Compte-Rendu: Mon premier Triathlon de la Grande-Motte, format Sprint #184

17 mai 2015 - Sports - 28 commentaires

Hi,

mon premier triathlon grande motte format sprint femme

1 semaine après, je reviens sur mon premier triathlon auquel j’ai participé à la Grande-Motte. Je me suis inscrite au mois de février et j’ai opté pour le format S. Comme je l’expliquais dans ce post sur ma préparation >>,il existe différents formats en triathlon faisant variés les distances de chaque épreuve, dans l’ordre :

Natation, Cyclisme, Course à pied

Pour la Grande-Motte, j’avais le choix entre le format S et le format XS/Découverte. Bien entendu, en voyant les distances pour le format XS (il me semble que c’était 400m de natation, 10km de vélo et 2,5km de course à pied) , je me suis gentiment sur-évaluée en me disant que le format XS, allait être trop facile pour moi. Alors, toute courageuse (ou pas), je suis directement passée au format S, qui s’adressait un peu moins au débutant certes, mais qui restait abordable pour un premier, après renseignements pris.

Pour rappel, voici les distances que je devais parcourir :

750m de natation / 22km vélo / 5km de course à pied

Lorsque j’en parlais autour de moi, tout le monde me disait « Mais c’est facile pour toi ». Surtout ma maman. Forcément, après un marathon, les distances ne parlent pas vraiment, surtout en terme d’effort. C’était également mon cas, notamment pour la course à pied, je me disais que 5km, ce n’était pas énorme. Je me trompais car c’est un peu ça la magie de ce sport, du triathlon, c’est la résistance à l’effort afin d’être performant sur les 3 épreuves. C’est à ce titre savoir doser son effort. On ne peut pas tout donner à la natation car après il faut pédaler… ah et aussi après il faut courir, sans parler des transitions entre chaque sport. Essayez de vous d’enlever votre bonnet, vos lunettes et votre maillot de bain/combinaison en courant 😉

Rentrons dans le vif du sujet : les épreuves, le Jour-J …!

La veille je suis allée retirer mon dossard, mais il était possible de le faire le jour-J. Néanmoins je souhaitais repérer un peu le parcours, le parc à vélo puis remettre mes pieds un peu dans l’eau. La dernière fois, elle était tout de même qu’à 15 degrés et très agitée. Heureusement, la mer était un peu plus chaude et pour le lendemain, la météo prévoyait une eau plate ET un grand soleil (OUF)   C’est parti donc 😉 Rdv est pris dès 7h45 du place. Hormis pour le marathon de Paris, je ne suis jamais arrivée aussi tôt sur une course (ou lever en fait). Il faut être motivée un dimanche matin éhé. Départ est donnée aux alentours de 8h30 avec un peu de désorganisation. Nous sommes environ 300, peu de femmes. Après le briefing, nous allons sur la plage, les femmes peuvent se regrouper ensemble pour prendre le départ, mais nous avons aussi le droit de se mélanger avec les hommes, on nous laisse libre.  

Natation  

J’avoue me mettre avec les femmes car les hommes ont juste l’air très impressionnant et honnêtement je n’avais pas très envie de me prendre un coup de pied ou de bras entre deux mouvements de crawl. Je découvre moi Messieurs, Mesdames (non pas que les femmes mettent moins de coup de pied, mais ils allaient peut-être être un peu moins puissants). Bref, je m’égare.    Donc, départ depuis la plage, il faut donc courir pour plonger ensuite dans l’eau et c’est là que je suis tombée dans le piège : courir je sais faire. Bah je cours, dans l’eau, je m’essouffle rapidement et le problème c’est qu’à la Grande Motte il y a un énorme banc de sable qui force à courir longtemps dans l’eau avant de pouvoir nager vraiment. Sauf qu’au moment où je peux enfin nager je suis essoufflée.

Comment rentrer en apnée alors qu’on a déjà dû mal à respirer à l’air libre ? Je me mets en brasse, un peu énervée contre moi-même, le temps de reprendre mon souffle. Ce qui va mettre quelques temps. Un peu trop. Une fois que j’arrive c’est parti je me concentre enfin : bouée jaune 1, on y va je la contourne par l’extérieur et MON DIEU QUE l’AUTRE A L’AIR ENCORE SUPER LOIN, sans parler de la digue à contourner. Et qu’est-ce qu’elle est salée cette eau !

Je ne m’égare pas, zou deuxième bouée et je nage rapidement vers la plage, parmi, facile le dernier tiers des concurrents mais j’ai fait ce que je redoutais le plus, sans paniquée dans ma combinaison et une eau plutôt fraîche.

mon premier triathlon grande motte format sprint femme Transition natation > vélo :

Dès que j’ai pied, j’essaie de courir sauf, qu’à nouveau à la Grande-Motte, le banc de sable fait 1km (bon j’exagère), donc courir dans l’eau, c’est dur mais il faut bien s’y coller. J’atteins enfin la plage, fatiguée mais motivée pour la suite.  Je me déshabille doucement … yeah SEXY, je coince mon bonnet et mes lunettes dans la manche de ma combinaison, je tire à fond sur les bras comme ça, lorsque je rentre dans le parc à vélo, il ne me reste plus qu’à tirer sur les jambes. Par contre entre la plage et mon vélo, j’ai cru tomber, mes jambes étaient un peu « paralysées ».

Mes sensations de course étaient difficiles, les jambes lourdes et bouuu courir pied nu ça fait mal. (oui je suis une sensible pour une première) finalement, il y a des tapis puis je rejoins le parc à vélo qui est sur gazon. Zou : 1/enlever ma combi 2/ essuyer mes pieds 3/ mettre mes baskets 4/ mes lunettes de soleil 5/ mon casque 6/ ma montre 8/ mettre mon dossard 7/ décrocher mon vélo 8/ courir à côté de lui jusqu’à la sortie du parc et à la fin de la zone de transition. 

>> Note à moi-même : s’entrainer à courir à côté d’un vélo, je suis vraiment trop nulle à ça. triathlon une pro VS….

premier triathlon Moi ! Mais il faut bien débuter… !

Vélo  

Je redoutais moins cette épreuve pourtant c’est celle que j’ai la moins préparé, celle pour laquelle je me suis le moins entrainée. En effet, le RPM c’est sympa, mais heureusement que ma super Coach Maud m’a prêté l’un de ses vélos pour que je puisse m’entrainer sur une vraie vélo de course. Les sensations sont très différentes et malheureusement, je n’ai fait que 4 ou 5 sorties avec, pas assez pour devenir une pro du vélo, surtout que j’avais encore quelques appréhensions sur la vitesse. Paradoxale d’avoir peur d’aller vite…sur une course !

Mais j’ai essayé d’aller vite, j’ai essayé vraiment ! Je me suis bien rendu compte que j’étais à la ramasse mais j’ai fait de mon mieux pour boucler ces 22km (malgré le vent et la circulation car, les routes n’étaient pas fermées).  triathlon femme vélo premier conseils Transition vélo > course

Hop on revient à la première zone de transition (les pros ils arrivent à freiner, tout en descendant de vélo pile sur la ligne, moi non), je descends et c’est reparti pour courir à côté du vélo tant bien que mal. Je repose le vélo, j’enlève mon casque, mes lunettes, j’allume ma montre et c’est reparti. Je crois que c’est ma meilleure transition ….Bah oui je n’avais pas grand chose à changer puisque j’ai gardé les mêmes baskets, la tenue était prête. Je dois juste tourner mon porte dossard sur le devant. 

mon premier triathlon grande motte format sprint femme   Course à pied :  

Pas de problème. La transition entre le vélo et la course s’est très bien passée, pas de douleurs aux cuisses, ni de sensation de grosse fatigue. En effet, il fallait que je descende de vélo pour courir à nouveau à côté de celui-ci dans cette zone de « transition » avant de rentrer dans le parc à vélo afin de le reposer. Une fois reposé, je dois ressortir du parc et la course débute directement, pas de zone de transition.  

Le fait d’avoir couru à côté du vélo m’a permis (comme on dit) d’évacuer le lactique et de mieux démarrer la course à pied sans sensation d’avoir des cuisses de mamie. Je suis contente car c’est ENFIN MON SPORT alors zou, je cours, je n’arrive pas à attraper un rythme de folie auquel on pourrait s’attendre sur un 5km de course à pied (oui mais voilà j’ai 22km de vélo et 800m de natation dans les jambes), mais le rythme est bon, environ 5min/km.   J’arrive même à doubler d’autres concurrents (ça fait plaisir quand on sait que je suis au bout du peloton lol).  

Au final, je me sens fraîche encore et la course passe très vite. Le tour est sympathique, le public encore un peu présent pour nous encourager. Alors oui ce n’est pas la foule du Marathon, mais nous sommes à la Grande Motte, pas à Paris et c’est déjà super car à 10h du matin un dimanche, je comprends parfaitement que les gens ont autre chose à faire haha.   25min plus tard (la seule partie que j’ai pu chronométrer avec ma montre en fait) je passe la ligne d’arrivée ENFIN, heureuse de l’avoir fait 🙂 pleine de sel (vive la natation), de moucherons et de polenes (aaah le vélo) et de transpiration (merci la course).  

Je portais : combinaison de nage Nabaji, débardeur de course Primark (similaire ici), brassière Odlo, short Nike Pro, Baskets Sketchers 

Petit bilan:

Je passe la ligne d’arrivée dans le dernier tiers, même pas honte car je débute et je suis déjà contente de l’avoir fait !!! J’ai dû mal à dire que je suis une triathlète mais je pense me classer dans les « triathlète-wanna-be ». Ce qui m’embête un peu c’est que je passe la lignée d’arrivée en me sentant bien, avec la sensation d’en avoir encore à donner. Je crois qu’en fait, je n’ai pas su doser correctement mon effort, bon ça doit s’apprendre hihi. Ça viendra avec l’entrainement.

Ce que je retiens :

Le triathlon c’est cool MAIS il faut avoir le bon équipement ET se préparer autant sur chaque épreuve. C’est bien d’en maîtriser une plus que les autres, mais si on prend énormément de retard sur les autres au final, la performance demeure médiocre dans son ensemble. Ce qui fût  mon cas. C’est comme dans un concours, c’est la moyenne des 3 qui compte, pas la plus belle et forte note, alors avoir 20/20 puis 5/20 et 3/20, ça vous détruit votre moyenne. Je ne sais pas si je suis claire mais participer à ce premier triathlon me l’a fait réaliser. Mais je ne vois que le positif là-dedans car mine de rien, je me suis quand même bien amusée, j’ai pris beaucoup de plaisir. De plus, c’était aussi l’occasion de voir de vrais triathlètes en action et ça, ça n’a pas de prix. J’ai trouvé ça … impressionnant. J’étais très admirative de tous les hommes et les femmes qui me devançaient. L’effort est très beau à voir, surtout l’enchainement entre chaque activité, sans sourcillé… C’est à voir je crois ! Néanmoins, je me sentais pas vraiment à ma place, malgré ma volonté de me dépasser.

Et après ?

Je ne regrette pas du tout avoir participé à ce triathlon, je crois que le format était finalement parfait pour découvrir ce sport et m’apercevoir véritablement de ce que je dois travailler si je veux vraiment pratiquer régulièrement et progresser. C’est pourquoi si vous aussi vous avez envie de vous lancer, évitez les formats trop importants en terme de distance, préférez, pour un premier, un format XS ou S qui vous permettra de voir comment ça se passe et de vous tester sur le triathlon.

En tout cas, je me suis déjà inscrite à autre triathlon ! Ça sera celui de Chantilly le 29 août prochain qui fait partie des Castle Triathlon Series organisés dans toute l’Europe dans les domaines de châteaux … juste magnifiques.  J’ai opté à nouveau pour un format S mais un peu plus important que celui de la Grande Motte :

Le Condé : 800m natation /40km vélo / 8km course à pied

Cet été je vais ainsi un peu plus travailler le vélo que je ne l’ai fait, la natation en eau libre et la vitesse de ma nage. C’est un peu dur pour moi de faire « moins » de course à pied car … j’adore ça, mais avec l’été et la petite trêve que je prévois, le planning est parfait ! J’ai hâte de vous parler de cette nouvelle préparation notamment en vélo. C’est une nouvelle aventure, une nouvelle passion peut-être que je débute. N’ayez pas peur des nouveaux défis !

Bien sûr, je me suis dit que j’aurais pu me décourager (dur d’arriver parmi les derniers) mais j’ai adoré enchainé ces 3 sports et ça m’a donné envie de persévérer. Au contraire, je me dis pourquoi pas après tout ? pourquoi pas un nouveau challenge ? pourquoi pas 🙂

Alors, tentez par un Triathlon 😉 ?

à très vite

PS: Voilà !!! Bienvenue sur le tout nouveau design du blog préparé par Natacha que je ne peux que remercier, envoyer plein de bisous, de love, de merci, de wahouuuu.

J’espère que ce nouveau chez moi vous plaît 🙂 Si vous croisez un petit bug n’hésitez pas à nous le dire en commentaire <3

PS 2 Bon  Plan : Sur Zalando bénéficiez de -20% sur une sélection running >> 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

28 commentaires

  • Repondre Elise 17 mai 2015 à 19 h 41 min

    Très sympa ce premier triathlon! Tu peux être contente de toi en effet, pour un premier tu as assuré! Courir rapidement après enchaînement de 3 sports c’est classe 😉
    Le format S du prochain fait pas rire^^ mais avec ton entrainement d’été pas de doute que ça va le faire haut la main !
    En tout cas ça doit être très sympa, il y en a un assez réputé près de chez mes parents mais je ne sais pas si les petits formats existent et les athlètes sont trop bons je me sentirais pas du tout à ma place^^

    Très joli le nouveau design du blog!

  • Repondre blandeen green 17 mai 2015 à 20 h 44 min

    Ce me tente vraiment le triathlon, et à te lire, encore plus ! Mais il faut que je j’apprenne à nager correctement et en eaux vives ! Et bravo pour ton nouveau design de blog, c’est très joli !

  • Repondre Laure 17 mai 2015 à 21 h 50 min

    Alors moi, je suis ultra tentée. Ça doit être vraiment génial à faire !
    Merci pour ce compte-rendu Anna !

  • Repondre Marie 18 mai 2015 à 7 h 38 min

    Congrats pour ton 1er triathlon ! Et je trouve vraiment inspirant ton ‘esprit’ face au sport : se dépasser… mais aussi aimer recommencer du début, sans cesse apprendre ! <3

  • Repondre Anne-Lise 18 mai 2015 à 8 h 36 min

    Bravo pour ton triathlon, c’est vraiment tentant d’essayer ! ton résumé est très intéressant non seulement il donne envie, mais pose aussi les limites.
    Je vais mettre ça au programme de l’an prochain.. cette année étant déjà bien chargée côté entrainement avec la frappadingue alpXtrem :/
    Dans un autre genre que le triathlon, tu as l’Ancilevienne : course et vélo en duo… et tout au long du tour du lac tu alternes les changements : un coup course à pied, et un coup vélo, ça boost à priori pour les changement de type triathlon… car il faut courir en descendant du vélo, et courir en montant dessus…

  • Repondre Shanilara 18 mai 2015 à 9 h 16 min

    Bravo pour ce triathlon, j’ai hâte de lire la suite de tes entraînements 🙂
    C’est très inspirant de te lire, tu fais partie des raisons pour lesquelles je me suis mise à courir, bien sûr c’est difficile mais j’ai enfin compris que ce qui comptait c’était de progresser (même quand on part de trèèèèèèèès loin comme moi)…

  • Repondre Mystinguett 18 mai 2015 à 9 h 31 min

    Hello Miss,

    Wahouuuu!!!! Pas facile de se lancer dans une telle aventure (C’est carrément plus flippant que le marathon de mon poitn de vue 🙂 )!!!
    Ca fait quelques années que mon copain me suggère de me lancer et de tester le triathlon. J’ai trois points forts: la natation (en piscine), le vélo (sur le plat) et la course à pieds. Mais, aussi beaucoup de points faibles: je n’ai jamais nagé en eaux vives (Mer ou lac), je suis extrêmement frileuse et, j’ai peur des descentes en vélo. J’appréhende les coups de bras et pieds, courir sur les cailloux pieds nus, et me changer rapidement.
    J’ai donc toujours dit non sauf que, tu m’as vraiment donné envie de tenter au moins une fois l’expérience. Alors, je me suis fixé un objectif: Participer à mon premier triathlon en Août.
    Je commence l’entraînement de natation (Ca fait un bail que j’ai pas nagé) et de vélo cette semaine (après m’être à nouveau équipée: Il me manque les chaussures et le cuissard rembourré! )
    Je me laisse 2 ou 3 semaines pour valider mon inscription en fonction de mes sensations sur les premiers entraînements.
    Je vais suivre tes aventures triathlon, histoire de me motiver et d’aller à la pêche aux infos.

    Bonne semaine,
    Mystinguett.

  • Repondre Julie 18 mai 2015 à 9 h 51 min

    Salut Anne,

    Félicitation pour ce premier triathlon, je suis admirative :o.
    Je te suis depuis août, même si je n’ai jamais commenté, et tu m’as vraiment motivé à me mettre au sport. Peut-être que lorsque j’aurais atteint un meilleur niveau sportif je me lancerai au triathlon aussi, mais pour l’instant je me contente de running et natation :).

    Au fait, très joli les modifications de ton blog, j’aime beaucoup :).

    Bisous !

  • Repondre Marion 18 mai 2015 à 10 h 03 min

    Hello !

    Merci pour ce compte-rendu, j’étais impatiente de savoir comment tu avais vécu l’épreuve car ça me tente beaucoup !
    J’avais une petite question. Quand tu n’es pas reliée à un club de triathlon, comment s’entraîner sur la partie vélo et natation?

  • Repondre Juliet GN 18 mai 2015 à 10 h 16 min

    Félicitation pour le triathlon! je suis très admirative (moi qui est peur de nager en mer)
    Et super design, j’adore !
    Bisous

  • Repondre Gene 18 mai 2015 à 10 h 25 min

    Hello
    En version mobile impossible de lire la suite de ton compte rendu du tri. Quand on clic sur lire la suite il recharge la meme page..

  • Repondre Natacha 18 mai 2015 à 11 h 48 min

    Bravo !
    J’ai fait un triathlon de ce format il y a quelques années, mais surtout je suis entourée de triathlètes : ma mère, ma soeur, mes beaux-frères, mon mari… J’adore aller les encourager sur les triathlons, en général les lieux où ils se déroulent sont plutôt beaux, on peut encourager les triathlètes à chacun de leurs passages sur l’aire de transition, les enfants peuvent se baigner pendant l’épreuve de vélo (sur le format olympique ils ont 40 km de vélo à faire, et sur les half iron man ils en ont 80, donc on a un peu de temps) et on passe tous un bon moment.
    Et cet été, deux de mes enfants vont faire leur premier triathlon à Embrun, ce sera rigolo !
    En tout cas je t’avais fait part de mon étonnement quand je te voyais t’entraîner en natation et en course à pied sans faire de vélo. En effet, le vélo d’intérieur, c’est bien pour le foncier, mais sinon, ça n’a rien à voir avec le vélo sur route et en situation de course ! Je pense que tu t’en es aperçue par toi-même.
    Bonne continuation dans ce sport,

  • Repondre MamaFunky 18 mai 2015 à 11 h 51 min

    Whaou c’est impressionnant quand même !!!! Encore Bravo et très joli ton nouveau chez toi !

  • Repondre Mathilde 18 mai 2015 à 13 h 14 min

    Whaou ! super triathlon ! je trouve ça impressionnant tout ce que tu as fait !! Bon courage pour cet été pour l’entrainement vélo et natation !! Super sinon ton blog et la nouvelle présentation , j’adore c’est beaucoup plus aéré !! Bravo ! Mathilde

  • Repondre Lola 18 mai 2015 à 13 h 39 min

    Un grand bravo pour ce premier triathlon! Se lancer dans une telle aventure c’est quelque chose.
    Quelle jolie ville tu as choisi pour le prochain, tu auras droit à un decor à couper le souffle. Chantilly c’est chez moi, et ce chateau je ne m’en lasserai jamais, c’est magnifique.
    J’espère que beaucoup de Cantiliens seront la pour soutenir les triathlètes!

    Bonne chance!
    Lola

  • Repondre Crevette Cosmique 18 mai 2015 à 19 h 11 min

    Salut Anne,
    Le nouveau design de ton blog est chouette. Bravo encore pour ce triathlon, je dois bien avouer que plus tu en parles et plus je suis tentée! Pour la course c’est ok, pour la natation ça va faire plusieurs mois que j’ai repris, reste le vélo …
    Bonne soirée 🙂
    Delphine

  • Repondre happytime 18 mai 2015 à 22 h 33 min

    wouah! franchement bravo!!
    bisou

  • Repondre Marine 19 mai 2015 à 13 h 52 min

    Bravo pour ton triathlon, c’est génial. De mon côté ça ne me tente pas vraiment. J’apprécie séparément les trois activités (bien que je ne sois vraiment pas douée pour certaines ^^) mais ce qui m’effraie, ce sont les transitions. Je pense que je m’énerverai toute seule à essayer de retirer la combi sans y parvenir et puis j’avoue, j’aime bien mon petit confort : avoir des chaussettes dans mes chaussures pour courir, ne pas avoir à marcher pieds nus sur le sol en sortant de l’eau (moi aussi, je suis une chochotte pour ça!)… Bref, ce n’est pas pour moi, mais je n’en admire que plus ceux qui en font 🙂
    Et félicitations pour le nouveau design de ton blog, il est top.

  • Repondre Selma TLBC 19 mai 2015 à 14 h 28 min

    Félicitations pour ta performance, c’est déjà génial! Tu me donnes envie de me mettre au triathlon ^^

  • Repondre Ma fine bouche 19 mai 2015 à 16 h 14 min

    Je n’ai pas d’attirance particulière pour le triathlon, d’autant plus que je ne nage pas très vite. Cependant c’est très intéressant d’avoir tes impressions sur ce premier triathlon. Félicitation d’avoir bouclé le parcours !

  • Repondre Audrey V 19 mai 2015 à 18 h 31 min

    Encore bravo!
    C’est génial de sortir de sa zone de confort, d’oser, de se dépasser. J’admire ce genre d’esprit 🙂

  • Repondre Marine 20 mai 2015 à 15 h 19 min

    félicitation pour ce 1er triathlon!

    concernant le nouveau design, c’est très réussi par contre je lis tes post via les flux RSS et depuis la mise a jour, les flux sont tronqués ce qui est assez pénible …
    penses-tu pouvoir remettre comme avant c’est à dire l’article dans sa totalité ? merciiii

  • Repondre Emy 21 mai 2015 à 13 h 10 min

    Waouh! Anne tu m’impressionnes vraiment, je suis admirative de ton parcours. Je connais l’ambiance des Tri vu que je suis mon copain qui en fait régulièrement, et je trouve ce sport très… sport justement à tous les niveaux! L’ambiance est top, conviviale bref j’aime beaucoup en tant qu’accompagnatrice. La distance S est déjà pas mal du tout pour un début! Bravo! Même si tu avais fini dernière, TOI tu l’aurais fait, donc bravo pour ça, ce n’est pas donné à n’importe qui!

    Et concernant le design, il est top, bravo à la talentueuse Natacha!

    Bisous

  • Repondre camille 15 juillet 2016 à 17 h 53 min

    j’ai vraiment été très intéressée par ce que tu as dis, je compte faire moi aussi mon premier triathlon bientôt car je pratique l’athlétisme, et l’option natation de mon collège( nous avons été championne de france au relai 4foisnage libre) et on me conseille beaucoup d’en faire un. Je pense prendre la distance XS, mais j’ai toujours un peu de mal avec la transition vélo course…. Bon à bientôt et bonne chance pour tes futur triathlon le mien est le 28 août .

    • Repondre Anne 17 juillet 2016 à 13 h 46 min

      ça serait un super complément 😉 et n’hésite pas à rejoindre un club à la rentrée aussi si çå te tente !

  • Repondre Marjolaine 12 août 2016 à 12 h 16 min

    Bonjour Anne,
    Je suis en pleine dernière ligne droite pour la préparation de mon premier Triathlon et en version médium ça fait un peu peur mais c’est le défi sportif de l’année 🙂
    Je m’interroge sur le côté pratique de la tenue, c’est une première expérience pour moi, et je n’ai pas trop envie d’investir dans une tenue de Tri pour l’instant. J’adore nager, j’habite près d’un lac j’avais donc investi dans une bonne combi de natation.
    Mais en dessous de la combi ? Tu mets quoi? parce que malgré la combinaison tu es tout de même mouillée donc même si tu peux être en brassière dessous et en short, et juste enfiler un t-shirt au moment du vélo, il faut quand même des matières qui sèchent vite et en même temps avec un maintien suffisant pour la poitrine…
    Comme je dois me racheter une brassière pour la course je voulais investir dans un modèle qui me permettrait d’avoir dans mes sorties running un bon maintien Et dans une matière qui sèche rapidement mais pas sûre que ce soit compatible… Des conseils? Idem pour le short, je suis preneuse si tu as déjà testé des choses mieux que d’autres 🙂
    Merci
    Marjolaine

    • Repondre Anne 13 août 2016 à 23 h 13 min

      Bonjour Marjolaine,
      Je possède en fait une tri-fonction sous laquelle je glisse une brassière 😉 !
      bises

  • Repondre Lopez Rosa 28 mars 2017 à 11 h 50 min

    Hello Anne 🙂
    Super article bien détaillé, merci pour toutes ces informations !
    Comme je te l’ai dis dans un précédant commentaire, je me lance dans le XS de Cherbourg en Septembre, c’est tout nouveau pour moi, je maitrise plutôt bien la course et la nage mais le vélo…. pas du tout ! L’essentiel est de voir mes limites et jusqu’où je peux aller… j’ai hate 🙂

    Bisous