolore, le diabète de type 2 est une maladie évolutive qui peut passer longtemps inaperçue. Selon certaines estimations, il s’écoule, en moyenne, 5 à 10 ans entre l’apparition des premières hyperglycémies et le diagnostic. Deux anomalies sont responsables de l’hyperglycémie :

> l’insuline agit mal. C’est l’insulinorésistance. Cette résistance épuise progressivement le pancréas qui finit par ne plus assurer une production suffisante d’insuline. Ainsi, le glucose ne pénètre pas dans les cellules du corps et reste dans la circulation sanguine. Le taux de glucose dans le sang n’est alors plus régulé par l’insuline.

> le pancréas fabrique toujours de l’insuline mais pas suffisamment, par rapport à la glycémie. Il s’agit de l’insulinopénie.

La gravité de cette maladie tient principalement à ses complications, notamment au niveau des petits vaisseaux, pouvant entrainer un risque de cécité et d’insuffisance rénale. Elle peut aussi atteindre les gros vaisseaux et les fibres nerveuses, étant alors cause d’accidents cardiovasculaires et d’amputations.

Pourquoi c’est important que je vous en parle ? Parce qu’actuellement le diabète de type 2 touche de plus en plus de personnes… de plus en plus jeunes alors que cette maladie peut être prévenue.

Comme le souligne si bien le slogan de la campagne de la semaine nationale de prévention du diabète : « pour prévenir le diabète, vivez équilibré ». Je ne vous dis pas d’adopter un mode de vie HYPER sain, punitif, strict, hyper restrictif. NON mais de trouver un juste équilibre entre plaisir et santé. 

Vous pouvez tout simplement :

  • Maintenir un poids de santé juste et équilibré dans lequel vous vous sentez bien (ni trop bas, ni trop haut) (je vous avais déjà parlé du poids par-ici >>)
  • Manger équilibré avec plaisir: mangez à heures régulières, ne sautez pas de repas afin de mieux gérer votre faim et d’éviter les « grignotages ». Limitez la consommation d’aliments très gras et de produits sucrés. Privilégiez les matières grasses de bonne qualité. Réduisez le sel et surtout, prenez l’habitude de lire attentivement les étiquettes des produits pour éviter les pièges du trop sucré, trop salé ou trop gras. Pour finir, évitez les plats cuisinés et privilégiez le fait maison. Et… se libérer des addictions notamment tabac et alcool… Rien ne vous empêche de boire un petit verre de temps en temps bien entendu mais avec modération. 
  • Bouger joyeusement : même si vous ne pouvez pas faire de sport chaque semaine, ayez un mode de vie actif (les escaliers au lieu de l’ascenseur, des promenades…) mais bien sûr, rien ne remplace une activité physique régulière qui diminuera grandement les risques de diabète. 2h30 de sports par semaine suffirait même. 30 minutes par jour d’activité physique permet de  diminuer de 58 % le risque de devenir diabétique. C’est pas rien et c’est finalement possible à faire (marcher pour aller au travail, acheter son pain… etc)
  • Contrôler son stress: Le stress provoque la libération de certaines hormones, dont le cortisol, qui occasionnent une hausse de la glycémie. Ce phénomène est généralement bien contrôlé. Par contre, chez les personnes qui ont une prédisposition génétique au diabète et qui subissent un stress chronique, on observe une élévation plus importante et persistante de la glycémie. De plus, le stress chronique et la dépression sont souvent associés à une diminution de l’activité physique et à une augmentation des apports alimentaires, ce qui peut engendrer un gain de poids et nuire à la prévention du diabète. Alors je sais que parfois on a pas le moral, mais enfilez vos baskets, sortez ça vous fera du bien à vous et à votre santé 😉

N’oubliez pas que chaque repas est un choix qui a eu influence sur votre santé pour le long terme. En suivant simplement ces astuces, vous allez naturellement acquérir un mode de vie plus sain qui préviendra l’apparition d’un diabète de type 2 et de diminuer aussi le risque de développer d’autres maladies.

Sans oublier pour finir le dépistage lorsque vous repérez quelques facteurs de risques et de signes d’alertes comme : antécédents avec des parents diabétiques, IMC (Indice de Masse Corporelle) élevé, tours de taille et de l’abdomen trop importants, sédentarité, surpoids, stress, hypertension, tabagisme, fatigue constante, malaises après des repas, bouche sèche, infections récidivantes et durables, soif, envie fréquente d’uriner, apnée du sommeil, tabagisme…

Que ce soit pour prévenir le diabète ou en étant déjà diabétique, les 2 piliers demeurent une alimentation saine et une activité physique régulière. Alors promis, ne pensez pas ces nouvelles habitudes à prendre comme une punition, essayez de trouver votre équilibre entre santé et plaisir. Tout simplement 🙂

C’est pourquoi avec la Fédération nous avons conçu ensemble une petite recette hyper simple avec mes 3 ingrédients favoris (quinoa, mangue et avocat) :

Cette recette à été réalisée en partenariat avec Jean François Rousseau, du blog Recette pour Diabétique et auteur du livre “l’Assiette anti-diabète” avec Alexandra Retion – diététicienne nutritionniste.

Quelques liens utiles pour finir: 

Si vous pensez peut-être être atteint du diabète, testez-vous  ! C’est simple et ça peut même se faire en ligne rendez-vous par ici >> 

Dans le cadre de cette semaine de prévention, la Fédération propose également de nombreuses animations dans toute la France pour informer le public de manière ludique et conviviale. Découvrez les animations près de chez vous par-ici >> Et bien entendu, pour davantage d’astuces pour adopter un mode vie plus équilibré ET faire reculer le diabète c’est par-ici >>

Et si vous êtes diabétiques, n’hésitez pas à partager vos propres conseils et votre expérience pour encourager d’autres personnes à prendre soin de leur santé en adoptant quelques nouvelles habitudes 😉 

à très vite

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires

  • Repondre jennifer 3 juin 2017 à 16 h 55 min

    Super initiative !

  • Repondre nicolas 3 juin 2017 à 19 h 07 min

    bravo pour ton article
    diabétique depuis l’âge de 35 ans
    38 ans triathlète 5000km vélo 1200 cap et 90 km nage annuel
    incassable par mon médecin symptômes type 1 et 2 je suis pas insulino dépendant
    le sport limiter les effets et diminue mon traitement
    motivé vous