Premier Marathon : ma Préparation #159

15 février 2015 - Sports - 62 commentaires

Hi,

préparation premier marathon paris 2015 conseils running

Je vous l’ai annoncé en décembre dernier : en avril, je courrai le Marathon de Paris… Aie Aie ! Honnêtement, c’est un niveau qui vient naturellement après avoir bien travaillé la distance du semi-marathon en 2014. Néanmoins, c’est une épreuve qui me fait très peur, après avoir lu de nombreux comptes-rendus assez dramatiques sur ce qui pouvait arriver après les fameux 30km : claquages, blessures, arrêts d’un coup.. Je dois reconnaitre que ça m’effraie de me blesser en plein effort et de ne pas pouvoir aller jusqu’au bout. Mais, le rêve de devenir « marathonienne », l’émotion et la fierté qui se dégageraient de cette expérience m’ont fait passer le pas.

Ces craintes et la volonté de vraiment relever ce défi me font suivre une préparation assez spécifique. D’ailleurs, si je crois que l’on peut courir un 10km voire un semi sans préparation particulière, le marathon est vraiment un autre univers. Je m’en rends compte au fil des semaines, depuis que j’ai commencé, qu’il vaut mieux bien préparer cette épreuve. D’ailleurs, ça me rassure au fur et à mesure de mon plan : km après km, je me dis que  » peut-être bien que je vais y arriver…! »

Je parle beaucoup de « préparation », j’avais partagé mes conseils à ce titre sur le semi-marathon >> et  et le 10km. N’ayant j’avais vécu « plusieurs » préparations, ne sachant pas trop ce qui est mieux de ce qui ne l’est pas vraiment puisque je suis en plein dedans, je vais juste vous partager mon programme d’entrainement avec mon expérience et mon avis de ce que j’ai déjà vécu.

préparation premier marathon paris 2015 conseils running

Mon objectif :

Lorsque l’on se prépare un plan d’entraînement, il faut avant tout s’interroger sur l’objectif que l’on souhaite atteindre. Dans mon cas et pour mon premier marathon, je ne souhaite que le terminer (ce qui est déjà pas mal lol). En somme, je n’ai pas d’objectif de temps ni de performance. Néanmoins, je me rends compte que bien travailler ma vitesse me permettrait de peut-être, je dis bien peut-être, le finir aux alentours des 4h. Mais, bien entendu, ce n’est pas l’objectif que j’aurais en tête ce jour-là, même si je m’entraine pour mettre toutes les chances de mon côté.

Résultat, même si ma préparation est spécifique, je ne la trouve pas autant contraignante de ce que je pouvais m’imaginer….

Mon plan d’entrainement :

Mon programme s’étale sur 14 semaines et tient compte de mes autres compétitions qui sont intégrées à ma préparation : 2 semi-marathons (celui de Paris début mars et celui de Berlin fin mars) et 2 10km (les Foulées de Vincennes et la Prom Classic) mais aussi de mes autres activités sportives qui contribuent à ce plan : training (fitness etc.) et natation. Pas besoin de préparer trop en amont le marathon et de se fatiguer, je trouve que 3mois et quelques suffisent amplement.

Mon plan se fonde sur 3,5 sorties par semaine (soit 3 soit 4 en somme) avec 3 impératifs :

Une séance de fractionnés : longs (par exemple des 800 ou 1000… ou 1500m), courts (1min, 400m…) ou dénivelés.

Travail des dénivelés (montées, descentes, ou terrain particulièrement vallonnés)

Sortie longue en temps : 1h30… 1h45…jusqu’à 3h max pour moi mais 2h30 est souvent le maximum que vous trouverez.

Dans mon plan, et c’est la première fois que je procède ainsi, ma sortie longue je la calcule non pas en kilomètre mais en durée. Ainsi, je pars toujours en sachant combien de temps doit durer ma sortie mais jamais combien de kilomètre je vais parcourir. Cela varie en fonction de mon allure et pour le coup, les fractionnés fonctionnent bien, car je suis toujours 1 ou 2km au-dessus de ce que je pensais pouvoir parcourir. Je ne sais pas si c’est bon signe, mais ça me rassure sur les effets de ma prépa.

préparation premier marathon paris 2015 conseils running

Ainsi avec ces impératifs, j’ai inévitablement 3 sorties par semaine et j’en ajoute une 4eme qui vise souvent à de la récupération active, mais pas chaque semaine.

J’ai débuté mon planning le 5 janvier et je vais atteindre le maximum en durée de sortie longue début mars. Début mars donc, sera la plus longue sortie que j’effectuerai avant le marathon de Paris, soit 1 mois et une semaine avant le jour-J. Durant tout le mois de mars, je vais de nouveau réduire mes temps en sortie longue mais intensifier toute la partie fractionné qui me permet de travailler ma résistance à l’effort… et il va en falloir pour tenir 4h !

Voici un petit aperçu des semaines à venir de mon plan :

Semaine 7 / du 16 février :

Sortie 1 : 2km échauffement + 3x1000m / 2×800 / 7×40″30″ + 2km retour au calme

Sortie 2: 7km dont 2km échauffement, 4km travail de dénivelés, 1km retour au calme

Sortie 3: 10km avec accélérations courtes sur 100m

Sortie 4: longue sortie 2h40 avec 30min en dénivelé et 15min retour au calme

Semaine 8 / du 23 février :

Sortie 1 : 2km échauffement + 2x1500m / 2×1000 / 7×40″30″ + 2km retour au calme

Sortie 2: 10km travail de dénivelés environ 5km

Sortie 3: 7km récupération

Sortie 4: longue sortie 2h50

Semaine  / 2 mars :

Sortie 1 : 2km échauffement + 3x1500m / 4×800 / 7×40″30″ + 2km retour au calme

Sortie 2: 7,5km courtes accélérations sur dénivelés

Sortie 3: Semi Marathon de Paris, objectif 1h50.

À ces sorties s’ajoutent une préparation dites « physique » que j’effectue 2 à 3 fois par semaine avec des exercices de renforcements musculaires qui me font travailler spécifiquement soit : les bras, le dos, les abdos, les jambes… Ces exercices (sessions de 30 à 50min) permettent de prévenir les blessures tout en renforcement des parties du corps contribuant à une meilleure foulée et résistance à l’effort.

Je n’ai pas ajouté cette préparation physique à mon planning puisque comme vous le savez, j’adore le training et je m’entrainais déjà en salle. J’ai juste un peu modifié mes séances pour qu’elles soient moins traumatisantes pour mes genoux et qu’elles s’inscrivent dans la continuité de ma préparation. Résultat, j’évite les grosses séances de fitness au niveau des jambes la veille d’une sortie longue 😉 !

préparation premier marathon paris 2015 conseils running

Je porte: Kway Asics, Leggings Reebok, Sous-Pull Fabletics et Baskets Asics GT3000.

Honnêtement, c’est moi qui ai décidé dans ma prepa d’aller jusqu’à 3h car j’angoisse vraiment de ne pas être capable de boucler mon marathon. Je crois que le jour-j , ça me rassura. Néanmoins, j’essaie vivement d’éviter le sur-entrainement et de trop me fatiguer (d’où mon alternance de 4 et 3 sorties en fonction des semaines). C’est essentiel car ça serait un peu bête de se blesser ou de se faire mal à quelques semaines du jour-J. L’approche pour la préparation du marathon est donc moins sur le travail de la distance (contrairement au 10km et au semi par exemple) mais plus sur la résistance à l’effort comme vous pouvez le voir avec les fractionnés et les dénivelés.

Paradoxalement, les sorties longues étaient ma plus grande angoisse : peur de l’ennui, peur de me faire mal mais finalement… je ne sais pas trop comment l’expliquer, mais ça se passe très bien. Lorsque je suis seule, j’ai l’impression de m’absenter… d’entrer dans une sorte de méditation ou de sérénité particulièrement apaisante. Je n’entends plus rien, je ne vois pas les kilomètres défilés, mon rythme s’instaure et se régule naturellement. Je suis « dans le flow » et je crois avoir compris comment rentrer « dans cet état » puisque maintenant, je ne dois plus attendre  les 12 ou 14eme kilomètres, mais dès le 3 ou 4eme, j’y suis… et je me réveille que vers les derniers kilomètres. Apaisée.

Je sais que c’est un peu fou, mais c’est une révélation. Bien sur, j’adore courir entre copines aussi, le temps passe beaucoup plus vite en bavardant éhé. Les deux me conviennent. Néanmoins, je reconnais que ce nouvel état me surprend et me fait envisager cette préparation, certes contraignante, d’une autre manière. Je l’avoue, je pensais vraiment que toutes ces semaines au rythme du marathon allaient être très fastidieuses, lassant.. écoeurant ? J’avais lu, entendu, tellement de choses négatives. Puis finalement : CA VA. Ce n’est pas si terrible 😉 Oui les sorties longues sont longues, mais pas si horribles 😉 Pour l’instant, j’apprécie cette découverte de mes capacités, ce travail et je commence à être excitée à l’idée de prendre enfin le départ de ce marathon de Paris… M-2 !

>> Attention, chaque plan d’entrainement est unique à chaque coureur (selon ses capacités ET ses objectifs). Il n’y a pas de bons ou de mauvais plans. Le mien a été préparé ainsi et il me convient parfaitement.

Êtes-vous tentées par l’épreuve du marathon ? Préparez-vous un marathon, si oui quel est votre plan et vos conseils 😉 ?

à très vite

PS: Chez Zalando, bénéficiez de -10% en plus sur toutes les soldes avec le code promo CRAZY72HC  >>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

62 commentaires

  • Repondre Elodie 15 février 2015 à 11 h 20 min

    Wouahou ! Super expérience que tu es en train de vivre ! Même si je ne suis pas une grande ruineuse juste des fois ça vide l’esprit et m’aide un peu dans la perte de poids (car au chômage ça ne bouge pas beaucoup) mais même à mon petit niveau j’ai déjà ressenti cet état le dimanche matin quand il n’y a personne … tu cours, tu cours, et hop « quoi 8km, nooooon » ça m’est arrivée et c’est mon record de distance ! lol peut être que je retrouverai cet état bientôt quand le re-doux sera de retour !

    Bonne préparation à ce marathon !

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 55 min

      Ah oui il faut que les conditions soient adéquates pour rentrer dans cet état 😉

      des bises et merci !

  • Repondre LadyMilonguera 15 février 2015 à 11 h 30 min

    Bon courage pour ta préparation.

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 53 min

      Merci !

  • Repondre Marine 15 février 2015 à 12 h 30 min

    Merci de partager ta prépa avec nous. Nos plans ne sont finalement pas si différents. 3 séances par semaine (j’en rajoute une quatrième assez courte de temps en temps qui est juste une sortie plaisir), du fractionné, du travail en côtes et des sorties longues. Pour ma part, je n’irai pas au-delà des 2h30 car je n’ai pas envie de me fatiguer mais je comprends très bien pourquoi tu veux pousser jusqu’à 3h. Comme toi, je trouve que les sorties longues ne sont pas aussi dures que je l’aurais pensé, loin de là. En revanche, j’ai plus de mal avec les séances de fractionnés sur pistes. Avant la prépa marathon, je n’en faisais que depuis un an et pas régulièrement (et je cantonnais à du 30/30) donc là, c’est un peu dur mais je suis fière après chaque séance terminée. J’aurais juste une petite question : Comptes-tu utiliser des gels pendant la course? Personnellement, ça ne m’enchante pas trop, mais on m’a dit que c’était quasi-indispensable. Je vais p-e en acheter un ou deux pour tester.
    Bonne journée!

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 54 min

      C’est vrai que les fractionnés ne sont pas évidents.
      Je ne me suis pas encore posée la question des gels à vrai dire :S !

  • Repondre Noush 15 février 2015 à 12 h 54 min

    Je pense que je partirai sur le marathon l’année prochaine alors je reste attentive à tes articles à ce sujet 🙂
    Bon courage pour la préparation, moi j’ai commencé celle pour mon semi en avril !

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 52 min

      Merci beaucoup 🙂 !! et bon courage pour ton semi alors !

  • Repondre mimi 15 février 2015 à 12 h 56 min

    Bonjour, tres intéressante ta preparation marathon , c est sympa de la partager, et je la trouve bien organisée.
    Pour ma part, pas d objectif marathon, mais trail long en montagne, donc 6 sorties (5 si course le dimanche) par semaine entre +120 et +250 m gain d altitude à chaque séance. Je fais aussi du fractionné mais en côte ( mais c est bien fatigant!). 1h30 max, j ai encore peur de me blesser si j en fais trop. Et puis je cours toujours seule, jamais croisé un joggeur dans ma campagne..
    Et toi comment gères tu la peur de la blessure, es tu accompagnée par quelqu’un?
    Bravo de ta persévérance ! Bonne journée

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 51 min

      Ahhh tu as ma totale admiration pour les trails longs !
      pas de blessure pour le moment, mais dès que j’ai un doute je vais voir mon médecin ou mon ostéo 😉

  • Repondre Azilis 15 février 2015 à 13 h 51 min

    Tu es vraiment impressionnante ! Franchement chapeau, tu arrives à aborder l’épreuve avec lucidité je pense que c’est aussi une des clés de la réussite ;).
    Je comprends l’état d’absence dont tu parles, c’est d’ailleurs (pour moi) ce qui fait que j’ai plaisir a courir, comme si le cerveau se mettait en off/automatique pour les fonctions de base, c’est reposant !

    Bon courage pour cette prepa !

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 50 min

      Ah mais totalement.
      J’adore cet état d’ailleurs !

      des bises et merci !

  • Repondre Knit Spirit 15 février 2015 à 14 h 44 min

    Quel courage de s’attaquer à un marathon, tu ne cesseras jamais de m’épater, Anne ! C’est super de lire que tout se passe bien pour toi, j’espère que tu prendras autant de plaisir le jour J que tu en prends lors de ta préparation.
    Pour ma part, le marathon me tente beaucoup mais j’ai très peur de ne pas être à la hauteur alors pour l’instant, je me contente du semi ^^

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 49 min

      Ah mais je suis sûre que tu y arriverais sans soucis !!!

  • Repondre Jessica 15 février 2015 à 15 h 37 min

    Salut Anne !

    Ah je l’attendais cet article ! Très bien écrit et détaillé, merci !
    J’ai &galement l’objectif de participer à mon 1er marathon, le Nice-Cannes le 8 mai! J’ai choisi ce parcours en me disant qu’en cas de coup dur, un coup d’œil vers la mer et ça va mieux 🙂 Certes d’ici là, j’ai le temps de me préparer mais comme toi, j’ai la hantise de ne pas le terminer. Alors je lis des livres, des témoignages, je commence à me renforcer musculairement et surtout, je lis des plans d’entraînements !!!
    A la lecture de ton article et au vu de ton quotidien habituel, je pense vraiment que ton plan me conviendrait !
    Est-ce que tu pourrais partager quelque part tes 14 semaines de plan stp? 🙂 ça serait une très bonne base pour moi !

    Merci!

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 48 min

      Malheureusement non, j’ai moi-même préparé ce plan en fonction de mes propres capacités et mes besoins 😉
      Il vaut mieux que tu rassembles plein d’info pour te préparer ton propre plan 😉

  • Repondre Doris 15 février 2015 à 15 h 51 min

    Cette phrase m’interpelle : « je crois avoir compris comment rentrer « dans cet état » puisque maintenant, je ne dois plus attendre les 12 ou 14eme kilomètres, mais dès le 3 ou 4eme, j’y suis… »

    De quelle manière justement réussis-tu à rentrer dans cet état ? C’est à force de faire des sorties longues ?
    Moi aussi quand je cours, je me sens relativement bien au bout du 10e km, mais c’est vrai que j’apprécierai encore plus si cela arrivait avant !!

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 26 min

      Honnêtement, je ne saurai pas vraiment te dire.
      J’arrête de décompter les kilomètres, je me concentre sur l’effort physique, le paysage puis doucement j’oublie ce qui se passe en fait.

  • Repondre Claire 15 février 2015 à 18 h 01 min

    Super article, je te souhaite tout plein de réussite mais je suis sûre que tu vas y arriver puisque tu te prépares comme une pro 🙂
    Pleins de courage et MERCI pour toute la motivation que tu nous apportes ! Bises !

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 28 min

      Merci beaucoup Claire !

  • Repondre Margaux 15 février 2015 à 19 h 25 min

    Hello !
    Eh bien ! C’est super que ta préparation se passe bien 🙂 Je suis sûre que tu peux le faire et que tu vas adorer ce nouveau challenge !
    J’en suis très loin, mais le tout est de prendre du plaisir et de progresser quel que soit son niveau!
    Merci en tout cas de nous partager ta préparation, c’est motivant de voir ce à quoi peut ressembler l’étape suivante d’une vie de runneuse 😀

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 29 min

      Merci beaucoup Margaux !!
      J’espère aussi pouvoir le faire 😉

  • Repondre Crevette Cosmique 15 février 2015 à 19 h 26 min

    Salut Anne,
    Merci de nous faire partager ton planning d’entrainement. Je suis inscrite également de mon côté: 4 sorties semaine: 2 de 10 kms, 1 séance de fractionné (400 ou 1000m) , une sortie longue (j’ai attaqué aujourd’hui les sorties plus longues que d’habitude, le challenge #dubndidulove est tombé pile à ce moment là ;-)) J’espère de tout coeur réussir à le terminer !
    Bonne continuation dans ta préparation pour les deux mois qu’il nous reste 🙂
    Bises
    Delphine

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 30 min

      Super planning pour toi aussi 😉
      Bonne préparation !!!

  • Repondre Caroline 15 février 2015 à 19 h 55 min

    Bonjour Anne , je lis toujours avec attention tes articles , le marathon…un rêve pour moi ! J’ai juste fini mon 1er semi en octobre dernier (qui déjà était un rêve fou pour moi )et pour le moment je vais déjà améliorer mon temps !Ton parcours nous encourage toutes, merci pour tes articles , tes challenges sur Facebook ! Bises et bon courage pour ta prépa dont je suivrai peut être le plan ds quelques années 😀

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 31 min

      Merci beaucoup Caroline
      Et tu verras après quelques semis, l’envie de participer au marathon viendra toute seule 😉

      des bises et merci !

  • Repondre Isabelle 15 février 2015 à 20 h 15 min

    Bonsoir Anne, juste un petit retour de mon expérience personnelle pour te rassurer si besoin sur ta capacité à courir un marathon en moins de 4h. Franchement avec la prépa très soutenue que tu suis, tu y arriveras sans souci sauf accident évidemment. J’ai pour ma part couru le marathon de paris il y a quelques années en me préparant moins intensément et spécifiquement que toi. Je suivais 2 séances de fractionné en semaine dans un club d’athlé, faisait du vélo et courait le WE.Je n’étais pas aussi sportive que toi et mon job à l’époque était très prenant en temps et en intensité, mon temps consacré au sport était limité. Avant le marathon, j’avais participé au semi de paris que j’ai bouclé en 1h55 et finalement mis 4h10 pour le marathon, sans blessure, sans problème au « mur », juste de la joie et de la fierté de l’avoir réussi, ce qui était mon objectif. Alors je suis certaine que tout ira très bien pour toi, que tu as le mental pour finir bien sûr et en dessous des 4h. Tu verras, les sensations sont très bonnes un peu celles que tu décris dans ton article, on se sent transporté par l’évènement. C’est magique malgré l’effort. Ne te mets pas trop de pression, tu as les capacités en toi et tu y arriveras ! Bon courage !

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 32 min

      Coucou Isabelle,

      Merci ça m’encourage beaucoup tes retours !!
      je croise les doigts, la date se rapproche !

      des bises !!

  • Repondre Amanda 15 février 2015 à 20 h 19 min

    Hello, bravo pour ta motivation ! je me demandais également comment tu gérais l’alimentation, à l’entraînement est ce que tu as des gels ou boissons spécifiques pour les sorties longues, et que privilégier comme plat la veille d’une grosse sortie et au pti déj ? merci pour cet article en tout cas et bonne continuation !

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 33 min

      Coucou Amanda,
      Pas de gels ni de boissons spécifiques… j’avoue juste plus consommer d’eau de coco et de jus de fruits, mais pas de grand changement !

  • Repondre Morgane 15 février 2015 à 20 h 30 min

    Bravo pour cette belle motivation que tu nous transmets!
    Mon premier marathon est prévu pr le mois de Novembre >> Athènes!
    Petite question : comment l’as-tu mis en place? T’es tu aidé de tes lectures ou as tu fais appel à un pro?
    En tout cas bonne chance pour ce beau challenge!
    Bises
    Morgane

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 34 min

      Les 2 ! un coup de main d’un pro, mes lectures et ma propre expérience 😉

  • Repondre Mizun0 15 février 2015 à 20 h 51 min

    Je ressens exactement la même chose en sortie longue, mais cet état second de béatitude ne vient qu’avec l’habitude des sorties longues, donc tu es carrément dedans!
    J’espère que tu garderas cette sérénité physique jusqu’au jour j, ce serait l’idéal.
    Et quel courage, car l’entraînement marathon est toujours un vrai investissement psychologique.

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 47 min

      J’espère que je vais garder cet état d’esprit jusqu’au jour-J
      J’angoisse un peu quand même !

  • Repondre bblinou83 15 février 2015 à 20 h 56 min

    Bravo pour cette préparation.
    C’est où tes marches en rondin??

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 35 min

      Dans le 20e 😉

  • Repondre Zaza 15 février 2015 à 21 h 10 min

    Bonjour Anne,

    J’ai une question a te poser!
    J’ai les jambes super lourdes après une course, peux tu me dire quel son tes techniques pour eviter ce pbm? J’ai cette sensation quelles heures après avoir couru et sa peut durer plusieurs jours… Je ne sais pas si les chaussettes de compression pourraient m’aider…

    Merci de ton aide =D

  • Repondre Karen 15 février 2015 à 22 h 10 min

    Super article !
    Je suis sûre que tu feras moins de 4h !
    Moi aussi je fais mon premier marathon cette année , celui de Nice Cannes le 8 novembre . Je vais attaquer mon plan d entraînement en août . Je vais suivre un plan trouvé dans un magazine de running .
    Je fais suivre un plan sur 4h15 on verra bien . Le but est aussi de le finir dans un état correct !
    Si ça me plait j essayerai de m’inscrire à celui de Londres l’an prochain . Celui du médoc me tente beaucoup aussi pour son côté festif !

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 38 min

      Merci Karen
      Le but pour un premier c’est finir, mais c’est sur que si le chrono est avec moi, ça serait top 😉 !

  • Repondre Virginie 15 février 2015 à 22 h 13 min

    Salut Anne!
    Ton programme est ambitieux mais vraiment bien construit, c’est super intéressant quand on cherche à gagner de l’endurance ( sans aller jusqu’au marathon). En adaptant le niveau je trouve que c’est une bonne approche pour passer de 10km au semi par exemple.
    Pour le Mur du 30eme, je pense qu’il faut se préparer psychologiquement à un changement de sensation avec l’épuisement des réserves de glycogene, mais avec une bonne préparation et une bonne gestion de la course, notamment des ravitaillements, tu vas y arriver!
    Lucile Woodward a posé pas mal de questions sur le marathon à Cécile Bertin, la spécialiste du fond, et elle a publié ses réponses sur son blog. Je t’invite à lire l’article, elle donne son retour d’expérience sur son 1er marathon, ses préparations ( bonnes et une mauvaise), ça peut t’intéresser!
    Tiens nous au courant de tes progrès, et bonne préparation à toi 🙂

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 38 min

      Coucou Virginie,
      Ce mur me fait très peur mais j’ai prévu d’avoir quelques amis qui viendront courir avec moi 😉 !!

  • Repondre Sarah 16 février 2015 à 2 h 06 min

    Je l’ai couru l’année dernière, avec pour seul objectif de le finir également. Ca été dur à partir du 30ème km, très mal au genoux. Finalement je l’ai terminé mais c’est le mois qui a suivit qui a été très dur niveau récup, j’ai mis un certain temps à m’en remettre et à a pouvoir reprendre l’entrainement comme avant. Mais c’est sur qu’être « marathonienne » c’est une sacrée fierté 🙂

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 39 min

      J’avoue que je suis anxieuse aussi pour le « après » marathon… mais il faut déjà que je le cours loool
      des bises et merci !

  • Repondre Natacha 16 février 2015 à 9 h 00 min

    Avec un tel volume et une telle intensité d’entraînement, ce serait étonnant que tu mettes plus de 4 heures…
    Lors de mon premier marathon, je ne faisais que trois sorties par semaine, et mes sorties longues n’ont pas dépassé 2 heures et quart. Et j’ai fini en 4 h 04, sans avoir rencontré le mur et en faisant ma course en « negative split ».
    Je suis persuadée que tu vas faire un joli temps pour ton premier marathon.
    Fais toi plaisir pendant les semaines qui viennent !

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 40 min

      Merci beaucoup Natacha,
      C’est très encourageant tes retours, j’espère que ça sera mon cas 😉 !!

  • Repondre MamaFunky 16 février 2015 à 9 h 04 min

    DAns l’idée, oui ça me tente, mais pas tout de suite. D’ici 2 ans peut-être quand je serais plus aguerrie. Ca fout la trouille pour le moment. Je stresse déjà pour mon premier semi dans quelques jours. Alors un marathon !!!!

    En tous cas je te soutiens à fond !

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 41 min

      Tu verras ça ira sans problème ton semi 😉 !!

  • Repondre christine 16 février 2015 à 13 h 57 min

    Attention juste à la « pression » du chronomètre 🙂 vous dites que vous ne vous fixez pas d’objectif mais vous parlez de 4:00, inconsciemment ou pas il y a donc forcément quand même un objectif et c’est bien normal ! et le fameux mur sur un marathon c’est aussi ça. Un marathon ça peut être fabuleux ça peut être aussi mentalement très dur même si on est physiquement prêt, quand on se rend compte au bout du 30 kms qu’on n’atteindra pas son objectif. J’ai fait beaucoup de marathons, je n’ai jamais connu ce fameux mur, sauf une fois au marathon de Paris, quand je me suis rendue compte au bout du 10ème km que je ne passerai pas en moins de 3:45, puis au bout du 20ème quand la perspective d’un chrono de 4 heures a commencer à se rapprocher, et quand au bout du 30ème j’ai compris que je ne finirai même pas en 4:15 (très loin de mon temps « normal ») j’ai capitulé, tout mon mental s’était envolé, du coup les jambes ont lâché aussi. C’est aussi ça le fameux mur. Ca a d’ailleurs été mon dernier marathon.
    Mais bon, ça a été mon unique expérience négative sur marathon, tous les autres ont été fabuleux 🙂
    Mais vive le trail quand même, je préfère partir pour 50 ou 80 kms avec beaucoup de dénivelé mais sans ce maudit chrono que pour 42 kms.
    Bonne préparation !

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 43 min

      TU as raison !! Le jour-j je veux FINIR pas de pression avec le chrono pour ne pas être deçue !

  • Repondre Camille 16 février 2015 à 19 h 38 min

    Moi je me laisse encore 2 ans pour bien bosser le semi (j’ai couru mon 4ème ce week end, mais je pense que j’ai encore du boulot pour être régulière et justement réussir à rentrer dans cet état d’euphorie-méditation rapidement, encore hier, je me suis sentie bien uniquement à partir du 12ème km…) et je passe au marathon.
    Je ne sais pas trop si je vais aimer, j’ai très peur aussi de m’ennuyer, mais je veux en faire un au moins une fois dans ma vie ! Du coup j’ai envie de le faire dans une ville inconnue, pour avoir le côté découverte en même temps, c’est le truc que j’imagine pour passer le temps plus facilement !

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 44 min

      C’est vraiment une expérience le marathon, c’est à faire au moins une fois dans sa vie 😉 !!

  • Repondre run_17000 17 février 2015 à 10 h 03 min

    Moi je prépare mon 1er marathon de Bordeaux et nocturne en +

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 44 min

      ça va être dur en nocturne !!

  • Repondre christine 18 février 2015 à 13 h 55 min

    Bonjour Anne,
    Bravo pour ce challenge ! Si je puis me permettre (étant moi même marathonienne depuis 4 ans), tes sorties longues (SL) sont… beaucoup trop longues !!!

    Normalement le but est de commencer la prépa marathon avec des SL de 1h30 – 1h40, et d’augmenter progressivement la durée des SL à l’approche du marathon, pour atteindre une durée maximale de 2h30 – 2h45 dans l’idéal 2 ou 3 semaines avant le marathon.
    Tu risques d’être épuisée à ce rythme.. je te conseille donc de repasser à des durée splus raisonnables (SL entre 1h50 et 2h30)

    Bon courage pour ta prépa !
    Christine

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 46 min

      Coucou Christine,
      Mes sorties longue ne dépassent pas les 2h45 😉
      Là je retourne sur des sorties plus courtes 1h30 et 2 plus longues encore mais promis, je me préserve !

  • Repondre Glevarcoz (Marie) 21 février 2015 à 14 h 01 min

    Coucou Anne,

    Je cours cette année mon 2ème marathon de Paris, mon entraînement est modifié un peu du fait d’une grosse anemie : je dois supprimer les fractionnés courts et le travail en côtés car je ne dois pas faire monter de trop ma FCM
    Du coup, je fais 4 sorties par semaine : 2 au seuil ( une allure semi, une allure marathon) 1 petite sortie en EF et une sortie longue en EF avec des portion à l’allure marathon
    J’ajoute à cela 2 séances de renforcement + 10 à 15 min d’etirements par jour
    Et des massages à l’arnica

    Lors de mon premier marathon, j’ai ressenti le mur entre les km 32 et 35 : je pense que mon entraînement était un peu léger en km + mon alimentation pas trop adaptée
    À ce propos, as-tu eu des conseils au niveau de l’alimentation ? Que prends-tu avant et pendant tes sorties longues ?

    • Repondre Anne 2 mars 2015 à 15 h 28 min

      Coucou Marie,
      Tu as un programme bien chargé 😉
      Ecoute pour l’alimentation, je dejeune des tartines de pain complet, pas beaucoup de liquide
      OU si j’y vais l’après-midi, une soupe, pas de pain, pas de fruits mais une barre de céréales pour finir.

  • Repondre Marinette 12 mars 2015 à 15 h 04 min

    C’est super de partager ton plan !

    Je vais participer à mon premier marathon en avril également (celui de Manchester) et j’ai tout comme toi commencé mon plan en janvier, même s’il est plutôt différent du tien. Après m’être un peu documentée, j’ai opté pour un plan fait par Asics et qui s’ajuste en fonction de mon rythme de course. Même si comme toi je n’ai qu’un objectif : finir ce marathon, je me rends compte au fil des séances que peut-être que je ne m’en sortirai pas trop mal niveau temps ! Je cours donc 3x par semaine et ma dernière sortie longue est prévue 3 semaines avant le jour J et correspond à une simulation de course de 35 km. J’appréhende déjà, même si pour l’instant mon entraînement se passe très bien !
    A côté de ça, je fais 2 séances de CrossFit ; j’avais peur que cela m’épuise mais au contraire, je pense que cette préparation physique contribue à renforcer ma puissance et ma résistance à l’effort 🙂

    Bon courage pour ton entraînement ! Je parcours ton blog depuis quelques temps et j’ai l’impression qu’il n’y a aucune raison que tu n’accomplisses pas ton rêve 😉

  • Repondre Chouquetteuhh 11 juin 2015 à 22 h 00 min

    Merci pour ton plan d’entraînement, 3 à 4 sorties par semaine ça me rassure. Cest ce que je faisais pour mon entraînement premier semi et ne me vois pas faire plus pour m’entraîner au marathon (boulot… Vie de couple…) merci pour tous tes articles si naturels et motivants !! 🙂

  • Repondre coupdecoeur2guena 15 août 2015 à 12 h 13 min

    Chapeau !
    Tu as l’air de réellement bien t’y connaître, je fais une pause dans le running pendant 8 jours pour cause de vacances en Espagne et il fait beaucoup trop chaud et mon amie n’est pas réllement sportive plutôt bonne fêtarde !
    Je prépare les 20 kilomètres de Paris qui ont lieu le 11 octobre, comment puis-je bien me préparer ??
    Merci d’avance de tes conseils.

  • Repondre Mavis 2 avril 2016 à 11 h 40 min

    Bonjour Anne,

    Je suis curieuse de savoir comment tu te plonge dans cet état « d’absence ». Il me semble que ça m’est déjà arrivé mais j’en suis pas sur. Je cours sur Paris donc entre les arrêts au feux de signalisation et les nombreux piéton c’est dur.