Partenaire de Course: Courir en Couple #125

5 octobre 2014 - Sports - 96 commentaires

Hi,

running courir en couple conseils partenaires

J’ai  l’énorme chance de partager ma passion du running avec Matthieu, mon petit ami. Résultat, même si la course à pieds me prend du temps, je peux aussi le passer avec lui. Néanmoins, la question du niveau se pose très vite puisque nous n’avons pas exactement le même. Mais cela ne nous empêche pas de profiter et de vivre ensemble notre passion.

Aujourd’hui, j’aimerais aborder avec vous notre fonctionnement car ce n’est pas si évident que ça de courir en couple : tension, humeur, niveau, envie… Et j’espère aussi à répondre à quelques interrogations que j’ai eu, notamment suite à mon compte rendu de la course de Chicago.

Autant vous le préciser, c’est Matthieu qui m’a motivée à  débuter la course à pieds, mais à la base, lui sa passion, c’était le handball. Quand j’ai vraiment accroché avec le running, il a commencé à s’y mettre aussi. Nous avons pu ensuite évoluer ensemble et se motiver mutuellement. J’ai eu de la chance à vrai dire qu’on se passionne autant pour la même chose au même moment.

Néanmoins, même si votre copain (ou votre copine) n’est pas passionné(e) au Jour-J, rien ne vous empêche de l’inviter à vos sorties de temps en temps pour lui mettre le pied à l’étrier ou pour partager ces moments. Il/elle peut vous suivre en vélo. Si vous faites, des fractionnés ou du renforcement musculaire, c’est quelque chose qui peut aussi être fait à deux et de niveau différent. Pensez que se motiver à deux, c’est toujours mieux et cela peut s’appliquer hors de la configuration couple, elle peut exister entre amis sans soucis.

Mais n’oubliez pas, et c’est mon humble avis, pour tenir dans le sport, il vaut mieux d’abord trouver la motivation EN SOI que dans le support de l’autre. Car si « l’autre » se démotive, il risque de vous le transmettre, et ça serait dommage.

running courir en couple conseils partenaires

Courir en couple et au quotidien :

Dans notre pratique de tous les jours, la différence de niveau ne pose pas de problème puisque nous ne courons pas à 100% de notre vitesse. Au contraire, nos caractères et notre approche différente du running se complètent et nous permettent de bien courir tous les deux.

Ainsi, vous commencer à me connaître, je suis la moitié organisée de notre couple. C’est moi qui planifie nos sorties, la durée, le type de course et parfois les lieux. Cela me rassure et j’ai ainsi une bonne vision de notre préparation puisque c’est souvent moins qui donne l’impulsion pour nous inscrire à une course. Néanmoins, sur ce point-là, nous travaillons tous les deux pour trouver de nouveaux challenges.

Matthieu est plus « free style », il choisit parfois les lieux et les parcours, mais la plupart du temps il suit. Par contre il est la moitié « dépassement de soi » dans notre couple. Ça sera lui qui me dira « je sais que tu peux accélérer« , c’est lui qui va imposer un rythme. Et même si je trouve ce rythme élevé, que je râle, je me plie car je sais que c’est « bon pour moi ». Il me pousse, il m’encourage.

C’est un bon fonctionnement, même si, je le reconnais, moi j’ai lui, mais parfois Matthieu aurait besoin de quelqu’un qui puisse le pousser aussi en terme de rythme et de puissance d’entraînement. Certes, il se pousse aussi naturellement durant nos séances de fractionnés. De même, il court aussi avec ses amis de son côté quelques fois et moi du mien, ce qui se complète bien.

running courir en couple conseils partenaires

L’avantage d’un partenaire de course :

Nous courons régulièrement depuis 3 ans maintenant, mais nous ne vivions pas 24/24 et 7/7j sur cette période. Nous savons courir chacun de notre côté et nous entrainer pour des objectifs de course totalement différent. Ainsi, quand il est parti un semestre à Indianapolis, il a couru de son côté et a participé à un quarter-marathon tant dis que moi, à Brighton, je me suis entrainée pour le Semi marathon de Paris avec succès. On arrive à fonctionner l’un sans l’autre aussi et ça aussi c’est important.

Néanmoins, je suis toujours la plus heureuse quand je le retrouve pour courir ensemble et pour différentes raisons :

La motivation mutuelle: oui forcément c’est plus facile de rester motiver à deux. Quand l’un a un coup de mou l’autre le remotive.

– Force : Lorsque l’un a un niveau supérieur, il pousse l’autre à se dépasser, à se renforcer et j’adore ça.

– Protection : c’est bête mais quand on est une femme et que l’on court seule, on est plus souvent la cible d’homme stupide, d’insultes etc. (j’avais écrit un post à ce titre). Je cours le coeur léger quand il m’accompagne. Forcément c’est NUL  et je préférais ne pas voir cela comme un avantage, mais malheureusement c’est un peu et trop souvent le cas.

– Se dépasser ensemble : Ce qui est le plus beau et justement de vivre cette passion à deux, avec les hauts et les bas. On peut partager nos soucis, nos angoisses, nos objectifs, nos joies et surtout se dépasser ensemble.

running courir en couple conseils partenaires

Nous portons: Matthieu: Basket Flyknit Racer, T-shirt et Short Nike / / Moi: T-shirt, short et brassière Nike, Baskets Asics GT 2000 et Montre Tomtom Runner

Les objectifs ET les courses officielles : 

C’est là où les choses se compliquent et il faut en parler dès le début ensemble. En effet, Matthieu et moi n’avons pas le même niveau. Durant nos sorties ou durant les séances de fractionné, cela ne nous gêne pas mais durant les courses officielles, c’est une autre histoire.

Quand on s’inscrit à une course, nous discutons ensemble des enjeux de celle-ci. Les courses « sans objectif de temps » nous permettent de courir ensemble du début jusqu’à la fin, ce fût le cas pour le Paris-Versailles, la Noctambule ou bien encore le Marvejols-Mende. Je les adore, surtout quand nous passons la ligne d’arrivée ensemble, mais aussi durant la course, on se dépasse, on fixe notre rythme entre nous.

Concernant les courses avec objectif, nous prenons le départ ensemble, mais nous courons chacun de notre côté pour battre nos records. On se retrouve ensuite à l’arrivée pour fêter ensemble la médaille 😉 Cela nous permet d’éviter les déconvenues, les mésententes… les déceptions. Si Matthieu décide de courir avec moi sur une course officielle, je ne culpabilise plus sur le fait « de le retenir » (comme à Chicago). On assume nos décisions et on profite tout simplement.

running courir en couple conseils partenaires

 Après tout n’est pas rose. Il faut vraiment communiquer avec votre partenaire pour éviter les tensions négatives et stupides qui vont vous faire perdre la séance. Par exemple, j’ai dû mal avec les mots d’encouragement quand j’en peux vraiment plus, je préfère qu’il le sache pour pas que je m’énerve bêtement éhé. Discutez, échangez, c’est très important.

Parfois, on a besoin de courir chacun de notre côté car le running nous permet de décompresser et quand justement on a besoin de « décompresser » de la présence de l’autre, on part en solo. Lorsqu’il y a des tensions dans notre couple, elles ont tendance à s’intensifier dans la séance de running. C’est pourquoi il nous arrive de nous entrainer chacun de notre côté, pour relâcher le stress et la tension.

On garde cette potentielle distance, cette porte de sortie et il est important de conserver le running aussi comme une porte de sortie, comme un petit jardin secret où vous vous retrouvez VOUS et uniquement vous. Bien entendu, j’aime courir avec Matthieu et j’ai énormément de chance de partager cela avec lui, mais il ne faut pas s’oublier soi et sa propre passion. 

Et vous, courez-vous en couple ? aimeriez-vous courir en couple ? 

à très vite

PS: Il y a des soldes sportives sur Zalando  ET sur Brandalley en ce moment 😉 >>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

96 commentaires

  • Repondre Camille 5 octobre 2014 à 11 h 36 min

    Je me suis remise à courir récemment et qu’est-ce que ça m’avait manqué! Pour ne pas baisser les bras trop vite avec l’hiver qui arrive, j’ai l’intention de m’inscrire en athlétisme 🙂 C’est le seul moyen que j’ai trouvé vu que mon copain ne veut pas m’accompagner, ça l’ennuie >.< Et pourtant, c'est un grand sportif! Que veux-tu, on n'a pas les mêmes envies 😉

    Bonne continuation à toi,
    Tu me motives 🙂

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 26 min

      Ah dommage mais je trouve que le club d’athlé est une très bonne initiative tu pourras rencontrer d’autres partenaires de course 😉

      • Repondre Lili 22 octobre 2014 à 16 h 56 min

        Anne, pourrais tu faire un post sur ce sujet, le club de running, qu’en penses tu?
        Moi j’ai toujours été nul en endurance et mon mari m’a initiée au running et maintenant j’adore, je cours depuis 6 mois seulement donc je ne fais pas encore de grandes performances, mais j’ai réussi à tenir 10km hier et c’est une victoire même si je l’ai fait en 1h15! lol !! mais grâce au club je progresse..

  • Repondre Lise 5 octobre 2014 à 13 h 06 min

    Pour le moment, je cours seule, mais je ne désespère pas de convaincre l’homme de se joindre à moi !! Il l’a fait une fois cet été en vacances, et s’est plaint pendant plusieurs jours de courbatures lol. Je pense que ça ne lui a pas donné envie de recommencer…tout de suite.

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 24 min

      Ah mais on sait jamais, il faut que tu continues à le motiver 😉

  • Repondre Canalis 5 octobre 2014 à 13 h 07 min

    Il m’arrive de courir avec l’un de mes copains (l’autre a les pieds plats et n’a pas encore de chassures de running adaptées, même s’il y pense. Sinon, il se fait mal très vite), mais il est plus « vitesse », et moi « endurance », donc il vient surtout pour me faire plaisir. Il doit se retenir pour rester à mon rythme et il s’ennuie très vite lors des sorties longues, donc je n’ai pas vraiment l’impression que ça lui profite, malheureusement :/

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 25 min

      Ah oui mais peut-être que vous pouvez adapter la sortie et faire du fractionné ou des fartleks ?

  • Repondre Mathi 5 octobre 2014 à 14 h 14 min

    Déjà bravo Anne pour ta course ! super temps !

    Je cours en couple dans la mesure ou mon copain est très sportif aussi, mais j’ai souvent l’impression de le freiner dans ses entrainements. On a beaucoup d’écart, et il a moins besoin de s’entrainer pour progresser, il fait 38 min sur 10 km quand j’en fait 50. Du coup notre différence de niveau nous oblige quelques fois à nous entrainer séparement. Pourtant comme tu dis on se pousse beaucoup plus quand on court avec quelqu’un de plus rapide !

    Je t’envie surtout sur le fait que vous faites des courses sans objectifs que vous courez ensemble de A à Z, j’aimerais beaucoup mais il est trop compétitif pour ça … Alors ça sera à moi de le rattraper mais c’est loin d’être gagné 🙂

    bonne journée

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 50 min

      Ah oui mais après il peut essayer de temps en temps un run avec toi pour te booster
      Après, Matthieu est moins compétiteur, mais quand on choisit objectif ou non, on respecte notre choix

  • Repondre bodette 5 octobre 2014 à 14 h 18 min

    joli post , merci pour le plaisir de te lire
    moi , je cours avec mon mari ( mais pas que , je cours aussi avec une copine de boulot et des copains de running )
    enfin , le plus souvent on part ensemble et on se retrouve à l’arrivée , on partage le coté convivial
    les rares fois qu’on court ensemble , il m’attend et me motive et dit en rigolant qu’il court avec sa tortue….m’en fout , je ne suis pas susceptible 😉
    merci encore
    bisous

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 51 min

      Hihi mais tu sais qu’on appelle un coureur plus rapide qui court avec quelqu’un de plus lent un « lièvre » tout simplement. Alors au final ça marche bien comme couple 😉

  • Repondre Audrey 5 octobre 2014 à 16 h 06 min

    J’adore courir avec mon chéri moi aussi. C’est tellement plus motivant quand même.
    Bisous 🙂

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 11 min

      Oh oui 😉

  • Repondre Le bazar d'Alison 5 octobre 2014 à 17 h 35 min

    Très chouette cet article! J’ai passé la ligne d’arrivée des 10km du Run in Lyon ce matin avec mon mec, pas du tout passionné de running, c’est vrai que c’est une sacré expérience et un beau souvenir !
    Mais tout comme toi, j’aime courir seule, pour décompresser. A chacun de trouver son juste milieu 😉

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 12 min

      Félicitations à vous deux alors !

  • Repondre sof 5 octobre 2014 à 17 h 39 min

    Je cours depuis longtemps…avant je préferais courir seule. Je continue à le faire…mais j´adore aussi le faire avec mon copain.Il me motive tout comme je le motive. Le but est vraiment de se sentir bien et d´avoir fait du sport ensemble. Nous faisons du VTT aussi. Le plaisir est grand car nous connaissons le parcours et nous voyons défiler les obstacles…Ou bien nous découvrons des endroits juste pour le plaisir de pédaler et ensuite de nous sentir bien. Depuis février, nous avons découvert ensemble le kickboxing…J´Adore!!!! et lui aussi. Il n´y a rien de plus physique…nous transpirons comme des fous mais nous sortons de nos séances enchantés. Nous voyons notre corps changer et c´est vraiment magique de pouvoir le partager ensemble…

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 12 min

      Mais totalement surtout à deux, ça rapproche ces passions ET ces changements 😉

  • Repondre Elise 5 octobre 2014 à 18 h 30 min

    Super sympa comme article
    Je partage aussi ma passion du running avec l’amoureux et c’est vraiment cool!
    Nos niveaux différent aussi mais en entrainement on fais la plupart des sorties ensemble en se gardant des moments en fonction de nos objectifs
    Je suis aussi plus rassurée de courir avec surtout quand le nuit revient vite comme en ce moment!
    Il me booste pour me dépasser quand je baisse les bras et meme si je râle je suis heureuse apres coup!
    Aujourd’hui nous avons fais notre premier semi au Run in Lyon, il aurait pu aller plus vite et avoir un meilleur chrono mais on a choisi de la faire ensemble et franchir la ligne d’arrivée main dans la main était un moment magique 🙂

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 52 min

      ça devait être super de partager un tel moment avec lui !

  • Repondre Ju 5 octobre 2014 à 18 h 53 min

    Ici monsieur est plutôt sport co… alors si je n’ai jamais réussi à l’emmener avec moi autrement qu’en vélo, me voir aller courir régulièrement lui a donné la motivation pour se réinscrire en club ce qui est déjà un petite victoire!

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 13 min

      Eh c’est déjà une GRANDE victoire même 😉

  • Repondre Natacha 5 octobre 2014 à 19 h 36 min

    Je suis contente de partager la passion de la course à pied (et du sport en général) avec mon mari. Je ne me verrais pas vivre avec un non sportif, ça c’est clair. Même si depuis qu’on a des enfants c’est compliqué de courir ensemble (ça nous arrive quand même une petite dizaine de fois dans l’année), la course à pied fait partie des trucs qui nous rapprochent. Par contre mon mari est bien plus rapide que mois (il met 30 minutes de moins que moi sur marathon par exemple).

    • Repondre christine 9 octobre 2014 à 14 h 33 min

      Je cours avec mon mari depuis 16 ans, c’est cette passion de la course à pied qui nous a fait nous rencontrer, nous avons eu 3 enfants, pendant les premières années nous courions en relai 🙂 quand l’un rentrait de l’entrainement, l’autre partait ! Je me souviens de la joie qu’on a éprouvé lorsqu’on a pu « re-courir » ensemble. Pour les courses, sur marathon on a une différence de temps de 15 mn à peu près, ce qui est beaucoup, on n’a jamais couru ensemble durant un marathon. mais depuis quelques années on s’est mis au trail, plus de chrono à battre, sur une course qui va durer 5 ou 6 heures, 30 minutes de plus ou de moins, peu importe. on peut à nouveau courir ensemble, et quel plaisir de planifier nos courses ensemble, de prévoir les week end. Franchement je n’aurais pas le même plaisir à le faire toute seule, même si on a plein de copains avec qui partager toutes ces courses.

      • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 54 min

        Le trail est une bonne idée je trouve pour évacuer l’aspect vitesse qui différencie souvent

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 52 min

      Ah oui c’est vrai qu’avec les enfants ce n’est plus aussi simple

  • Repondre Amanda 5 octobre 2014 à 19 h 37 min

    Salut,
    je suis ton blog depuis quelques semaines et c’est très agréable ! j’ai commencé le running sérieusement cet été, et habite près de Paris depuis peu ; en allant profiter de la super ambiance des 10 km de Paris centre ce matin (malheureusement pas inscrite), j’étais contente de t’avoir aperçue dans la foule 🙂 pas eu l’occase de te dire un mot d’encouragement mais il y aura bien d’autres run sur Paris ! félicitations pour ton temps, hâte de lire ton compte rendu si tu en publies un 😉

    J’ai bien aimé ton article ci-dessus, mon copain se met au running doucement mais c’est moi la vraie motivée ! ainsi je m’imagine sur de futures courses, ça doit être génial de partir ensemble tous les 2 en s’encourageant, puis de gérer individuellement avec chacun son objectif. On testera ça en 2015, semi-marathon en vue !

    Biz et bonne continuation, j’apprécie tes publications régulières qui motivent bien

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 44 min

      Merci beaucoup Amanda
      Et tu verras en 2015 c’est top 😉
      A une prochaine course parisienne alors !

  • Repondre Running-Addict 5 octobre 2014 à 19 h 50 min

    C’est clair que quand on vous suit tous les deux sur les réseaux sociaux on sent que c’est une grande force pour vous que de courir en couple!
    Sachant qu’avoir le mental c’est déjà avoir fait unr grande partie du chemin pour progresser, cette complémentarité est idéale pour vous deux!

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 28 min

      Merci et ça me fait plaisir que ça fonctionne comme ça !!

  • Repondre Glevarcoz (Marie) 5 octobre 2014 à 19 h 55 min

    15 ans que je tente de le convaincre … 😉

    mais la course à pied c’est surtout mon moment à MOI … sans mari ni enfants …

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 13 min

      A h mais dans cette optique il vaut peut être mieux que ça reste ton moment sans lui 😉

  • Repondre Lili 5 octobre 2014 à 20 h 03 min

    Monsieur m’a accompagnée pour la 1re course. Étant plus entrainé et performant que moi, nous partons régulièrement en même temps mais ne courons pas côte à côte. Si nous allons au stade, je le suis le temps d’y aller (à peine 1 km) puis chacun son rythme. Sur un vrai parcours, il part devant et nous nous retrouvons quand il rebrousse chemin. Le fait de partir ensemble est motivant, c’est certain !

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 29 min

      C’est un bon fonctionnement ! Nous faisons la même chose quand nous allons au stade 😉

  • Repondre Ludovic 5 octobre 2014 à 21 h 51 min

    Oh que oui vous avez de la chance d’avoir la même passion! Moi j’adorerais courir avec mon amie mais elle a de gros problèmes de dos et c’est donc tout simplement impossible… chacun pratique donc son sport de son côté, mais on ne s’en plaint pas car nous avons toujours fonctionné comme ça.
    Félicitations pour vos records sur le 10km Paris centre! Les fractionnés ont été efficaces 😉

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 13 min

      C’est dommage mais elle peut peut-être t’encourager les dimanches matin au course 😉
      Merci !

  • Repondre Mizun0 5 octobre 2014 à 22 h 11 min

    Je n’ai pas encore le plaisir de partager la course avec une moitié, mais j’avoue que courir ensemble doit permettre de se rapprocher et se dépasser ensemble, une nouvelle complicité en somme 😉
    Bravo pour l’équilibre que vous avez réussi à créer entre vous, vous l’aviez sûrement déjà avant, mais comme le sport est selon moi une valeur certaine de stabilité et durabilité, il ne pourra que vous amener toujours plus loin!

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 30 min

      Un jour qui sait 😉
      En tout cas oui ça renforce le couple de manière globale j’ai l’impression

  • Repondre Adèle 5 octobre 2014 à 22 h 35 min

    Moi aussi j’adore courir avec mon mari! Il me motive et parfois me pousse dans les côtes!
    Merci pour ce post et bravo pour ton chrono sur les 10 km de Paris centre.

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 15 min

      Merci beaucoup Adèle

  • Repondre Hymaya 5 octobre 2014 à 23 h 16 min

    Hello Anne!
    J’avoue que je t’envie de pouvoir courir avec ton boyfriend… j’ai essayé de convaincre mon homme de m’accompagner à la salle de sport et dans mes sorties running…sans succès malheureusement! Il préfère de loin les jeux vidéos…auxquels il a voulu m’initier…mais bof ça ne me dit vraiment rien. On est quitte comme ça^^
    On partage déjà le même boulot alors c’est peut être finalement pas plus mal qu’on ait chacun des loisirs différents!
    Merci pour cet article. Vous semblez vraiment sur la même longueur d’ondes, c’est top!

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 30 min

      OUi après c’est bien aussi de conserver des activités rien qu’à soi 😉

  • Repondre Sultana 5 octobre 2014 à 23 h 37 min

    Coucou Anne,
    Sujet très intéressant moi comme je te le disais je suis vraiment débutante. Or mon mari est très endurant c’est dans ses gènes (son papa sa tante champion d’Algérie quand il étaient jeunes) alors je me prépare pour pouvoir courir avec lui
    En ce moment je le motive pour courir à l’extérieur, pour l’instant c’est course sur le tapis :((
    Aujourd’hui pour la première fois j’ai réussi à courir 30 minutes (3 kilomètres) je suis trop contente
    Bisous et merci pour la motivation que tu me donnes

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 36 min

      Félicitations et pas d’inquiétudes; ça viendra 😉

  • Repondre Roxana 6 octobre 2014 à 4 h 25 min

    moi j’ai du mal a mettre au sport tout simplement j’ai vanté les merites de s’inscrire a une szlle de sport a mon mec et du coup on s’y est inscrit mais je sens que je lache le sport en salle n’est pas fait pour moi!
    ps: je ne sais pas si on te l’a deja dit mais quand on te lis sur un ipad impossible de lire ton article en entier il est coupé a la verticale par la bande vertical ou apparait tes selections shopping, tes photos instagrams etc etc je me suis dit la 1ere tiens peut etre que quelqu’un lui fera remarquer et ca changera

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 23 min

      Coucou

      Sur iPad il faut que tu actives la version mobile du blog 😉 plus lisible
      C’est dommage, tu sais ce qui ne te convient pas en salle ?

  • Repondre Apple Makeup 6 octobre 2014 à 9 h 09 min

    Bonjour Anne !

    C’est un article très intéressant. Avec mon chéri, nous avons déjà partagés des sorties ensembles moi en courant, lui en m’accompagnant à vélo car il n’apprécie pas la course. C’est vrai que le partage et le dépassement de soi étaient souvent présents dans nos sorties.

    Bref, dès que c’est possible de nouveau, je signe !

    Je conjugue tout cela au passé car pour l’instant j’attends notre premier bébé et la course m’a été très fortement déconseillé, donc maintenant je nage mais seule ^^ Après j’espère que dès l’année prochaine je pourrais courir et faire enfin ma première course.

    Bonne journée !

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 16 min

      Oh félicitations en tout cas 🙂
      Oui quand tu reviendras à la course vous pourrez à nouveau repartager cela 😉

  • Repondre Stéphanie - Il Etait Une Fois... Cocotte 6 octobre 2014 à 10 h 24 min

    Je ne cours pas souvent en ce moment par manque de temps, oui je sais c’est nul comme excuse mais c’est vrai.. Je ne suis pas très fière de moi ^^. Il m’est arrivée de courir avec mon copain lorsqu’il est motivé à venir bouger ses fesses à l’extérieur (parce qu’il est plus boxe et salle de musculation). En général, il court plus vite que moi mais j’arrive à courir plus longtemps que lui 😉
    Je trouve cela chouette de courir en couple et moi aussi ça me rassure lorsqu’il est là, je me sens plus en sécurité.

    Bisou

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 22 min

      ça reviendra pas de culpabilité pour le temps.
      En tout cas c’est sympa s’il essaie de t’accompagner de temps en temps 😉

  • Repondre Mathilde 6 octobre 2014 à 11 h 01 min

    Chouette article ! Quand on te suit ici et sur Instagram, on voit tout de suite que courir et s’entrainer à deux est une de tes « forces », c’est beau je trouve !

    Quand j’ai repris le sport il y a quelques mois, ça a motivé mon copain à s’y remettre aussi et même si je préfère faire mes séances de training seule, on va souvent courir ensemble, et j’adore ça ! Je suis plus celle qui, comme toi, prévoit les sorties, mais une fois en route, c’est lui qui m’incite a me dépasser, a continuer quand je n’en peux plus … mais comme tu dis, la vraie motivation il faut la trouver en soi !

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 18 min

      Merci Marine 😉
      Je te rejoins pour le training, je préfère aussi le faire seule dorénavant mais le running, ça reste vraiment un plus de le faire à deux !!

  • Repondre Cécile 6 octobre 2014 à 11 h 54 min

    J’ai durant cet été convaincu mon homme de venir courir avec moi pendant notre semaine de vacances. Sa passion étant avant tout le football, il a accepté et m’a beaucoup boosté, alors oui par moment, je m’agaçais car j’en pouvais plus mais en même temps j’étais ravie de partager ces moments avec lui. Nous avons deux enfants en bas âge donc c’est pas évident de trouver des créneaux ensemble mais dès qu’on peut on y va. Et concernant l’allure, on va disons à mi chemin entre la mienne et la sienne, pour lui c’est plus cool, pour moi plus difficile mais ça me prouve que je peux faire mieux!

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 19 min

      Ah c’est top comme fonctionnement, et ça peut te permettre d’améliorer ta foulée car je suis sûre qu’ensuite tu seras de plus en plus à l’aise !

  • Repondre MamselleCat 6 octobre 2014 à 12 h 47 min

    Je cours en couple aussi et j’adore:). Et il ne veut pas que je cours toute seule, trop de gens chelou…
    Des bisous

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 01 min

      J’avoue aussi que mon copain aime m’accompagner aussi pour ces raisons 😉

  • Repondre Emylee83 6 octobre 2014 à 13 h 41 min

    Excellent article. Je cours aussi avec mon copain quand nous le pouvons, je suis running addict, mais pas lui. Il est triathlète et par conséquent il doit s’entrainer dans les 2 autres disciplines aussi.
    Après ses courses officielles on court ensemble car il n’a pas d’objectif particulier si ce n’est de « décrasser », en revanche à l’approche des courses officielles il part seul.
    Quoi qu’il en soit courir avec sa moitié reste une chance, il me permet à moi aussi de me dépasser, d’en apprendre plus sur moi même, bizarrement j’ai souvent l’impression qu’il connait mieux mes limites que moi même… Puis partager un sport nous rapproche encore plus!

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 10 min

      Ah je suis d’accord, quand il me pousse; même si ça m’agace, je suis contente de découvrir que finalement je pouvais le faire !

  • Repondre Muriel 6 octobre 2014 à 14 h 01 min

    Moi je cours avec un ami car mon copain déteste courir… Avant je courais seule et je dois dire que depuis que j’y vais accompagnée je me surpasse et j’adore ça!!

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 02 min

      Ah mais ça fonctionne bien aussi avec des amis ! C’est top pour l’entrainement 😉

  • Repondre Pauline 6 octobre 2014 à 16 h 57 min

    Merci pour ce bel article, les photos sont géniales 🙂
    Moi je cours en couple de temps en temps mais lui il court beeeaucoup plus vite que moi (qui suis une tortue) donc c’est compliqué héhé!! Mais je vais lui faire lire ton article pour qu’on trouve des solutions ^^

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 03 min

      Oui je suis sûre que vous pouvez trouver un fonctionnement pour courir à deux !

  • Repondre Justine Hubsi 6 octobre 2014 à 17 h 11 min

    J’ai couru en couple mais nous n’avons franchement pas le même niveau ! Alors du coup je le rejoignais à la fin de son running et lui m’accompagnait dans le mien, ça lui faisait son « running de récupération »…bon un peu vexant au début mais après tout c’était chouette de partager ça avec lui 😀
    Tout est en stand by maintenant puisqu’enceinte c’est pas easy easy de courir mais dès que je le pourrai je compte bien recommencer à courir avec lui.

    Je te rejoins également sur les mots d’encouragement quand on est à bout…c’est tellement gentil mais juste pas possible à entendre dans ces moments là !!!!

    Justine

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 04 min

      Oh oui c’est sûr qu’enceinte il faut reporter mais en tout cas vous pourrez à nouveau repartager cela 😉

  • Repondre LadyMilonguera 7 octobre 2014 à 16 h 43 min

    C’est chouette de pouvoir partager ça avec son homme… Le mien déteste courir mais le bon côté du truc, c’est qu’on a au moins le tango argentin en commun.

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 04 min

      Ah mais vous avez une autre activité en commun 😉

  • Repondre Doris 7 octobre 2014 à 17 h 46 min

    J’aimerais beaucoup pouvoir courir avec mon copain, mais nous n’avons pas du tout le même niveau (je suis à 36 min sur 5 km et lui à 21 min :-/).

    Quand je fais des petites sorties de 15 min (je suis en période d’entrainement à la course avec mon petit chien et pour l’instant c’est son maximum), il s’en sert comme échauffement avant son entrainement et court avec moi. C’est vraiment chouette de pouvoir courir tous les 3, mais cela n’arrive pas souvent (mon chien ne courant pas encore trop souvent).

    Par contre, lors de certaines courses officiels ou sans objectifs, il m’accompagne, comme lors de mon premier 10 km :-).

    J’ai hâte déjà à la prochaine, à la fin octobre, où nous ferons une course d’Halloween déguisée (pas facile de performer en déguisement :-P, donc c’est une course sans objectif, pour s’amuser :-).

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 09 min

      Ah sympa la course déguisée.
      En tout cas si vous pouvez encore partager des moments running malgré la différence de niveau c’est top 😉

  • Repondre FluR 7 octobre 2014 à 22 h 20 min

    Je cours de temps en temps avec mon compagnon. Comme pour toi, on n’a pas les mêmes niveaux : il est fana de montées à toute allure et de vitesse quand je suis plus endurante et moins rapide… Donc chacun s’entraîne et on s’adapte l’un à l’autre quand on court ensemble. Et idem, c’est moi qui trouve des courses à faire et qui planifie des choses. Après, il est fana de haute montagne quand je fais de la plongée sous-marine… Pas besoin de tout partager 😉

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 08 min

      Ah non c’est sur qu’il faut aussi avoir des limites et garder son petit jardin secret. Moi c’est le yoga et le training que je fais dans mon coin

  • Repondre Mo 8 octobre 2014 à 12 h 33 min

    cet article reflète parfaitement la façon dont nous courrons également avec mon copain, le fait qu’il me pousse à me dépasser meme si je rale, que je sois celle qui planifie plus, et que j ai du mal avec les mots d encouragement lorsque je suis vidée… j’ai l impression de me voir !! Merci pour ce bel article !

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 08 min

      Merci à toi 😉

  • Repondre Marie 9 octobre 2014 à 10 h 03 min

    Pour avoir couru un moment avec mon copain, je certifie que c’est très motivant. Il est la partie qui te dit « continue, tu peux y arriver, ne ralenti pas ». Chose qui n’arriverait pas si je courrais avec ma soeur par exemple 🙂

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 07 min

      Ah comme quoi ils peuvent nous « sur » motiver 😉 !!

  • Repondre julie 11 octobre 2014 à 9 h 17 min

    Je cours de temps en temps avec mon chéri. Il n’est pas du tout sportif et n’en avait pas fait depuis plusieurs années.
    C’était très sympa de partager ça, et comme tu dis, quand on est une fille c’est rassurant 🙂
    Mais par contre j’ai eu quand même bcp le droit a « tu avais du mal toi, moi ça allait tranquille », « franchement j’ai un meilleur rythme que toi, c’est difficile de ralentir pour être a ton rythme » etc… Pas forcément méchant mais avec un petit côté macho (qu’il n’a pas du tout d’habitude).
    J’espère qu’on y retournera vite et que ça se passera bien 🙂
    Merci de partager avec nous ton expérience 🙂 bisous

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 07 min

      Ah mais tu devrais lui en parler car même si ce n’est pas voulu, ce n’est ni sympa ni encourageant pour toi 😉

      • Repondre Julie 14 octobre 2014 à 19 h 44 min

        Et non ^^ du coup j’y vais seule, je fais tout pour progresser à fond et lui foutre une pâtée digne de ce nom 😛
        La dernière fois que je lui en ai parlé, il m’a dis qu »il commencerait avec moi et qu’ensuite il ferait une boucle sans moi :/
        Bref je vais progresser et tout déchirer 😀
        Et puis après tout, j’ai ton blog pour me motiver 🙂 donc tout va bien ^^
        Pleins de bisous et bonne soirée

  • Repondre Pauline Maroussia P 11 octobre 2014 à 21 h 27 min

    Coucou Anne!

    ça fait 1 an que je fais de la course à pied, 1 an que je te suis! (c’est d’ailleurs moi qui t’es acheté ta montre Nike+ !! :), d’abord je voudrais te féliciter pour ton blog, tu as l’air assez incroyable comme fille 🙂

    Ensuite, j’aurais voulu savoir si tu avais une « routine soin » spécial petons^^ ! Mes pieds commencent à ressembler un peu a rien, mais voilà si jamais tu as envie de faire un petit article sur les gommages, crèmes spécial pieds, je serais la première à le lire!

    Pleins de bisous, et bon courage pour ta vie parisienne (j’habite aussi à Paris,depuis 4 ans, mais c’est vrai que l’adaptation n’a pas été simple : ) !

    • Repondre Anne 14 octobre 2014 à 15 h 06 min

      Hello Pauline
      C’est une bonne question et je pense que ça serait un peu court de te faire une réponse ici
      mais je ponce beaucoup mes pieds et notamment là où ça corne (glamour), je fais très attention à mes ongles de pieds (pédicures), j’hydrate beaucoup et je préviens les ampoules avec une crème anti-frottement !

  • Repondre NEVEU Bérangère 16 octobre 2014 à 8 h 02 min

    Bonjour,

    Il m’arrive aussi de courir avec ma moitié , nous n’avons pas du tout le meme niveau, il est rugbyman et moi volleyeuse donc ce n’est pas du tout la meme maniere de travailler mais nous choisissons nos moments sur des week end pour etre detendus et des parcours vallonés d’une dizaine de kmcomme ca on peut tous les deux y trouver notre compte . Il nous ait arrivé d’embarquer avec nous son pere . C’est un tres bon souvenir pour moi car je n’ai pas connu le mien et puis j’ai aimé ce partage entre generation (Il faut dire dire aussi que meme a 65 ans il nous a ridiculisé )

    la course est mise entre parentheses pour moi pour l instant a cause d une hernie discale mais ilme tarde de pouvoir de nouveau reiterer l experience

  • Repondre Virginie 16 octobre 2014 à 17 h 57 min

    Eh eh, après un an de supplications, Chéri a accepté de venir courir avec moi sur piste pour une séance de fractionné. Et effectivement, ça change tout! Je gère l’organisation de la séance, la durée, lui me suit. Il préfère travailler la vitesse, moi l’endurance, mais ça se complète bien: sur les fractionnés, il me servait de « lièvre » sur les tours rapides pour me pousser à me dépasser et moi je lui « impose » une distance minimale sur la séance.
    On en a profité pour travailler le sprint qu’il maîtrise très bien. il m’a aidée à corriger ma posture et à maîtriser ma respiration sur cet effort, car j’avais tendance à faire des crises d’hypoventilation. La j’ai pu me dépasser en toute confiance car je sais qu’il me surveille, qu’il me connaît et qu’il me stoppera s’il voit que je suis mal. Résultat je me suis éclatée, et lui aussi était très content d’avoir quelqu’un avec qui partager cette passion sans la contrainte de l’entraînement en club. On a même décidé de s’entraîner à 2 une fois par semaine 🙂 Tu as raison, il faut vraiment essayer même si on a pas le même niveau, car nos forces permettent à l’autre de progresser et c’est très enrichissant d’avoir le sentiment de s’apporter quelque chose l’un à l’autre!

  • Repondre Karine 17 octobre 2014 à 12 h 01 min

    Bravo pour la course, la motivation et tout et tout!!
    Je re-débute le footing, et je commence à y prendre goût!
    Je vois que tu as fais le Marvejols-Mende!!! hey!!! c’est chez moi!!! :-)))
    Belle journée!

  • Repondre Odelinemac 30 octobre 2014 à 12 h 13 min

    J’ai commencé à courir il y a quelques mois seulement. Mon mari lui court depuis des années et il court bien. Du coup la différence de niveau est flagrante. Mais de temps en temps, quand on peut caser le petit, on court ensemble et j’aime beaucoup. Je sens qu’il est fier de moi et de mes progres, c’est très motivant. Dimanche on va faire un 10k ensemble. Il va rester à mes côtés même si cela implique que son chrono sera tout pas beau 😉

  • Repondre Patfol 13 février 2015 à 12 h 34 min

    Bonjour,

    Un post bien nécessaire 😉
    Je cours parfois avec mon mari et sur certaines séances ça m’aide à aller plus loin
    Par contre, mon mari ne sort pas tout seul lol, il préfère courir avec moi mais ce n’est pas toujours possible alors il n’y va pas, dommage…

  • Repondre Patfol 13 février 2015 à 12 h 35 min

    euh j’ai juste oublié de dire bonne continuation et que je trouve ce blog bien écrit, bien sympathique :))

  • Repondre Aileam 13 février 2015 à 14 h 34 min

    Bonjour Anne!
    En cette veille de Saint-Valentin, la question de courir en couple est bien appropriée ;). Ma moitié (prénommée MaTThieu également) et moi courrons depuis 6 mois. Même si l’on court souvent chacun de notre côté, j’apprécie de pouvoir partager avec lui mes sorties, mes parcours et mes records de vitesse, temps, distance…. car il comprend l’effort que ça représente. A Noël il m’a offert une montre GPS (à force de X plaintes concernant l’appli nike et les bugs GPS.. RRrrr !!!) et depuis on adore expérimenter de nouveaux parcours ensemble, synchroniser les données à l’ordi et blablater sur nos performances ^^. Au printemps prochain on va courir notre première course officielle à deux (11km). Je sais d’avance qu’on va se perdre au bout de vingt mètres mais c’est fun quand même :).
    PS: premier post. J’ai découvert ton blog par hasard en septembre dernier, bien utile pour garder la motivation en période hivernale. Merci pour ton investissement et tes conseils 😉

  • Repondre Larry Cow Ver 28 février 2015 à 16 h 35 min

    J’aimerais vraiment courir avec mon copain ! Je n’y vois que des avantages quoique c’est vrai que le problème de niveau…
    Pour l’instant, vu le temps, c’est tapis de course à la maison chacun notre tour ^^

  • Repondre Marine Loca 13 février 2016 à 12 h 26 min

    Merci Anne pour ces conseils. Je cours également beaucoup avec mon chéri et en effet, j’ai le sentiment que je le ralentis et qu’il aurait besoin de quelqu’un qui le pousse davantage. Il m’en demande beaucoup et c’est vrai que c’est bien pour arriver à se dépasser.
    J’aime également courir seule car ça me permet aussi de me retrouver et de me vider toutes tensions. Comme toi j’ai un peu de mal si il fait mauvais ou la nuit car j’ai un petit sentiment d’insécurité donc quand il est là, je me sens bien mieux.

    En gros, je crois qu’il faut suivre ses envies et ses humeurs : courir seule, en couple et en groupe !

    Le challenge de février avance petit à petit, je suis à 50 % de l’objectif 🙂

    Btw, bonne st valentin les tourtereaux 🙂

  • Repondre Sarah 13 février 2016 à 19 h 04 min

    Salut Anne,
    Ton post était très intéressant, et je cours en ce moment avec mon copain. On s’est inscrit à un trail en mai de 14 km et ce sera ma première course officielle! 🙂
    Même si j’aime courir de mon côté depuis que je cours avec mon copain je me dépasse bien plus (il est bien plus rapide et endurant que moi) et ça m’a fait faire énormément de progrès et c’est aussi pour ça que j’adore courir avec lui. Et pour le coup, lui qui a appris à courir en staps, il me rassure toujours sur le fait que je cours moins vite que lui, me disant que c’est aussi important pour lui de courir à un autre rythme que le sien, ça le fait travailler sur l’endurance et sur le souffle ! 🙂
    Et pour le coup, lors de nos entrainements, on ne cours pas tout le temps ensemble, s’il veut s’entrainer sur les dénivelés ou sur la vitesse il part devant et fait plus de montées que moi, quand je m’entraîne surtout à bien conserver mon souffle dans les changements de niveau ^^
    Mais comme on court beaucoup en foret (et non sur stade) ça permet plus ce genre de liberté je crois…
    C’est toujours un plaisir de lire tes articles en tout cas et si je ne commente quasiment jamais, je n’en perds pas une miette quand même.
    Bonne soirée,
    Sarah

  • Repondre Clémentine 13 février 2016 à 21 h 08 min

    Une autre « relation » : père et fille ! Nous courrons chacun de notre côté pendant la semaine, et le week-end, nous avons un run ensemble. En effet ce n’est pas toujours facile, surtout quand on a pas le même rythme ! Mais l’avantage c’est que nous sommes tous les deux asthmatiques et, de ce fait, nous connaissons et devinons chacun les difficultés de l’autre ! Le jour de la course en revanche, nous sommes chacun dans notre sas et nous nous retrouvons à l’arrivée !!

    Les runs ensemble sont toujours sympathiques mais je suis obligée de courir moins vite si je veux rester à sa hauteur !!

  • Repondre Molly laPuce 26 juillet 2016 à 12 h 21 min

    Je me suis mise à la course il y a peu grâce à toi. Je commence par des petits objectifs, de 10 min, deux fois par semaines. En revanche, j’ai remarqué j’attends beaucoup trop d’atteindre l’objectif sans forcément le dépasser. Les dernières minutes sont assez difficiles et j’ai tendance à me déconcentrer donc quand arrive les 10 min, je m’arrête alors que peut être je pourrais continuer.

    Mon copain aimerait, mais il n’a pas les chaussures adéquats donc nous n’avons pas encore couru ensemble.
    En attendant, je cours avec une amie qui a plus « d’endurance » que moi, ce qui m’aide à me surpasser. Mais j’aime aussi courir seule pour pouvoir faire comme je veux.

  • Repondre Cacadum 26 juillet 2016 à 14 h 04 min

    Je me retrouve beaucoup dans cet article! J’ai commencé à courir quand mon copain m’a proposé la course à pied comme sport de prédilection (mes critères : pas de ballon, pas de raquette, pas d’équipe que je risquerais de faire perdre… Je suis très très très maladroite) et je suis tombée en amour pour cette discipline et j’adore courir avec lui ! Je suis aussi celle qui planifie tout (et organise un vrai calendrier de sorties sinon il reporterait toujours au lendemain) mais une fois dehors c’est lui qui me pousse (plus vite !)… Ce qui est génial et parfois très énervant (j’aime les « longues » distances et courir 1h d’affilée, lui il est plus on se fait un 5km en 20min *keuf keuf*). Ce qui compte pour nous c’est parvenir à faire plaisir à l’autre et ensuite courir seul(e) le format que l’on préfère. Sinon quand on se dispute à la maison, la sortie running est hyper électrique et pas vraiment relaxante.

  • Repondre Nina 26 juillet 2016 à 14 h 39 min

    Je commence à courir avec mon nouveau copain et pour l’instant ça se passe bien car nous n’avons pas la même approche et les mêmes objectifs : je fais de l’athlé et prépare du court (1500m) et max des 10km sur route, alors que lui fait un sport co et prépare un marathon. Donc quand on fait des footings c’est sans objectif et prise de tête. Et parfois il m’accompagne sur des séances mais les adapte à son programme.
    Autre point positif des entrainements en couple : il est tout à fait possible de faire l’échauffement ensemble, la séance chacun de son côté mais en s’encourageant dès qu’on se croise (piste ou circuit pour fractionné), et finir par du renfo musculaire ensemble. Ca c’est le pied.

  • Repondre Emeline 26 juillet 2016 à 17 h 26 min

    Super article ! J’adore courrir avec mon copain , nous débutons ensemble et si l’un de nous n’est pas motivé, l’autre l’est donc on y va tous les deux et au final on est contents de nos efforts ! C’est un véritable plus !

    Je viens de regarder ton blog aujourd’hui et pour moi qui me mets au running, c’est super de trouver des articles inspirantsur et tes bons conseils 🙂

  • Repondre Dominique 7 février 2017 à 12 h 28 min

    Nous on a déjà essayé mais en vain lol
    Au début où on a commencé à courir ensemble disons que j’étais novice. C’est mon chéri qui m’a fait découvrir le Running. Impossible pour moi de l’entendre râler.
    J’ai alors couru seule jusqu’à atteindre un meilleur niveau. Deuxième essai avec le chéri plutôt convaincant.
    Prochain challenge amusant « la love run ».
    On va courir de nouveau à deux

  • Repondre Maryladyfit 7 février 2017 à 14 h 24 min

    J’ai encore du mal avec la course (Merci les opérations des genoux…) mais on va s’y mettre plus avec mon copain, d’ici quelques jours, maintenant que je me suis testée sur tapis pendant quelques mois pour voir les douleurs etc…
    Nous avons par contre la même relation pendant nos training muscu et j’adore ça! J’espère que nous retrouverons le même équilibre et la même énergie dans nos entraînements course pour nous dépasser ensemble à ce niveau la aussi ^^
    Votre accord est vraiment beau, autant pour vos entraînements que vos courses officielles !!

  • Repondre Elise 7 février 2017 à 19 h 07 min

    J’ai débuté la course à pied en aout et très vite j’ai progressé grâce à mon conjoint qui m’accompagnait. Mais il a repris le sport de son côté et je suis vite rendue compte que c’était grâce à lui que j’arrivais à me dépasser. Quand il était là j’étais capable de courir beaucoup plus longtemps ou vite, alors que seule j’ai bcp plus de mal. Pour le moment chacun court de son côté et mon objectif est de me prouver à moi même que je suis capable de faire les choses, avant de refaire des sorties avec lui.
    Mais il est tjrs là pour me motiver et pour ma première course officielle en avril, il courra avec moi même si on sera très très loin de son record perso. En échange, je serais au première loge sur les ravitaillements de son premier ultra trail. Je pense que tous les deux, même si on n’a absolument pas le même niveau, on se soutient et on pousse l’autre à dépasser ses limites.