Lecture et Livre Audio: Thématique Voyage

14 juin 2016 - Lecture - 12 commentaires

Hi,

lecture voyage vacances conseils

Même si je ne poste pas aussi régulièrement que je le voudrais dans cette catégorie, l’envie de vous partager mes lectures OU livres audio (comment je pourrais les nommer… « mes écoutes » lol ?!) est toujours bien là. Aujourd’hui, au lieu de vous faire un récapitulatif de mes lectures de 2 derniers mois (ça serait un peu long),  j’avais envie de me concentrer sur deux livres appartenant à une même  thématique…celle du voyage.

En fait, ce n’est pas du tout une catégorie qui m’attire d’ordinaire mais,Victoria a lancé cette thématique pour le Club de Lecture MS (plus d’info ici) en avril dernier (oops j’ai du retard !). J’ai naturellement voté puis attendu les résultats avec LA lecture attribuée pour ce mois-là. C’est finalement tombé sur « Dans les forêts de Sibérie » de Sylvain Tesson. Je n’étais pas hyper convaincue, mais j’ai joué le jeu !

Bon, la Sibérie n’est pas une région qui m’attire réellement, même si je connais plutôt bien l’auteur Sylvain Tesson (il est finalement assez connu si je ne me trompe pas ?). Avant de me ruer pour acheter mon exemplaire, je suis pour une fois allée vérifier sur Audible s’il n’existait pas en livre audio car ma PAL (pile de livres à lire lol) était assez haute à l’époque. Actuellement, j’écoute plus de livre que je n’en lis (oops)… parce que je passe tellement de temps dans les transports, à conduire, à courir partout que c’est bien plus pratique pour moi d’écouter que de lire moi-même.

N’hésitez pas à ce titre à relire mon article avec mon avis sur les livres Audio >>

lecturevoyage3

  1. Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson (disponible en édition De poche OU audio >>)

Résumé: 

«Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l’existence. Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu

Mon avis: 

Alors, en vérifiant sur audible, un peu par hasard, s’il était disponible en audio, j’ai été très heureuse de le retrouver et surtout de constater que c’était Sylvain Tesson, l’auteur lui-même qui lisait son oeuvre. De prime abord, on pourrait se dire qu’il est la meilleure personne pour cela, mais sa voix ne m’a malheureusement pas vraiment transporter en Sibérie. Honnêtement, ce livre m’a un peu ennuyé. J’écoutais… j’écoutais, en me demandant « que va-t-il se passer ?  » Et bien rien. Vous allez me dire « normal c’est le style de ces livres de voyage ». Sylvain est déjà en Sibérie, on le suit depuis son installation dans ce petit chalet dans le trou du cul au fin fond des bois jusqu’à son retour à la « civilisation ». Il ne va pas se passer grand chose pendant ces 6 mois et ça se sent. Même si j’adore son style hyper fluide, je n’ai pas voyagé avec lui et pour cause, il ne s’agissait que d’une longue introspection parfois hyper pompeuse (xxxx références littéraires). De son récit, j’ai surtout ressenti de l’ennui et de l’angoisse d’être seul dans cette cabane. Peut-être est-ce que j’ai projeté ma propre angoisse ?  Est-ce que nous avons besoin pour « se sentir libre… » ou être libre de sortir de la civilisation et s’isoler ? Ce voyage ne vous décrit pas la Sibérie… j’avoue c’est ce à quoi je m’attendais. Les descriptions, car il y en a tout de même, sont hyper succinctes.

Je n’ai pas vraiment apprécié rentrer à ce point dans la tête de l’auteur. Ce livre est un désert (froid) d’action, avec de l’alcool, quelques jolies rencontres, des chiens.. mais je ne sais pas, je n’ai pas été transportée avec lui dans cette expérience. On est d’accord, il y a voyage… et pourquoi pas voyage intérieur, mais ni le voyage en Sibérie, ni le voyage intérieur de Sylvain Tesson ne m’ont accroché. Il y a quelques passages, même citation que j’ai trouvés très inspirants notamment sur la liberté, le temps qui s’écoule mais j’avais la sensation que le récit de ce voyage était une excuse pour un essai « légèrement » philosophique. Et pour le coup, je crois que Sylvain Tesson aurait énormément à dire, bien plus, que ce qui se cachait en Sibérie. C’est là où j’ai été frustrée car boire de la vodka et couper du bois, bon… voilà 😉

Je recommanderai ?

Oui et non, l’ouvrage ne m’a pas plu mais ça n’enlève rien à sa beauté et à la fluidité de l’écriture. Mais il a manqué quelque chose pour moi, quelque chose pour me transporter dans ce voyage. Après, je ne l’ai pas lu mais ECOUTÉ, peut-être que la voix de Sylvain Tesson n’était pas assez enjoué… mais l’auteur qui lit son propre livre devrait être la meilleure personne « pour l’interpréter » non ? Peut-être que si je l’avais lu et non écouté, j’aurais apprécié. Je ne sais pas mais en tout cas, non je ne le recommanderai pas.

lecturevoyage1

2. Les Bisons de Broken Heart de Dan O’Brien (uniquement en de poche)

Résumé:

« Quand Dan O’Brien s’installe dans le ranch de Broken Heart, il réalise son rêve : vivre au pied des terres indiennes de Sitting Bull. Mais, en un siècle, les Grandes Plaines ont été stérilisées par l’agriculture et l’élevage bovin. Pour rétablir l’écosystème originel de ses terres, O’Brien imagine l’impossible : élever des bisons dans leur milieu naturel… Sur les pas de Jim Harrison, Dan O’Brien nous offre une ode au Grand Ouest américain. »

Mon avis:

J’ai commencé à lire ce livre en partant pour l’Australie, car je savais que ça allait me mettre dans l’ambiance ;). Le décor du Grand Ouest américain est posé dès le début, nous suivons Dan et son quotidien dans son ranch, son métier d’éleveur mais aussi d’écrivain, écologiste (au sens premier), conservateur… Il a beaucoup de casquettes mais c’est surtout un amoureux de la nature. On le sent dès le début, il est très engagé sans vraiment l’avouer. Il prend la décision d’abandonner l’élevage de vaches pour se tourner vers celui des bisons, en s’endettant davantage mais en réalisant un rêve bien plus grand. Faire vivre à nouveau ces bêtes sur LEUR terre. J’ai appris énormément de la nature américaine mais aussi de l’histoire de la conquête de l’Ouest qui s’est fait au prix de la quasi extermination des bisons au profit d’une agriculture intensive et non viable. Dan aborde les nombreuses difficultés auxquelles il doit faire face, elles ne sont pas uniquement liés au climat, à la nature mais aussi et surtout à l’économie. Il calcule sans cesse s’il pourra rembourser son crédit, vendre sans perte.

Au final, vous le verrez tout se passe bien, il y parvient… C’est touchant. Je n’ai pas pleuré mais on sent que c’est un auteur de terrain qui raconte avec des mots très juste son quotidien, ses expériences.. Dan à quand le blog en fait 😛 ? Plus sérieusement, WAHOU, j’ai été transportée. Oui j’étais en Australie et je voyais des paysages peut-être similaires donc je pouvais d’autant plus me projeter mais je suis tombée amoureuse de ses mots, de son univers et ses efforts, son engagement pour faire revivre ces terres dans le respect de la nature et l’environnement. Mine de rien l’auteur est un vrai agriculteur-engagé-écolo sans se le dire.

Je recommanderai ?

Mille fois oui ! Pourtant, tout comme la Sibérie, on ne voyage pas, on retrouve l’auteur chez lui, à Broken Heart. Dès que le décor est planté, on se plonge sans fin dans ses champs, son troupeau, son quotidien. J’ai adoré vivre ses doutes, découvrir ses ambitions, écouter ses envies. C’est un voyage intérieur mais avec des descriptions d’un amoureux de la nature. C’est juste magique. Je pouvais fermer les yeux, sentir l’odeur du café et regarder avec lui le soleil se lever en ayant le coeur se serrer en pensant aux bisons…

Voilà, donc encore une fois, le club de lecture m’a permis de lire des livres vers lesquels je ne me serais jamais tournés !! Lisez-vous des livres « voyages » ? Avez-vous des titres à me conseiller ?

à très vite 🙂

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 commentaires

  • Repondre Mathilde - Voyager en photos 14 juin 2016 à 20 h 59 min

    Je n’ai pas lu le livre de Sylvain Tesson mais je suis déjà fan de la bande annonce de l’adaptation qui sort demain au cinéma !
    En livre de voyage, je te conseille de découvrir Alexandra David Neel, et notamment un de ses livres les plus connus « Voyage d’une Parisienne à Lhassa ». C’est une aventurière et un personnage haut en couleur que rien n’arrête, et est connu pour être la première femme européenne à entrer à Lhassa, capitale interdite à l’époque.
    Sinon récemment j’ai lu le Tour du Monde en 72 jours, l’épopée d’une femme journaliste qui décide de se mesurer à Phileas Fog. J’ai pas accroché à 100% mais j’ai quand même trouvé ça intéressant et presque plus sympa que le livre de Jules verne (que je n’aime pas car je trouve le personnage pas chaleureux).
    Sinon j’avais bien aimé le livre Wild, dont il y a eu un film avec Reese Witherspoon. C’est à la fois un livre de voyage et de dépassement de soi. Le livre en encore plus dans le personnage et on comprends encore mieux ses motivations. Bref j’ai adoré (j’ai lu le livre après avoir vu le film).

    • Repondre Anne 15 juin 2016 à 0 h 07 min

      Hihi j’ai le livre Wild dans ma bibliothèque mais je ne l’ai toujours pas lu !
      Vous êtes 2 à me le recommander, je vais le mettre en haut de ma PaL alors 😉 !!!
      merci !

  • Repondre Elise 14 juin 2016 à 21 h 14 min

    Je « lis » aussi le livre de Sylvain Tesson en audio et il ne se passe pas grand chose, mais alors en cas d’insomnie ça marche trop bien pour se rendormir. (monsieur tesson n’aimerait sûrement pas ce commentaire …)
    En livre voyage, si tu ne les as pas déjà lus je te conseille : « mange prie aime » (on voyage en Italie, en Inde et à Bali, en plus le livre est très drôle et se lit très bien) et évidemment « Wild » !

    • Repondre Anne 15 juin 2016 à 0 h 06 min

      Siii ça y est j’ai enfin lu Mange, prie, aime (je crois que c’était déjà sur tes conseils) et j’ai adoré. Il faudrait que j’en parle sur le blog 😉 !

  • Repondre Elodie 14 juin 2016 à 23 h 14 min

    Tes résumés sont super intéressants. Le premier livre plairait à un copain à moi qui a vécu dans un petit chalet en Bosnie, sans chauffage, électricté, etc. Selon le résumé, ça ressemble à sa philosophie ! Et les livres audio, je crois que je n’arriverais pas à suivre, je partirais trop dans mes pensées en écoutant déjà que ça m’arrive en lisant… 😉

  • Repondre marion 15 juin 2016 à 10 h 35 min

    moi j’ai Dan O’Brien mes pas en format poche mes comme je l’ai dit sur ta page facebook j’ai adore ce livre on ce s’en tous de suite avec lui , et j’adore sa vision de l’élevage ^^

  • Repondre Sophie F. 16 juin 2016 à 13 h 55 min

    Je te rejoins sur le livre de Sylvain Tesson, un récit certes de grande qualité, riche, instructif, mais un peu trop littéraire et répétitif, qui peine à vraiment embarquer le lecteur – c’est pourtant ce que l’on attend avant tout des écrivains voyageurs ! Mais ce qui m’a le plus dérangé, c’est l’hygiène de vie calamiteuse de Tesson dans sa cabane, notamment l’abrutissement régulier à la vodka. « Caractéristiques d’animal de vase et d’alcoolique, le ventre se relâche et la peau blanchit. » Hmm, tout ton contraire !!! 🙂

    Du même Tesson, je te conseille cependant les recueils de nouvelles, « Une vie à coucher dehors » et « S’abandonner à vivre », bien plus emballants !

  • Repondre Alexandra 16 juin 2016 à 14 h 19 min

    Je n’ai pas lu ces livres mais par contre, j’ai pu voir le documentaire sur l’aventure en Sibérie de Sylvain Tesson et ça m’a bien plu! Les paysages époustouflants ont permis à l’histoire de se rythmer 🙂
    Je n’ai pas pour habitude de lire des livres ayant pour thème le voyage, il faudrait que je m’y mette 🙂
    Merci pour ces avis 😉

  • Repondre Natj 18 juin 2016 à 14 h 25 min

    Salut Anne,
    Toi qui est allée en Australie, j’ai un livre sur l’outback à te recommander : cul de sac. J’ai adoré ce livre que j’ai lu sur le trajet en direction d’Alice Spring 😉

  • Repondre Albireo 20 juin 2016 à 17 h 20 min

    Merci Anne pour les conseils de bouquins, notamment audio. J’ai pris un abonnement Audible, et du coup suis très sensible aux critiques et conseils de livres audio. Je suis plongée en ce moment dans Le livre des Baltimore, choisi après avoir lu ton article, et que j’apprécie énormément !
    S’agissant des livres de voyage, j’en ai lu beaucoup il y a quelques années. J’ai beaucoup aime les bouquins « expédition » de Mike Horn ou Nicolas Vanier. Mais le plus beau livre de voyage, à mes yeux, c’est L’usage du monde de Nicolas Bouvier, que je trouve sublime.
    Bonnes lectures !

    • Repondre Anne 20 juin 2016 à 17 h 27 min

      Aussitôt ton commentaire lu (je devrais être entrain de réviser lol), je viens de mettre L’usage du Monde sur mon Audible (car il est disponible)
      Merci beaucoup et bonne écoute avec Les Baltimore…ce livre est vraiment génial et surprenant jusqu’au bout !

      • Repondre Albireo 20 juin 2016 à 18 h 46 min

        J’espère qu’il te plaira ! Garde un carnet à portée de main… je n’ai jamais pris en note autant de citations qu’en lisant ce bouquin 🙂