Running: Faire une Coupure / Pause #198

19 juillet 2015 - Sports - 47 commentaires

Hi,

conseils pause running course à pied coupure blessures

Vous l’avez peut-être remarqué sur mon instagram, pas de Run pendant une semaine (j’ai rechaussé aujourd’hui hihi). J’ai bien emmené mes baskets de running à Malte, au cas où, vraiment je ne pouvais pas résister à la tentation mais je suis plutôt fière d’avoir tenu, d’avoir pris des jours « sans sport » (pas de repos, mais vraiment SANS) et d’avoir pratiqué d’autres activités (nage en mer, marche et TRX) dont je n’avais pas ou plus trop l’habitude de faire à la place.

Je suis humaine, comme vous, je peux me fatiguer, me blesser ou avoir tout simplement besoin de repos. C’est pourquoi lorsque j’ai eu des douleurs près de mes tibias (non ce n’était pas une périostite, juste un problème de semelles), ça m’a définitivement décidé à ranger mes baskets pour une semaine. L’idée me trottait déjà dans la tête mais je prévoyais plutôt de la prendre après le Marvejols-Mende qui arrive dimanche prochain et pour lequel je n’ai pas suivi la préparation que je souhaitais (trop de déplacement, de travail…). Bref.

Après un petit tour chez mon docteur et une discussion avec lui, c’était décidé j’allais « couper ». C’est un peu l’expression que l’on emploie dans le running.. « Faire une coupure » ou « couper. Honnêtement, je préfère faire cela en hiver, c’est plus facile qu’en été (j’adore courir quand il fait chauuuuuud et beaaaauuuu), mais après tout l’année a été chargée (marathon, triathlon ..!).

conseils pause running course à pied coupure blessures

En quoi consiste une « pause/coupure running » ?

Vos baskets  de running prennent tout simplement 7 jours de vacances (oui oui 7 !! pas une semaine à la louche, 7 jours PLEIN). Vous n’allez pas courir pendant ces fameux 7 jours (ou plus). Vous pouvez pratiquer d’autres sports (on essaie d’éviter tout ceux à fort impact puisque l’objectif de cette semaine, c’est le R.E.P.O.S. et non la récupération, il faut bien distinguer ces deux périodes) mais il faut surtout vous ménager, vous reposer, profiter.. Même si le running est un loisir, une pratique « plaisir », ça fait du bien de lâcher-prise totalement.

Après la décision, la question était surtout : vais-je pouvoir m’y tenir ? Hormis la fatigue, je n’avais rien qui m’empêchait de courir et comme vous le savez… à force de courir, on devient vite accro.

Mais au final, et depuis mon traitement roaccutane, j’essaie vraiment d’écouter mon corps et moins faire attention à la performance, au toujours plus… et plus à moi. Il vaut mieux s’arrêter quelques jours.. 1 …. 2 voire 3 semaines que de raccrocher 3 mois car on ne s’est pas écouté, car on a trouvé plein de « bonnes > MAUVAISES » raisons pour continuer, car on s’est imaginé que cette douleur, infime, allait s’envoler, car la fatigue, la lassitude, allaient passer !

conseils pause running course à pied coupure blessures

Je le répète souvent… il est essentiel dans votre pratique sportive de VARIER les plaisirs afin de vous tonifier et de vous renforcer de manière harmonieuse. Bien sur la course à pied est « mon » sport, celui que je pratique avec le plus de plaisir, mais j’ai su avec le temps adopter une routine sportive plus diversifiée me permettant de ne pas mettre tout mon « plaisir sportif » dans le même panier.

Ainsi, lorsque je ne cours pas, je pratique d’autres sports : yoga, vélo, natation, fitness… c’est devenu une routine de varier. Résultat, lors de ma petite semaine « sans running », j’ai ajouté plusieurs jours de repos ET surtout, les jours où j’avais envie de faire du sport, j’ai choisi des activités que finalement je pratiquais déjà et continuais à s’inscrire dans ma routine. Certes, j’avoue que j’ai aussi testé d’autres sports mais au final, je n’ai pas ressenti de manque et je crois que j’aurais pu encore rajouter quelques jours 🙂 sans problème. Peut-être que la prochaine fois, je ferai carrément 2 semaines : 1 semaine sans aucun sport et 1 semaine sans running mais avec quelques activités physiques.

Mais quelle est l’utilité d’une coupure ?

Je vous parle souvent des plans d’entrainement, de la progression, du travail, moins du jour de repos de ma semaine, unique petit jour sans sport. J’adore tellement ça que c’est dur de se poser et de ne rien faire 24h. Pourtant, se reposer est essentiel. Cela permet de débuter un nouveau cycle dans votre pratique du running, de faire aussi le point avec votre corps, de le remercier de ses efforts tout au long de ces semaines pleines de runs et d’efforts, de se respecter aussi, de renouveler son plaisir… Bref se reposer pour appréhender la suite de votre « saison » de running et revenir encore plus fortes.

conseils pause running course à pied coupure blessures

Le repos forcé : la blessure

Choisir son repos est forcément mieux que de le subir, néanmoins, à chaque fois que j’ai été blessée, j’ai toujours essayé de voir le côté positif de ces périodes de blessures qui me forçait au repos. Il faut toujours voir le côté positif de cette situation. Chaque blessure, même si cela a été très frustrant, m’a permis de mieux me connaître et surtout de découvrir de nouveau sport. Ma première blessure a été celle qui m’a mis au fitness et au vélo !! Mes petites blessures et aléas de la vie m’ont aussi motivées à pratiquer d’autres sports : yoga, natation..

De fait, aujourd’hui je ne dis plus « à cause de ma rotule » mais « grâce à ma rotule ». Si je ne m’étais pas blessée, je n’aurais jamais appris à varier les sports que je pratiquais, à essayer le fitness, le vélo… bref tous les sports que j’ai pu découvrir et surtout développer cette curiosité pour d’autres activités physiques que le running.

Certes, ne pas courir produit un vide dans votre quotidien, mais ce vide n’est-il pas POUR UNE FOIS super agréable ? n’est-ce pas juste le top de se (re) poser et de profiter des petites choses dont on ne prenait plus le temps d’ordinaire ? de découvrir et de réaliser de nouvelles expériences ?

conseils pause running course à pied coupure blessures

Je porte: Short Mizuno (similaire ici), Brassière Under Armour (similaire ici) et Baskets Zoom Elite Nike

Vous allez me dire … et le challenge dans tout ça ? Et bien il n’y a pas de problème pour le challenge #DubndiduSummer, vous serrez toujours dans les clous, même avec une semaine off 😉

Si le repos ne vous tente pas (encore!!), avec l’été ou vos vacances, RELACHEZ la pression, n’hésitez pas à partir courir « sans rien » : ni iPhone ni montre, courez avec votre coeur, laissez votre tête sur le transat ;).

Envie de faire une coupure ? Avez-vous déjà « coupé » le running ?

à très vite

PS: Chez I-run, bénéficiez de -10% en plus sur toutes les soldes ! >>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

47 commentaires

  • Repondre pataronchon 19 juillet 2015 à 11 h 27 min

    La canicule a choisi pour moi (et les sorties tôt le matin, mouais, bof, je mets tellement longtemps à me déverrouiller que je profite à peine de mon run!), donc voilà 2 semaines de repos, sans scrupules, puisque je n’ai pas arrêté à la « mauvaise » saison….ha, le vent frais dans les cheveux, la douce pluie qui vient essuyer la sueur de mon front, la tranquillité des lieux….(les doigts gelés, le nez qui coule,….) 🙂

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 38 min

      Hhii c’est vrai qu’en hiver, on se plaint du froid et de la pluie, mais au final c’est plus facile de courir dans ces situations qu’en été 😉 !

  • Repondre Clarita 19 juillet 2015 à 11 h 47 min

    Je conseille aussi, mieux vaut prendre quelques jours si petite douleur ( ou pas d’ailleurs) plutôt que se blesser…. Mon père, marathonien, m’a toujours dit de ne pas aller courir si j’avais mal où que ce soit… Je n’ai pas écouté, résultat, ma petite gène à l’intérieur de la cuisse s’est transformé en une belle fracture de contrainte, et…. 4 mois d’arrêt! :s Au début, je pétais littéralement un câble, j’en rêvais la nuit, j’avais envie de frapper les runneurs que je croisais, j’ai même fait une course prévue de longue date dans cet état, j’ai fini en boitant et immobilisée plusieurs jours après ( #DEBILE!!).
    Maintenant, je prends mon mal en patience, j’attend la reprise avec impatience et crainte, peur d’avoir encore mal, de mettre du temps à retrouver mon niveau.
    J’aurais au moins appris à plus m’écouter, c’est sur que je ne referai plus les mêmes erreurs!!

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 40 min

      Aie Aie, mais au moins, malgré tout le négatif d’une blessure, on apprend toujours plus sur soi et ses limites 😉 !

  • Repondre Audrey V 19 juillet 2015 à 12 h 02 min

    Je cours depuis presque 2 ans, 3/semaine. Et je m’impose des petites règles pour ne pas me lasser ou me blesser.
    Je ne cours jamais deux jours de suite.
    Je varie les distances et les terrains (court,longs, piste, route, ville, chemin, mixte, Trail)
    J’ai rajouté une séance de natation/semaine depuis 2 mois.
    Je me fixe des objectifs courses ou route ou Trail à minimum 1 mois pour avoir le temps de me préparer physiquement et mentalement.
    Je fais 2X15 jours pleins de pause tuning par an.
    Donc oui il faut aussi s’imposer des pauses pour pouvoir durer dans le temps.

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 42 min

      Exactement 😉 Et c’est top de faire de la natation maintenant, ça soulage vraiment les articulations 😉 !

  • Repondre iamladyrider 19 juillet 2015 à 12 h 06 min

    C’est bien d’avoir fait une coupure, parfois on est un peu trop accro au sport que l’on pratique mais notre corps a besoin d’une pause, et notre tête aussi. C’est bien d’avoir tenu ! 😀

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 42 min

      Exactement même si c’est un peu dur moralement de stopper, ça fait toujours du bien !

  • Repondre Noush 19 juillet 2015 à 12 h 14 min

    C’est exactement ce que j’ai fait cette semaine ! Entre une légère douleur à la cheville et un petit coup au moral j’ai préféré couper cette semaine plutôt que de « forcer ». J’admets que ça a été assez dur de tenir, surtout que j’ai reçu mes nouvelles baskets. J’étais comme une enfant à Noël à qui on aurait confisqué le cadeau^^

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 43 min

      Tu pourras reprendre avec de meilleures conditions ET de nouvelles baskets 😉 !

  • Repondre Mélanie 19 juillet 2015 à 12 h 23 min

    Complètement d’accord et c’est vrai pour tout les sports. Mon ‘truc’ à moi c’est la muscu … j’ai mis longtemps avant d’accepter que couper permettait de progresser. Même un arrêt de qq jours me stressait mais finalement après s’être reposé, on peut aller plus loin et on permet au corps d’évacuer le stress auquel il est soumis durant l’effort 🙂

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 43 min

      et oui il faut prendre le temps de se reposer pour mieux progresser 😉 !

  • Repondre Larry Cow Ver 19 juillet 2015 à 13 h 02 min

    Je suis en pleine coupure en ce moment, j’ai dû mal à me motiver à retourner courir et je ne veux pas avoir acheter tout un équipement pour rien donc je sais que je vais finir par y retourner mais je trouve toujours une excuse pour ne pas y aller et la chaleur en ce moment est un gros problème… Je vais tenter de me mouiller les cheveux avant d’aller courir pour me rafraichir comme tu le préconisais. C’est difficile a expliquer, je meurs d’envie d’y aller mais j’ai peur de tomber raide ! Bizarre… Je vais me mettre en tenue, le reste viendra après je pense 😉 Je vais surement me replonger de nouveau dans ton livre pour me motiver

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 47 min

      Retourne-y tout doucement et une petite lecture du running, un beau sentier à ton rythme et c’est reparti 😉 !

  • Repondre Kotkaa 19 juillet 2015 à 15 h 11 min

    Pause imposée car Vives douleurs aux tendons d Achille, 3 semaines, pas trop dur avec la canicule. J espère reprendre tranquillement cette semaine même si ça tiraille encore le matin.
    Bon Marvejols- Mende, prévu pour l an prochain pour moi !

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 50 min

      ça tombe bien car finalement, c’est dur de courir avec la canicule !

      • Repondre Kotkaa 26 juillet 2015 à 23 h 27 min

        Oui, et la pluie de Brighton justifie une pause prolongée. En vrai mes baskets me démangent mais elles vont rester dans ma valise jusqu à mon retour la semaine peochaine 🙁 .

  • Repondre Audrey 19 juillet 2015 à 15 h 59 min

    Pour moi ça sera un mois de repos. A barouder en Argentine et en Bolivie !

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 50 min

      profite bien !

  • Repondre schouillette 19 juillet 2015 à 17 h 21 min

    Ton post tombe pile poil au moment où j’ai décidé de faire une coupure sport (je garde juste le vélo pour mes déplacement quotidien mais on peut pas vraiment appeler ca du sport ^^).
    J’ai eu pas mal de boulot et la fatigue s’accumulant, je sentais bien que j’étais pas vraiment au top pour faire du sport. Alors lundi dernier j’ai annulé tous les rdv sports que je m’étais planifiés et je me suis REPOSEE 😀 Je reprends demain en douceur avec un peu de piscine, puis fin de semaine avec crossfit et peut-être une sortie running le week-end 🙂 J’ai eu un peu de mal à lâcher prise mais au final c’est vraiment bénéfique je trouve !

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 51 min

      Oui c’est sur qu’on s’aperçoit vite que c’est bien dur de tout arrêter, mais ça fait du bien de temps en temps 😉
      Bonne reprise !

  • Repondre Christelle 19 juillet 2015 à 17 h 24 min

    Ton article me parle, même si je suis au repos forcé depuis 3 semaines en raison d’un TFL du genou et que la première semaine a été difficile, je commence à relativiser et à me dire que la reprise n’en sera que meilleure.
    Après des années de non activités sportives, je réalise que j’ai enfin trouvé mon « sport » : le running et que ma blessure m’a aidé à redécouvrir et à apprécier d’autres activités comme la natation et le renforcement musculaire.
    Alors oui je suis envieuse lorsque je croise des coureurs, mais je vois ce repos forcé non plus comme une contrainte mais quelque chose de bénéfique, il faut écouter son corps et ne pas l’épuiser. Un break n’est pas forcément une mauvaise chose.

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 52 min

      Et oui, c’est aussi très bien de diversifier ses activités sportives, elles complètent bien, quand tu pourras reprendre, le running 😉 !

  • Repondre Diane 19 juillet 2015 à 18 h 31 min

    Coucou Anne ! Merci pour ton article très intéressant, on ne parle jamais assez de l’importance du repos musculaire, physique et moral après des semaines, voire des mois intensifs !

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 53 min

      Exactement 😉 Merci!!

  • Repondre Lily.running 19 juillet 2015 à 18 h 47 min

    Super article!
    Je ne ressens pas le besoin de faire une coupure comme ca, au contraire même je ne me vois pas ne pas aller courir , mais je pense qu’un jour ce sera nécessaire , et je viendrais relire ton article pour me rappeler que ca peut être bénéfique 🙂

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 52 min

      Et oui 😉 ! il vaut mieux choisir son repos que se retrouver au repos forcé, surtout si on sent son corps nous le réclamer 😉 !

  • Repondre Mimii 19 juillet 2015 à 19 h 54 min

    Bonjour, Bonne reprise! j ai coupé 2x 10j cette année, en décembre et en mai, pour de petites blessures à chaque fois. Je faisais quand même mes 20km vélo le matin à la place ( avec l accord du médecin du sport). La vie sédentaire n ‘est pas faite pour moi, je préfère la récupération active, avec un rythme cardiaque adapté qui permet aux muscles et au corps de récupérer. Bonne soirée

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 50 min

      après une coupure en diversifiant sa pratique est toujours bonne à prendre 😉 !

  • Repondre Coralie 19 juillet 2015 à 21 h 24 min

    Salut Anne. Cette pose j’y suis malheureusement contrainte ces derniers jours : tendinite du genou et rotule fragile… Je suis allée voir une kiné et elle m’a fait un massage profond de la tendinite pré-rotulienne pour activer la fabrication de nouvelles cellules pour réparer les fibres du tendon. Et je dois faire des étirements chez moi. Il me semble que tu as également eu cette blessure. Je me demandais quel type de manipulation ton kiné t’avais fait si ce n’est pas indiscret?

    • Repondre Anne 19 juillet 2015 à 23 h 40 min

      Coucou Coralie,
      Malheureusement non ce n’était pas la blessure dont j’ai souffert
      En tout les cas je ne peux pas vraiment te parler des gestes médicaux de mon kiné, je te conseille plutôt de discuter avec le tien 😉 !

      • Repondre Coralie 20 juillet 2015 à 8 h 29 min

        Merci pour ta réponse 😉

  • Repondre Amélie 19 juillet 2015 à 23 h 44 min

    Salut Anne, salut les filles!
    Canicule aidant j’ai fait une pause running/sport de 5 jours début juillet. Et bah j’ai kiffé ^^ J’ai toujours la petite appréhension de ne pas réussir à m’y remettre ou à « perdre » alors que bon soyons réalistes une mini semaine ce n’est rien du tout! J’ai vraiment décidé d’axer cet été sous le signe du run kiffance, pas envie de me forcer (il fait trop chaud? Bah il fait trop chaud et basta chilling au bord la piscine c’est coul aussi!) ou de m’imposer un entrainement aussi strict que le reste de l’année (pourtant les rdv running de la rentrée ne manquent pas haha) Bref on y va au good feeling et s’il faut recouper on recoupera! Si c’est pour pouvoir profiter à fond des 10 prochains mois la question ne se pose même pas
    Des bisous!

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 49 min

      Quand on aime, on arrive toujours à repartir 😉 !!!

  • Repondre Laura 20 juillet 2015 à 8 h 34 min

    C’est marrant ce post juste au moment où je reprends après une coupure de 10 jours!
    Ce n’était pas prévu, et j’avais aussi amené mes baskets en vacances en Corse, mais la chaleur rendait toute activité trop compliquée à organiser. Ça m’a manqué, j’avoue, mais je pense aussi que mon corps me remercie d’avoir pu souffler un peu. Ça m’a aussi permis de réfléchir à tout ça, à cette envie que j’ai d’en faire toujours plus dernièrement, en oubliant un peu le côté « plaisir »…

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 48 min

      oui la petite pause permet aussi de faire le point sur son activité sportive pour repartir du bon pied 😉 !

  • Repondre Anthony 20 juillet 2015 à 8 h 55 min

    Je vais probablement devoir vivre cette période de repos forcé suite à des blessures à répétition… C’est d’ailleurs à cause d’une énième blessure qu’une amie m’a envoyé un lien vers cette page.

    La course à pied est mon sport de prédilection depuis quelques années. Au fil du temps j’ai augmenté le nombre de sortie/semaine et la durée de celles-ci. Je me suis aussi lancé dans les compétitions. J’ai une affection toute particulière pour les trails et mon objectif est de courir un 50 km. Mes douleurs ont commencées au niveau des genoux mais celles-ci étaient encore supportables et ne m’empêchaient pas de terminer ma course. Puis j’ai commencé à avoir mal au niveau des pieds, sur l’extérieur. Là encore, cela ne m’empêchait pas de courir et la douleur s’estompait même après quelques kilomètres. Puis j’ai commencé à ressentir une autre douleur à l’un de mes pieds, au niveau de la maléole, à un tendon. Cette douleur était beaucoup plus handicapante et j’ai fini par consulter un kinésithérapeute. Celui-ci après 1h d’une consultation m’a conseillé d’adapté ma manière de courir. Il m’a notamment recommandé de toujours poser le pied sous mon centre de gravité et donc de faire de plus petite foulée afin de limité les tensions et ondes de choc dans mon corps. Il m’a également conseillé de, plutôt que de faire 2 à 3 moyennes à grosses sortie sur ma semaine, étaler celles-ci afin de multiplier les fréquences d’entrainement pour que le corps sois plus souvent sollicité et renforcé. Plutôt que de courir 3 fois 1h00, mieux vaut courir 4 fois 30 min et une fois 1h00 par exemple. Il m’a aussi conseillé d’une semaine à l’autre d’éviter d’augmenter de façon trop brusque le volume de travail. C’est probablement ce qui m’a valu ma dernière blessure lors de ma dernière sortie et qui s’est traduite par un arrêt forcé en pleine course suite à une vive douleur le long d’un tendon (?) sur l’extérieur de la jambe, à hauteur du genou.

    Donc oui.. les période de repos ont du bon et permettent d’éviter bien des frustrations comme je le vis actuellement. Heureusement, j’ai aussi de quoi varier les plaisirs et prendre mon mal en patience grâce au VTT, à l’escalade et à la spéléologie 🙂

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 47 min

      Oui ce rythme est plus conseillé c’est sur 😉 mais varier les activités c’est encore mieux !

  • Repondre Mystinguett 20 juillet 2015 à 10 h 54 min

    Hello Miss,

    La coupure « volontaire », je n’ai pas encore eu d’occasion d’en faire une. Car ces dernières années, je courais toute l’année (Hormis la semaine de repos incontournable post marathon). Et je me suis sérieusement amochée le genou, ce qui m’a contraint à 5 mois d’arrêt en 2014 (J’ai raté toute la saison estivale) et 3 mois en 2015.
    Suite à tout cela, j’ai revu ma pratique. Je cours nettement moins mais je recherche la qualité et la diversité dans ma préparation physique.
    Je vais donc inaugurée ma première coupure annuelle voulue d’ici la fin de l’année. Je pense la faire en hiver, comme tu le dit c’est beaucoup moins frustrant. Je pense même en faire une de 15 jours!

    Bonne reprise!

    Mystinguett.

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 46 min

      Après c’est sur que si on ne ressent pas le besoin, il ne faut pas se priver 😉
      Mais il faut écouter son corps cela dit aussi !

  • Repondre The Flying Blonde 20 juillet 2015 à 15 h 04 min

    Cela m’arrive de faire des breaks volontaires de 5 jours environ, mais plus, j’ai l’impression de régresser…
    Idem en cirque aérien, si je fais une vraie pause, je perds mes triceps… c’est un peu frustrant, même si le corps doit apprécier d’être laissé au calme pendant un temps!

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 44 min

      Mais ça revient vite 😉 !!

  • Repondre Sophie F. 21 juillet 2015 à 14 h 05 min

    Trois fois oui à une pratique sportive diversifiée avec des pauses de temps en temps !

    Une pratique sportive diversifiée pour ne pas solliciter toujours les mêmes groupes musculaires et surtout les mêmes articulations, ceci en particulier pour les accros au running qui avancent en âge et risquent des blessures de plus en plus longues à guérir. A ce moment-là, il est bien utile d’être déjà adepte d’activités moins traumatisantes vers lesquelles se tourner : natation, vélo, yoga…

    Des pauses de temps en temps car le corps a besoin de souffler, sans pour autant que cela n’entraîne de baisses de performances, car le corps a de la mémoire. Cette mémoire du corps bien réelle a d’ailleurs l’effet inverse sur les non-sportifs : un corps longtemps habitué à rester inerte aura bien du mal à se convertir à une pratique sportive ré-gu-liè-re, la seule qui vaille ; c’est pourquoi les néo-sportives du mois de mai décrochent si souvent au bout de quelques jours.

    Et pour en revenir aux avantages d’une pratique sportive non limitée au running, cela permet un développement plus harmonieux de la silhouette, pas uniquement centré sur les jambes. Tu en es un parfait exemple, avec tes abdos de rêve (sur la photo au bord de la piscine avec la pastèque, pfff !… ) et tes épaules joliment galbées.

    • Repondre Anne 26 juillet 2015 à 19 h 41 min

      C’est bien dit 😉 !! puis je trouve qu’on est davantage motivée en diversifiant sa pratique 😉 !

  • Repondre coupdecoeur2guena 23 décembre 2015 à 3 h 32 min

    Complètement d’accord, même si c’est dur de raccrocher ces baskets ! Partie pour 10 jours en Birmanie ce sera marche et (un peu de) natation mais aucun running ! Hâte de les rechausser en Janvier quand même..

  • Repondre Najet 19 juillet 2016 à 17 h 33 min

    Coucou moi je suis une coureuse «périodiques» cad que g des semaine ou je cours 3fois par semaine et d semaines ou je fais rien. La g fait une coupure de 2mois car trop fatigué puis je suis tombé sur ton livre et il ma donné envie de m’y mettre plus régulièrement. G repris cette semaine et g pu courrir mes 5km sans souci. Le corps se souvient rapidement et le mentale y fait beaucoup donc vo mieux s’ecouter et faire une pause puis reprendre plutot que finir avec une blessure grave. Au plaisir de te lire.

  • Repondre syl_viie 19 juillet 2016 à 19 h 52 min

    Je dois malheureusement faire une coupure forcée. Blessée depuis fin mai (TFL), j’ai continué à courir un peu sur les conseils de mon médecin du sport (je ne devais pas aller à la douleur, ce qui a vite raccourci les séances !), j’ai fait faire des semelles thermo formées mais… mais mon genou ne veut pas se remettre. Du coup, à contre cœur, j’ai décidé de faire une vraie pause pendant juillet et août. Je suis dèg car ça ne faisait que 6 mois que courais quand je me suis blessée, que progressais bien (la peur de perdre tout ce que j’avais acquis) et puis c’est l’été ! J’avais prévu de beaux run en Bretagne… Tant pis. Mais une chose à changer dans ma tête, je sais qu’à la rentrée je reprendrai la course et c’est déjà une victoire ! Bisous 🙂