Conseils: Comment choisir ses Baskets de Running ? #234

20 janvier 2016 - Running, Sports - 20 commentaires

Hi,

L’une des questions que vous me posez le plus souvent est la suivante : Comment choisir mes baskets de running ? Il est vrai que c’est l’équipement essentiel à avoir pour bien débuter et surtout continuer à courir sans se blesser.  J’utilise souvent l’image d’une belle voiture…mais équipée de roues de vélo. Vous pourrez un peu rouler avec mais au bout de quelques mètres…ça sera l’accident. C’est pareil lorsque vous courez avec des baskets inadaptées, au début tout ira bien, mais au bout de plusieurs sorties, une blessure vous rattrapera.

C’est dommage d’être coupé ainsi dans son élan sportif. Néanmoins, lorsque l’on débute… ou même après plusieurs mois de pratique, choisir sa paire de baskets de running demeure une petite épreuve complexe à passer. Supina…quoi ??? hihi Faire son choix parmi tous les modèles n’est pas franchement évident  ! Personnellement, je crois avoir bien mis 2 ans avant de trouver ce qui me convenait.

C’est pourquoi choisir ses baskets de running est PRIMORDIAL lorsque vous souhaitez courir. Il ne faut donc pas céder au look hyper tentant de certaines baskets. Moi la première, c’est délicat de se diriger vers un modèle « moins joli » mais pourtant plus adapté à nos besoins.

Voici quelques conseils pour faire le bon choix parmi le choix GIGANTESQUES de baskets qui s’offrent à nous (et qui peut souvent nous embrouiller un peu):

  1. Connaître son type de Foulée:

Notre foulée, c’est-à-dire la manière dont nous « attaquons le sol », comment nous posons nos pieds au sol et comment nous élançons notre course, est individuelle et unique à chaque coureur. Cela ne signifie pas que nous devrions tous avoir des baskets personnalisées (ça serait génial) mais bien que nous avons chacun des besoins différents. Votre paire de baskets ne pourra pas convenir un même membre de votre famille par exemple. C’est aussi pour cela que toutes les baskets ne pourront vous convenir.

Lors du choix de vos baskets, 3 types de foulées sont distinguées et permettront de vous orienter :

  • Universelle: usure plutôt centrale de votre basket, sans déséquilibre
  • Pronateur: déformation de la semelle extérieure… par l’intérieur de la semelle (vous le sentez particulière sur le côté/avant)
  • Supinateur: usure de la semelle extérieure par l’extérieur

Sauf que comme je vous l’ai expliqué, notre foulée est unique. C’est pour cela que peut-être que vous serrez en fait « pronateur-universelle » par exemple, un pied universelle un  pied pronateur (c’est mon cas hihi). Cela dépend vraiment de chaque personne et honnêtement nous sommes jamais 100% pronateur, 100% universelle. De même, il vaut mieux se diriger vers une paire « universelle », si vous avez des doutes ou si vous avez un légère pronation ou supination. Trop de correction peut aussi vous me blesser !

Ces petits déséquilibres de la foulée sont peu perceptibles lorsque nous courons mais à la longue, si vous ne portez pas des baskets compensant ces déformations, vous risquez de vous blesser. Les marques ont conçu des baskets qui répondent à ces déséquilibres. En connaissant votre type de foulée, vous saurez un partenaire essentiel, sinon le plus important, pour bien choisir vos baskets.

La description des types de foulée peut paraître très floue. C’est pourquoi en vous rendant en boutique spécialisée de course à pied, vous pourrez faire évaluer votre foulée et être fixé sur votre type. Une fois connue, vous verrez, c’est beaucoup plus simple de choisir 😉

À ce titre, de nombreux sites Internet classent leur baskets de running en fonction du type de foulée. C’est le cas de i-run.

conseil choisir baskets course à pied

2. Tenir compte de sa pratique et de ses objectifs:

Au-delà de la foulée, il faut aussi tenir compte de deux points très importants qui peuvent être difficile à évaluer si vous débutez, mais pas impossible 😉 :

  • Votre pratique : interrogez-vous : où courez-vous ? quel type de revêtement : bitume ? sentiers caillouteux ? plage ? chemin de foret ? cela vous permettra de mieux choisir vos baskets car certaines d’entres elles sont mieux adaptées aussi aux types de chemins que vous empruntez. Personnellement, je suis à 90% sur la route d’où un choix de baskets pronateur/universelle adaptées à la route 😉 ! Mais aussi combien de kilomètre parcourez-vous en moyen ? Quel est votre poids ?
  • Vos objectifs: si vous avez une course en vue (10km, semi-marathon, marathon), en outre de votre foulée et de votre pratique, il est bien de tenir compte aussi de ces objectifs de course à plus ou moins long terme. Par exemple, si vous préparez un marathon, il vaudra mieux vous orienter vers des baskets à un amorti plus important pour résister à tous les kilomètres que vous allez accumuler ! (L’amorti c’est la semelle extérieure et sa capacité à amortir le choc de votre foulée sur le sol, plus il est important plus il est sensé vous protéger)

Il est essentiel de trouver une paire qui vous convienne ET convienne à vos besoins et à vos usages.

conseils choix baskets course à pied

3. L’expérience dans tout ça ?

Bien entendu lorsque l’on débute, nous n’avons pas vraiment le recul ni l’expérience sur ce qui nous convient, sur ce que nous aimons ou pas (beaucoup, pas d’amorti ? 100% pronateur ou pronateur/universelle). Mais à force de courir nous apprenons sur nous-même, sur nos corps, nos réactions, nos préférences. Nous commençons à savoir ce que nous aimons, quelles marques, quels modèles etc.

C’est pourquoi si un jour vous avez trouvé LA marque, LE modèle de basket qui vous conviennent. Ne le lâchez plus 😉 C’est tellement rare hihi mais n’hésitez pas et testez autant que possible. De nombreuses personnes courent avec leur basket neuve sur tapis pour les garder neuve malgré quelques sorties afin de les renvoyer tout de même après cette phase de test. Bon …bof comme technique mais parfois, c’est hyper frustrant d’acheter une paire à 100euros et de voir après 4-5 sorties qu’elles ne conviennent pas…

Personnellement, je pense avoir trouvé la paire qui me convient mais je triche un peu car j’ai moi-même des semelles orthopédiques qui me permettent d’adapter chaque basket à ma foulée. >>> Je vous avais déjà parlé du lien entre running, les semelles orthopédiques et de la podologie dans ce post que je conseille de relire 😉

Comme pour le running, le fitness/training a lui aussi ses propres baskets. Je vous invite à relire CET ARTICLE à ce sujet >>

BONUS: Debuter la course à pied, le plus simple en baskets :

Je partage deux opinions assez opposés sur la question. Lorsque j’ai débuté, je ne me suis jamais préoccupée de mon type de foulée et j’ai couru bien 1 an 1/2 voire 2 ans sans la  connaître exactement. C’est pourquoi, si vous avez déjà une bonne paire de running, vous ne devez pas forcément investir dans une nouvelle paire. Vous pouvez déjà débuté avec. Mais à la moindre douleur suspect, il faudra changer et choisir de manière plus sérieuse.

À l’inverse, vous pouvez aussi directement acheter LA paire de baskets qui vous convient. En investissant, vous aurez aussi plus envie de courir (ou plus de culpabilité… bah oui vous ne pouvez pas laisser cette MAGNIIIFIIIQUE paire de baskets hibernée dans votre placard non 😛 )

Attention>> Si vous souffrez de blessures, tendinites à répétition, ceci peut être lié à des baskets inadaptées. Il est important de connaître la cause de ces déséquilibres. Pensez à consulter un podologue, un médecin du sport ou un ostéopathe qui pourront établir un diagnostic de votre foulée et de votre posture afin de vous indiquer ce qui vous irait le mieux 🙂 Nous n’avons pas tous besoin de semelles, mais toutes les baskets ne conviennent pas à tout le monde. Trouver LA paire peut prendre quelques modèles avant que ça soit le cas. De même les sensations ne se commandent pas. Parfois, tout théoriquement dans la basket devrait vous convenir mais ça ne va pas…

Bon le choix de la basket est important ET pas très évident à faire, mais nous y arrivons tous 😉 ! N’hésitez pas si vous avez des questions sur le choix des baskets… ou d’autres conseils à partager en commentaire

à très vite

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 commentaires

  • Repondre Fanny 20 janvier 2016 à 18 h 38 min

    Je trouve que des magasins soit-disant « pro » comme décathlon ou gosport ne mettent pas assez en avant le type de foulée ou même le terrain. Leurs critères sont surtout « occasionnel/régulier… ». Du coup pour beaucoup ça peut enduire en erreur s’ils ne demandent pas conseil au vendeur (qui ne sont pas toujours dispo…)

    • Repondre Alexandra Coutand 20 janvier 2016 à 23 h 28 min

      Décathlon et Go sport ne sont pas les bons magasins pour être conseillé pour une nouvelle paire de chaussures. Il faut aller en magasin spécialisé comme terre de running, planet jogging…

  • Repondre Alexia 20 janvier 2016 à 19 h 49 min

    J’avoue qu’après avoir tentée plusieurs paires, analysée ma foulée … je pense (c’est mon humble avis) qu’il faut acheter une paire foulée universelle puis y mettre ses semelles ! alors oui il faut avoir avant des semelles … comme tu dis une chaussure mal adaptée peut provoquer des blessures (allant jusqu’à des fractures quand même), alors on prend ces choses la au sérieux et à la moindre douleur ! hop podo-ostéo !

    • Repondre Anne 20 janvier 2016 à 20 h 09 min

      Effectivement si tu as des semelles, il vaut mieux acheter des baskets universelles mais pas tout le monde a besoin de semelles 😉 !

  • Repondre Alex 20 janvier 2016 à 19 h 58 min

    Attention a toutes ces histoires de  » je suis pronateur » donc je prend des chaussures pronateurs, la majorité des gens le sont et ce n’est pas pathologique, il vaut mieux des bonnes chaussures neutres et si besoin vérifier avec un podologue qui lui sera vous dire si il vous faut quelque chose de spécifique.

    • Repondre Anne 21 janvier 2016 à 8 h 19 min

      Une basket « pour pronateur » ne corrigera jamais totalement une pronation pathologique en tous les cas 😉
      Si la pronation est légère, ce type de baskets est justement idéal pour éviter la case podologue.
      Nous n’avons pas tous besoin de semelles, un peu de renforcement musculaire vaut mieux que de suite des semelles (dixit mon propre podologue)

      • Repondre Alex 21 janvier 2016 à 8 h 57 min

        Justement, pour une pronation légère, il vaut mieux des chaussures neutres. Ça fait grincé pas mal de dents dans le milieu de la santé, parce qu’on veut mettre des chaussures correctrices a tout va, alors que justement, si tu es pronateur (sauf cas pathologique, ou comme tu l’as dit, la chaussure va aider) tu as 80% que ce soit ta marche « normal » et vouloir compensé ça avec des chaussures peut justement causé plus de mal que de bien. Mais comme tu l’as hyper bien dit il faut avant tout s’écouter, et au moindre problème consulté :).
        En tout cas tes articles sont toujours aussi clairs et un réel plaisir de te lire !

  • Repondre Stéphanie 21 janvier 2016 à 6 h 49 min

    Minimalistes, minimalistes et minimalistes 😉

    • Repondre Seve 3 septembre 2016 à 13 h 41 min

      Stéphanie,
      Je ne sais pas comment faire, mais j’aimerais bien échanger avec toi à ce sujet: je cours depuis 1 mois PN sur la plage (30-45 min), avant j’ai fait de très courtes session sur bitume et j’ai investi récemment dans des Altra 0 drop très fines que je n’ai pas encore testées (tant que je peux courir PN sur la plage, j’en profite). Pour le moment, je savoir juste le fait de ne pas avoir mal (frottements dus à un halux valgus) à un orteil quand je cours PN, mon pied (coup de pied) et mes orteils se sont « épaissis » et renforcés. Mais je n’en suis qu’aux prémices…

  • Repondre Marie 21 janvier 2016 à 7 h 38 min

    Toutes les baskets que j’ai eues m’ont tjs fait mal au(x) muscle(s)/nerf(s) du creux de la plante des pieds, c’est systématique, après quelques foulées, c’est horrible. Il serait peut-être temps de demander conseil… En attendant, je nage 😉

  • Repondre Mlle S 21 janvier 2016 à 9 h 32 min

    Bonjour Anne,

    Pourrais-tu renseigner la référence de la paire de Nike foncée que tu montres en photo dans l’article?

    Pour ma part en plus d’avoir les « pieds plats » je n’ai pas la même indication côté G/D du coup semelles obligatoires mais il m’aura fallu perdre du temps à avoir mal aux genoux pour que ce soit finalement découvert. Mais effectivement mon podologue m’a recommandé plusieurs exercices de renforcement à effectuer pour soulager mes petits soucis de pieds, et éviter de devoir porter les semelles dans les chaussures dites « de ville ».

  • Repondre sof 21 janvier 2016 à 15 h 44 min

    Cela ne fait que quelques mois que je cours (depuis juin) et du coup, j’ai un peu de mal à déterminer ce qui ne va pas avec ma paire de baskets.
    J’avais acheté des As*cs chez D*cathlon, mais elles me faisaient très mal et me donnaient des crampes. J’ai changé pour une paire de Kalenji Eliorun (http://www.kalenji.fr/eliorun-femme-nectarine-8324090). Plus à l’aise au premier abord, je finis quand même par avoir rapidement (après 3 km environ) de grosses douleurs type échauffement à un orteil. Les baskets sont à ma taille et j’ai tenté en changeant de chaussettes, en mettant une semelle en cuir, en coton, rien n’y fait !
    Aurais-tu une idée ?

    • Repondre Seve 3 septembre 2016 à 13 h 36 min

      Oups! J’ai répondu sur le message en dessous…

      Si tu as mal en particulier à un orteil, tente une protection sur cet orteil (type pansement tube). J’ai un halux valgus prononcé depuis toujours et mal à un orteil passé 30 minutes de course en chaussures (pas quand je cours pieds nus par contre, et je n’ai pas encore testé mes nouvelles baskets minimalistes): le pansement tube m’évite ce désagrément avec mes Asics classiques.

  • Repondre lili 21 janvier 2016 à 16 h 50 min

    Bonjour,

    J’ai une tendinite sur l’avant du pied avec des chaussures universelle alors que je les ai porté 2 mois avant que la tendinite n’apparaisse. Maintenant elle est difficile à faire partir et je me demande si cela vient vraiment des chaussures?

    • Repondre Seve 3 septembre 2016 à 13 h 33 min

      Si tu as mal en particulier à un orteil, tente une protection sur cet orteil (type pansement tube). J’ai un halux valgus prononcé depuis toujours et mal à un orteil passé 30 minutes de course en chaussures (pas quand je cours pieds nus par contre, et je n’ai pas encore testé mes nouvelles baskets minimalistes): le pansement tube m’évite ce désagrément avec mes Asics classiques.

      • Repondre Seve 3 septembre 2016 à 13 h 36 min

        Désolée Lili, je voulais répondre au message au-dessus du tiens.

  • Repondre olympiabydiane 24 janvier 2016 à 22 h 16 min

    Hello Anne ! En commençant le running, j’ai acheté une paire de Kalenji Kiprun car j’avais lu de bons avis et cela fait un an et demi que je les ai. Je les ai beaucoup aimé mais en même je n’ai aucun élément de comparaison… Suite à une douleur au genou je suis allée faire un bilan podologique qui a été très intéressant et va m’aider à choisir une paire plus adaptée. J’ai trop tardé à changer de paire à cause du prix et résultat mon amorti est très usé et cela explique probablement ma douleur aux genoux. Donc un élément clef c’est de les changer souvent ! Et tu as raison sur le fait que parfois trop de corrections peuvent entraîner l’effet inverse: d’autres douleurs peuvent apparaître ailleurs !

  • Repondre Julie Lu 22 juin 2016 à 18 h 48 min

    J’ai commencé à courir l’an dernier avec des Sketchers, et puis je suis passée à des Wave Rider 18 de chez Mizuno. Ca tapait beaucoup surtout que je cours sur de la route ou bien des chemins bien durs. Je suis alors voir un magasin spécialisé CAP à Paris qui m’a orientée (lourdement) vers les baskets les plus chères après un test de foulée. J’ai moyennement aimé cette façon de vendre. Je suis allée voir ma podologue pour me faire fabriquer des semelles spéciales Running d’où mon choix de chaussures universelles : des Glycerin 12 de chez Brooks. J’ai beaucoup aimé, mes pieds et mes genoux ont approuvé et j’ai donc couru La Parisienne avec. Je dois ajouter qu’a ce moment-là j’étais en déni de mes kilos en trop qui affectaient ma foulée, mon endurance et ma vitesse. 2016, nouveaux objectifs nouvelles courses et puis… je me suis vraiment mise au sport niveau renforcement musculaire en salle. Mes Brooks je les trouve lourdes et j’aimerai une chaussure avec plus de dynamisme quitte à perdre en amorti… et là je découvre Nike ! Boudée par la maison spécialisée en CAP, j’essaie la Pegasus 32, semelles en rescousse et je les crée sur le site avec mes couleurs pour être vraiment unique. Motivation, motivation ! J’ai également une paire de RN distance pour courir une fois de temps en temps en minimaliste sans mes semelles.
    Voilà ma « Running Shoes Story »…

  • Repondre Arnaud Loirat 3 janvier 2017 à 12 h 37 min

    Bonjour,
    je permets de mettre ma contribution avec petite expérience.
    J’ai démarré le course il y a 2.5 ans. J’ai démarré très petitement (8 km/h sur 6-8 km) en léger surpoids avec des NB.
    Ayant réussi à accélérer (6 min/km), j’ai décidé de changer de chaussures pour des Asics.
    Je me suis rendu dans un magasin spécialisé (à Vincennes…).
    Malheureusement le vendeur s’est complètement trompé car il m’a vendu des chaussures pour foulée pronatrice alors que le suis supinateur.
    Après plusieurs mois de sorties (entre 1 et 3 par semaine), grosse douleur d’un coup. Plusieurs arrêts/redémarrages n’enlevaient pas la douleur.
    J’ai été consulté un médecin du sport qui a posé le verdict: facia lata (syndrome de l’essuie glace). Donc direction le podologue pour les semelles et changement immédiat des chaussures.
    Après de nombreuses recherches, j’ai décidé de m’arrêter sur les Decathlon Kiprun LD un peu en test…
    Certes un peu plus lourdes que les Asics, mais franchement confortables et aucun soucis depuis que je les ai.
    Je pense que je vais bloquer sur cette marque et tenter les SD si ma perte de poids continue (actuellement 83 kg pour 1.82 m, objectif: 80).

    Bonnes sorties running et bonne année à tout le monde.

  • Repondre Céline 3 janvier 2017 à 15 h 05 min

    Bonjour et merci de partager ton expérience,ta passion,ta magie du running et pour tes conseils si précieux tout au long de l’annéeje me suis moi même orientée vers des semelles orthopédiques suite à des douleurs mécaniques aux genoux du fait de chaussures inadaptées à ma foulée supinatrice,je viens de commander des brooks sur irun justement pour préparer le semi marathon de Nice
    Bonne continuation !!au plaisir de te lire