7 jours aux Seychelles pour le EcoFriendly Semi-Marathon

12 mars 2017 - Running, Voyages - 3 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Normalement, vous serrez en train de lire cet article lorsque j’aurais passé la moitié du marathon de Barcelone. N’hésitez pas à me suivre sur Instagram 🙂 d’ailleurs éhé. En attendant revenons sur une autre course ET une autre aventure que j’ai eu la chance de vivre grâce à l’Office du Tourisme des Seychelles il y a déjà 10 jours.

Sur leur invitation, j’ai pu m’envoler accompagnée de 4 autres journalistes/veinards dont Cecile Bertin à la découverte des Seychelles, un archipel d’île au sud de l’Afrique, bordé par un océan indien bien chauuud. Je dois cependant vous le préciser, nous n’étions pas à la meilleure période pour visiter. C’était encore le saison des pluies, mais sachez tout de même, qu’avec un peu de chance (comme nous en avons eu), vous aurez de belles journées ensoleillées sans subir une trop grosse vague de chaleur. Si vous aimez avoir chaud mais pas trop (bien que là il faisait déjà plus de 28 degrés), finalement, cette période est agréable.

C’est d’ailleurs pour cela que l’Organisation de l’Eco-Friendly Marathon a fixé la course au dernier dimanche du mois de février : du soleil mais pas trop, de la chaleur et de l’humidité, mais pas trop 😉 Ainsi, si jamais vous organisez un voyage à cette période, ça peut également être l’occasion d’affronter avec vos baskets de running les collines  de l’île principale : Mahé.

Jour 1 et Jour 2:

L’ecofriendly Marathon organise en fait plusieurs courses le même jour : course d’enfant, 5km, 10km, semi et marathon. J’ai personnellement choisi de courir le semi-marathon. L’organisation recommande d’arriver quelques jours avant pour s’habituer au climat local… Bah je vous assure qu’on a bien eu besoin de ces deux jours (le temps d’attraper un bon coup de soleil ahahah). Passer de 5 degrés à 28 degrés et 90% d’humidité, ça fait un bel écart de température.

Après, nous avons eu de la chance car nos vols aller-retour tombaient à des horaires franchement pratiques afin de profiter à fond des Seychelles. Départ le jeudi soir de Paris, arrivé à Mahé très tôt le vendredi. À peine arrivé, nous filons direction Beauvallon (lieu du départ de la course) pour découvrir notre première plage paradiasque 😛

On a profité de ces jours pour visiter un peu l’île de Mahé. Pour être honnête, la ville de Victoria, LA capitale la plus petite du monde, est vraiment … vraiment petite. Elle porte bien son nom lol, elle se visite à pieds, plutôt en matinée vue la chaleur. J’ai adoré l’ambiance du marché qui regorgeait de produits locaux et d’épices. J’ai forcément acheté quelques cadeaux très clichés : des aimants moches en forme de coco fesse (je reviendrai plus tard dans le post sur ces fameuses COCO  FESSES LOL)

En tous les cas, on se repose bien, on profite de l’eau si chaude de l’Ocean avant d’attaquer le dimanche dès 7h la course 😉

Jour-j :

Le réveil sonne assez tôt puisque le départ doit avoir lien quelques minutes après le lever du soleil, sauf que manque de chance, il y a un orage tropical sur l’île depuis quelques heures Jusqu’à 7h il pleut des trombes d’eau littéralement !!! Ça contraste pas mal avec la veille…Honnêtement, même si sur le moment, j’étais plutôt embêtée (qui a envie de courir sur une île paradisiaque sous un orage de folie), a posteriori, je me dis que le temps était idéal sinon, j’aurais CUIT sous le soleil.

De plus, on a eu de la chance: dès que le départ a été donné, la pluie a cessé. Nous n’étions pas très nombreux à se lancer sur les distances longues (semi et marathon) et pour cause. En outre de conditions climatiques, le parcours était très exigeant. 0 plats, que des alternances montées/descentes. Heureusement le paysage était au rendez-vous et les bénévoles  étaient hyper motivées malgré la pluie LOL.

Je n’ai pas couru ce semi-marathon à fond les ballons. 2 semaines avant le marathon et vu les températures, j’ai préféré au contraire profiter de l’ambiance et du paysage. Le parcours longe la côte de l’île. On y aperçoit les eaux turquoises bordant les plages, quelques cocotiers…. Bref, c’est sublime.

Je passe la ligne d’arrivée tranquillement avec un autre Seychellois qui courait son premier semi-marathon. On reçoit tous les deux notre médaille… ET …une coco prête à boire, une petite fleur…C’est le paradis et ça fait très plaisir. C’est vraiment un semi-marathon hyper exigeant et je suis contente de l’avoir bouclé, en prenant autant de plaisir !

Avec Cécile, on profite de l’après semi-marathon pour louer une voiture et faire notre tour perso de l’île qui abrite des criques sublimes. On file vers Petite Anse. La route longe la côte ouest, c’est magnifique…Les plages, la nature est luxuriante. C’est calme… Un vrai petit havre de paix. Le sable est blanc, fin. L’eau turquoise..

Nous brunchons au Four Seasons avant de profiter leur plage « Petite Anse »…J’en profite pour faire un peu de snorkeling, c’est ma première séance et les fonds marins sont déjà magnifiques. PLEIN DE POISSONS. Je n’en revenais pas. Je ne savais pas encore à ce moment-là que j’en verrai d’encore plus beaux le lendemain éhé.

Donc il est bon de savoir que vous pouvez tout à fait accéder à la plage d’un hôtel sans payer, elle n’est pas privée 😉

Jour 4 Direction L’île de Praslin

Un peu comme pour la Grèce, les Seychelles découvrent leurs plus beaux bijoux au coeur des plus petites îles. On embarque ainsi dans un petit ferry direction l’île de Praslin. Au bout d’une petite heure de traversée…on arrive au paradis. En débarquant, on aperçoit déjà une tortue de mer qui se promène sur la côte… Le rêve 0_O

DCIM106GOPROGOPR8396.JPG

Avant de découvrir l’un des meilleurs endroits pour le snorkeling de l’île, nous nous enregistrons à notre hôtel l’Acajou, un petit paradis au calme.

On file ensuite à l’Anse Lazio où forcément on combine bronzette, petit lunch les pieds dans le sable au restaurant le Bonbon… et SURTOUT Snorkeling. C’était LA plus belle séance de ma vie, vraiment. Je suis restée plus de 45min à observer les poissons. J’étais émerveillée.

Je portais le masque Easybreath, je vous laisse redecouvrir mon article dans lequel je vous donne mon avis 😉 >>

Jour 5 : à la recherche des COCOS FESSES

Après mon run matinal éhé et un superbe petit dej à l’Hôtel Acajou, on file direction la Vallée de Mai et ses cocotiers. L’île Silhouette est particulièrement connue pour ses cocos en forme de fesses. Les fameuses.

Mais contrairement à ce que l’on peut s’imaginer, les cocos en forme de fesses ne sont pas celles que vous voyez accrochées aux arbres. Elles sont en fait la graine d’un fruit qui lui peut peser plus de 20-30kg. Donc la coco fesse peut vous tuer si vous vous la prenez sur la tête en vous promenant 😛

En tous les cas, j’ai été impressionnée par cette « jungle » Les palmiers y sont GEANTS, leur feuille, leur fruit. Tout en fait. Nous avions un guide adorable qui avait beaucoup d’humour pour nous présenter ce symbole « érotique » de l’île LOL. Mais donc OUIIII ces cocos ont bien une forme de fesses (bien musclées en prime)

Pour notre dernière journée, nous embarquons vers l’île Silhouette pour découvrir le domaine de l’Hilton et surtout explorer les anses secrètes.

Le matin, c’est randonnée vers une anse accessible uniquement après 2h de marche OU par bâteau. Ce n’est pas évident de marcher à cette saison à cause des pluies diluviennes qui rendent le terrain très glissants (sans parler des petits visiteurs ahaha) mais le paysage vaut toujours le détour (et pas mal de quantités de boue :P)

L’anse Mondon est vraiment conservée dans un tout petit écrin de l’île. La baignade là-bas se mérite (des litres de transpiration plus tard ….). On se sent vraiment seule au monde et privilégié d’être dans si beau lieu… sans parler du calme. C’est ce que j’ai adoré…

Mais après l’effort, le réconfort au bord de la piscine n’était pas de trop non plus 😛

C’était tellement agréable de terminer ce voyage sur cette île si calme. L’île n’est pas privatisée totalement par l’hôtel Hilton, vous pouvez y accéder pour la visiter à la journée. Les randonnées y sont très belles, vous pouvez même y courir des trails. Il faut juste bien s’équiper et surtout partir avec beaucoup d’eau car il y fait très chaud à travers la forêt. L’air de la mer ne vous rafraichissant plus du tout une fois enfoncé dans la « jungle »

Je vous rassure avant de retourner à l’aéroport, nous avons pu nous doucher et prendre l’avion en étant bien frais LOL. N’hésitez pas à regarder mes deux vlogs qui vous montrent de belles images en live des Seychelles si ça vous dit :

Vlog 1 >> // Vlog 2 >>

J’espère que ce petit post vous aura fait voyager. J’ai en tout cas très envie de partager un petit bout de ce paradis avec vous, surtout en cette fin d’hiver pluvieuse.

à très vite  et bon dimanche 🙂

PS: Si vous êtes sur Paris, pensez à participer au concours Eq>>

Encore merci à l’Office du Tourisme des Seychelles pour l’invitation et Wanarun

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires

  • Repondre Morgane 12 mars 2017 à 22 h 38 min

    Merci pour ce partage 🙂 ces photos font rêver 🙂

  • Repondre Lisa 13 mars 2017 à 15 h 59 min

    Ah magnifique, ça donne envie ! J’ai suivi ton voyage sur IG et le récit permet de remettre les éléments en place, du coup ça donne encore plus envie (mon portefeuille dit pas merci haha).
    Perso j’ai testé l’Easybreath l’été dernier et ça a été l’horreur, j’étais vraiment limitée au niveau du flux d’air… Je pense que pour le snorkeling en surface tranquilou ça va, mais pour moi qui enchaîne les apnées à 8-10m ça ne laisse pas passer assez d’air et on ne peut pas décompresser manuellement. Mais je suis un peu une folle des profondeurs (pas trop, il faudrait que je me réinscrive en club d’apnée), pour le commun des mortels c’est plutôt une bonne innovation ^^ Et au fait, si tu cherches un nouveau sport à tester pour pratiquer le snorkeling et le cardio, tu devrais tester le rugby subaquatique (si si ça existe !)
    Bon rétablissement post-Marató !!!

  • Repondre Marine 13 mars 2017 à 19 h 32 min

    Bonjour Anne,
    Pourrais tu me dire dans quel hôtel tu as sejourné sur l’île de Mahé stp?
    Merci beaucoup 🙂