Weak #777

20 février 2017 - Looks 2017 - 46 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon weekend ? Vous vous en doutez sur Instagram, moi aussi 🙂 ! C’est fou comme le temps passe vite, c’est ce que je me dis à chaque fois que j’ai des discussions sérieuses avec ma mère. Ma crise d’ado date d’hier pour moi, alors quand elle m’explique que mon frère ferait un super papa. MALAISE

Non pas que mon frère ne ferait pas un super papa. Il forme un joli couple, il est heureux, épanoui mais je n’aurais jamais cru déjà l’imaginer papa. Bon après, c’est aussi ma chère maman qui imagine des choses, qui se projète ahha (ces gentilles mamans hihi). Comme vous le savez ou pas, avoir des enfants n’est pas un projet de vie qui m’attire, je précise pour le moment. Je ne reviendrai pas trop sur le sujet car il est plutôt épineux, même lorsque j’en parle avec mes proches. Beaucoup de mes amies commencent à s’installer, à « se projeter » et à se dire « pourquoi pas ».

Honnêtement, ce n’est pas mon cas …et j’ai eu du mal à m’imaginer tata le temps de notre conversation. Pour moi, mon frère…c’est mon frère, on a toujours 14-15 ans dans nos têtes, on se chamaille, on fait la compétition (alors que je n’ai pas du tout l’esprit de compétition, contre mon frère PAS DE SOUCIS !), on rigole. « Devenir parent » m’a fait réalisé que l’on grandissait toujours chacun dans notre coin, à un point qui m’a laissé un peu sans voix. Heureusement, on suit chacun son petit itinéraire à son rythme, je serai toujours très heureuse pour mon frère mais, c’est tout de même une sensation étrange d’imaginer une nouvelle génération éhé.

Pour revenir au sujet épineux de la maternité…j’aimerais bien un jour l’aborder à nouveau ici car j’ai cette conversation plusieurs fois par semaine, je crois que ça serait pertinent de débattre de ce sujet en tout cas 🙂

Top – Roxy
Gilet – Zara (similaire ici ou là)
Jeans – H&M (similaire ici ou là)
Ceinture – ASOS
Sac – Sezane
Baskets – Reebok Hayasu (similaire ici ou là)

Allala je reviens d’un long weekend à Montpellier où la météo a juste été parfaite : soleil, première belle chaleur printanière, ciel d’un bleu profond, mer toute plate. Le rêve. J’ai littéralement passé chaque heure possible au soleil, j’ai même bronzé un peu loool. Nous avons pu mettre de côté le manteau et l’écharpe, ça nous a fait un bien fou éhé.

Et forcément, dès que le soleil m’anime, j’ai plus d’inspiration lorsqu’il s’agit de m’habiller. Forcément, je ne porte rien de nouveau en réalité, juste des pièces que j’affectionne. Petit bémol cela dit sur le jeans. Je l’avais déjà porté plusieurs fois. Je me disais toujours qu’il y avait un truc qui ne me plaisait pas alors que je l’avais choisi car c’était un « jeans conscious »  (la collection verte de H&M).

En voyant les photos, maintenant, je sais : je trouve qu’il me grossit un peu… tout petit peu lol (alors qu’il est trop grand, la ceinture n’est pas là que pour faire joli éhé). C’est dommage car je suis hyper confortable et à l’aise dedans. C’est peut-être ça le plus important non 😛 ?

Bonne semaine à tous 🙂

PS: Chez Zalando, bénéficiez de -15% en plus sur toutes les soldes avec le code promo FINSOLDESFEV >>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

46 commentaires

  • Repondre Stella 20 février 2017 à 19 h 11 min

    C’est vrai que ce n’est pas facile de dire que l’on ne veut pas d’enfants… c’est toujours les mêmes réponses, du style tu verras bien, tu changera d’avis… c’est fatigant de toujours se justifier je trouve ! Je serai ravie de lire ton temoignage 🙂

    • Repondre Anne 20 février 2017 à 22 h 44 min

      Ma mère veut que je signe un contrat depuis que je suis ado car elle est sûre que je changerai d’avis.
      Je suis certaine qu’il y a des femmes qui sont « faites » pour ça et d’autres (je m’y inclus) qui ne le sont pas :)/ne le souhaitent pas

  • Repondre Mel 20 février 2017 à 19 h 20 min

    Moi je suis maman (de 3) et pourtant je peux très bien entendre et comprendre qu’on ne veuille pas d’enfant. Je refuse de faire partie des femmes qui disent que les enfants c’est que du bonheur car c’est très loin de ma vérité (je dis ma, car j’admets que ce n’est pas la vérité) et même si je dis ça, je n’ai pas l’impression d’être une mère indigne, juste de dire ce qu’il en est.
    Un tel article me parle parfaitement : http://m.slate.fr/story/100251/menteuses-de-meres-en-filles
    Bref il faut vraiment suivre ce qu’on ressent au plus profond et les autres diront ce qu’ils voudront, c’est pas avec eux que tu passes ta vie mais avec toi même 😉

    • Repondre Anne 20 février 2017 à 22 h 48 min

      Ohhh bah super article, merci beaucoup pour le partage et ton honnêteté <3 !

  • Repondre Alex 20 février 2017 à 19 h 48 min

    Coucou

    J’aimerai bien avoir ton témoignage également !!! Jai 31 ans et je n’en veux tjrs pas, bien que je trouve les enfants adorables (du moins pr certains lol) je ne me projete pas du tt et j’espere meme pas changer d’avis ^^
    Du coup on représente un faible pourcentage 🙂

    Oh oui retrouver le soleil parisien (pr qques heures seulement) a fait un bien fou !!
    Bonne soirée
    Alex

  • Repondre Melanye 20 février 2017 à 20 h 18 min

    Ah la maternité! Je viens d’avoir 25 ans et depuis que ma belle-soeur a accouché il y a 5 mois, j’entends tous les week-ends les fameux « tu verras quand ça sera le vôtre », « quand ça sera ton tour » patati patata … J’ai beau répéter sans cesse que je ne désire pas d’enfant, que j’ai d’autres projets pour mon avenir que de donner la vie , je suis incomprise !! Ca finis même parfois en dispute. Je ne comprends pas cette société où il faut faire comme tout le monde. A croire qu’on doit tous suivre le ‘moule’. En tout cas super look, tu es resplendissante comme toujours.

    • Repondre Anne 20 février 2017 à 22 h 49 min

      Ahhh bah on va ouvrir un club car j’ai exactement le même problème loool !

  • Repondre Pau 20 février 2017 à 20 h 22 min

    J attends avec impatience un article sur la maternité, la « non-maternité » ou la maternité associée au sport !
    Je ne me sentais pas prête et n étais pas du tout attirée par les bébés des autres donc je comprends. Mais un jour changement d avis et d envie… 2016 devait être l année de mon premier semi mais ce fût l’année de mon premier bébé!
    Bientôt 6 mois qu’il est arrivé et dur dur de trouver du temps pour courir (l’envie est là pourtant!)

    • Repondre Anne 20 février 2017 à 22 h 47 min

      Coucou Pauline
      Tu as déjà un article sur le sujet si tu le souhaites 🙂
      http://www.annedubndidu.com/2014/11/running-comment-sorganiser-organisation-on-maman-138-sport-conseil/

      • Repondre Pauline 21 février 2017 à 9 h 27 min

        Merci pour le lien, je vais lire ça avec intérêt.
        Même avec l’arrivée de mon petit garçon (un peu plus de 5 mois maintenant), même si mon homme me qualifie de « maman poule » (moi je ne trouve pas…) je ne m’intéresse toujours pas aux enfants des autres!
        Pour moi, le plus important sur ce sujet, c’est d’être en accord avec son conjoint, que les choses soient claires avec lui et les autres on s’en fiche !
        En couple depuis qqs années, propriétaires d’une maison j’avais droit à la fameuse question « c’est pour quand le bébé? » toutes les semaines, surtout au bureau et ça me saoulait plus qu’autre chose! A force on les ignore, on trouve une réponse bateau et le seul avec qui j’en parlais c’était mon homme. Il savait que je n’en voulais pas à ce moment précis, que je n’étais pas fermée mais que je laissais le temps faire. Maintenant je suis ravie, je respecte celles qui n’en veulent pas, celles qui ont une tribu (mais comment font-elles???) mais j’ai envie de reprendre le sport pour avoir mes moments à moi, déconnecter, penser à tout et à rien (et aussi perdre ces 5 kg de trop je l’avoue!).

    • Repondre Ivana Kruz 21 février 2017 à 14 h 16 min

      A cet âge j’imagine qu’il se réveille tôt donc pas évident de courir le matin. Tu peux essayer de courir le soir lorsque ton conjoint revient du travail et/ou le week-end.

  • Repondre Tifille 20 février 2017 à 21 h 09 min

    Anne, tu es encore toute jeune, tu as bien le temps de penser à avoir ou non des enfants, laisse la pression sociale de côté et vis ta vie comme tu l’entends!

    • Repondre perrine 20 février 2017 à 21 h 59 min

      c’est clair !! t’auras bien le temps d’y penser plus tard !!! même si j’imagine que le fait d’être en couple depuis longtemps , n’aide pas … les gens ont toujours besoin de se mêler de ce qui ne les regarde pas …. il me semble qu’Anouchka de biobeaubon avait écrit un superbe article sur le sujet 🙂

      • Repondre Anne 20 février 2017 à 22 h 43 min

        En fait c’est exactement ça, le fait d’être en couple depuis longtemps donne l’impression/le droit aux gens de m’inviter à procréer lol , voire à me critiquer parce que je ne le veux pas :/

  • Repondre Sabrina 20 février 2017 à 21 h 13 min

    Original tes baskets !
    Ah la maternité un grand débat ! je suis maman de 2 garçons que j’ai eu à 23 et 28 ans. Il faut que ça soit réfléchis et ne surtout pas le faire sur un coup de tête parce que ça te change la vie du tout au tout !
    Le quotidien, les journées qui deviennent looooonngue, les petits tracas, une vie qui devient posé et rangé avec des horaires à respecter et une routine… Honnêtement tu t’éclates avec les enfants mais il faut être prêt à se stabiliser surtout quand ils sont scolarisés !
    D’ailleurs je suis sur insta une blogueuse maman fitness qui fait son sport avec ses enfants, (elle vit à LA en +, toi qui aime cette ville !) à l’occasion jettes y un oeil, ce qu’elle propose est vraiment sympa, c’est aussi une excellente idée pour continuer le sport durant la grossesse et après, comme quoi tu peux associer les 2 ! elle s’appelle Julie Baird, son nom de profil est ourfitfamilylife, elle est coach sportif et elle poste des vidéos vraiment sympa !

    • Repondre Anne 20 février 2017 à 22 h 40 min

      Oui totalement mais moi tout ce que tu me dis ne me tente pas du tout.
      Alors oui on peut associer sport et vie de ma maman, j’admire celle qui y arrive bien sûr

      • Repondre Sabrina 21 février 2017 à 13 h 01 min

        Mais je suis carrément d’accord avec toi, ce n’est pas du tout le moment pour toi qui commence seulement à t’épanouir dans ta vie professionnelle. Profite de ta vie, éclate toi, voyage autant que tu peux. Si c’était à refaire crois mois que je ferais TOTALEMENT différemment, attention je ne le regrette pas mais ta vie sociale prend une claque !!…non non je ne suis pas dépressive mdrrrr !
        Envoie ch*** ceux qui essaie de te convaincre que tu passes à côté de quelque chose, parce que eux passent aussi à côté de quelques choses. J’ai plusieurs amies qui n’ont pas d’enfant et elles ne sont pas gâteuses et elles n’ont pas de plumes qui leur recouvre le corps pour autant !….Profite de TA vie et gère là comme tu veux, à bas les pressions de l’entourage !
        Bizzzzzz @ bientôt !

        • Repondre Sabrina 21 février 2017 à 18 h 24 min

          Juste pour compléter un peu… encore…je te remercie encore de ton enthousiasme que tu transmets, ta bonne humeur et ta motivation, parce qu’avec mes journées très chargées, souvent je perds toute motivation pour aller courir, ajoute un peu de nuit de froid et de pluie et là c’est foutue complet ! Mais depuis que je te suis j’essai de m’organiser différemment, le plus grand peut désormais garder le plus petit ou sinon il me suit en vélo et j’y vais régulièrement maintenant 2x par semaine, j’ai encore dû mal pour le 3x/semaine mais avec les jours qui rallongent ça va le faire !

  • Repondre Sophie Plt 20 février 2017 à 21 h 39 min

    Le désir d’enfant… tout une histoire.
    Personnellement, j’étais exactement dans le même état d’esprit que toi: mariage, bébé. .. no way !
    Puis à 30 ans j’ai rencontré celui qui allait être mon futur mari (eh oui j’ai aussi changé d’avis sur ce point ) et l’envie d’enfant est venue petit à petit mais elle a fini par devenir extrêmement forte et profondes, comme quoi….
    J’ai eu mon petit bout de chou à presque 35 ans et on s’est mariés qd il a eu juste 1 an. Les plus beaux jours de ma vie #clichés
    Tu es jeune, profite ! Et tout ça arrivera en temps et en heure… ou pas… mais le plus important c’est que tu soit au clair avec ça peu importe tout ce qu’on puisse te dire.
    PS: j’adore tes baskets

  • Repondre Sophie Plt 20 février 2017 à 21 h 43 min

    Et pour compléter mon témoignage, te dire que j’ai continué à courir jusqu’à 4 mois et demi de grossesse et mon workout bi hebdomadaire à la maison jusqu’à la fin (super entraînements sur YouTube avec des américaines aux gros bidons, pas trouvé l’équivalent en français) sans compter la nage dans la mer les 2 derniers mois !

  • Repondre Lulu 20 février 2017 à 22 h 19 min

    Bonsoir,
    Pourquoi veux-tu éclaircir le sujet de la maternité ? c’est quelque chose qui est propre à chacun … tu le sauras lorsque tu sauras prête ou pas ! ce n’est pas parce que les amis s’installent et pensent avoir des enfants que c’est le cas pour tout le monde ! chacun est libre de faire ce que bon lui semble ! … j’ai des amies qui n’ont pas d’enfant par choix et elles vivent très bien avec !
    Très belle soirée à vous.

    • Repondre Anne 20 février 2017 à 22 h 38 min

      Eclaircir dans le sens débattre 😉
      Après je trouve ça bien et courageux de pouvoir dire honnêtement son opinion sur la maternité, de vouloir vivre sans enfant. Or on reçoit beaucoup de critiques ou de réflexions alors que justement c’est un choix et on n’a rien demandé à personne à ce sujet

  • Repondre La Renarde 21 février 2017 à 4 h 35 min

    Il me semble être plus âgée que toi. Et moi non plus, je ne souhaite pas d’enfants. Pire, je ne suis même pas en couple, et ne souhaite pas l’être ^^.

    Pendant longtemps, on m’a dit « tu verra, ça viendra », et j’ai joué le jeu, laissant ouverte cette possibilité. Passé la trentaine, l’envie n’est toujours pas là, et mon entourage a peu à peu abandonné la question. Il faut dire qu’à chaque fois qu’on me posait la question « pourquoi tu n’as tu pas de copain ? pourquoi ne veux tu pas d’enfants ? », ma réponse usuelle est « pourquoi en voudrais-je ? ». Les laisser parler et les voir ensuite se dépatouiller dans des réponses soit complètement clichées, soit qui ne correspondaient ni à ma vie, ni à mon caractère, a bien vite coupé court au débat.

    Je ne vois pas pourquoi j’aurai à défendre mon opinion alors que beaucoup de personnes sont incapables d’expliquer pourquoi ils veulent/ont des enfants (je ne dis pas que c’est le cas de tout le monde, mais je vois beaucoup trop de parents n’avoir jamais vraiment mené de réflexion sur le sujet, sur leur envie, si ce n’est que c’est ce qui est « attendu » d’eux).

    • Repondre Anne 21 février 2017 à 9 h 15 min

      Mais exactement ! Je crois que je vais utiliser l’une de tes réponses.
      La preuve, ma mère a appliqué la même chose : ils sont en couple depuis longtemps donc forcément ils en veulent.
      C’est, en tout cas je trouve, de plus en plus compris par « la société », que l’on peut ne pas avoir d’enfant volontairement.

      • Repondre Laurelen 21 février 2017 à 10 h 28 min

        C’est souvent lorsqu’on a rencontre le père que l’envie d’enfant se fait sentir…

        • Repondre Anne 21 février 2017 à 17 h 45 min

          Je suis d’accord et tu vois je me dis que Matthieu (mon petit ami) ferait un super Papa

  • Repondre cyrille 21 février 2017 à 8 h 05 min

    Ah la grossesse, tout un programme… J’ai 47 ans 2 filles ado que j’ai eu à 30 & 34 ans. Le sport a tjrs rythmé ma vie. Bon grossesse et judo ce n’est pas compatible alors j’ai repris la nage en mer et en piscine et franchement avec les kgs qui s’accumulent durant la grossesse qu’est ce qu’on est bien dans l’eau!!! La veille de mon accouchement j’étais encore avec mes palmes dans l’océan.
    Etre parent c’est un choix , et je comprends très bien que tes projets ne soient pas la maternité.
    Honnêtement je m’éclate maintenant en tant que mère. Pour MOI la grossesse ce nest pas l’extase, pas malade, rien , mais je ressemblais plus à une baleine qu’à une jeune femme belle et épanouie!!! A chaque grossesse plus de 20kgs… AAAhhhggrr !!!! Faut les perdre après ces kgs…. bon pour cela vive le sport.
    Aujourd’hui je cours du long, très long, mes ados sont cools et je ne regrette pas du tout le temps des couches, des biberons, des Areuuu, des gribouillages …. tu peux sortir sans avoir recours à une babysitter et sans que ta soirée te coûte un bras!
    Voilà petit témoignage d’une presque cinquantenaire, maman et sportive….
    Bonne journée

  • Repondre Cloé 21 février 2017 à 8 h 09 min

    Coucou Anne, nous avons le même age et parmi mes copines c’est les mêmes questions qui arrivent. Entre celles qui ne veulent pas d’enfants et sont catégoriques sur le sujet, celles qui ne savent pas encore et celles qui, comme moi, ont très envie d’enfants tous les cas de figures sont représentés. Et dans tous les cas la « société » critique, entre celle qui n’en veut pas et qui « changera d’avis », celle qui ne sais pas mais qui « en aura forcément puisqu’elle est en couple depuis longtemps » et celle qui -comme moi – en veut (beaucoup 🙂 ) et qui n’est « pas réaliste »..; Dans tous les cas les gens ont quelque chose à dire… Je trouve ça bien d’en parler, pour déculpabiliser d’autres jeunes femmes qui peut être ont du mal à vivre leur choix – à ce moment précis, tout peut toujours changer- il n’y a pas de sujet tabou, ce que j’apprécie chez toi 🙂 Bref tout ça pour ne rien dire si ce n’est : continue d’être toi-même; c’est un formidable moyen d’inspirer !

    • Repondre Anne 21 février 2017 à 9 h 16 min

      Exactement mon objectif c’est de déculpabiliser toutes les femmes qui comme moi n’ont aucun désir (et ont aussi un peu marre de supporter quelques réflexions aux diners de famille.) <3
      merci !

  • Repondre Natacha 21 février 2017 à 8 h 57 min

    Si le sujet c’est : « la maternité est-elle compatible avec le sport, voire avec le sport à haute dose ? » OK, ça me semble intéressant d’en débattre ici. Et je fais partie de celles répondront sans hésiter un grand oui.

    Mais s’il s’agit de savoir si tu as le projet de devenir mère un jour, je pense qu’il s’agit d’un sujet vraiment personnel, et d’un débat qui doit rester intime, réservé à ton couple parce qu’il n’y a que vous que ça regarde. Étaler ça sur un blog, ça me semble un peu déplacé.

    • Repondre Anne 21 février 2017 à 9 h 13 min

      Non le sujet était plutôt on a le droit de ne pas vouloir être mère et parfois ça fait du bien de le dire car souvent l’entourage applique sans en avoir conscience une pression sociale bête et méchante

  • Repondre Gaby 21 février 2017 à 10 h 25 min

    Coucou Anne !

    Merci beaucoup pour cet article, je trouve ça génial que tu « oses » dire que tu n’es pas attirer par la maternité (pour le moment). Toutes mes amies et moi allons avoir 29 ans cette année (quoi déjà ?????) et absolument toutes mes amies sont soit mamans, soit enceintes, soit y pense alors que moi c’est quelque chose dont je n’ai absolument pas envie ! Comme toi, je pense qu’il y a des gens qui sont fais pour être parents et d’autres non. Le problème c’est qu’aujourd’hui on me fait énormément de réflexions négatives et on me juge beaucoup vis à vis de ce choix. Et autant te dire que ça me rend juste foooooooooolle ! Malheureusement je crois qu’il y aura toujours des gens qui trouveront ce choix bizarre et qui ne se gêneront pas pour le dire … Si seulement chacun se mêlait de sa vie avant de juger celle des autres !!

    Bonne journée à toi et surtout continue comme ça ! Je ne commente jamais ni ton blog, ni tes posts facebook et insta ni tes vidéos youtube mais je te suis attentivement !

    Gaby

    • Repondre Anne 21 février 2017 à 17 h 46 min

      Merci beaucoup Gaby
      Tiens le coup comme on dit car je sais à quel point ces réflexions/ces regards sont agaçants
      On en parle beaucoup avec mes amies et le regard des proches est souvent dur.

  • Repondre Laurelen 21 février 2017 à 10 h 56 min

    Juste un exemple : ma sœur a toujours dit qu’elle ne voulait pas d’enfant et puis à 38 ans elle a rencontré son homme et la voilà maman d’une petite fille dont elle est gaga. Ne jamais dire « Fontaine je ne boirai pas de ton eau »…
    Par conséquent pour éviter les remarques : vaut mieux adoucir son propos en disant : « pour l’instant je n’en veux pas », c’est moins conflictuel que de dire « je n’en aurai jamais ». En France, malheureusement il faut toujours adoucir ses propos car la critique est facile.
    Pour le sport, je confirme que tout est une question d’organisation,je travaille 37h/semaine,j’ai 2 enfants de 5 et 8 ans et je prépare un marathon. Mon planning :
    – lundi : renforcement musculaire à la maison devant Domyos live à 20h30 (les enfants sont couchés)
    – mardi : sortie running d’1h à 17h30 (j’ai déposé les enfants à leur entrainement d’1h30 de foot)
    – mercredi : renforcement musculaire/stretching à la maison devant Domyos live à 20h30 (les enfants sont couchés)
    – jeudi : sortie running fractionnée à 17h (j’ai déposé la grande au dessin et le petit est resté au CLAE)
    – vendredi : repos
    – samedi : sortie running longue à 10h (papa garde les enfants)
    – dimanche : renforcement musculaire à la maison devant Domyos live à l’heure qui me convient
    Juste pour dire que avec un peu d’organisation, un papa présent et beaucoup de volonté, on arrive à s’épanouir professionnellement, sportivement et familialement ;-).

    • Repondre Anne 21 février 2017 à 17 h 45 min

      Merciii pour ton partage car je sais que beaucoup de mamans se demandent comment s’organiser 🙂 !!
      J’espère que ton commentaire les aidera <3 !

  • Repondre Billy Ficus 21 février 2017 à 11 h 07 min

    Ouais, parles-en, de la maternité. Moi je lirai en tout cas.

    Parce qu’être scrutée en permanence quand tu est à 1000 lieues d’être dans la période « bébéééé <3" de ta vie, c'est pénible. Y'a la famille, certes. Puis y'a le reste du monde. Tu peux pas avoir un rdv medical sans question indiscrètes. Tu peux pas prendre un pot sans alcool sans que tout le monde lève son sourcil. Tu peux pas changer ton alimentation sans que ça soit suspect. Etc etc etc etc. Alors que mes collègues hommes (pourtant plus proches de la trentaine, soit l'age de faire des bébés parait-il), eux, on leur pose jamais de questions.

    J'ai même eu le "mais t'en veux, hein, quand même" angoissé de la part de mon chef. Et ben si j'en veux pas, SCOOP: je suis normale quand même ! 😀

    Bref, parles-en ! 🙂

  • Repondre Margot 21 février 2017 à 11 h 49 min

    Non ce jean ne te grossit pas Anne, il te va très bien 🙂
    Pour le sujet de la maternité je dois te dire que c’est un peu la même chose pour moi. Je n’envisage pas d’avoir des enfants pour le moment, je n’ai pas de désir d’enfant. Mais je ne sais pas comment le gérer: que ce soit vis à vis de mon amoureux (je ne suis pas certaine qu’il ait exactement le même point de vue) ou de mes beaux-parents qui eux me rappellent souvent par petites piques( car je leur ai fait savoir mon point de vue) qu’ils n’auront peut être pas de petits enfants…

    Si tu rédige un article sur ce sujet je serai ravie, car pour ma part, je ne sais pas si d’autres nanas vivent la même chose.

  • Repondre Ivana Kruz 21 février 2017 à 12 h 01 min

    Vaste sujet!

    Pour ma part j’étais partagée avant d’avoir mon fils. Je n’ai jamais pensé qu’il fallait à tout prix un enfant pour être heureuse et j’ai laissé la vie me porter.

    Maintenant que je suis maman, et comme la majorité des mamans te le diront, il y a des bons et des mauvais cotés (comme pour tout). Pour ma part, en commençant par le négatif puis par le positif:
    – la grossesse a été un enfer, j’ai été malade tous les jours pendant 9 mois, et il ne faut pas croire que le corps s’en remet du jour au lendemain, il faut un peu de temps;
    – le manque de sommeil. Il ne faut pas sous-estimer l’impact de la fatigue sur notre mental et notre physique. Et on ne peut pas se dire qu’on rattrapera ca le week-end car lui il s’en fout il se réveille à 6h30 même le samedi.
    – Le stress de l’organisation: être TOUJOURS en train de courir (mais pas au sens running, haha): le déposer à la crèche, aller au travail, s’occuper de faire quelques courses manquantes à la pause déj, aller le chercher sans dépasser l’heure limite, lui donner le bain, le faire diner, l’endormir, s’occuper de la maison, ah mince il est 23h, faut peut-être que je dine….
    – Le changement dans les discussions de couple : tu crois que son caca il est mou « gastro » ou juste mou?
    – La gestion des sorties qui devient compliquée, il faut mobiliser les frères/sœurs/parents ou nounou (mais du coup un ciné te remonte au prix d’une robe de créateur)
    – L’organisation des vacances ou de tout déplacement devient un déménagement, du coup les destinations changent quelque peu? Cancun? Naaan… Le touquet se sera très bien!

    MAIS malgré tout et même si la suite va paraitre être de la mièvrerie pour toutes les personnes sans enfant (c’était ce que je me disais avant) avoir un enfant est ce qu’il m’est arrivé de plus extraordinaire. Malheureusement aucun des points positifs n’est vraiment « tangible » contrairement aux points négatifs mais ils sont très forts aussi:
    – Relativiser tous les aspects de la vie: même après la pire des journées, rien ne peut m’enlever mon sourire de retrouver mon fils et de jouer avec lui;
    – Etre heureuse juste à l’entendre rire;
    – Le sentiment de folie quand ce petit être te fait des câlins;
    – Le voir devenir autonome et t’imiter;
    – Devenir altruiste (pour moi en tout cas alors que j’étais la plus grande égoïste du monde et que je l’assumais pleinement);
    – Se sentir changée, différente, se découvrir beaucoup plus.

    Un enfant, c’est une responsabilité de chaque instant, les premières années on leur donne beaucoup et j’avais peur de ça mais au final. Mais si on est prêt, cela vient naturellement et sans sentiment de sacrifice, on n’imagine pas faire autrement que tout lui donner. On peut parfaitement être heureux avec ou sans enfant, ça j’en suis convaincue mais pour ma part, j’ai tellement évolué positivement depuis sa naissance (bien que j’en doutais fortement avant) qu’à ce jour je trouve qu’il s’agit de ma plus belle aventure. Bien évidement il s’agit uniquement de mon histoire, à chacun de voir ce qui semble mieux pour lui.
    Je tiens aussi à signaler que j’ai eu mon fils à 33 ans donc que j’avais eu le temps de voyager, sortir, etc. Non pas que ce ne soit plus possible avec des enfants en bas âge, mais soyons honnête, c’est plus compliqué. Bref, il faut faire comme on le ressent, c’est la seule façon de n’avoir aucun regret/remord.

  • Repondre Myriam 21 février 2017 à 12 h 51 min

    Comme je te comprends!
    J’ai moi aussi eu ce genre de discussions avec ma maman et mon entourage pendant des années! Très jeune, j’ai senti que la maternité ce n’était pas pour moi. Je n’ai rien contre les enfants, au contraire, je suis tata et j’adore mes neveux et nièce, mais avoir mes propres enfants n’a jamais fait partie de mon projet de vie.
    J’ai tout entendu, les « tu changeras d’avis », « tu n’es pas encore prête », « tu n’as pas encore trouvé le bon », « tu n’es pas encore assez mûre », « ne sois pas si égoiste », « tu risques de le regretter plus tard » etc etc etc.. Des propos fatiguants, énervants, blessants parfois, l’impression d’avoir toujours à se justifier et de ne pas être normale..
    Maintenant j’ai 37 ans, mon chéri et moi n’avons pas d’enfants et n’en voulons pas, et ma maman s’est fait une raison! Mais le regard des autres est souvent encore perplexe, moralisateur, voire accusateur.
    Je trouve triste qu’en 2017, on associe encore quasi systématiquement la réussite de la vie d’une femme avec le fait qu’elle ait eu des enfants.
    Non, nous ne sommes pas toutes faites pour ça. Et oui, nous avons toutes le droit de choisir quel chemin de vie nous convient le mieux sans devoir s’en justifier à tout bout de champ!

    • Repondre Anne 21 février 2017 à 17 h 43 min

      Je suis totalement d’accord avec toi Myriam.
      Pourquoi une femme ne devrait s’épanouir dans sa vie QU’en devenant mère.
      Nous pouvons choisir maintenant.

  • Repondre Fanny 21 février 2017 à 14 h 00 min

    Je connais que trop bien le fameux « À quand ton tour ? Va falloir y penser sérieusement, moi à ton âge j’étais déjà maman » bla bla blaaaaaaaaaa. À croire que c’est une obligation d’avoir des enfants, si tu n’en a pas tu n’es pas dans la normalité.
    Ma tante et mon oncle n’ont jamais eu d’enfant et ils n’en sont pas moins malheureux. Bien au contraire, ils vivent leur vie à leur façon, à leur rythme, ils voyagent énormément, et là ils plaquent tout à Paris pour s’installer dans le sud. Avec des enfants à charge tu ne peux pas prendre ce risque, quitter un bon boulot pour démarrer une nouvelle activité. L’essentiel c’est d’être heureux, à chacun sa façon de l’être 😉

  • Repondre Audrey 21 février 2017 à 20 h 59 min

    Rolalalalala!! Un début de post déculpabilisant!
    Parce que franchement, c’est vrai qu’on en serait presque à culpabiliser de ne pas vouloir d’enfants.
    Avec mon ex., c’était l’horreur. Son frère cadet avait déjà 1 enfant quand on s’est connu, deux en cours de relation. Une fois qu’on a habité ensemble, sa maman (surtout) mais aussi son entourage (moins souvent) faisaient régulièrement des réflexions « oh, ce serait bien quand même! » (bien pour qui?) « maintenant que vous habitez ensemble, vous y pensez non? » (misère on a habité ensemble à peine 1 an avant de se séparer, HEUREUSEMENT qu’après 3 mois on s’est pas dit « allons y faisons un enfant »).
    Ca m’a toujours énervée car on ne sait jamais pourquoi on ne veut pas d’enfant. Et puis d’abord pourquoi dès qu’on habite ensemble faut-il penser à faire un enfant?
    Et puis on ne connait jamais l’histoire des personnes non plus… Si ça se trouve il y a un problème de fertilité (dont on ne parle pas toujours) et ce n’est pas qu’on ne VEUT pas, mais qu’on ne PEUT pas.

    Maintenant, je suis avec quelqu’un qui a déjà des enfants. Et qui est plus âgé. Et c’est dingue mais du coup, c’est comme si il avait passé la date de péremption pour avoir des enfants ou le quota d’enfant/famille. On ne me demande plus JAMAIS si on y pense. Ou alors on dit « et quoi, et vous c’est pour quand? enfin, il en a déjà 3 c’est vrai ». ET ALORS? Et si on en veut 4, 5, 6?

    Dans tous les cas, il y a toujours les attentes de la société et c’est gonflant. On ne peut pas privilégier autre chose que la maternité? (« Mais être mère c’est vraiment MERVEILLEUX » gnagnagna)

    Personnellement, je suis à une étape où je me dis « et pourquoi pas?. Et je pèse le pour et le contre. Et surtout, je me dis que je ne pourrai sans doute pas faire tout ce que je fais actuellement… Et puis je me mets à me dire « mais c’est vraiment égoïste de penser ça! ». Mais en quoi est-ce égoïste de ne pas vouloir modifier totalement son mode de vie pour l’arrivée d’un enfant?
    Cette pression sociale…!

  • Repondre Mel 22 février 2017 à 11 h 35 min

    Je pense qu’à ton âge tu as bien d’autres choses à penser qu’à ça… tu as encore tellement de temps pour y réfléchir (ou pas 🙂 ) Moi aussi on me taquinait, mais là à quasiment 35 ans on ne me fait plus aucune réflexion, et des fois je me dis que les gens se sont résignés car ils doivent penser que je ne peux pas avoir d’enfants ou un truc dans le genre (vu que je suis en couple depuis 15 ans…) alors que c’est juste que présentement je n’en veux pas (et mon mari non plus).
    Les taquineries de la famille et des amis ça reste gentillet, mais c’est le corps médical qui peut être assez spécial , une fois un gynéco m’a sorti une énormité, j’en suis restée estomaquée… on discutait et il me demande si j’ai des projets de bébé (j’avais moins de 30 ans à l’époque) , je réponds que non c’est pas dans mes projets et il me sort  » C’est que vous n’avez pas trouvé la bonne personne » ….!!!!??? Non seulement il ne connaît absolument pas ma vie perso mais en plus il se mêle de ce qui ne le regarde pas, j’ai halluciné…
    C’est rigolo aussi quand des gens bien attentionnés à qui tu dis que tu ne veux pas d’enfants te sortent « tu vas rater plein de choses… », je réponds que je vais aussi rater plein de choses si j’en ai 😀 Tout est histoire de point de vue!
    Bon alors par contre quand tu arrives à mon âge je te raconte pas niveau amis comment tu te sens un peu seul… vu que sensiblement à cet âge 99.9% des gens ont des enfants, il y a un fossé qui s’installe qu’on le veuille ou non… donc finalement soit j’ai des amies beaucoup plus jeunes que moi, soit beaucoup plus vieilles (leurs enfants sont grands donc ça change la donne)

  • Repondre Kazou 23 février 2017 à 10 h 49 min

    Coucou!
    Pour le jean il ne te grossit pas, c’est juste la coupe qui est comme ça, un peu large, à mon avis. Dans tous les cas je le trouve super chouette 🙂
    Pour ce qui est de la maternité, heureuse de voir que je ne suis pas la seule à ne pas vouloir d’enfants « tout de suite ». Je vais sur mes 26 ans, l’Homme sur ses 31, et la question « alors et vous, quand est ce que vous faites un bébé? » revient vraiment souvent. Lui est prêt et m’en parle souvent. Moi j’estime que j’ai encore plein de choses à faire avant de devoir me consacrer à un petit être complètement dépendant de nous, même si ça parait égoïste, tant pis. D’ailleurs j’ai tendance à ne plus être trop aimable quand on me bassine avec ça. Mais bon…
    Passe une belle journée 🙂

  • Repondre Adèle 5 mars 2017 à 18 h 51 min

    Merci Anne, j’ai l’impression de me lire ! (J’ai 24 ans).
    Je n’ai jamais été gaga des enfants et je respecte les choix de chacun. Mais…cela me gêne énormément la place importante qu’on attribue à la femme et à la maternité (source d’épanouissement, désir d’enfant évident = NON), j’ai l’impression que l’on parle d’un ventre sur pattes parfois ! Et la pression sociale est assez écoeurante. Et pareil, ni ma famille, ni mon copain ne tiennent le même discours que moi. Et le problème est que, plus on en débat avec les « convaincus de la gagaitude des enfants/bébés », plus je me renferme et devient allergique aha ! 😀

  • Repondre Ginger Pixel 7 mars 2017 à 3 h 15 min

    Les gens sont vraiment pénibles à vouloir toujours se mêler des choix de vie des autres (surtout quand ils sont différents des leurs bien sûr…)
    J’ai 30 ans et quelques, pas d’enfants et aucun intention d’en avoir, je me porte très bien comme ça, et j’ai beaucoup de chance car je n’ai jamais trop eu à subir ce genre de commentaires et de jugements que beaucoup doivent endurer (je n’ai pas une grande famille, ça doit aider je pense, pas de tante curieuse ne de grands-parents tradi).
    Ma mère a fait son deuil d’avoir un jour des petits enfants et respecte tout à fait mon choix.
    Je discute parfois de ce sujet avec mes ami(e)s proches, mais c’est alors une vraie discussion et jamais un interrogatoire ou un jugement envers moi, donc il n’y a pas de souci, bien au contraire, ça ne me gêne absolument pas d’expliquer pourquoi je ne veux pas d’enfant si je me sens écoutée et non jugée.
    Quant aux autres personnes, moins proches, qui se permettraient de me poser des questions du style « alors, un bébé de prévu ? », je me fais un plaisir (et un devoir) de les remettre à leur place.
    Globalement, je dirais donc que tout se passe bien. Il faut, je pense, refuser d’entrer dans le jeu des gens et de se laisser influencer ou culpabiliser (mais c’est plus difficile quand ce sont des proches, je le conçois).