Compte-Rendu: Semi-Marathon d’Edimbourg

5 juin 2016 - Running - 9 commentaires

Hi,

J+7 après la Fête des Mères ET mon premier semi-marathon au Royaume-Uni, j’aurais fait tous les formats Outre-Manche : 10km (Brighton et Londres), Semi (donc Edimbourg) et Marathon. C’est un peu le hasard si ma première course après le marathon fût un semi-marathon, je pensais avoir le temps de participer à un 10km entre-temps. Mais finalement, ce n’était pas plus mal car je n’ai pas vraiment eu le temps de bien me préparer ou de suivre une préparation spécifique (comme pour le semi de Paris par exemple).

Néanmoins, vous le savez, j’adore combiner voyage ET course à pied. J’aime courir en vacances (je vous explique comment je fais ici), et j’aime ENCORE plus participer à une course officielle lorsque je pars en weekend/à l’étranger car je peux ainsi découvrir la ville d’une autre manière tout en ramenant de super souvenirs (Dossard, médaille…)

Pourquoi le semi-marathon d’Edimbourg ?
En fait, je suis littéralement tombée amoureuse de l’Ecosse à travers le roman d’Outlander l’été dernier (je vous parle du livre dans ce post) et je me suis dit qu’il fallait absolument que j’aille visiter la région.  Sauf que…tant qu’à faire, il valait mieux coupler ma visite avec une course ET à une période où il prévoyait un peu de soleil. Je suis tout de suite tombée sur le semi-marathon d’Edimbourg, fin mai. Je me suis donc inscrite… mais ça c’était en août 2015 ! Je me suis inscrite très tôt. Mais honnêtement et malheureusement, pour les courses au Royaume-Uni, s’inscrire si tôt est essentiel car les courses se remplissent TRES vite. Par exemple le Brighton Marathon de 2017 est quasiment plein ! C’est vous dire et les inscriptions au semi-marathon d’Edimbourg 2017 d’ailleurs sont déjà ouvertes 😉 mais comme moi, vous bénéficierez du tarif « early bird » = environ 30 pounds.

Good to know:  Sachez que la ville d’Edimbourg organise en fait un « weekend » de course, donc le samedi vous pouvez participer à un 10km (et d’autres petites courses pour enfants) et le dimanche, vous avez le semi-marathon, le marathon ET même le marathon en relais !!! Il y en a donc pour tous les goûts et les niveaux  😉

Personnellement, lorsque j’ai pris le dossard, je me suis dit « au moins je l’aurais si j’arrive à organiser une visite de l’Ecosse ». Et j’ai eu raison hihi mais je reviendrai sur ce road-trip dans des carnets de voyage un peu plus tard, promis. Revenons à nos moutons (il y en a tellement en Ecosse lol)

arthur's seat edinburgh

Arthur’s Seat

Retrait des dossards:

Organisation assez surprenante mais finalement hyper agréable… j’ai en fait reçu mon dossard (avec épingles lol) chez moi, par courrier un peu plus de 3 semaines avant la course. Totalement fou n’est-ce pas ? Je ne savais plus que « ça se faisait » encore. Résultat, pas de stress pour trouver le village et retirer le dossard le jour-j. Vous n’étiez pas obligés de le recevoir par courrier, de même vous pouviez changer jusqu’à un mois avant votre adresse postale au cas où, vous auriez déménagé entre temps 🙂

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi j’ai adoré avoir mon dossard si tôt, surtout que nous avions prévu d’arriver assez tard le samedi après-midi. Si je ne l’avais pas eu, j’aurais certainement été un peu stressée pour aller le récupérer. Certes, cela enlève peut-être l’excitation du retrait, mais comme pour Brighton, les anglais sont plutôt « avares » en goodies dans le pack « d’avant course ». Moi ça ne me dérange pas car c’est souvent des pubs et des échantillons que je n’utilise pas, mais je sais que beaucoup apprécient.

Là, c’était au plus simple : le dossard et 4 épingles dans une enveloppe (même pas un petit mot genre: YO YOU CAN DOOO IT, CANT WAIT TO MEET YO ON THE START LIIIINE à dire avec l’accent écossais >>)  (oui je vais vous faire beaucoup de blagues sur l’accent écossais lorsque je vous parlerai de mon voyage hihi)

J-1

Le samedi matin, nous n’étions pas en fait à Edimbourg mais un peu plus à l’Est sur la côte pour une séance de surf. Bon j’avoue faire du surf avant un semi-marathon n’est peut-être pas la meilleure idée, mais nous avons été très chanceux niveau météo. Les conditions étaient parfaites…mais je m’égare. Après avoir rendu notre voiture de location, nous sommes enfin arrivés à 15h à Edimbourg… sauf que comme vous le savez, pas besoin de stresser, j’avais déjà mon dossard.

Résultat, j’ai juste eu à acheter ma petite banane et du pain frais complet pour mon MICRO petit déjeuner d’avant course (n’hésite pas à relire mon article à ce sujet).

Bon… j’aurais aussi peut-être dû rester tranquille, visiter un musée pour éviter de trop piétiner dans la ville, sauf qu’il faisait SI beau que c’était impossible de résister. J’ai poussé le bouchon si loin que nous avons même fait un WALKING tour de 2h thème « dark side » de la ville (donc une visite guidée à pied sur les légendes « obscures » d’Edimbourg, je vous en reparlerai). Donc oui le soir entre le surf et la visite, j’étais crevée 0_O…Mais ce n’est pas fini, nous avons mis presque 1h à trouver notre restaurant pour que je mange un peu de féculent pour demain..

Bref, ce n’était pas un J-1 optimal mais à vrai dire, je ne pensais pas courir à fond le semi-marathon car j’avais 1 semaine de road-trip (randonnées notamment) dans les jambes sans parler du parcours que je m’imaginais BIEN dénivelé car la ville d’Edimbourg n’est franchement pas plate…Naaaan il y a PLEIN de collines partout lol

23h au dodo… je n’arrive pas bien à m’endormir car je suis toujours excitée la veille d’une course. Mais comme on dit si bien, le mieux c’est de passer une très bonne nuit J-2 😉

arthur's seat edinburgh

Jour J: Départ de la course à 8h !

Le réveil pique  un peu car il faut que je sois dans le SAS à 7h30…sachant que notre hôtel est à 20min à pied de la ligne de départ et que je dois grignoter ma banane au moins 1h30 avant. Oui le réveil sonne à 6h30 et je file vers 7h-7h10 pour la ligne de départ.

Alors à 8h part donc le semi-marathon… sur London Road mais à 8h30 part aussi le marathon en relais mais sur Regent Road, puis le marathon aussi de cette rue. Donc il y a plusieurs lignes de départ dans le même quartier. Embrouille ? Nan je le savais je l’avais bien lu dans le pdf du « Guide du Runner » que l’organisation nous envoie quelques jours avant… Sauf que, lorsque  tu vois la ligne  de départ tu dis, bah c’est bon je suis au bon endroit en fait, pas besoin de chercher plus loin.

Heureusement, plus je me rapprochais de la ligne de départ, moins je trouvais la couleur de mon SAS VERT… je ne voyais que du « gold… bronze, black »…bref rien à voir. HEUREUSEMENT, en passant devant la consigne (qui est en fait des Camions car la ligne d’arrivée ne se trouve pas DANS Edimbourg), j’entends le speaker rappelé qu’ici c’est REGENT ROAD et que ceux qui partent dans 20min depuis LONDON road devrait se dépêcher.

Et là je me dis… Mais attends, il parle de moi là ? 

Je check vite le GPS sur mon téléphone et cours pour rejoindre MA ligne de départ juste 5min plus loin. Ouf. J’intègre mon SAS juste à temps et là, je me laisse porter par l’ambiance CORNEMUSE… Truc de FOUUU et quelle atmosphère INTERNATIONALE.  ça parle anglais, anglais avec accent ECOSSAIS, espagnol, français, allemand, suédois… Magnifique.  Mais ce qui est le plus cool c’est les cornemuses et les joueurs qui dominent la ligne de départ. Ils sont hyper beaux… bien plus beaux que ceux que vous pouvez croiser dans la rue (même s’ils le sont aussi hin 🙂

Pile à 8h, le départ est donné et j’attends un peu avant de lancer ma musique car MOI j’aime bien la cornemuse 😉

arthur's seat edinburgh

Le départ est assez enivrant je trouve, les coureurs sont à fond et mettent une belle ambiance. Ils crient, ils chantent. Le soleil n’est pas de la partie mais il fait bon, ça me suffit car si le soleil avait pointé le bout de son nez, je pense qu’on aurait eu un peu trop chaud .

Premier virage puis…ça grimpe, ça monte, quelques pavés, on monte, on descend direction le Holyrood Palace puis le parc près d’Arthur’s Seat (la fameuse colline !) on se dirige doucement hors de la ville car le semi-marathon nous emmène en fait à Prestonpans, une petite ville côtière à l’Est d’Edimbourg. Nous montons/descendons doucement vers la côte puis nous suivons doucement la mer, ses places et ses petites maisons toutes mignonnes, ses écossais qui mettent la musique à fond, peu importe si les voisins dorment encore (c’est vrai qu’il est encore tôt…!)

Le paysage me rappelle un peu Brighton.. mais ça reste assez différent, plus sauvage je dirais 🙂 !

Les 7 premiers kilomètres étaient les plus délicats, les 14 qui suivent sont les plus agréables, tout est relativement plat ou faux-plat montant/descendant. Rien de bien méchant, la course est bien facile que je ne l’imaginais et ce n’est qu’à partir du 9ième km que je me dis que je peux peut-être vraiment accélérer et faire un joli temps. Je ne sais pas trop pourquoi je ne suis pas partie à fond, jusqu’au départ et une petite discussion avec d’autres coureurs, je m’imaginais que la course allait avoir un parcours difficile. Edimbourg est LOIN d’être une ville plate, alors y courir 21km je vous laisse imaginer.

Ce n’est finalement pas du tout le cas, je crois même que c’est un super parcours pour faire un record… C’est d’ailleurs ce que je me réveille à faire quand je passe le 10km en 50min. J’essaie de me fixer à 5min/km environ, j’ai pris un peu de retard au début mais je tiens le coup en me disant que je peux descendre sous mon dernier record à 1h47.

La foule est vraiment au rendez-vous, comme à Brighton, et depuis le 10ième km, je suis un monsieur avec un t-shirt « Making it happen » Si ça ce n’est pas un signe, je ne sais pas ce que je demandais de plus pour prendre mes jambes à mon cou LOL. GO GO

arthur's seat edinburgh

arthur's seat edinburgh

Comme je vous le disais nous longeons la côte et c’est vraiment hyper agréable de voir la mer, les couleurs, apercevoir la marée. Ce n’est effectivement pas le paysage typique Ecossais, mais ça n’enlève rien à la beauté de la course… ponctuée de Cornemuse (traditionnelle ou remixée loool), de familles. Bref, entre le t-shirt du monsieur, le paysage et l’ambiance, il y avait tout réuni pour un record.

Mais… comme pour Brighton (et en fait toutes les courses anglaises lol), il n’y a que de l’eau, pas de ravitaillements solides. Heureusement, je m’étais prévue 2 morceaux de sucre. A posteriori, j’en aurais bien pris 3 car j’ai eu un petit coup de mou passer le 17ième km. Autre petite chose qui m’a perturbé, toutes les miles n’étaient pas marqués… et aucun km non plus. À Brighton, tous les 5km étaient marqués quand même. J’ai couru sans montre de running (ma faute, j’avais oublié le cable pour la charger) et ma application de running n’est pas non plus hyper précise à l’étranger. Donc, tenir 5min/km c’est un peu compliqué sans indication mais le monsieur devant moi avec son fameux t-shirt tient le bon rythme, du moins je crois. Alors, je m’accroche discrètement à lui 😉

On passe une distillerie (surprise loool) et on se rapproche de la partie « en épingle » du semi-marathon, une sortie d’aller-retour de 5km pas hyper agréable car tu vois les autres revenir…puis quand c’est à ton tour… tu demandes quand est-ce que tu arrives au bout de cette fichue épingle (d’autant plus sans indication de miles LOL). Je me sens bien jusqu’à ce fameux 17ième km, dernier ravitaillement en eau (par des petites bouteilles, très pratiques !). Je m’accroche à mon rythme et je commence même à avoir chaud LOL.

Mon iphone m’annonce enfin le 21e km. Je commence à désespérer de voir l’arrivée car je n’ai pas vu passer le panneau 13 miles (Semi-marathon = 13,1 miles). Mais enfin le dernier virage qui nous fait rentrer dans un parc et j’aperçois la ligne ! J’accélère et zou, je passe enfin la ligne d’arrivée ! Mon Iphone m’annonce 1h45″45, temps officiel finalement de 1h46 et 19 sec… je suis HYPER CONTENTE.

(Oui je suis presque exactement habillée pareille que pour semi-marathon de Marseille loool, on change pas une équipe qui gagne !)

L’arrivée est hyper bien organisée : médaille, petit sac avec le t-shirt à la bonne taille et le ravitaillement, on nous laisse sortir doucement de la zone  d’arrivée. Bon et pour la première fois de ma vie, je vais utiliser des WC d’une course car j’ai une envie pressante depuis le 15eme km… avec le road-trip, le petit décalage horaire, mes intestins ne se sont pas bien calés, d’autant plus avec ce départ si tôt. Peut-être aurais-je mieux fait sans ce détail PAS GLAMOUR ! Je vous en parle car il le faut bien, ça arrive à tout le monde. C’est la vie de courir

Le seul bon point ? Toilettes NEUVES donc pas …bon bref je vous passe les détails. Je marche ensuite doucement vers les navettes qui sont sensés nous ramener à Edimbourg, je passe devant la consigne. Je n’ai pas laissé de sac mais elle a l’air très bien organisé. Il y a de PLEIN de petits snacks DONT un spécial pour le Haggis… Voilà tu cours ton semi en kilt, avec l’ambiance cornemuse, FORCEMENT à l’arrivée tu peux te régaler avec du Haggis, le top nan ?

En route, je discute avec d’autres coureurs (ils sont très bavards et curieux ici, beaucoup plus que dans le sud de l’Angleterre) et je m’aperçois que NON la navette n’est pas gratuite, il fallait pré-payer sur Internet. Honnêtement, j’avais pourtant lu tout mon guide du runner et j’étais persuadée que seuls les spectateurs le devaient… Bon heureusement, le conducteur de bus m’a laissé monter mais JE LE SAURAIS pour la prochaine fois (d’autant plus que je n’avais RIEN sur moi… la fausse bonne idée de ne pas faire de consignes LOL). J’ai retenu la leçon pour les prochaines fois 🙂

En 20min top chrono, on nous dépose proche de la ligne de départ du matin même. Je salue mes nouveaux amis et retourne à l’hôtel…. sauf que je ne fais pas 5m qu’un écossais vient me parler me féliciter, me serrer la main, me tapoter l’épaule, regarder ma médaille. C’est la première fois et ça arrive à beaucoup de coureurs. C’est MAGIQUE, je mets donc bien 10-15min de plus pour rentrer et retrouver ma maman qui m’attend 😀 !! On ira ensuite fêter la fête des mères et ce joli chrono autour d’un bon brunch.

Que dire de plus ? Ce semi-marathon clôturait parfaitement ce road-trip …magnifique tout en me faisant encore découvrir d’autres visages d’Edimbourg et de l’Ecosse. Je ne peux que vous le recommander car hormis le malentendu pour la navette, tout est hyper bien organisé 😉

Alors, tentez de participer à une course chez nos voisins les Ecossais ;P ? Avez-vous participé à une course récemment ? Racontez-moi en commentaire 🙂

à très vite !

PS: Ouiii, comme l’une d’entre vous l’avait vu sur mon Snapchat (encore merci hihi), le porte-clé rentre bien dans la médaille, pour se réunir… N’est-ce pas trop mignooooon 😉 ?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 commentaires

  • Repondre Hannah 5 juin 2016 à 19 h 36 min

    I am pleased it didn’t snow !! Ce semi a l’air vraiment sympa, et comme à chaque fois, j’adore lire tes comptes rendus de course !

  • Repondre Elodie 6 juin 2016 à 12 h 44 min

    J’aime bien lire tes comptes rendus de courses même si je n’ai jamais fait de courses officielles !

  • Repondre melanie_moua 6 juin 2016 à 14 h 46 min

    ça fait vraiment envie, je me lance pour mon premier 10km qui aura lieu le 25 septembre j’éspère que ça va bien ce passer

  • Repondre Frenchie au Canada 6 juin 2016 à 18 h 12 min

    Super semi, et felicitations pour ton record!
    A chaque fois que je vois des articles sur l’Ecosse ca me rends nostalgique. J’ai adore vivre dans ce beau pays, meme si j’avoue que le temps ne me manque pas. Et c’est vrai que quand on pense aux paysages ecossais on ne pense pas forcement au littoral. Mais les plages et les petits villages typique en bord de mer font bel et bien parti du patrimoine 🙂
    En tous cas j’ai garde mon Ecossais en souvenir de mon passage la-bas 😛

  • Repondre Margaux Lifestyle 7 juin 2016 à 8 h 13 min

    La manière dont tu décris ta course la rend vraiment magique !! Encore bravo pour ton RP !

  • Repondre Kazou 7 juin 2016 à 12 h 52 min

    J’aime vraiment beaucoup tes compte-rendus de course! Bravo pour ton record. Effectivement ça doit être hyper chouette de courir à l’étranger. Par contre courir seule, sans au moins qqun pour t’accompagner au départ et te rejoindre à l’arrivée ça doit être dur! Enfin après c’est sur que tu fais la course pour toi, mais quand même ^^
    Après 3 semaines sans course je m’y remets doucement, j’ai une copine qui m’embarque sur un 12km en relais dimanche (6km chacune), ça devrait aller, mais elle court plus vite que moi, je veux pas être un boulet lol! On verra bien!
    Passes une belle journée 🙂

  • Repondre Mlle Colibri 7 juin 2016 à 13 h 19 min

    J’aime beaucoup lire tes comptes rendus de course !
    Maintenant que je suis guérie de mon entorse je reprends la course avec plaisir et j’ai hâte de participer à ma prochaine course officielle =D
    Lire tes articles est très motivant !

  • Repondre Sarah 7 juin 2016 à 17 h 26 min

    Félicitations pour ton record ! Te lire motive et donne envie de s’inscrire à des courses officielles 😉

  • Repondre Marocain 27 septembre 2016 à 4 h 05 min

    Merci pour ce joli compte rendu qui est tellement détaillé qu’on peix imaginer chaque détail comme si on était là..super chrono également,Bravo