Compte-Rendu : le Semi-Marathon de Paris 2015 #166

15 mars 2015 - Sports - 36 commentaires

Hi,

avis semi marathon de paris course 2015 femme

Il y a une semaine, je prenais le départ avec le #dubndiducrew et notamment Gaëlle (knitspirit), Marine et Christelle (lecanardivre) du Semi-Marathon de Paris édition 2015. J’adore l’idée de me challenger entre filles, au sein du #dubndiducrew et de lancer de nouveaux défis aux copines hihi. C’était la deuxième fois que je m’alignais sur cette course, avec un peu d’hésitation car l’an dernier (souvenez-vous), je n’avais pas été si contente de l’organisation et l’ambiance, trop « grosse course ».

Et pour cause, nous étions encore plus de 34 000 à prendre le départ, dont environ 14 000 femmes (nous sommes de plus en plus nombreuses !!!). Ça fait du monde le jour-J, dans les SAS, sur le parcours, au ravitaillement, peut-être trop ? En tout cas, je n’ai pas changé d’avis sur ce semi pour ma deuxième participation, néanmoins, je suis vraiment heureuse d’y avoir participé. Ces évènements sportifs, surtout dans une si belle capitale, nous laissent toujours quelques bon souvenirs, beaucoup d’émotion, de fierté et d’envie, d’envie de course 😉

De plus, le temps était tellement magnifique, qu’il fallait faire honneur au parcours parisien et au public au rendez-vous pour nous encourager !!

semi marathon de paris dossard préparation running 2015

Vendredi: Je suis vite allée retirer mon dossard avant le weekend, car le samedi…il y a vraiment trop de foules. Comme l’an dernier, on doit traverser TOUT le parc floral soit bien 15-20min de marches depuis le métro. Néanmoins, l’organisation est bien faite, retrait en 5min top chrono et cette année… Youpie, nous avons droit au t-shirt technique. HEUREUSEMENT, vu le prix du dossard (49euros pour 10 000 premiers, + de 60euros pour les derniers..). Petit goodie supplémentaire « parce que je suis une femme et que je cours le semi-marathon le jour de la journée internationale des droits de la femme » un petit BRACELET Rose. Trop cool. Ah mais dans le sac de goodies, on avait le droit à un déodorant Nivea Men. Bon. On y est presque. hihih Je plaisante mais au moins sur ce point-là, l’organisation a fait des efforts et je me dis qu’ils ont écouté nos retours.

Pas mécontente de ce premier contact avec l’édition 2015, je prends aussi connaissance du parcours qui a été ‘inversé’ par rapport à l’an dernier. Je suis une grande spécialiste du « je ne regarde l’itinéraire de la course que la veille… ou le découvre le Jour-J, pendant la course ». J’aime bien garder la surprise. La seule fois où j’étudie vraiment le parcours, c’est quand celui-ci représente un véritable challenge à part entière dans la course (comme le Marvejols-Mende, je me suis re-inscrite d’ailleurs !!)

Je ne m’attarde pas trop sur le parcours, car j’avais gardé le souvenir d’un itinéraire plutôt « plat » hormis vers la fin. Résultat, je me suis dit que si le parcours était inversé, nous allions faire face à cette montée dès le début, ainsi tout le reste de la course allait être assez « facile » si je peux dire. Bah je me suis un peu trompée lol.

semi marathon de paris dossard préparation running 2015

Samedi, je ne fais pas grand chose… à part profiter du temps magnifique et me promener en amoureux avec Matthieu ;). Il faut économiser ses forces.

Le Jour-J, dimanche matin :

Je rate mon tram, je dois laisser passer 3 métros bondés… Ça commence mal, je rate mon RDV de 9h30 pour rencontrer quelques  fières participantes du Semi et du #DubndiduCrew (pardon pardooonnn). Bref, j’étais un peu de mauvaise humeur, mais le ciel bleu, la chaleur, la bonne ambiance générale me redonne le sourire. Je change de haut à la dernière minute, out le pull et le t-shirt, j’opte pour un t-shirt manches longues. J’aurais même pu partir en t-shirt et je me dis « HEUREUSEMENT que j’ai déjà opté pour le short ».

Cette année, l’organisation a compris que convoquer tout le monde pour un départ à 10h mais en fait +30…voire +60Min en fonction de ton SAS était totalement inutile. Ainsi, chaque SAS avait un horaire de « convocation » pour entrer dans son SAS et pour prendre le départ. Dans mon SAS d’1h45, il fallait que je sois dans celui-ci entre 9h50 et 10h15, le SAS fermait ses portes à 10h15, le départ était prévu pour 10h25. Nous sommes finalement plutôt partie vers 10h30-35 mais ce système était plutôt innovant et permettait à celles et ceux qui partaient plus tard de se rendre sur la ligne de départ plus tard et de ne pas attendre POUR RIEN dans son SAS.

Bon ça c’était sans penser que pour aller dans le SAS… 3 par exemple, il fallait remonter les SAS 4… 5, 6 déjà ouverts et embouteillés, avec des passages très étroits. Résultat grooos bouchon pour doubler les SAS, 4…5 …6 et parvenir au 3. Je me suis ainsi retrouvée à sauter des barrières, courir dans un jardin pour enfant pour vite intégrer mon SAS en temps et en heures. Bof. Néanmoins, l’organisation a fait des efforts sur ce point.

En somme pas de mauvaise surprise, pas de grosse attente dans le SAS et ça c’est un ENORME plus par rapport à l’an dernier.

Malheureusement, comme l’an dernier les premiers kilomètres sont plutôt fastidieux et, ça double…je double, on double, la route est plutôt étroite (assez surprise sur ce point), pas mal de ralentissements. Ce n’est pas super agréable et c’est à nouveau dommage de doubler beaucoup de personnes qui attaquent vraiment avec un rythme bien plus faible que celui qui devrait être tenu dans un SAS 1h45. C’est dommage et ce n’est pas respectueux ni agréable pour personne : ceux qui doublent et ceux qui se font doubler. Après, ça arrive à chaque course, mais je trouve que sur le Semi de Paris, c’est particulièrement le cas.

avis semi marathon de paris course 2015 femme

Finalement au bout du kilomètre 3 ou 4, on respire un peu mieux, chacun trouve son allure, sa place, on double moins et je peux enfin me concentrer sur mon rythme et « m’absenter un peu ». Si j’arrive à avoir un rythme régulier, je me suis à aucun moment ‘absenter’, ou eu cette sensation dont je parlais dans ma prépa marathon >> tant mieux finalement car en fait, j’étais un peu euphorique.

Donner moi du soleil, de la chaleur, des pompiers de chaque arrondissement avec leur gros camion et leur échelle, leur coucou, des fanfares, des parisiens qui traversent sans respect, une foule présente, des monuments de Paris, je m’éclateeeee. Non j’avoue j’ai un peu souffert, surtout sur la deuxième partie de la course entre le 13 et le 18km (c’était QUOI toutes ces montées et ce FAUX-PLAT). J’ai souffert des montées, enfin j’ai été surprise par les montées qui m’ont un peu coupé les jambes et ralentis mon rythme (snif) et surtout j’ai souffert de la chaleur. J’avais chaud, pas jusqu’à me sentir mal… juste jusqu’à me verser la moitié de ma petite bouteille d’eau dessus.

Concernant les ravitaillements: 3 ravitos, je crois à 6, 12 et 18km. Alors autant vous dire qu’il fallait avoir une bonne vue pour comprendre qu’il y allait avoir des ravitaillements. Ils étaient TRES mal indiqués ET très mal organisés, résultat GROSSE pagaille, bousculade inutile. D’ordinaire, je prends toujours 1/4 d’orange, je n’en ai jamais trouvé, j’ai dû me rabattre sur les morceaux de sucre (à laisser fondre sur la langue puis avaler avec l’eau qu’on vous a donné) et je n’apprécie pas franchement, l’effet est trop rapide. Bref… c’était un gros point noir cette année, surtout si je compare avec les super ravitaillements que nous avions eu au 20km de Paris (souvenirs)

De plus et ce qui m’a franchement agacés c’était les ravitaillements de l’arrivée, là c’est la HONTE. Plus de 800m à parcourir pour les trouver… comment vous dire qu’avec une telle chaleur et un tel effort, c’était juste beaucoup trop loin. C’était la guerre pour avoir UNE bouteille d’eau (pas le droit à plus). Je me suis goinfrée d’orange en arrivant pour compenser mon manque de sucre avant de retrouver mes amis. En somme, entre mon arrivée et les retrouvailles,j’ai bien dû mettre 30minutes. Un peu de la folie. Sans parler des mini bouchons pour les médailles, mini bouchon pour la bouteille d’eau, mini bouchon pour sortir des ravitaillements. Bon. Super course, quelques couacs, mais la fin vous laisse un goût plutôt amer et agaçant. Lorsque je passe la ligne de départ, après mon temps, je ne veux qu’une chose « me ravitailler » et vite.

avis semi marathon de paris course 2015 femme

Revenons sur la course en elle-même. Je ne vois pas trop passer les 10 premiers kilomètres, je suis sur un petit nuage « Oh l’Hôtel de ville » « oh des pompiers COUCOU !!! ». Mon rythme me convient, je me sens à l’aise. Je n’ai pas trouvé de lièvres. Heureusement, la veille j’avais mis toute ma playlist à jour. Elle me porte, le soleil brille, tout  va bien. Je découvre le parcours que je trouve cool. Je me dis doucement que si je me poussais un peu un beau record pourrait tomber (se rapprocher des 1h45 mon rêve) Puis nous passons le 11…je rate le ravitaillement du 12eme kilomètre, grosse baisse d’énergie et j’attaque les montées, les faux-plats du parcours. Une parisienne et sa petite fille décide de traverser juste devant nous (je dis nous mais je parle des coureurs qui m’entourent sur ce moment), le coureur à côté de moi se prend la mère de plein fouet = chute, et moi la petite fille, son croissant vole, je ne tombe pas, elle non plus, ouf mais ça m’énerve… CA M’ENERVE. Sérieusement ? C’est une fois par an … UNE fois. Bref, ça stoppe net et on cogite sur cet incident pendant quelques kilomètres. Bah oui on a que ça à penser en fait « nooon mais zut quoi, elle ne pouvait pas attendre ! » « J’ai peut-être fait mal à cette petite fille ?? » et les montées qui ne remontent pas le moral non plus (sans mauvais jeu de mot)(en fait si un peu…).

Honnêtement, (ce n’est que mon avis !), l’itinéraire était plus dur cette année, peut-être est-ce un peu lié à la grosse chaleur (+de 20 degrés, ça surprend!). Je ralentis jusqu’à ce que nous arrivions dans le bois de Vincennes (les 6 derniers kilomètres). Cette partie m’a paru franchement longue, moins de monde pour nous encourager, paysage que je connais bien et pas trop motivant, le plat…et surtout quelques malaises inquiétants sur le bas côté. Je ne vois ça qu’au semi d’ailleurs, enfin pas les malaises, oui, il y en a à chaque course mais en terme de « nombres », il y en a ENORMEMENT au semi.

Finalement, 20eme kilomètre, dernière ligne droite, dernière accélération. J’ai perdu la volonté de faire un YOUPIE-TRALALLA-EST-CE-POSSIBLE-HAKUNA-MATATA- record au kilomètre 15 mais j’accélère. J’accélère car je veux terminer sous les 1h50 (le véritable objectif), car je veux voir si mes jambes répondent bien (car au final dans un mois, je vais devoir courir « juste » le double éhé).

avis semi marathon de paris course 2015 femme

 Je portais : Nike Zoom Structure « flash pack », chaussettes de compression Nike, Short (similaire ici) et T-shirt Nike, Montre tomtom Runners Cardio

Hop je passe la ligne d’arrivée et ma montre affiche 1h48 et 37secondes. Je suis heureuse (puis le bonheur redescend au fur et à mesure que je me rends compte de la distance me séparant du dernier ravitaillement). A MANGER…A BOIRE PITIÉ

En parcourant ces fameux 800m vers les ravitaillements, hormis maudire l’organisation et imaginer une orange dansante à la Oasis, je me demande « Est-ce que je peux repartir courir ? » « est-ce que je peux encore courir ? » « Est-ce que je peux en refaire un… de semi ? »  À ces questions, j’y réponds de manière positive physiquement. Mentalement, je m’hurle plutôt : « NOOOON j’ai faim, j’ai chaud, j’ai soif… » (en boucle).

Je remonte sur mon petit nuage en apprenant mon temps officiel : 1h49 et 25secondes et surtout en voyant la régularité de mon rythme (c’était l’objectif du jour), même si les derniers 5km sont moins rapides, le rythme… oui je suis obsédée par ça en ce moment… est top. Je passe les 5km en 24:59, les 10km en 50min pile poile et les 15km en 1h16 (juste 1min de retard). Je suis contente, c’est ce que je travaille pour le marathon : une allure fixe et régulière. Bien entendu, on ne sera pas à 5min par kilomètre mais plutôt à 5min40 pour tenir 42km.

avis semi marathon de paris course 2015 femme

Finalement, malgré les couacs, cette édition m’a plus satisfaite que celle de l’an dernier. Néanmoins le semi-marathon de Paris reste une course qui me laisse des sentiments mitigés entre bonheur de ma propre performance et gêne sur quelques points de l’organisation.

Au fur et à mesure, que je participe à des courses, je me demande souvent ce qu’un coureur souhaite exactement trouver au sein de l’organisation et « ressentir » pendant la course pour considérer ce tout : sa performance et l’organisation comme satisfaisant. Le fait de ne pas avoir une bonne performance peut nous faire ressentir la course et l’organisation comme exécrables alors que ce n’est peut-être pas le cas dans les faits. De même, une belle performance peut nous rendre aveugle face à une organisation pas franchement au rendez-vous.

Suis-je plus indulgente avec une organisation « moyenne » car j’ai battu mon record personnel sur la distance (il se tenait à 1h53min !!!, soit -4min alors que je ne prépare pas spécifiquement le semi-marathon en ce moment) ? Je ne sais pas mais je m’interroge car un jour j’aimerais organiser une course (on a le droit de rêver) et je voudrais forcément satisfaire tous les coureurs !! Bref.

Une bonne course, une belle ambiance, mais beaucoup de « mais » qui me font toujours et autant réfléchir à ma participation hihi. Néanmoins, je suis vraiment super contente de ma performance : nouveau record, de bonnes sensations… j’ose le dire : vivement les prochaines courses. Bravo aussi à Gaëlle, à Marine, à Christelle… et  à tous les participants !

N’hésitez pas à relire mes autres comptes rendus de course 😉 >>

Avez-vous participer au Semi Marathon de Paris cette année ? racontez-moi ! Si non, êtes-vous tentés pour l’année prochaine ?

à très vite

Mes prochaines échéances : Semi de Berlin le 29 mars et le Marathon de Paris le 12 avril M-1 !!!

PS: Sur Asos, bénéficiez de -20% sur les robes >>>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Répondre à Sophie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

36 commentaires

  • Repondre Anadiplose 15 mars 2015 à 11 h 25 min

    Je n’ai encore jamais tenté de semimarathon, je pense que la distance me fait un peu peur, alors j’essaye d’augmenter mes distances au fur et à mesure (max: 16 acquis). Je veux vraiment savoir et voir avant si mon corps en est capable. Donc je pense que le semi sera pour l’année prochaine mais que les 10km seront pour cet été! 😀
    En revanche, que cela soit pour le semi ou les 10 je pense faire une course beaucoup plus petite, à échelle humaine! J’aime vraiment lire tes comptes rendus, pour avoir tes ressentis! Merci beaucoup! 🙂

  • Repondre Larry Cow Ver 15 mars 2015 à 11 h 52 min

    Mon père, la première fois qu’il a fait le semi marathon de Paris a été dégouté, il a trouvé l’organisation vraiment pourrie…il ne voulait plus jamais le faire tellement il était outré. Et finalement il y est retourné l’année dernière et pareil même problème, donc maintenant fini pour lui ^^ J’espère pouvoir l’année prochaine pour me faire ma propre idée quoique si comme toi il est difficile de trouver les points de rafraichissement je vais péter un câble je me connais ^^

  • Repondre Morgane 15 mars 2015 à 12 h 17 min

    C’était mon 1er semi marathon. J’y suis allée sans préparation avec une contracture à la fessé. Autant dire que les 11 dernières km ont été un calvaire. Mais j’ai tenu bon malgré les malaises sur le bord de la route. C’était assez impressionnant d’en voir autant.
    Les ravitos n’était vraiment pas pratique je suis d’accord avec toi et comme toi à l’arrivée je me suis gavée d’oranges!
    Bien sûr le pire était à venir… Mon corps n’a été que douleur pendant plus de 3j.
    Mais l’ambiance était tellement top (les pompiers!!:D) et le soleil magnifique!
    Bref, l’année prochaine sans hésiter je serai à nouveau de la partie 🙂

  • Repondre Julia 15 mars 2015 à 12 h 20 min

    A lire les différents comptes-rendus, je me dis que je n’étais pas folle, la deuxième partie du parcours était vraiment plus compliquée ! J’ai pas mal du baisser le rythme aussi sur les 7-8 derniers kilomètres 🙁
    Niveau organisation, j’avais préféré le semi de Luxembourg que j’ai fait l’année dernière; moins de participants, plus de supporters le long du parcours (même s’il est beaucoup plus difficile!), et chaleur plus supportable car c’est un « night marathon ». Je rempile d’ailleurs cette année!

  • Repondre Knit Spirit 15 mars 2015 à 12 h 52 min

    Bravo pour ton record ! C’est clair que la chaleur fit vraiment difficile à gérer mais le ciel bleu était très motivant. Comme toi, j’ai trouvé qu’il y a eu de nets progrès par rapport à l’année dernière ai niveau de l’organisation mais il y a encore de nombreux points à améliorer (notamment pour les ravitaillements pendant et après la course).
    Merci encore de m’avoir prise dans ton équipe. Je résigne pour une prochaine course quand tu veux. Je crois que le semi est une distance qui me plaît beaucoup.
    Bon courage pour la dernière ligne droite vers le marathon !

  • Repondre Mathilde 15 mars 2015 à 12 h 59 min

    Héhéhé super de te lire !! HAKUNA-MATATA Anne ! je suis impressionnée ! qu’est ce que j’aimerais avoir une telle endurance, moi je n’ai fait qu’un 10 KM dans ma vie .. en 1h… quand je suis arrivée à la ligne j’étais juste morte de fatigue… alors un semi.. mon Dieu… je pense que je décède ! 😉 Bravo en tout cas ! ça motive bien de te lire !! Bisous. Mathilde

  • Repondre CapRunner 15 mars 2015 à 12 h 59 min

    Moi-même adepte du semi (1H32), je trouve que ce genre d’évènement (semi de Paris, gros évents) peuvent « dégouter » des courses. Oui il y a des médailles, oui il y a un gros travail de communication, …. Par contre niveau confort de course, convivialité je pense qu’il y a beaucoup mieux. J’ai commencé à courir il y a un an (fille de 22 ans) et je participe 9 fois sur 10 à des « petites » courses (j’entends par là des courses hors grandes villes). L’ambiance a toujours été géniale, les ravitos plus que correctes, l’avant et l’après course bien organisés… J’ai le sentiment que ces grands évènements vont à l’encontre de ce qu’est la course à pied à l’origine. ASO propose des dossards hors de prix, des dossards à réserver bientôt un an à l’avance. A l’avenir, c’est le genre d’évènement que les coureurs réguliers bouderont.

  • Repondre christine 15 mars 2015 à 13 h 01 min

    Hello !
    Bravo ! Petite remarque : 160 euros les derniers dossards, nananan faut pas déconner 🙂 c’était genre 60 euros et c’est déjà monstrueusement cher !!!!

  • Repondre Enilaroc 15 mars 2015 à 13 h 41 min

    Bravo pour ta course ! J’ai eu l’occasion de courir le semi de Paris cette année, c’était mon tout premier et j’avais un peu peur qu’il y ait trop de monde. Au RunInLyon j’avais détesté ça, 10km à doubler et être doublé, j’en retiens juste du stress a l’arrivée. Mais là à Paris c’est allée super bien, j’avais pris le sas 2h et je suis parti dans les première du coup c’était presque tranquille ^^
    J’ai aussi trouvé interminable la distance pr rejoindre le ravito final ! Peut-être qu’ils voulaient éviter les bouchons…
    Bon courage pour ton marathon !

  • Repondre Ma fine bouche 15 mars 2015 à 13 h 44 min

    C’était la première fois que je courrais le semi-marathon de Paris. Il me semble que j’ai trouvé le terrain moins vallonné que toi, mais les sensations lors d’une course peuvent être tellement différentes. En tout cas ta préparation pour le marathon semble se dérouler parfaitement ! J’ai hâte d’avoir ton retour. Je me suis inscrite à plusieurs courses de 10 à 16 kilomètres, mais j’hésite encore pour le semi-marathon de Mavejols-Mende. Quoiqu’il en soit, c’et sûr qu’il y aura d’autres semi-marathon au programme pour moi d’ici la fin de l’année.

  • Repondre Noush 15 mars 2015 à 13 h 54 min

    Bizarrement le semi de Paris ne me tente pas trop. Je préfère aller voir en Province, déjà parce que ça me donne une excuse pour aller voir ma famille hihi. Rien que le tarif à de quoi refroidir et le nombre de participant n’améliore pas mon sentiment, l’option jeu de coude pour doubler ça m’énerve. Si j’avais su que la météo serait aussi belle je l’aurais peut-être fait mais sinon je ne sais toujours pas si je l’inclus à mon programme 2016. En tout cas bravo pour ton record !

  • Repondre Chloé 15 mars 2015 à 14 h 55 min

    Je lis ce compte rendu, et j’ai l’impression de m’entendre.
    J’ai couru dimanche aussi. En allant chercher mon dossard et mes « cadeaux », j’ai été un peu déçue de ne pas avoir le « sac poubelle » prévu pour l’attente avant le départ. Et merci pour le déo Nivea men.

    Encore une fois, le nombre de toilettes prévu au départ était trop faible. (pour la petite anecdote, ce problème était le même au marathon de Paris il y a 2 ans: nous nous sommes retrouvées à plus de 80 coureuses accroupies devant Louis Vuitton des Champs Elysées à faire pipi, car pas assez de toilettes dans notre sas).

    J’ai super bien vécu le début de course, j’étais a 5’15 jusqu’au 11eme kilomètres(même si c’est un monsieur qui a traversé avec un scooter que j’ai tapé). Je n’ai pas pu accéder au ravitaillement du 12ème, car des SDF de Paris se servaient tranquillement des raisins et de l’eau….

    J’ai souffert toute la fin de course, et j’ai été impressionnée par le nombre de malaises sur le bord de la route.

    Je suis allée au bout dans la souffrance, et je réfléchos à préparer un autre semi, avec moins de monde, et surtout moins cher.

    J’ai couru le marathon de Paris il y a 2 ans Anne, et rassure toi, l’organisation était bien meilleure, le parcours plus facile(sauf la partie finale dans le bois de Boulogne); le seul hic était les toilettes au départ.

    Félicitations pour ton temps, qui annonce une belle réussite le 12 avril. Je serais la pour encourager toi et mes copines.
    Par contre, as tu entendu parler de la loi sur les écouteurs pendant les courses? Qu’en penses tu?

  • Repondre berenice 15 mars 2015 à 16 h 06 min

    Premier semi-marathon pour moi, et je le préparais de manière assez intense depuis 6 mois… Un peu comme toi, je me suis sentie comme sur un nuage dans les 2 premiers tiers de la course, avec un meilleur rythme que d’habitude qui me laissait rêver à un finish à 1h50 : le très beau parcours dans Paris, le soleil, les encouragements de la foule… J’ai vraiment apprécié ! Puis grosse perte de régime dans les 6 derniers kilomètres -faux plat compliqué et ravitaillements mal gérés pour moi. J’ai fini par perdre connaissance à la toute fin de la course pour me réveiller perfusée sous la tente de la croix rouge, avec vomissements, crises de convulsions et 39 de fièvre.. Le cauchemar ! Depuis j’ai peur de me remettre à courir ne serait-ce que 5km… Adidas m’a offert mon dossard pour participer au semi de 2016 mais il me reste beaucoup de chemin à faire d’ici là !

  • Repondre Hymaya 15 mars 2015 à 19 h 15 min

    Coucou Anne!
    Félicitations pour ta course et ton résultat!
    C’est vrai que l’organisation est très importante je trouve…en particulier les ravitaillements surtout pour des courses assez longues comme celle-là. Et puis ça permet de partir plus zen si on a pas galérer pour le dossard, ou trouver le départ de la course!!
    Je reviens tout juste du semi de Chartres. L’organisation était vraiment pas mal…même si je n’ai pas trouvé l’endroit où récupérer la récompense…(à moins qu’il n’y en ai pas eu de prévue, mais ça m’étonne quand même.)
    Pour le reste c’était top. Retrait des dossards bien organisé (je suis arrivée méga en retard aussi, y’avait plus grand monde!) et les bénévoles des ravitaillements ADORABLES, qui s’avançaient sur plusieurs mètres pour nous tendre des gobelets d’eau. J’ai vu du pain d’épice et une autre bénévoles m’a proposé des abricots secs et autre chose, mais je n’ai pas fait attention car je n’aime pas manger pendant une course.
    Et le pompon, c’est que je checke mes mails cet après-midi même et j’en avais un de l’organisme qui gère l’organisation sous forme de questionnaire pour savoir ce que l’on a apprécié ou non de cette course. (parcours, sécurité, balisage, organisation, lots offerts (hem!) etc.) Bref, ils sont à l’écoute, et ça fait plaisir!
    Encore félicitations pour ta performance! Et bon entrainement pour le marathon qui approche!

  • Repondre Caroline thi. 15 mars 2015 à 19 h 34 min

    J aimerais courir à une allure aussi rapide!!
    Je m entraine dans les monts d or, donc beaucoup en trail! Et grosses montees !
    Je pense faire le marathon de lyon en oct, mais j ai entendu parler de la possibilite d interdire la musique ( ce qui est deja le cas aux etats unis..) as tu plus de renseignements à ce sujet?

    En tout cas bravo!

  • Repondre réaction 15 mars 2015 à 20 h 17 min

    Quels sont les critères de sélection ? Je ne vois pas en quoi mon commentaires ne correspondait pas aux normes …

    • Repondre Anne 15 mars 2015 à 20 h 26 min

      Le temps que je rentre chez moi pour valider ton commentaire car c’était ton premier sur le blog 😉 !

  • Repondre Running-Addict 15 mars 2015 à 21 h 58 min

    C’est vrai que le semi-marathon de Paris porte clairement les défauts des grosses orgas, c’est peut-etre plus flagrant que pour d’autres…
    Mais courir dans les rues de Paris ça n’a pas de prix! Belle course pour toi en tous cas!

  • Repondre carole 15 mars 2015 à 22 h 53 min

    Salut Anne et félicitations pour ton temps c’est très impressionnant ! Tu vas t’en sortir comme une chef au marathon , j’admire tes entraînements!
    Pour moi c’était mon premier semi et vu ce que j’avais lu et entendu sur l’organisation je m’attendais à une catastrophe et en fait j’ai été très agréablement surprise….alors certes c’était un déo pour homme, mais c’est bien connu les filles sentent toujours bon 😉 , la remise du dossard a été très rapide, ce qui l’était moins c’était la queue tout le long du parc floral avec quelques indélicats qui tentent de doubler…mais l’ambiance, l’ambiance ça j’adore. J’ai adoré voir les coureurs monter dans le métro au fur et à mesure des stations, les sourires de connivence entre paires de baskets et puis les rames remplies de coureurs .Pas de queue pour les consignes et des coureurs, plein de coureurs, partout, dans le calme , l’impression de partager la même chose, la peur et l’excitation avec une foule..Galvanisant!!…J’étais dans le sas 2h10 et j’y étais bien! Une bonne ambiance à l’échauffement et pour le coup l’impression d’être tous plus ou moins au même rythme au départ, beaucoup de précaution entre les coureurs et beaucoup de courtoisie, ça m’a vraiment fait plaisir. Un ciel et un soleil magnifique mais il est vrai que la chaleur m’a surprise et je ne m’attendais pas à cela. Complètement portée par le rythme, les encouragements, la foule je me suis sentie super bien les 14 premiers km, plus rapide que je ne le pensais…et puis là un gros coup de mou, plus le mental! Mais qu’est-ce-que je fous là?Et tu voulais faire un marathon l’an prochain, impossible!!! Plus jamais! Ace moment, ma boucle d’oreille tombe, ( ma fille m’avais dit de ne pas les mettre!!) je me retourne, je la ramasse et là tout tourne!! J’ai bien marché 500 m jusqu’au ravitaillement, j’ai bu mangé, j’ai vu le moment où j’allais faire un malaise….Je rêvais secrètement de faire un 2h05 et là je me suis dit que tout était foutu, que j’allais m’asseoir sur le bas côté!! Et puis non, j’ai vu le panneau 16km et je suis repartie, évidemment je n’avais plus le rythme mais je me suis dit que finalement 5 km c’était pas grand chose…..Le boost -machin m’a donné de faux espoirs, je n’étais plus très lucide et j’ai cru être arrivée aux 20 km…et biiin nooonnn! 19 seulement!!Et là, la plume des 2h10 qui passe: je me suis accrochée à elle, l’avoir en ligne de mire m’a bien aidée. Et enfin l’arrivée! 2h09’47 ».Je m’attendais finalement à pire. C’est vrai que des bouteilles d’eau le long de ces 800m et c’eut été parfait. Moi j’avoue que de marcher m’a fait du bien et j’avais gardé un peu d’eau même si ce n’était pas suffisant. Pour le ravitaillement j’ai largement trouvé de quoi manger même si une bouteille d’eau c’est vraiment trop peu! Bilan contente de l’avoir fait, d’avoir fini, déçue de mon temps, mais j’ai quand même adoré l’ambiance des grandes courses. Je n’en ferais pas toutes les semaines mais de temps en temps, et puis l’effet charme de Paris, j’avoue je succombe! Re-signer pour l’an prochain…..je vais attendre d’avoir un peu oublié 😉

  • Repondre Amandine 15 mars 2015 à 23 h 11 min

    Bonjour Anne,
    Bravo pour cette belle performance!
    Je m interroge sur ton planning. Tu fais un semi 15 jours avant le marathon?!
    Est ce vraiment conseillé ?!
    D ailleurs je m interroge sur la fréquence des courses… D’une manière générale?
    En novembre dernier j ai fais 5 courses d affilées 4 -10km et pour finir un 20km…En 6 wkd
    J étais dans une bonne dynamique, mais quelques séquelles déplacements bassins, rien de grave, juste osteo… Perso j aurai pu courir d autres courses dans les wkds a venir, mais on m a conseiller d espacer plus les courses…
    Ce qui induit une autre question, intégres tu des séances d osteo dans tes préparations?!
    Merci pour le partage de tes expériences :))

  • Repondre Corienga 15 mars 2015 à 23 h 32 min

    Je suis tellement heureuse de lire quelqu un d autre que moi pour dire que la nouvelle version est pire que celle d avant. L année dernière nickel, je n ai pas vu la course passer mais cette année fut une horreur avec un parcours plus dur je trouve

  • Repondre MamaFunky 16 mars 2015 à 9 h 08 min

    Bravo Anne pour ton temps ! J’ai aussi couru le semi. Une 1ere pour moi et certainement pas la dernière ! J’ai adoré, même si j’ai beaucoup souffert sur cette course. Je me suis blessée au km16, mais malgré tout bouclé le parcours.
    Mon défi va être pour mon prochain d’augmenter ma vitesse vraiment pourrie.
    J’ai posté un article ici si ça te dit d’avoir mes impressions http://www.mamafunky.fr/2015/03/14/mon-premier-semi-marathon-le-semiparis/

  • Repondre Marine 16 mars 2015 à 9 h 51 min

    Coucou Anne,
    Félicitations pour temps. Même quand tu ne cherches pas à faire de performance, tu améliores ton meilleur temps!
    Merci beaucoup de m’avoir permis de participer à cette course. Je suis partante pour de nouvelles aventures quand tu veux!
    Concernant la course en elle-même, je m’attendais à une foule tellement dense que finalement j’ai été surprise dans le bon sens car oui, il y avait du monde et c’était très difficile de doubler au début mais finalement au bout de quelques kms, il y avait plus d’espace. Ce qui m’a le plus déçue dans cette course, c’était les ravitaillements pendant et après la course. Ne pas nous autoriser à prendre plus d’une seule bouteille d’eau de 33cL après un semi où il a fait chaud, c’est un peu limite!

  • Repondre Charlotte 16 mars 2015 à 11 h 08 min

    Bonjour Anne, félicitations pour ta belle performance et pour tout ce que tu accomplis depuis ces derniers mois. J’ai une petite question à te poser. Je te vois régulièrement courir avec différentes paires de chaussures, que ce soit sur ton blog ou sur ton instagram. J’imagine que tu as des « accords » de pub ou autres avec des marques et qu’il te faut, de temps à autre, porter les chaussures que celle ci te donnent. Je m’interroge quand même sur le nombre élevé de paires avec lesquelles tu cours, depuis toujours mon entraîneur d’athlé insiste sur le fait de « marquer » une paire à son pied, de la travailler sur différentes surfaces (résine de stade, bitume, terre, chemins escarpés avec mauvais appuis) et une fois que la chaussure est bien adapté à ton pied, de ne plus changer de paire. Enfin sauf si elle est abîmée on se comprend, mais selon lui, chaque paire est différente et sollicite l’ensemble des muscles et tendons de façon unique. Changer trop fréquemment de paires ne serait pas bon et pourrait apporter des blessures (perso j’ai ma paire « tout terrain », une paire route et mes pointes, c’est tout). Quel est ton avis ? Belle journée à toi.

  • Repondre Gene 16 mars 2015 à 12 h 42 min

    Bravo pour ce nouveau RP bien mérité car c’est vrai qu’il faisait super chaud pour l’époque. Moi je ne l’ai pas courru car blessée mais mon mari oui et à aussi battu son temps sans prepa 1h35. Il etait dans le meme sas de depart que toi 😉 mais par contre nous on est passé par le bois et il a rejoint le sas sur le côté donc pas de problème d’embouteillage. Je l’ai donc attendu à l’arrivée avec mes enfants et ma fille s’amusait à n’encourager que les filles! Lol qui étaient trop peu nombreuses. Le tarif d’inscription est un peu rédhibitoire mais finalement je m’attendais à pire au niveau du « monde » et de l’effet de foule que je déteste. Mon mari a plutot apprécié alors que comme moi il préfère les courses à taille humaine. Donc tu as sûrement raison: on garde un meilleur souvenir quand le RP tombe 😉

  • Repondre Amanda 16 mars 2015 à 21 h 24 min

    Bravo pour ta course ! de mon côté c’était ma 1e course officielle, malheureusement gâchée par une petite forme ; je visais 1h50 au mieux, j’ai fini avec 2h08, assommée par un sale virus ; mais hors de question de ne pas prendre le départ, je l’aurais fait à 4 pattes, je l’ai trop attendu !
    j’ai donc pu profiter de l’ambiance, galvanisée par le public, les gamins qui tendent les mains, le temps superbe, le côté convivial et sympa que j’ai beaucoup apprécie… je ne m’attendais pas à aimer autant une course de cette taille, en fait j’ai adoré, j’ai même souffert du « semi-blues » les jours d’après, je voulais y retourner !
    Les défauts d’orga m’ont au final paru secondaires, je me doutais bien que tout ne pouvais pas être parfait avec 40 000 personnes à gérer : longue attente aux toilettes et aux consignes avant le départ, bousculades aux ravitos et dernier trop éloigné, mais bon c’est je jeu ! je vais me tester sur de plus petites courses bientôt, je pourrais comparer.
    Le seul point qui me fait hésiter à la refaire en 2016, c’est le prix, abusé quand même. On verra d’ici là, en attendant j’ai hâte de me replonger dans l’ambiance d’une course !!

  • Repondre Audrey 17 mars 2015 à 9 h 04 min

    Merci pour ce compte-rendu et félicitation pour ton temps ! Moi au vu de tes impressions et des commentaires que je lis ça ne me donne pas envie de courir le semi de Paris.J’ai couru mon premier semi dimanche (celui de Marseille que je finis en 1h47’30 ») et j’ai franchement apprécié l’ambiance, avec ceux du marathon il y avait au moins 6 ravitaillement sur tout le parcours et ça c’est génial et surtout beaucoup moins de monde (un peu plus de 2200). Du coup j’hésite encore à m’engager sur des courses avec autant de monde…

  • Repondre SANCHEZ CALIXTO 17 mars 2015 à 12 h 00 min

    Bonjour,

    Je te suis depuis un mois seulement. Je suis espagnole et j’habite à paris. Mon premier semi-marathon était l’année dernière et je l’ai trouvé trop dur lol Cette année pour moi ça a été moins dur parce que j’allais avec mon copain donc pas à mon rythme. Et j’ai adoré l’organisation cette fois-ci. Mon rêve est aussi de courir un marathon mais ça me fait un peu peur. J’espère courir un jour avec toi.
    Bisous
    Cristina

  • Repondre Sophie 17 mars 2015 à 14 h 20 min

    Bravo pour ta performance ! Je n’ai pas participé à ce semi, j’aimerais bien y participer à l’avenir mais c’est vrai que pour l’instant le prix me rebute encore un peu par rapport à la qualité de l’organisation. En revanche je vais m’attaquer au semi de Strasbourg en mai (seulement 18€…), si mon genou me le permet d’ici là :).
    Merci pour ce blog toujours aussi agréable à lire.

  • Repondre Pertis 17 mars 2015 à 15 h 28 min

    Joli chrono pour ce semi, la prépa marathon a fait effet! D’ailleurs, bon courage pour ces dernières semaines de préparation avant le marathon et félicitations en passant pour ton livre (je ne l’ai pas lu => pas dans la cible, en revanche, je salue ton initiative & dynamisme dans ce domaine.Je te souhaite d’aller très loin !)

  • Repondre zoé 20 mars 2015 à 9 h 34 min

    Hello, belle perf, courage pour le marathon! Mais je dois quand même dire qu’à chaque fois que je vois une photo de toi entrain de courir je me dis, ouille ouille le placement du bassin. Mais tu es peut-être hyper cambrée…mais quand même. Ton bassin devrait être plus basculé sur l’avant, ça changera ta foulée et tu attaqueras moins du talon…Non?

  • Repondre Charlotte 21 mars 2015 à 20 h 00 min

    Coucou Anne, félicitations pour ton temps, c’est super impressionnant! ça annonce que du bon pour le marathon 😉 Je suis assez satisfaite de l’orga moi, retrait de dossard sans attente, pas d’attente non plus pour déposer et récupérer son sac aux consignes…. certes quelques embouteillages pour accéder aux SAS mais rapporté au plus de 40 000 coureurs qui s’élancent ça aurait pu être pire! Le véritable point noir pour moi c’est d’avoir couru avec autant de pollution, j’ai passé la ligne d’arrivée avec l’impression d’avoir fumé un paquet de clopes, les bronches en feu!!
    C’était très sympa de te voir juste avant la course en tout cas, j’espère qu’on pourra se recroiser un peu plus longuement une prochaine fois!
    Bises
    Charlotte

  • Repondre Harmonie 22 mars 2015 à 8 h 54 min

    Merci pour le compte rendu ! Ça me conforte dans l’idée de ne pas participer à des courses avec beaucoup beaucoup de monde, je serais incapable d’être performante dans ces conditions. Bravo pour ton temps !

  • Repondre Laurie 23 mars 2015 à 12 h 24 min

    Bonjour Anne,
    J’ai également participé au semi marathon de Paris, c’était une première pour moi et un gros chalenge car je n’avais jamais dépassé les 12km!!
    Les premiers km se passent bien, mais je n’ai pas assez profité du premier ravitaillement ou j’ai bu une gorgée d’eau et j’ai jetté ma bouteille (grosse erreur), les km jusqu’au prochains ravitaillement ont étaient dur : soif comme jamais et baisse d’énergie malgré la prise de sucres, hyper mal aux jambes m’obligeant de m’arrêter, j’ai marché un court instant et je suis reparti jusqu’au ravitaillement ou j’ai mangé ce que j’ai pu (merci les oranges) et bien bu!!
    Ce ravitaillement m’a donné un coup de peps et j’ai réussi a faire les 10kms suivants sans m’arrêter. J’ai beaucoup apprécié ce semi, belle ambiance, beau temps, bonnes sensations et quelle joie de le finir, le temps m’importé au final mon objectif etait de le finir, chose faite!! Je me suis inscrite 3 jours plus tard au 20km de Paris, cette fois ci je joue sur le chrono!!
    Voila, bon courage pour ton marathon!!
    Bises
    Laurie

  • Repondre Jane 26 mars 2015 à 14 h 43 min

    Bonjour Anne et bravo pour ta performance,
    Je n’ai pas participé à cette course mais je voulais partager tes remarques sur les gens qui se permettent de traverser les courses … dimanche dernier j’ai longé la course ecotrail lors de mon entrainement dominical. Une dame avec sa poussette et son gamin en trottinette s’est permise de passer la barrière et remonter le flot de coureurs … en plus elle râlait « mais on a bien le droit de se promener aussi »… je n’en revenais pas !! N’étant (pour une fois) pas à quelques minutes près, je me suis arrêtée et lui ait dit tout le bien que je pensais de son comportement stupide et égoïste. Elle a prit pour tous les autres (j’ai même eu un scooter une fois qui a traversé la course !!) mais ça fait un bien foouuu !!

  • Repondre Adrien Fauth 29 mars 2015 à 17 h 17 min

    Salut Anne,

    Oui je suis un mec et je suis ton blog, j’en ai pas du tout honte, je trouve tes articles vraiment pertinents et motivants peu importe le sexe du lecteur ;).
    Je voulais te dire que ton article m’a bien fait sourire. J’ai juste EXACTEMENT le même ressenti sur ce semi. C’était mon premier, et les montées de la fin m’ont juste tué. je suis quand même resté dans mon objectif qui était de le faire en moins de 2 heures. En tout cas l’orga m’a un peu déçu aussi et du coup je vais courir le semi de Strasbourg le 17 mai pour voir si une course plus modeste me correspond d’avantage.

    Continue ton super blog, toi et ton mec vous êtes un peu mes références en ce moment et vous n’êtes pas pour rien dans ma motivation et dans ma forte perte de poids (je suis passé de 106 kilos en juillet 2014 à 87 aujourd’hui en partie grâce à vos articles/insta).

    Peace and run !

    Adri