Running: Comment Affronter le Changement d’Heure ? #132

29 octobre 2014 - Sports - 64 commentaires

Hi,

conseils courir course à pieds running changement d'heure hiver quand automne

Ça y est, ce que redoute toutes coureuses et tous coureurs est arrivé, tremblez… le changement vers l’heure d’hiver a été fait ce weekend, ce fameux changement d’heure qui va rendre la pratique du running un véritable casse-tête durant quelques mois et certainement générer une baisse si ce n’est un manque de motivation du fait des journées de plus en plus courtes.

Mais, hors de question, d’hiberner ni d’abandonner, ça, ça va être le challenge des semaines à venir. Ainsi, je saisis l’occasion pour partager avec vous quelques conseils car je sais à quel point il n’est pas évident de poursuivre sa pratique du running et rester motivés. En outre de journées plus courtes, il faut affronter les intempéries, la nuit, les petits bobos, les rhumes, les fêtes de fin d’années…

La période froide (de novembre à février) est  vraiment redoutable, notamment pour les débutants qui n’ont jamais vécu ces moments et ont commencé le running en mars/avril durant des journées plus longues, plus ensoleillées, qui allaient vers l’été. C’est encore plus dur, mais il faut le savoir, si vous arrivez à maintenir vos sorties runnings à l’automne et à l’hiver, vous ne lâcherez plus et vous pourrez être encore plus fiers de vous au mois de mars lors du changement vers l’heure d’été.

Cela étant dit, pour les coureuses et coureurs plus aguerris, ça ne reste pas évident. Nous sommes tous égaux face à ces mois un peu durs.Les symptômes du changement d’heure sont surtout le casse-tête au niveau de l’organisation, la course après le jour, les horaires du parc, du stade, la nuit effrayante et le manque de motivation souvent lié à la météo.

Aujourd’hui je vais avant tout partager quelques solutions pour continuer à courir et dans un autre article  à suivre je traiterai le manque de motivation 😉 (mais n’hésitez pas à relire celui-ci en attendant):

conseils courir course à pieds running changement d'heure hiver quand automne

Courir de nuit :

Quand la nuit et l’obscurité sont plus présentes que le soleil et le jour, il faut parfois faire un choix et … courir de nuit. Forcément c’est moins glamour, ce n’est pas particulièrement rassurant, il fait froid, il fait sombre, les itinéraires sont souvent mal éclairés,  mais c’est une bonne solution pour tout de même réaliser votre sortie running, à plusieurs conditions :

– Sécurité

– Visibilité (voir et être vue)

N’hésitez pas à relire cet article qui vous donnera de bons conseils pour courir de nuit. J’en ferai un autre prochainement plus adapté à l’hiver 😉

Courir en groupe :

En outre de maintenir votre motivation, cela peut résoudre les problèmes de sécurité et d’appréhension liés à la course nocturne.  De nombreux runs sont organisés dans les villes par marque (Adidas, Nike, Mizuno sur Paris notamment) mais surtout ET avant tout par des passionnés que vous pouvez retrouver via Facebook (Ex pour Montpellier) ou la plateforme Jogg.in. Ou encore rejoindre le groupe Facebook Together Motivated pour trouver une ou plusieurs partenaires de running dans votre ville 😉 #dubndiducrew.

Oust la timidité, et venez partager votre passion une fois par semaine pour courir en groupe 😉

conseils courir course à pieds running changement d'heure hiver quand automne

Je porte: legging Nike (similaire ici), T-shirt Oysho et Basket Boost Adidas

Courir le matin :

Certes dans quelques semaines il fera aussi nuit le matin et ce jusqu’à 8/9h, mais en ce moment il fait encore PLEIN jour. Alors si vous arrivez à vous lever plus tôt le matin (6 ou 7h), profitez en ! Vous allez pouvoir être émerveillées par le lever de soleil, ou des petites brumes, des animaux qui s’éveillent, le calme encore plat de la ville… et tout cela sans stress. De même, les horaires de parcs sont souvent plus adaptés aux sorties matinales (ouverte à 7h contre les fermetures à 18h en hiver). Pas d’inquiétudes au niveau de l’éclairage et de la sécurité. Je me sens plus en sécurité le matin que le soir d’ailleurs, la ville s’éveille, les trottoirs sont vides. C’est mon moment favori de la journée pour y aller d’ailleurs. Cela étant dit je trouve qu’il fait plus froid que le soir :S

N’hésitez pas à relire mon article « Courir à jeun » pour résoudre le dilemme de « déjeuner ou pas » avant cette sortie running matinale.

Courir sur tapis :

Je ne suis pas très fan de cette alternative (souvenez-vous) car cela implique un abonnement en salle et surtout une lutte contre l’ennui lié au tapis et à l’atmosphère figée qui nous entoure. J’aime courir en extérieur, sentir la fraîcheur sur mes joues et surtout voir le paysage changé et défilé. Cela dit, il m’arrive de courir sur tapis, notamment quand la météo est vraiment trop mauvaise. Je pense que ça peut être une bonne solution surtout si vous arrivez à vous concentrer, à passer au-delà du côté figé et intérieur du tapis.

Sachez que vous n’êtes pas non plus obligés de vous inscrire à une salle sur 12 mois, il existe maintenant des forfaits types 1 mois, 3 mois.. etc. en fonction de vos besoins. Ces packs sont disponibles sur le site GymLib qui propose un concept assez sympa correspondant pas mal au besoin de coureurs en difficulté en hiver et ayant besoin d’un tapis juste pour cette période.

conseils courir course à pieds running changement d'heure hiver quand automne

Courir et Polyvalence :

Si les séances de running la nuit ne vous tentent pas, et celles du matin encore moins, pourquoi ne pas se lancer quelques mois dans d’autres sports ?

La course après le soleil est loin d’être gagnée et parfois, c’est épuisant de se stresser : il faut absolument que je rentre pour 17h pour avoir le soleil… ou que je cours avant 9h pour le boulot, le jour.. Bref, essayez de courir le weekend certes c’est bien, mais pourquoi ne pas vous lancer dans la Zumba ? la natation ? le cross-fit ? le RPM ? la boxe ? le yoga ? le training ? le BodyPump ? le Pilates ? bref une autre activité sportive  durant la semaine qui vous plaît.

Ils existent énormément d’autres activités que vous pouvez pratiquer pour conserver votre endurance tout en continuant à faire du sport même à la nuit tombée. N’hésitez pas à vous renseigner, ça vaut le coup d’avoir une petite coupure et d’alterner les activités sportives.

conseils courir course à pieds running changement d'heure hiver quand automne

Ma routine pour affronter le changement d’heure :

De mon côté, pas de grand  changement puisque je cours le matin et je suis plutôt satisfaite du changement d’heure puisque il fait à nouveau jour à 7h. C’est le soir qui est plus problématique car je ne suis pas très fan des courses la nuit, j’ai toujours peur de tomber par manque de visibilité. Mais j’y vais quand même, cela étant dit je m’arrange pour que la sortie du soir en semaine… soit une sortie fractionnée que j’effectue sur un stade bien éclairé.

De plus en hiver; j’ai tendance à moins courir. Au lieu de 4 sorties par semaine, je n’en effectue plus que 3 type: sortie plaisir, sortie fractionné, sortie longue du weekend. Comme ça le challenge horaire ne se pose finalement qu’une fois.

Et vous, comment affrontez-vous de changement d’heure ? N’hésitez pas à partager vos propres  habitudes et conseils running  en commentaire 😉

à très vite

PS: Il y a de bonnes soldes sportives sur Zalando actuellement >>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

64 commentaires

  • Repondre Natacha 29 octobre 2014 à 8 h 42 min

    J’ai l’habitude de courir tôt le matin aussi (je pars à 6 h 15) et ces sorties se font la plupart du temps de nuit. Cela ne me dérange absolument pas, j’y trouve même un certain charme. Ce que je préfère, c’est la footing matinal de nuit juste après une chute de neige sur le parc de la Tête d’Or à Lyon. Cela m’est arrivé deux ou trois fois, et c’est magique. La journée qui suit peut bien être pourrie, j’ai eu mon moment de grâce !
    Quant aux sorties le soir, le plus pénible c’est le changement d’horaire du parc à partir du mois d’octobre, qui fait que je dois trouver des itinéraires alternatifs (et quand même sécurisés) après 20 h 30.
    Mais au global, je ne peux pas vraiment dire que le changement d’heure et les conditions hivernales m’enlèvent de la motivation. Et puis courir quand il fait froid, c’est un bon moyen de se réchauffer, non?

    • Repondre Anne 3 novembre 2014 à 0 h 01 min

      Ah mais je suis d’accord, les courses de nuit (ou très tôt, le matin) ont une ambiance particulière que l’on ne retrouve pas en été. J’adore voir le soleil se lever !

  • Repondre C. 29 octobre 2014 à 9 h 03 min

    Si tu as la chance (comme moi) d’avoir un travail avec des horaires adaptables (commencer à 7h plutot que 8h pour avoir une pause déjeuner plus longue), tu peux courir à l’heure du repas. J’arrive à me faire des tours entre 35 et 60 minutes de course en « pleine lumiere », en fonction de mes réunions et de mes possibilités de travailler plus tôt/plus tard. Je ne sais pas à Paris, mais balade toi à Stockholm entre 11h et midi: il y a des coureurs partout.

    • Repondre Anne 3 novembre 2014 à 0 h 02 min

      ah ça c’est le mieux mais il faut avoir la chance d’avoir une douche sur le lieu de travail par contre !

  • Repondre MamaFunky 29 octobre 2014 à 9 h 25 min

    Pour garder la motivation, je cours tous les Dimanche matin avec des copines ! C’est notre rendez-vous de la semaine. Et en solo, je cours une autre fois la semaine. Le matin vers 10h comme ça il fait jours 😉

    Pour garder la motivation je me fixe des objectifs perso. Augmenter ma vitesse notamment, et ce n’est pas gagné cette affaire.
    Et sinon je me suis incrite à une petit dernière course avant l’hiver, Courir pour le plaisir au bois de Vincennes. 10km en pleine nature, entres copines, ça va être sympa.

    • Repondre Anne 3 novembre 2014 à 0 h 08 min

      c’est une très bonne technique pour la motivation !
      Je ferai bientôt un post plus complet à ce sujet 😉

  • Repondre Elise 29 octobre 2014 à 9 h 33 min

    Toujours case-tête ce changement d’heure!
    Le matin j’aimerai bien y aller mais il faut que je calcule vraiment l’heure du lever, du départ et surtout du retour pour avoir le temps de me préparer pour prendre les transports pour le boulot, alors c’est compliqué!
    Mais du coup je garde une sortie le soir avec le copain comme ça niveau sécurité je me sens rassurée! Une le weekend sans souci puisque de jour et pour la troisième, soit j’arrive à rentrer tôt ( pour le moment ça passe la nuit ne tombe pas à 17h pile mais ça va se compliquer bientôt! ) et je fais un run court parce que la nuit arrive vite, soit je remplace la 3ème sortie par du vélo ou autre activté cardio genre boxe.
    L’an dernier j’ai bien tenu la motivation tout l’hiver parce qu’une fois réchauffé par la course j’apprécie ce temps 🙂 et à chaque fin de sortie tu es fiere de ce que tu viens de faire ^^

    L’hiver, le froid et la nuit n’auront pas raison de notre motivation!!

    belle journée sportive Anne

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 00 min

      Ah je suis bien d’accord, une fois qu’on s’est assez motivé pour sortir c’est finalement plutôt agréable 😉

  • Repondre Rose 29 octobre 2014 à 10 h 33 min

    Quand je travaille, mon moment préféré pour le sport c’est pendant ma pause de midi, il y a une douche dispo dans mes bureaux mais tout le monde n’a pas cette chance, c’est vrai…

    • Repondre Anne 3 novembre 2014 à 0 h 08 min

      Ah chanceuse !! c’est super pratique ça

  • Repondre Aude 29 octobre 2014 à 11 h 18 min

    Merci pour tous ces conseils !
    Je ne commente pas souvent ici mais je te suis avec assiduité et c’est toi qui m’a donné l’envie de me bouger. Jusqu’ici moi et le sport ça faisait 3 (nulle en tout sauf en équitation, toujours la dernière à être choisie en cours de sport bref un cauchemar). Depuis début Septembre je vis une période assez stressante parce que j’ai terminé mes études donc finis mon petit confort d’étudiante et surtout parce que j’ai du mal à trouver un travail (malheureusement je cherche quelque chose d’assez précis dans un univers pas facile). Du coup je me suis mis à la course. Au début c’était l’enfer, au bout de 2km j’avais l’impression que j’allais mourir mais je me suis accrochée, j’ai suivi tes conseils et j’ai progressé très vite.
    Pour Octobre je m’étais fixé un objectif de 100km et j’en suis à 98 donc avec mon run de Vendredi je vais dépasser mon objectif et je suis super fière. Merci vraiment pour tous tes conseils et pour tous tes posts instagram qui sont très motivants

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 00 min

      Bravo Aude c’est génial ! Il faut continuer maintenant 😉 !

  • Repondre Noush 29 octobre 2014 à 11 h 24 min

    Pour le moment j’arrive encore à éviter la nuit en y allant le matin où avant 17h. Courir avec le soleil qui se lève/se couche c’est vraiment le gros plaisir de cette saison !
    Sinon dès que ça devient trop juste où si avec le travail je ne peux pas, j’y vais le midi sur la pause déjeuner. Il n’y a pas mieux pour couper sa journée de travail et de se motiver à aller bosser^^

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 02 min

      J’adore aussi courir entre midi et deux, c’est le meilleur moment de la journée en hiver !

  • Repondre Jane 29 octobre 2014 à 13 h 58 min

    Hello !
    C’est vrai que le changement d’heure peut surprendre… Pour ma part, j’adore courir la nuit et l’hiver. Je me trouve plus concentrée et plus attentive à ma course… Je me prépare un parcours à peu près éclairé, je ressors le bonnet et les gants et go ! En plus, il y a moins de monde, plus besoin de slalomer entre les trottinettes et chiens !
    Hâte de lire tes prochains articles, ils sont toujours instructifs.

    • Repondre Anne 3 novembre 2014 à 0 h 04 min

      Ah ça c’est vrai qu’au moins en hiver, on croise moins de monde et c’est plus agréable !

  • Repondre Glevarcoz 29 octobre 2014 à 15 h 02 min

    Je pense maintenir 3 sorties par semaines : 1) fractionnés le mercredi aprèm, pendant mon fils est à l’athlé, 2) sortie endurance le samedi à l’aube 3) sortie longue le dimanche …
    C’est tout beau mais mon mari ayant un emploi du temps très irrégulier avec bcp de déplacement, il faut que je m’arrange très souvent : courir le soir après le travail par exemple.
    Et en janvier commence la prép. marathon donc il faudra que j’ajoute une sortie le matin ou le midi ( mais pas de douche au boulot, juste un lavabo )

    Par contre, comme l’hiver dernier, l’objectif du marathon garde ma motivation au top tout l’hiver 😉

    Et il ne faut pas oublier un bon équipement contre le froid : rien de tel qu’une séance à avoir trop froid pour ne plus avoir envie d’y retourner 😉 !!!

    Merci pour tes articles très pratiques et très concrets !

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 02 min

      Se programmer une course au printemps c’est le meilleur moyen pour rester motivée en hiver 😉 !!

      merci !!

  • Repondre Camille 29 octobre 2014 à 15 h 22 min

    M’étant inscrire en athlétisme et les cours étant de 19h30 à 21h, il fait nuit. On commence par un footing, en groupe donc, à une vitesse de dingue (pour moi encore débutante). C’est dur mais ça motive! 😉

    • Repondre Anne 3 novembre 2014 à 0 h 09 min

      ahh c’est top au moins comme ça !

  • Repondre Julie 29 octobre 2014 à 15 h 40 min

    Merci pour ce petit article qui tombe à pic 😉
    Malheureusement pour moi je pense que je vais avoir du mal a partir le matin en semaine (je pars de chez moi à 6h50. Je ne me vois pas me lever à 5h10 pour aller courir). Du coup je vais continuer avec ma séance du weekend pour le moment. Je vais quand même essayer de sortir une autre fois au stade pour un fractionné. Je verrai en fonction de mon emploi du temps très chargé ^^
    Je continue quand même en parallèle le fitness à la maison avec les fitness master class de Lucile Woodward et l’équitation une fois par semaine 🙂
    Vivement le retour des beaux jours …. Le soleil me manque déjà !!!
    Des tonnes de bisous et merci pour ta motivation (qui semble sans failles et qui nous porte chaque jour !!)

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 03 min

      Ouille 5h ça fait effectivement très tôt

  • Repondre Louise 29 octobre 2014 à 16 h 06 min

    Anne,

    en hiver lorsqu’il fait nuit, viens donc tester la gym suédoise en salle! tu en as peut être déjà entendu parler depuis que tu es sur Paris, car c’est très développé en région parisienne! des cours partout et a touts heures!

    je suis animatrice donc si tu veux plus d’infos n’hésites pas 🙂

    biz Louise

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 03 min

      Merci Louise mais je n’accroche pas vraiment avec la Gym Suédoise

  • Repondre Angele 29 octobre 2014 à 18 h 27 min

    Coucou,
    C’est mon premier message sur ton blog que je suis depuis plusieurs mois.
    Je cours depuis quelques années maintenant (en fait, depuis que j’ai mis 3 jours à me remettre de mon 1er tournoi de badminton) mais j’ai toujours l’impression d’être débutante et de repartir à 0 chaque année. Ces 3 dernières années, j’ai été embêtée par quelques petites blessures (aponévrosites plantaires, tendinite à la fesse et récemment une petite douleur au tendon d’Achille).
    Pour en revenir au sujet, je cours uniquement le soir en semaine et en fin de matinée le week end. C’est plus la météo qui me gêne que le fait qu’il fasse nuit.Je cours mieux en automne parce que je crains la chaleur. J’essaie de faire un peu de fractionné depuis que tu as posté ton article. Je n’aime pas bien ça mais c’est vrai que ça me semble efficace. Je complète ma semaine par 2 séances de bad et 1 séance de hand depuis cette année.
    Voilà, voilà.
    Merci pour tous tes articles et tes conseils.

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 06 min

      Ah oui la météo rend les sorties plus difficiles
      En tout cas au top ton planning 😉

      des bises et merci !

  • Repondre Vincent 29 octobre 2014 à 18 h 52 min

    Hello,

    Le midi c est pas mal, quand on peut.
    Et puis se caser une dernière course en décembre, l objectif force un peu la motivation.
    Et une bande son un peu pushy, pour se rechauffer rapidement 😉

    J adore les boosts !

    Vincent.

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 06 min

      La playlist joue beaucoup pour se motiver 😉

  • Repondre Marie 29 octobre 2014 à 19 h 28 min

    Moi j’ai abandonné mes sorties le soir en semaine toute seule parce que j’avoue que je crains un peu la nuit … Du coup on a opté avec mon brun pour des sorties longues le dimanche matin, au pieds des volcans d’Auvergne, le cadre est juste magique ! Ca me permet d’améliorer mon endurance (à défaut d’améliorer ma vitesse…) car en semaine je ne faisais que 5-6 km sur du tout plat. Je pourrais aussi courir entre midi et deux au boulot, mais je ne me sens pas trop d’enchainer par une aprem de boulot ensuite, j’ai toujours un maxi coup de barre après avoir couru !

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 07 min

      Ah oui le coup de barre après le run… pas franchement pratique au travail 😉

  • Repondre FluR 29 octobre 2014 à 19 h 51 min

    Je cours 3 fois par semaine en hiver : le lundi sur tapis (qui a l’avantage d’entraîner à des conditions de chaleur importante, ce qui n’est pas le cas quand on court en extérieur : résultat, même à 30°C, maintenant, je suis à l’aise !), le mardi ou mercredi en sortie extérieure de nuit avec mon compagnon (car seule dans les routes désertes de campagne, bof bof) et le dimanche matin en groupe avec des collègues de travail que j’ai motivés à courir. Les autres jours, je profite de mes cours collectifs de ma salle de sport ou je fais du renforcement musculaire avec le plan d’entraînement du coach de ma salle de sport… J’ai la chance d’avoir trouvé une salle de sport ouverte tout le temps, avec cours et coach à prix très correct.

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 09 min

      Ah chanceuse !
      Moi j’ai dû mal sur tapis :S

  • Repondre Gindre 29 octobre 2014 à 20 h 17 min

    Moi je redécouvre la course le soir, j’ai arreté de fumer il y a quelques semaines et avant, c’etait impossible de courir le soir… Poumons tout pris, c’etait affreusement dur de courir !
    Je ne veux plus courir seule donc je cours avec un club le soir maintenant, mais j’avoue être une adepte de la course matinale sinon ! Comme toi, je sors du lit, je mets mes baskets, et hop ! Et je m’enfile un enoooorme petit dej bien merité après (ouiiiii je cours aussi pour me faire plaisir avec la bouffe, je suis une grosse gourmande… 😀 )
    Sinon pas de problème pour garder la motiv, c’est devenu une drogue de courir donc j’ai tout le temps envie d’y aller 🙂 Et j’ai des objectifs de trail : une partie de la SaintéLyon en Décembre et un trail de 15km en janvier. Pas d’autre choix que de m’entrainer…!!

    En tout cas je viens de découvrir ton blog, il est super, inspirant et motivant, alors merci !! 🙂 🙂

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 09 min

      Ah oui avec cet objectif, impossible de ne pas être motivée 😉

      merci beaucoup et bienvenue alors !

  • Repondre lissa 29 octobre 2014 à 22 h 30 min

    J’ai la chance d’habiter près du champ de mars, donc aucun problème avec le changement d’heure pour aller courir à 20h : le parc ne ferme pas, il y a beaucoup de coureurs (hommes ou femmes), beaucoup de touristes aussi (par ailleurs bien plus éduqués que les français, eux au moins s’écartent quand on passe). Les allées ne sont malheureusement pas bien éclairées mais comme le terrain est plat ça va encore, et sinon j’utilise la fonction « lampe torche » de l’iphone, étant donné que je cours le téléphone à la main.
    Et quel bonheur de finir ou commencer son run avec la tour effeil qui scintille !

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 08 min

      ça doit être sympa effectivement 😉

  • Repondre Delphine 29 octobre 2014 à 23 h 28 min

    Ici la motivation est dure à trouver…l’hiver dernier ma chienne fidèle me suivait partout et je me sentais en sécurité même à la nuit tombée! Un chiot a pris la place qu’elle a laissée malheureusement mais la nouvelle est encore trop jeune…pourtant ce berger belge sera parfait pour me sentir en pleine confiance et faire de belles sorties! Du coup j’alterne le tapis (investissement à la maison, faute de salle à un prix convenable, il a été vite amorti), les sorties de weekend et si je cours le soir c’est court et en zones industrielles, très éclairées et fréquentées jusque 22:00, heure de fin d’equipe dans beaucoup de boites! Le décor est atypique mais fait des émules donc je ne suis pas la seule runneuse et on se suit pour traverser les parcs ou autres zones boisées et moins éclairées! 😉

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 08 min

      Ah après si tu trouves LE bon parcours pour courir la nuit c’est top !

  • Repondre Sandrine 30 octobre 2014 à 8 h 08 min

    Est-ce qu’on perd une heure ou on gagne une heure? C’est surtout énervant pour l’emploi du temps. En été, j’ai l’habitude de courir très tôt le matin. En hiver, c’est impossible. A mon travail, j’ai deux heures de pause le midi, du coup j’en profite pour courir. C’est plus sécurisant qu’en soirée. Par les intempéries, voire les grosses intempéries, je fais de la gym en salle. Comme tu le dis, ce n’est pas très beau, le paysage qui fige, mais au moins je ne reste pas dans mon canapé devant la télé.
    Haut les coeurs les coureurs et coureuses, il ne faut pas abandonner même si le temps manque un peu. Bon running à toutes et à tous.

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 07 min

      On a gagné une heure de sommeil et perdu une heure de jour éhé 😉

  • Repondre Natacha 30 octobre 2014 à 10 h 28 min

    Moi je préfère courir le soir. Du coup ça complique en effet en cette période.
    Surtout que j’habite en campagne et avec peu d’éclairage.
    Du coup, j’ai trouvé cette solution :
    – en semaine, je me change au travail et je cours de suite après ma journée (grande ville bien éclairée) et je rentre ensuite chez moi
    – le week-end, j’en profite pour courir de jour et voir les beaux paysages de campagne et généralement je m’arrange pour que ce soit la fin de journée et que je vois le coucher de soleil !! 🙂

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 05 min

      Rentrer chez soi en courant c’est vraiment top, pas de stress en prime !

      • Repondre Natacha 5 novembre 2014 à 11 h 25 min

        En fait pour en semaine, je ne rentre pas chez moi en courant (> 20 kms et sacré dénivelé)…

        Plus détaillé ça donne :
        – je me change au travail quand j’ai fini ma journée
        – je dépose mes affaires dans le coffre de ma voiture
        – je fais mon running (une boucle du coup pour revenir à ma voiture)
        – j’attends un peu que les muscles se relâchent
        – je rentre en voiture

        C’est clair que si c’était + proche, j’adorerais rentrer en courant et du coup y aller aussi. Cela simplifierait aussi l’organisation d’ailleurs ^^.

  • Repondre Didia Happybordel 30 octobre 2014 à 14 h 29 min

    Merci pour toutes tes petites astuces. L’hiver dernier je ne courrais quasiment que le soir donc j’ai pris l’habitude de courir à la tombée de la nuit. Mes astuces c’était de courir dans un lieu où je me sentais en sécurité et je débutais ma course par la partie la moins éclairée et fréquentée pour être sûre d’être dans un lieu plus fréquenté quand la nuit était vraiment là. Du coup je ne changeais pas trop de parcours (mais ça ne me dérangeais pas plus que ça et je profitais du week-end pour changer de lieu).
    Là nouvelle ville, nouveau rythme donc nouvelle organisation pour courir et je pense que je vais te piquer 2-3 idées dont celle de me lever plus tôt le matin (fallait bien que ça arrive un jour) et de courir en stade le soir.
    Pour la motivation, j’ai comme objectif de travailler ma vitesse jusqu’à janvier-février et ensuite prépa semi marathon normalement ça devrait le faire. C’est pas le froid qui me fait peur (j’ai commencé à courir en janvier et ma plus grosse baisse de régime ça a été cet été, comme quoi…) mais mon nouvel emploi du temps.

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 11 h 06 min

      Si on a une course en vue au printemps, je pense que c’est plus facile de tenir 😉

      Aller courage !

  • Repondre Zab 30 octobre 2014 à 14 h 34 min

    Bonjour Anne,
    Cela fait déjà un bon moment que je suis ton blog et je crois que c’est le premier commentaire que j’y laisse. Merci pour ce billet très inspirant et boostant, comme toujours.
    De mon côté, la motivation est là mais avec le changement d’heure, je vais devoir revoir mon organisation. J’adorerais pouvoir aller courir entre midi et deux mais il n’y a pas de douche sur mon lieu de travail et arriver devant mes élèves pour leur faire cours comme ça, ce n’est même pas envisageable. Quant à courir le soir… je ne suis pas assez téméraire. Du coup, je pense réduire mon nombre de sorties de 4 à 2 et aller à la piscine, par exemple. L’objectif principal étant de ne pas rester inactive en attendant le retour des beaux jours.
    Je profite de l’occasion pour te remercier pour tous tes conseils (j’attends ton billet sur tes conseils tenue pour l’automne parce que ça pique un peu le matin ^^) et la motivation que tu arrives à insuffler à celles (et ceux) qui te suivent via les divers réseaux sociaux. Je dois avouer que c’est en partie grâce à toi que je m’y suis remise ^^
    Et enfin, bravo pour ta perf à Frisco, ça a été un régal de te suivre ! You rock, girl !!! 😀

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 9 h 50 min

      Je pense que ce sont de très bonnes solutions
      Je vais aussi tester un peu la piscine 😉 !

  • Repondre Tatiana 30 octobre 2014 à 16 h 05 min

    Je me reconnais bien là, outre la motivation en berne (même si c’est vrai que le froid joue contre notre bonne volonté) c’est plutot la galere de l’heure à laquelle courir car j’ai un peu peur la nuit…
    Du coup je cours 1 fois le week-end et la semaine je fais du vélo elliptique, je voulais d’ailleurs savoir ce que tu en pensais ?
    Merci 🙂

    • Repondre Anne 3 novembre 2014 à 0 h 05 min

      C’est le vélo elliptique mais attention ça ne remplace pas une vraie séance de running malheureusement 😉

  • Repondre Verveine 30 octobre 2014 à 17 h 33 min

    Hello!
    De mon côté, j’ai d’abord eu le cap « peur de courir seule » puis celui de la nuit. Maintenant ça va et pourtant je suis en pleine campagne.
    Du coup, je suis les départementales plutôt que les petits chemins, j’ai des vêtements avec bandes réfléchissantes, une frontale et un clip rouge qui clignote (sapin de Noël quoi!)…
    Petite astuce : j’écris dans main nom / prénom / groupe sanguin / numéro téléphone d’urgence. Je sais qu’on peut s’en faire faire en bracelet, mais en attendant… Et je donne toujours mon itinéraire et une heure de retour limite.
    Existe t il des groupes dans les campagnes? Ce sont toujours les grosses villes!

    • Repondre Anne 3 novembre 2014 à 0 h 06 min

      Tu peux regarder sur jogg.in ou sur Facebook si ça existe (ou ne pas créer le tien aussi 😉
      En tout cas niveau sécurité, c’est top !

  • Repondre Julie 30 octobre 2014 à 23 h 31 min

    Pour ma part, je cours une fois par semaine le matin avant d’aller au travail. C’est un peu dur de se lever parfois mais je me prépare psychologiquement la veille en allant au lit. Je sais que le lendemain matin, quand le réveil sonnera, je sauterai sur mes chaussures de running. Je ne me pose même pas la question ! Courir au lever du jour, quand la ville se réveille est un vrai régal. Il y a une atmosphère qu’on ne retrouve pas à d’autre moment de la journée. Et en automne, les couleurs de l’aube sont magnifiques !!

    • Repondre Anne 3 novembre 2014 à 0 h 07 min

      Ah je fais pareil ! c’est dur mais on est souvent récompensée par le paysage 😉

  • Repondre Val30 31 octobre 2014 à 11 h 59 min

    Bonjour, trop drôle de lire cet article ce matin! je me suis fait surprendre hier soir par la nuit … je cours en effet que depuis le printemps 2014 et hier j’ai du finir ma course avec mon iPhone à la main en lampe torche, mon application a beugué, j’avais mal partout car je viens de changer mes baskets, il y avait des bruits d’animaux dans les buissons, des tirs de chasseurs, Bref ma séance s’est transformée en véritable cauchemar! J’habite dans un petit village du Sud de la France en pleine campagne donc pas de stade mais des super chemein pour faire du trail! Dur dur de trouver partenaire de course régulier…Je ne pourrait faire que deux séances par semaine avec 1 le week end et 1 le mercredi… j’ai commencé en faisant du fractionné et je suis très ç l’aise dans mes séances fractionné mais dès que je fais une séance normale, je galère beaucoup plus…bref merci pour ce blog et vos conseils

    • Repondre Anne 5 novembre 2014 à 9 h 49 min

      C’est sur que c’est plus difficile hors d’un stade la nuit :S

  • Repondre laurine 1 novembre 2014 à 13 h 40 min

    C’est article m’a permis de franchir le pas et d’aller courir de nuit! Grande première pour moi car j’avais peur que l’on voit mal, ou peu de monde a courir de nuit. Mais pas du tout, ma première session de nuit a été géniale je crois que je préfère même courir de nuit qu’en journée! après une journée de travail cela fait tellement de bien et a Bordeaux il y a toujours du monde a courir sur les quais!
    alors voila je voulais juste te dire merci 🙂

    • Repondre Anne 3 novembre 2014 à 0 h 04 min

      Ahhh je suis contente de lire ça !! ces courses de nuit ont vraiment une ambiance différente 😉

  • Repondre Crevette Cosmique 2 novembre 2014 à 8 h 26 min

    Bonjour Anne,
    Je n’ai pas de conseils ni d’astuces, le tout c’est de garder la motivation (après avoir été en arrêt forcé pendant deux mois cet été pour cause de blessures au genoux, la reprise a été tellement difficile qu’il est hors de question de stopper à nouveau parce qu’il fait un peu moins beau dehors!). En ce qui concerne mes heures de sorties, je les adapte comme tout le monde à mon emploi du temps, et comme je travaille par poste, c’est soit le matin soit en début d’après midi.
    Bonne journée
    Bises
    Delphine

    • Repondre Anne 3 novembre 2014 à 0 h 03 min

      Ah tu vas être encore plus motivée pour la reprise alors 😉

  • Repondre Emy 5 novembre 2014 à 13 h 33 min

    Toujours de bons articles motivants!
    Pour ma part j’ai la chance de pouvoir finir mes journées de boulots à 16h donc no problem pour continuer mes séances, sinon je suis mon copain au stade sur la piste d’athlé quand il fait nuit. Hyper sécurisée car le club de triathlon s’entraîne, et bien éclairée 😉

    • Repondre Anne 6 novembre 2014 à 22 h 22 min

      Ah chanceuse !!
      Je pense rejoindre un club de Triathlon en 2015 😉

  • Repondre Camille 28 octobre 2015 à 16 h 13 min

    Les sorties en automne/hiver sont tellement difficiles à caser dans un emploi du temps et pourtant je trouve qu’il y a un super avantage: quel bonheur de courir avec seulement une dizaine de degrés!
    Mon + motivation pour ce début d’automne: une toute nouvelle tenue de course pour être bien au chaud.
    Merci pour tous ces articles motivants et super utiles pour ne rien lâcher!

  • Repondre LaetiSolSu 28 octobre 2015 à 16 h 57 min

    Bonjour Anne,

    Le changement d’heure va être particulièrement difficile pour moi : après 6 mois de sport, la participation régulière à tes challenges, une première course officielle début octobre me voilà arrêtée depuis une semaine après une chute et une fracture d’un orteil… 1 mois sans activité physique et le changement d’heure en prime : j’ai le moral dans les chaussettes…