Running et Training

Du Jogging au Running : Devenir une Coureuse #113

17 août 2014

Hi,

debuterlacourseapied0 zpsfc442e09 Du Jogging au Running : Devenir une Coureuse #113

Je profite un peu de la lenteur d’août pour aborder certains petits sujets qui changent de l’ordinaire, qui sont un peu plus légers, un peu plus travaillés, un peu moins sérieux au niveau du sport. On me demande souvent à partir de quand je suis devenue « accro » au running / à partir de quand je ne pouvais plus m’en passer / à partir de quand je me suis ou on pouvait se considérer comme une coureuse.

À vrai dire, quand j’essaie de réfléchir à une réponse à donner, je n’arrive pas vraiment à formuler ni vraiment à savoir. Oui tiens telle sortie ou tel mois, j’ai senti que ça y est j’étais une droguée de la course à pieds ET une coureuse. En fait, je pense que le mieux c’est peut-être de replacer ces réponses dans le contexte de mon propre parcours de runneuse et peut-être qu’ensuite j’arriverais mieux à dire quand je suis devenue une coureuse.

Je ne crois pas qu’il y a une date ou une sortie qui m’ont fait dire : ça y est je suis une coureuse. Je pense plus que c’est un processus et qu’à un moment, lorsqu’on nous pose la question ou que tout simplement on nous dit « toi tu cours c’est ça ? / toi tu es plutôt une coureuse ? » on s’aperçoit que oui ça y est, on est devenue une sportive, une coureuse. Ce fameux mot qu’on n’arrive pas à se dire car on faisait tellement parti de la team des non-sportives, pourtant on a toujours du mal à l’articuler nous-même. Enfin, ça c’est pour ma part ;).

Rentrons dans les détails.

debuterlacourseapied2 zps87f79631 Du Jogging au Running : Devenir une Coureuse #113

Mes premiers pas (ou plus simplement mes débuts):

Au mois d’août 2011, Matthieu me lançait un petit défi : l’accompagner dans une de ses courses estivales. Matthieu était un handballeur de haut niveau et dans le cadre de la reprise, il DEVAIT faire un peu d’endurance (il n’appréciait pas particulièrement à l’époque). J’avais ma célèbre réputation de NON-sportive dans le famille  et je crois que ce jour-là, j’avais juste envie de prouver à tout le monde que même si je ne me bougeais pas, j’étais toujours en forme.

Je l’ai suivi, doucement. Je ne me souviens même plus de ce que je portais car je crois qu’à l’époque, je n’avais rien qui a trait au sport dans mon dressing. Bref. Je suis partie, nous avons fait un kilomètre. C’était dur. J’avais du mal à respirer, mais j’étais trop fière pour le montrer. Matthieu m’a laissé rentrer toute seule, mais dès que je savais qu’il ne pouvait plus me voir, j’ai arrêté de courir, cracher mon poumon et j’ai fini en marchant, trempée de sueur mais surtout sonnée. Je me disais qu’à 20 ans ce n’était pas normal de galèrer autant. Plus jeune, je faisais de la GRS et de la natation à haut niveau. Au lycée, j’avais quasiment tout arrêté. Zut, j’étais sonnée après.

Puis j’ai décollé pour Los Angeles, et l’une de mes premières visites sur place fût à Venice Beach puis à Santa Monica. Le climat, l’atmosphère, je ne sais pas mais les jours suivant, j’ai acheté dans un Outlet ma première VRAIE paire de runnings, c’était des Asics… très moches mais qui ont fait leur job. Ensuite, j’ai fait un tour à Forever21, j’ai pris une tenue confortable, pas trop moche. 2 paires de chaque truc : short/brassière etc puis hop.

Sans vraiment y penser je m’y suis mise par étape. J’allais 10 min puis 12 min puis 15 min. Je ne regardais pas les kilomètres, juste le temps. Quand j’ai atteint les 30minutes, au bout d’un mois je crois, je me suis dit qu’il fallait peut-être que je commence à mesurer mes efforts.

J’ai bêtement installé la première application running sur mon portable que j’ai trouvé : Endomondo, et j’ai poursuivi mes efforts. Je n’avais pas beaucoup de temps, j’aimais courir mais à Los Angeles, mon stage et mon envie de visiter me prenaient pas mal de temps. Alors j’ai adopté un certain fonctionnement. Je courais durant ma pause déjeuner 30/50 minutes, durant ce temps j’essayais d’améliorer ma vitesse et j’ajoutais 10/15minutes de training. Mais a posteriori, ce n’était pas très structuré, néanmoins ça me suffisait, je me sentais bien. À la fin de mon année là-bas, je suis partie 10 jours en road-trip et c’est la première fois, durant ces 10 jours que j’ai ressenti un petit manque mais sans plus.

Je ne crois pas qu’à l’époque, malgré mon assiduité et ma régularité, je me considérais vraiment comme une runneuse. D’ailleurs, quand j’allais courir, j’admirais les autres coureurs, jamais je pensais faire partie de leur « petit »monde de running.

N’hésitez pas à relire mon premier post running posté à l’époque icon wink Du Jogging au Running : Devenir une Coureuse #113 >>

debuterlacourseapied zps32b68171 Du Jogging au Running : Devenir une Coureuse #113

Mon premier dossard :

Ça faisait un an que je courrais régulièrement, mais seulement 3 mois que je cherchais à me pousser un peu quand j’ai pris le départ de ma première course. En juillet, après mon retour d’un an à Los Angeles, j’avais un peu le blues, alors j’ai décidé de commencer à faire plus de kilomètres. De 5 km par séance, j’ai doucement évolué vers 7km puis 8km. Au mois d’août, mon copain me lançait le défi de faire 10km. Pour moi, c’était juste le bout de monde, je ne me voyais pas du tout courir autant, malgré mon année de running dans les jambes.

Finalement, on  le fait, on court nos premiers 10km mi août. À partir de là, je prends confiance et décide de mieux structurer mes sorties running. C’est à la même époque que nous décidons de nous inscrire à notre première course, ensemble : Rendez-vous pris le 7 octobre au 10 km Paris Centre (édition 2012).

Si je n’avais pas retrouvé Matthieu en rentrant des USA, s’il ne m’avait pas poussé, je crois que je serais encore au stade du JOGGING. Le jogging pour moi c’est « courir » régulièrement mais sans structure ni objectif, alors que le RUNNING c’est une pratique plus poussée, plus engagée avec des objectifs. Je trouve d’ailleurs maintenant la notion de « jogging » plutôt péjorative. Non je ne fais pas du jogging, je fais du running, c’est un sport complet ET exigeant.

Bref, je crois que c’est en participant à cette première course, en commençant à structurer mes entrainements en vu de cette course  et surtout cette nouvelle sensation de dépassement de soi qui m’ont fait réaliser que ça y est, j’avais fait le running mien, j’étais une coureuse. La médaille que j’ai obtenue ce jour-là était la preuve de ma régularité et de ma passion pour ce sport. Je crois que j’avais besoin de quelque chose de physique pour concrétiser  tout mon engagement pour le running.

N’hésitez pas à relire mon compte-rendu suite à ma première course >>

debuterlacourseapied3 zpsccac757b Du Jogging au Running : Devenir une Coureuse #113

Je porte: Baskets Nike Pegasus, Short Nike Pro, Brassière et Débardeur Nike, Montre Tomtom Runner.

Et maintenant ?

Presque 2 ans après ma première course, les choses ont pas mal évolué, dont mon rythme. En fait, ma première course a été un déclic, elle a été la preuve que c’était devenu du sérieux, que j’avais atteint un certain niveau et que peut-être je pouvais aller plus loin si je m’engageais un peu plus. Ce un peu plus est venu grâce à mon inscription à mon premier semi-marathon. Là c’était du sérieux : une distance que je n’avais jamais faite à l’entraînement…ah oui l’entrainement… je n’avais pas d’entrainement non plus, les plans, les fractionnés, je ne connaissais pas.

Je m’y suis mise progressivement pour mon premier semi-marathon… puis je me suis blessée en avril 2013. C’est là que j’ai réalisé, que j’avais la passion, que j’avais envie de m’y mettre sérieusement mais que peut-être que je devais surtout m’y prendre correctement.

J’ai beaucoup appris de ma première blessure (syndrome fémorro-patélaire) : les étirements, mon rythme, le bon système d’entraînement. Résultat, même si depuis octobre 2012, je me considérais comme une coureuse, je crois que ce n’est qu’en me blessant que j’ai découvert comment « bien » courir, « bien » m’entrainer et à m’écouter. Ainsi, j’ai passé une autre étape pour devenir une « meilleure coureuse » en avril/mai 2013.

Après cette blessure, je connais un second départ une fois que mon kiné, mon médecin et mon podologue m’aient bien réparée en juillet 2013. Je suis des plans plus précis, j’ai commencé le renforcement musculaire (notamment via Nike Training Club), je me repose, je choisis un équipement adapté, j’évolue en fonction de mes objectifs de course.

Bref, à partir de là, je suis devenue une coureuse passionnée MAIS raisonnée.

debuterlacourseapied5 zps5c120450 Du Jogging au Running : Devenir une Coureuse #113

Ainsi, après vous avoir expliqué un peu mon parcours, je peux conclure que réellement je suis devenue une coureuse : bien équipée, bien entrainée et raisonnée que mi-2013.  En somme, même si le parcours de chaque coureuse est unique, c’est en fonction de votre vécu et de votre implication dans la course que vous pouvez par vous-même juger si oui ou non ça y est vous êtes une coureuse.

La course est aujourd’hui totalement intégrée dans ma vie, je ne pourrai plus m’en passer. Est-ce une drogue ? Je ne crois pas car la course m’a amenée à aimer le sport en général. Si je ne peux plus courir, je ferai autre chose. D’ailleurs j’ai déjà bien diversifié ma pratique. J’aime juste TOUT ce que le sport m’apporte et me donne l’occasion de vivre, toutes ces émotions, toutes ces réussites. Je crois que c’est plutôt cela dont je ne pourrais plus me passer. C’est ça la différence.

L’important n’est pas de se dire « ça y est je suis devenue une coureuse ». Non je pense que l’important est d’aimer ce que vous faites, de garder à l’esprit pourquoi vous courez, pourquoi vous vous êtes lancés dans ce sport, pourquoi vous vous impliquez autant ? Je me sens épanouie dans le fait de courir, j’aime ce que je fais, j’aime courir… tout simplement.

Néanmoins, je crois que si vous avez envie de vous prouver que « oui vous êtes devenue une runneuse » est peut-être de vous inscrire à une course OFFICIELLE. La médaille, qu’importe votre résultat, sera le meilleur symbole pour cela icon wink Du Jogging au Running : Devenir une Coureuse #113

Et vous, quel est votre parcours de coureuse ? Depuis quand vous vous considérez comme telle icon smile Du Jogging au Running : Devenir une Coureuse #113 ?

à très vite !

PS: N’oubliez pas de participer au concours des 10km Paris Centre >>> Il ne reste plus qu’un jour !

PS: Dorénavant, retrouvez mon calendrier de course sur cette page >>

30 aiment ce post

You Might Also Like

80 Comments

  • Reply Light&Girly 17 août 2014 at 11 h 16 min

    Coucou Anne ! Cet article sur ton parcours est super intéressant ! Je vais lire les autres d’ailleurs.
    Personnellement, je suis clairement au stade « jogging », je ne parviens pas encore à courir plus d’une demi heure et les points de côté, ça me connaît.
    Mais j’ai vraiment envie de m’améliorer. Et ça fait du bien de lire que non, tout ne vient pas « tout seul », mais bien avec des objectifs et de l’entraînement intensif.
    Bisous !

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 38 min

      Merci ;) et non tout ne vient pas tout seule, mais si on est persévérance, ça vient ;) !!!

  • Reply Running-Addict 17 août 2014 at 12 h 16 min

    Joli parcours et surtout jolie ambassadrice du running!!

    Passer de « non sportive » au « jogging » puis au « running » le cheminement parfait!

    Et ça devient un plaisir, une passion… J’adore lire ces récits de convertis à la Running-Addict attitude!!!

    • Reply Anne 24 août 2014 at 20 h 04 min

      Merci ! et moi aussi, je trouve ça intéressant de savoir comme les gens arrivent au running au final !

  • Reply Carole Gauthier 17 août 2014 at 12 h 16 min

    Coucou Anne, voilà je cours depuis peu mais je suis une asthmatique qui peux vraiment rien faire sans la ventoline, tout tes postes me donnent envie de continuer a courir même si j’ai beaucoup de mal mais en peu de temps je vois une différence j’essaie de courir un peu plus en faisant attention! J’ai toujours été une sportive j’adore le sport, dans ma famille nous sommes tous comme ça ( mon père et un ancien champion de France de volley ) je pratique le tennis mais j’avais besoin de quelques choses en plus : la course. Ton blog ma permis a mieux connaître ce sport, mieux apprenender les sorties donc merci pour tout même si tu le fait involontairement ton blog me permet d’aller mieux :)
    Bisous

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 57 min

      ça me touche beaucoup Carole et je te souhaite vraiment de continuer !

  • Reply Jasmine 17 août 2014 at 14 h 02 min

    Ton parcours c’est juste le top! Pour ma part il se trouve que je suis le même parcours , mais je n’en suis pas encore à ton niveau! L’année dernière j’ai commencer mais je n’étais qu’au stade de ‘footeuse’ cela fait 3-4mois que je suis une ‘runneuse’. On a tous cette passion qui nous réunis, gros bisous Anne !

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 58 min

      Merci beaucoup Jasmine !

  • Reply Audrey 17 août 2014 at 14 h 38 min

    Salut Anne !

    Beau parcours ! Et surtout bravo car tu as réussi à progresser seule!!

    De mon côté j’ai commencé le jogging entre mes deux années de prépa pour retrouver la forme, puis en école j’y ai pris goût et avec un peu de préparation j’ai couru deux fois le semi de Paris, avant de me mettre à la course nature… Mais je ne considérais pas encore que j’étais une coureuse : refus de fractionner, pas de constance sur l’année…

    Après une année sur Paris intra-muros à ne pas réussir à me motiver, j’ai déménagé en Alsace et je me suis dit « là c’est le moment, vas-y! » et je me suis inscrite au club d’athlé pour enfin faire du trail, du vrai ! Je cours 4 à 6 fois par semaine avec un plan, et je m’investis vraiment sur du plus long terme qu’avant; maintenant je suis une coureuse !

    Bises et merci pour tes conseils et ta motivation!!

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 58 min

      Coucou Audrey
      C’est sur que Paris n’est pas top pour courir, l’Alsace est un bien meilleur terrain de jeu ;)
      des bisous et merci !

  • Reply Christine 17 août 2014 at 14 h 42 min

    Merci de partager ton expérience. Je lis ton blog régulièrement, cela m’aide à mieux structurer ma pratique même si je ne suis pas à ton niveau.
    Je pense comme toi que le passage de joggeuse à runneuse est plus un processus.
    J’ai commencé à courir parce que c’est une activité mobile, qui peut nous suivre partout. Une blessure au genou m’a empêchée de courir pendant 6 ans. J’ai essayé plein de traitements. Je devais être mordue sans en avoir conscience car je regardais avec envie les coureurs et retentais régulièrement de courir, même 5-10 minutes jusqu’à ce que la douleur revienne. Rétrospectivement, cela parait idiot d’aller courir en se demandant combien de temps la douleur allait me laisser tranquille. Au printemps 2009, je ne sais pas pourquoi, la douleur est partie. Mais j’étais toujours une joggeuse.
    Le tournant est venu en suivant une préparation pour la Parisienne 2011. Cela a marqué le début de la bascule. Cette première course en a entrainé d’autres, 5km d’abord puis 10 km en mai 2012. Les passages à de nouvelles distances m’effrayent un peu mais j’aime aussi sortir de ma zone de confort. J’ai passé la barre des 20 km en mai dernier. Prochaine étape : un semi en octobre puis un marathon. Pour ce faire, je rejoins un club pour avoir un bon cadre et limiter les blessures qui cette année m’ont bien gênée.
    Suis-je une runneuse, je suppose. Je sais juste que j’aime courir, que je prends plaisir à affiner ma culture dans ce domaine et que les vêtements et chaussures de running prennent de plus en plus de place dans mon armoire.

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 00 min

      Je pense que tu peux te considérer ainsi, on sent que tu es passionnée aussi ;)

  • Reply Petite poulette 17 août 2014 at 15 h 13 min

    Coucou,
    J adore lire les parcours de chacune
    En ce qui me concerne j ai toujours été sportive plutôt polyvalente plus axée sport co, volley ball. Le début dans le vie active et le passage en région parisienne, la déprime m a poussée à aller me défouler dans le bois de Vincennes et la course à pied était pratique, pas chère et rentable en terme de temps. J étais dans une logique de défonce = courir juste 30 minutes et me mettre dans le rouge. Puis je me suis mis dans des plans d entraînement pour me préparer dans les raids multi sports, des séances de vma, des sorties longues, du seuil… Sans me considérer ni joggeuse ni runneuse à 100%
    J ai fait une première course un 10 km route en 2009, nombreux trails de 10 à 44 km, je continue à courir 4 fois par semaine. Bizarrement je ne me sens pas runneuse, sportive mais pas runneuse. Bizarre bizarre. Je me cherche encore.
    Bises

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 08 min

      Au vu de ton commentaire, je pourrai dire que tu l’es !

  • Reply Gene 17 août 2014 at 15 h 14 min

    Et encore un super article. Moi je ne sais toujours pas si je suis une runneuse. J’ai pris goût à courir et même je me rends compte que lorsque je n’y vais pas ça me manque terriblement c’est un peu effrayant d’ailleurs car pour ma part je ressens vraiment le manque comme une droguée qui n’aurait pas eu sa dose. Je progresse et m’inscris à des courses officielles mais malgré cela j’ai du mal à suivre un plan d’entraînement j’aime surtout courir au feeling… C’est pourquoi je n’arrive pas à savoir si je peux me classer dans les vraies coureuses!?

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 08 min

      Tu sais, l’important est de courir, si tu préfères ainsi, il vaut mieux pas passer au plan ;) !

  • Reply Virginie 17 août 2014 at 15 h 29 min

    Je suis devenue une vraie droguée du runing
    De jours en jours j’me sens mieux dans mon corps
    Et puis, psychologiquement aussi
    Donc mieux dans ma tête !! <3

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 59 min

      Et c’est le mieux qui peut arriver avec le running ;)

  • Reply manon 17 août 2014 at 17 h 33 min

    Wahou super témoignage, ça donne envie de progresser comme toi !
    Pour ma part j’ai commencé à courir en avril de cette année, un jour sur deux, et en me préparant au 10km paris centre je me suis fait mal au genou… Je pense que c’est à cause de mes baskets inadaptées (des running nike 1er prix mais que j’utilisais depuis déjà 5 ans). Quelles runnings me conseillerais-tu sachant que je suis toujours débutante et que je ne veux pas non plus trop investir (au cas où ma blessure m’empêcherait de reprendre de sitôt) .
    Bisous !!

    • Reply Léa 18 août 2014 at 11 h 12 min

      Les baskets ont une durée de vie moyenne de 6mois-1an selon le nombre de km que tu fais par semaine, ne les garde surtout pas plus longtemps si tu ne veux pas te blesser :)

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 01 min

      Je rejoins Léa, une paire de basket ne doit pas excéder 800km (soit environ 1an-1an1/2)

  • Reply Blandine 17 août 2014 at 18 h 10 min

    Ça donne envie tout ça..
    Je me suis mise à courir il y a un mois, vacances aidant… J’accroche bien j’espère m’y tenir à la rentrée.
    Tu aurais une paire de chaussures à me conseiller? Là j’ai des kalenji qui se font vieilles…
    Pour un petit budget. Enfin pas trop gros.
    Merci. Et encore bravo!

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 02 min

      Je te conseille de lire mon article sur bien choisir ses chaussures de running car ça dépend de beaucoup de paramètres ;)

  • Reply Elise 17 août 2014 at 18 h 30 min

    Super sympa ce petit retour sur ton parcours!
    J’ai commencé à courir en août 2013, je faisais déjà pas mal de sport mais la course à pied jamais je n’accorochais pas, j’étais toujours en mode essoufflée et c’était chiant! Et puis le copain a voulu se mettre a courri pour retrouver la forme alors un jour j’ai suivi et de fil en aiguille j’ai aime la sensation de dépassement, d’après run, de me sentir en forme… Et je me suis inscrite à ma première course 10km en octobre 2013 pour le challenge et j’ai adoré, j’ai aimé l’ambiance, de me dire que j’étais capable de le faire et j’ai eu envie de faire mieux alors je me suis inscrite à une autre puis une autre et en octobre je me suis inscrite pour mon premier semi marathon! Alors j’ai peur je n’ai jamais couru aussi longue distance mais en même temps j’ai hâte d’en découdre avec et me prouver que oui je peux le faire!
    J’ai intégré le training régulièrement depuis 6 mois et j’aime aussi voir mon corps changer en mieuxl se muscler et m’aider a mieux courir!
    Ma prochaine étape proche c’est le fractionné que je n’ai pas encore commencé mais comme je veux progresser jevais m’y mettre et même si je sais que ce sera dur je sais aussi que je vais aimer au fond parce que je sais pourquoi je le fais;)
    Et merci a toi parce que en tombant sur ton blog j’ai eu le déclic manquant pour vraiment accrocher et c’est génial:)

    Bon dimanche!

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 02 min

      En tout cas on sent que tu es déjà passionnée ;)

      des bisous et merci !

  • Reply Pauline 17 août 2014 at 20 h 37 min

    Coucou Anne! Un article vraiment très intéressant où on sent cette passion pour le running. Pour ma part au travers du running j’éprouve vraiment un dépassement de soi. Je suis fier de voir que mes distances ont évoluées et de pousser mon corps dans de nouvelles épreuves. En tout cas super article, continues de nous transmettre ta passion!

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 03 min

      Merci beaucoup Pauline !

  • Reply Glevarcoz 17 août 2014 at 21 h 28 min

    Ça fait 20 ans que je cours. J’ai toujours eu une pratique régulière mais rarement intensive.
    Et depuis la naissance de mon 2ème enfant j’ai augmenté le nbre de sorties et de km et j’ai participé à des courses ( ça fait 4 ans)
    Je suis passé de courtes distances (7-10km ) courues rapidement à de longues distances ( jusqu’au marathon cette année ) courues plus doucement avec des plans, des changements ds mon alimentation, et comme prochain objectif du renforcement musculaire.
    Je ne peux plus me passer de course à pieds, c’est ma thérapie , ça me rend plus heureuse en me permettant de prendre du recul
    Ce que j’aime ce sont les sorties longues

    Merci Anne pour cet article que nous fait réfléchir à notre pratique de la CAP et à son évolution au cours des année !!!

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 06 min

      En tout cas tu es une super coureuse au vu de ton commentaire ;)

      des bisous et merci !

  • Reply Sophie 17 août 2014 at 21 h 37 min

    Merci pour ce post Anne ! :) C’est super top que tu sois attentive aux questions des lectrices !

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 03 min

      Merci Sophie ;)

  • Reply claire 17 août 2014 at 21 h 46 min

    Merci beaucoup pour cet article, voir tout ton parcours est super motivant !! Je suis loin des 10km réguliers, plutôt autour des 5, 6km mais je compte progresser cette année, mon objectif serait un 10km et je rêve secrètement de terminer un semi-marathon. Je me laisse du temps pour y arriver, il y a deux ans de ça je n’aurai jamais parier courir pour le plaisir !

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 04 min

      Comme quoi, on évolue tous et c’est déjà super !

  • Reply Ophelie 17 août 2014 at 21 h 55 min

    Pourrais tu faire un article sur ta blessure femorro patellaire stp? J’ai le même souci que toi et j’aimerais savoir ce que tu faisais comme étirement et exercices. Je cours depuis 1 an et j’ai peur de devoir arrêter la course et ça me rend malade. Merci de ton aide !

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 05 min

      Je ne préfère pas développer sur ma blessure car chaque cas est unique et il vaut mieux consulter son médecin ;)

  • Reply victoria Macgregor 17 août 2014 at 23 h 06 min

    ton article fait rêver :) Je me suis lancée dans la course à pieds cette année et j’aime énormément, pourtant je manque encore de motivation et de rythme. Tu m’inspires beaucoup en tout cas:) Bisous!

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 03 min

      Merci Victoria

  • Reply samisam 18 août 2014 at 1 h 25 min

    Salut Anne, j’ai trouvé ton article super intéressant! Pour ma petite histoire, j’avais toujours été sportive quand j’étais toute jeune, mes parents m’ont toujours poussée à faire des activités sportives lorsque j’étais enfant (danse, tennis, athletisme). Donc c’était naturellement après les entraînement d’athlétisme que je faisais mes premiers meetings régionaux vers l’âge de 10 ans. Mes parents étants férus de course à pied (mon père faisait beaucoup de marathon dans plein de villes du monde entier où souvent nous l’accompagnions avec tout ma famille) ils m’ont donné le virus! C’est ainsi que lorsque ma maman s’entraînait pour les 20km de Lausanne, moi je faisais les 4km prévus pour les enfants (avec une moyenne de 5,35 min au km!). Avec le temps et les études j’ai arrêté l’athlétisme et je courrais juste de temps en temps maximum 20 minutes mais vraiment très rarement pendant l’adolescence. Et aujourd’hui après 4 ans d’université en médecine où mes activités physiques se sont limitées à 1h dans la semaine avec des cours de danse ou de gymnastique proposés par l’uni, j’ai pris 7 kilos… Ajd cela fait 6 mois seulement que je vais courir 30 minutes par semaine juste pour me défouler des études sans vraiment plus d’assiduité. Et là depuis 1 mois environ je me suis fixé comme objectif une course de 10km à Lausanne en octobre! Du coup j’essaie d’augmenter le nombre de mes séances à 2 ou 3 par semaine et j’ai même réussi à courir mes premiers 10km de ma vie (en 1h17 haha) et j’en étais super fière! Tout ça pour dire que le sport est une passion que j’ai vraiment depuis toute petite mais que je commence à réapprivoiser uniquement maintenant. Et j’adore ça et la sensation que cela me procure! Et bien sur je le fais surtout pour me remettre en forme et retrouver un corps tonifié que j’ai perdu pendant ces longues années d’études.

    • Reply Anne 4 septembre 2014 at 0 h 04 min

      En tout cas en te lisant, cela se ressent et ça fait vraiment plaisir !!

  • Reply Stéphanie - Il Etait Une Fois... Cocotte 18 août 2014 at 8 h 20 min

    Super article.

    Je ne me considère pas vraiment comme une coureuse parce que je n’ai encore participé à aucune course et que je ne cours pas non plus 5 fois par semaine. Ce n’est pas l’envie qui manque car j’aimerais progresser mais le temps.
    J’avais téléchargé NTC mais j’ai abandonné car je trouvais les exercices compliqués mais je pense que je vais réessayer.

    Bisou

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 57 min

      Merci Stéphanie mais si tu es déjà régulière dans ta pratique c’est top !

  • Reply FluR 18 août 2014 at 9 h 30 min

    Très joli post ! Personnellement, je ne pense pas pouvoir dire que je suis une coureuse… Mais depuis quelques temps, je peux me sentir comme une sportive, ce qui est déjà un changement !! J’aime pratiquer du sport, et ce de plusieurs disciplines. J’ai gravi le Canigou (2800m) ce W.E. par le passage le plus difficile, je fais un stage de flamenco toute cette semaine, une préparation pour le 10km de Villeneuve de la Raho en septembre… Bref, je prends plaisir à bouger alors que j’ai longtemps été une 99% intello… Et c’est très agréable !

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 56 min

      Ah je pense que tu peux te considérer car c’est un bel objectif !

  • Reply Mademoiselle Pimprenelle 18 août 2014 at 9 h 54 min

    Whaou. Juste whaou.
    Je suis admirative! Tu respires le bien-être, c’est beau à voir! Et c’est surtout motivant!
    Je me suis rendue compte, depuis notre déménagement, que j’avais mal aux articulations (à force de rester assise par terre à jouer avec ma fille, à ne faire que les balades en poussette -les trottoirs de ma ville n’aime pas les poussettes!-, et quelques marches dans mon quartier). Et à 31 ans, ce n’est pas normal d’avoir les mêmes douleurs que mon papa qui a… 75 ans!
    Bref, avec mon mari, nous nous sommes mis à la marche. On se ballade (avec le porte-bébé de décathlon) dans les villages alentours, au bord des lacs, et je me sens de mieux en mieux. J’ai ressorti mes affaires de sport d’avant ma grossesse (je rentre dedans!), j’ai bien envie de me mettre à courir.
    Mais là, avec la petite à la maison, pas facile…
    Aussi, en septembre, elle va chez la nounou, et le temps que je retrouve un travail, je me suis donnée comme objectif de sortir courir! Quelques minutes par jour, et quelques étirements (merci pour les explications de l’appli Nike!), et une reprise en main!

    Merci pour tout cet élan positif que tu apportes! Ca fait un bien fou! Et puis, ça aide beaucoup de voir que quelqu’un qui nous ressemble, qui a un travail, un amoureux, et une vie bien remplie se mettre à courir! Ca se voit que tu es passionnée, et ça donne vraiment envie de prendre ce chemin là: courir n’est plus l’épreuve d’EPS du collège ;), ça peut être fun, et on peut y prendre du plaisir!

    Merci pour tout ça!

    Et je te souhaite un bon emménagement à Paris!

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 55 min

      En tout cas j’espère que tu pourras reprendre ;)

      merci beaucoup <3 !

  • Reply Camille 18 août 2014 at 11 h 39 min

    Chouette résumé Anne ! C’est drôle parce que de mon côté j’ai toujours fait du sport, et si aujourd’hui je fais encore plus de sport sache que tu es bien plus sportive que moi au quotidien ! Chapeau ;) Une sportive accomplie

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 55 min

      Merci beaucoup Camille !

  • Reply Cécile 18 août 2014 at 12 h 52 min

    Ton parcours est vraiment top ! Bravo d’être arrivée jusque là :) Pour ma part, j’en suis au stage « jogging »… Je faisais pas mal de sport au lycée, un peu moins pendant mes études post-bac et plus du tout depuis cette année :/ Je me suis lancée le défis de courir au moins une fois par semaine au minimum 1/2h. Je pense que c’est peu mais ça me motive à me bouger un peu ! Je ne pense pas devenir une coureuse assidue mais de temps en temps ça fait vraiment du bien de se dépenser et de dépasser ses limites !

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 54 min

      De temps en temps c’est déjà beaucoup plus comparé à la majorité des gens ;) !

  • Reply Emilie 18 août 2014 at 14 h 10 min

    Salut anne , et bien je vais entamer ma troisième année d’athlétisme du coup je me considère comme une coureuse . Les premiers temps, je courrais maximum 30 min à un petit rythme et surtout des que je voyais 30 min à ma montre je m’arrêtais net . Je n’arrivais pas à progresser , et puis lors d’une formation pour mon travail, j’ai rencontré une coureuse et tout en discutant on s’est planifié une course car j’avais peur de dépasser les 30 min . Premier entraînement avec elle, on court 45 min j’ai énormément souffert mais je voulais tenir pour ne pas la décevoir . Après ,on s’est vu tout les dimanche et un jour , elle me dit que si je voulais m’améliorer il fallait que j’aille au stade et m’entraîner , du coup j’ai découvert le fartleck , les plots , les côtes etc les entraîneurs pas toujours facile mais les résultats sont arrivés petits à petits . Mes premiers 10 km , une horreur je mettais 1h 06 ,j’en chiais et maintenant 53 min j’ai fait de belles progressions et mon entraîneur en est très fier et puis j’ai fait mon premier semi marathon 2h 03 ravie de l’avoir réalisé, une belle expérience et ma copine qui me dit ‘ tu vois , c’est une belle récompense le semi , tu y es arrivée !!! ‘ j’étais trop fière qu’elle me dise ça .Par la suite on a fait les interclubs , j’ai fait la marche rapide , pas facile à faire et comme je ne me débrouillais pas si mal que ça , je me suis dis pourquoi ne pas faire une compétition , j’ai fait les departementaux et me voilà Championne départementale en senior , c’est pas un super titre mais fallait le faire . Pour en finir tout comme toi le sport me procure un bon équilibre de vie , une force mentale importante ,de la satisfaction et de belles rencontres . Voilà , grosses bises . Émilie ( moijaimebien sur Instagram )

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 54 min

      AH oui effectivement ! je réfléchis encore pour rejoindre un club d’atlhé de mon côté
      des bises et merci de me suivre Emilie !

  • Reply Sofia 18 août 2014 at 15 h 18 min

    Je me suis mise à courir il y a environ 3 mois maintenant, moi quine tenais pas 10 minute en endurance, aujourd’hui je suis fière de mes 5 km à chaque courses :) Mais je perd souvent la motivation je n’arrive pas à me disciplinr dans mes courses malheureusement du coup, je peux très bien aller courir 3 fois par semaine comme 0 fois… Pas top !
    Combien de fois par semaine cours tu, et comment arrive tu a t’imposer une discipline de course ?

    En tout cas ton article me donne très envie de me dépasser un peu plus, c’est assez motivant. Perso j’utilise l’appli Nike running que je trouve très bien, elle me motive en annoncant tous les kilomètre notre temps et ou on en ai dans mes écouteurs, ce qui est pas mal pour moi :)

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 53 min

      Hello Sofia
      J’ai des plannings et des objectifs tout simplement ;) !

  • Reply fanny 18 août 2014 at 20 h 11 min

    Ca me donne vraiment envie de reprendre. Bon, moi j’en étais au jogging en complément du tennis. Une 1h ou 1h30 par semaine. Si je reprends j’en serai au même niveau que toi en 2011 et c’est là que ton article est motivant. Merci.

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 53 min

      Il faut pas se décourager !

  • Reply PaMzz_ 18 août 2014 at 20 h 32 min

    Mon parcours est similaire, plutôt sportive jusqu’à la fin du lycée avec plusieurs séances de natation par semaine j’avais totalement abandonné l’idée d’avoir une activité sportive en rentrant à la fac. Plus le temps. enfin c’est ce que je croyais. Après 2 premières années de médecine de travail acharné, sans sport, j’ai décidé de m’y remettre tout doucement. J’ai tenté les cours de gym en groupe, en salle (step, abdo fessiers) sans vraiment accroché. La natation me manquait mais les horaires d’ouverture pendant l’année scolaire ne correspondait pas du tout à mon emploi du temps serré cours-stage-révisions.
    Je me suis finalement mise à la course à pied en mai 2012, après les partiels et donc à la fin de l’année universitaire. Mon (ex) copain s’y était mis en janvier et avait couru avec brio le 20km de Bruxelles quelques mois après. Lui n’avait jamais été sportif, je le découvrait sous un autre angle. Il me plaisait, ça lui plaisait, j’avais envie de vivre ça avec lui.
    Il m’a accompagné dans mes premiers kilomètre, m’a soutenue, m’a encouragé… Car c’était dur! j’ai débuté lentement, sur des petites distance, je fractionné. Puis j’ai appliqué la méthode que j’appliqué dans mes études. Etre stricte avec moi. J’étais régulière, motivée, je m’obligeais à tenir un planning, faire les sorties que j’avais prévu même si c’était dur. On s’est inscrit ensemble au 10 km du run in Lyon le 6 octobre 2012. j’avais un objectif, j’avais l’été pour y arriver. et je l’ai fait.
    A partir de ce moment je n’ai plus arrêté de courir (ou presque). j’y prend beaucoup de plaisir, j’ai progressé, en vitesse, en distance.
    J’ai fais le semi marathon du run in lyon en octobre 2013, 8 mois avant « le concours de ma vie » (ie le concours de l’internat de médecine), je courrai 3x/semaine l’été dernier, cela me prenait beaucoup de temps sur mes révisions, mes copain(e)s m’ont souvent trouvé « folle » d’y consacrer autant de temps alors que l’échéance approchait mais je crois que ça m’a beaucoup aidé à tenir, rester concentré sur le boulot des heures et des heures ensuite.
    Ma dernière année de médecine a été chaotique sur le plan personnel, une grosse déception amoureuse, des gros souci de santé pour mon père et enfin une embolie pulmonaire pour moi… le tout au même moment (fin décembre-janvier). J’ai du arrêter 1 mois la course à pied pour l’embolie pulmonaire. J’en ai souffert. C’est là que j’ai réalisé à quel point la course à pied été devenu pour moi indispensable. A quel point elle m’aidait à aller mieux, à garder la tête hors de l’eau pour gérer le concours qui va déterminer 40 années de ma vie et affronter les difficultés de la vie en même temps.
    Après 1 mois d’arrêt pour souci pulmnaire la reprise a été dure, j’avais l’impression de repartir de zéro. J’ai abandonné la ceinture cardiopour mieux me concentrer sur mes sensations. Je ne l’ai pas remise. je ‘écoute, je cours à mon rythme, et j’ai même énormément progressé en vitesse par rapport à l’année dernière (qui l’eu cru…?).
    Aujourd’hui je suis inscrite au semi marathon du run in Lyon avec un objectif temps (battre celui de l’année dernière ;). Je n’ai pas vraiment de plan d’entrainement, 3 sorties par semaines (quand je peux, les gardes à l’hopital rapprochées m’épuisent un peu ce mois ci), dont au moins une longue de 13-15km. j’aimerai me mettre au fractionné, j’ai essayé mais je ne trouve pas de plan qui me corresponde. CEs sorties m’ennui, je n’arrive pas à me faire plaisir. je suis preneuse de conseils de ce point de vue !!

    Merci pour ton blog que je découvre petit à petit maintenant que sur le plan pro j’ai plus de temps. Tu as une pêche d’enfer ! Et je me retrouve dans certain de tes posts.

    (Ps : j’aurai 23 ans le 20 aout également, c’est amusant !)

    Pauline

  • Reply Amelie marie 19 août 2014 at 3 h 58 min

    Super parcours ! J’ai toujours adoré courir, et depuis le lycée, j’allais plus ou moins sérieusement courir le long d’une rivière près de chez moi. Je ne courais pas très bien, et c’est du jour où le beau père d’une copine, entraineur, m’a expliqué deux trois choses, que j’ai commencé à courir 40/60 minutes. En ce moment je prépare le marathon de Tokyo en espérant être choisie ! Je suis encore un peu juste, j’ai du mal à suivre des entrainements rigoureux (j’aime courir longtemps et sur la distance, mais j’ai du mal à planifier. Dès que j’essaye je deviens grincheuse :)). Par contre, c’est vrai qu’on se blesse vite si on ne s’échauffe pas et si on ne fait pas les choses correctement !

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 50 min

      Ah c’est vrai que quand on se lance sur ce genre de distance, il faut bien s’organiser ;) ! je te souhaite bon courage en tout cas, ça sera une belle expérience !

  • Reply Kat_line 19 août 2014 at 15 h 46 min

    Bonjour Anne et bonjour à toutes les runneuses accomplies ou en devenir! ;)
    Absolument pas sportive à la base, je cours depuis un peu plus d’un an après m’être laissé entraîné par un pari entre copines! Je me suis vite laissée emporter par l’addiction à ces sorties et du coup aux différentes pratiques du sport en général! Malheureusement j’ai certainement poussé un peu vite et un fort et après ma première course sur 10km j’ai rapidement souffert du genou et le verdict « syndrome rotulien » est tombé.. Depuis mars je reprends en dents de scie au rythme des douleurs au genou et malgré kiné, semelle, ostéo… Du coup j’aimerai beaucoup savoir Anne (mais si d’autres lectrices ayant vécues la même chose) comment s’est déroulée ton retour progressif au running.
    En tout cas merci pour ton site et ton IG, qui apportent de précieux conseils et qui sont extrêmement motivants!
    Belle fin d’été à toutes et de belles sorties à venir! ;)

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 49 min

      Alors pour ce syndrome, il faut du repos avant de repartir sur de la kiné pour réduire l’inflammation.
      Après, même en reprise tu auras mal, le temps que le corps se fasse aux semelles. Ne pas hésitez à retourner chez le podologue si tu as encore mal après 1 mois pour qu’il ajuste.
      Moi j’ai repris 1km par 1km sur 1 mois et j’ai mis bien 1mois 1/2 pour ne plus avoir mal à la rotule (malgré 22 séances de Kiné et nouvelles semelles)
      Il faut être patient surtout avec ce genre de blessures

  • Reply ines 21 août 2014 at 14 h 30 min

    Je rejoins la majorité, article très intéressant ! J’ai bien aimé ton analyse du jogging/running ! Je suis d’accord que c’est en s’inscrivant à une première course qu’on prend le sens de notre pratique ! Pour les débutantes (comme moi j’ai fait) je conseille de s’inscrire d’abord à une course FUN (type color run) puis à un 10km ça fait une sorte d’entrainement et on voit l’ambiance d’une course sans trop se donner de pression !
    Je me permets de t’envoyer un petit mail direct sur ta boite !

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 46 min

      AH je suis bien d’accord surtout si on est vite impressionnée ou stressée, ça fait une bonne approche !

  • Reply Cécile 22 août 2014 at 10 h 16 min

    Quelle belle progression ! Merci pour tes articles motivants :)
    Le marathon de cet automne est toujours à ton programme ?
    Moi je cours mon premier en octobre :)

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 38 min

      Il y a eu quelques modifications dont je parlerai très vite ;) !

  • Reply Sandra 23 août 2014 at 12 h 04 min

    Je suis tombée par hasard sur ton blog en cherchant des idées mode et beauté… J’ai été agréablement surprise de trouver tes articles sur le running. Je fais du sport co depuis toujours et j’ai tout juste commencé à m’intéresser de plus près à la course à pied histoire d’avoir un sport sous le coude quand je ne pourrais plus pratiquer dans de bonnes conditions mon sport favori, le handball. J’ai suivi une amie dans son club de course. Je me suis retrouvée entourée de marathoniens et de marathoniennes et me suis sentie toute petite avec ma distance maxi parcourue 1 fois il y a quelques années : 10 km… Mais dès le premier entraînement, ce sport m’a paru plus accessible. Tes articles tombent à point nommé ! Et viennent confirmer le bon ressenti que j’ai eu. Je ne pense pas faire de gros progrès la première année car j’ai repris une licence de handball, je ne pourrais donc pas me consacrer entièrement à cette nouvelle pratique. Malgré cela, et quelque soit ma vitesse de progression, ton expérience et tes conseils sont précieux et motivants ! Et oui, le running est un sport ! Un vrai. Bonne continuation !

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 39 min

      Merci Sandra
      Après le running peut un peu t’aider dans ta pratique du handball, mais c’est sur que c’est plus dur d’allier les deux !

  • Reply Auré 26 août 2014 at 16 h 33 min

    Je n’arrive pas à me dire « runneuse »… Je me sens encore trop débutante et novice.
    Bientot 1an que je cours (mi sept exactement), par simple envie de me fixer un objectif: un 10km et une heure si possible. J’entrais dans ma 2eme année de maman au foyer et je voulais prouver que j’étais autre chose que « maman ». Ma premiere sortie je m’en souviens très bien. Arrivée au bout de mon chemin j’avais l’impression d’avoir fait 10kms (100m en réalite!), un souffle de baleine (je ne fumai déja plus pourtant ), cette sensation de n’avoir plus qu’un seul poumon: bref la cata! Dans ma tête 1km ce n’était pas si long ;-) Je me suis accrochée et deux mois après je fesai mon premier 10kms.
    Début janvier l’envie d’un semi germe, je apsse à 3 sorties/sem (voir 4)….et me voilà 8mois après mes débuts a faire mon 1er semi. Un pur bonheur, une joie immense, un partage avec des « inconnus » qqchose de très fort et avec un chrono inespéré.

    Et après?
    Un trail de 19kms dans le sable, cailloux, dunes etc… Un autre semi en montée en juillet qui finira par me décider à m’inscire sur le marathon de La Rochelle (chez moi). Oui oui, du run je pourrai t’en écrire des pages. Je suis tombée dedans il y a 1an, et je ne regrette en rien d’avoir repoussé mes limites. Mes efts sont fiers de moi, mon mari m’admire, et moi? Je pense que je suis folle de faire ce marathon!
    Bisous
    Auresteph d’insta
    Ps: moi aussi j’ai fait de la GR(S)

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 45 min

      Au vue de ton récit, je te trouve bien LOIN de la débutante au contraire ;) !!!

  • Reply Triton 27 août 2014 at 9 h 40 min

    J’ai commencé à courir à 14/15 ans. C’est drôle car je dis souvent que ça fait plus de la moitié de ma vie que je cours. Petite j’accompagnais mon père sur les courses, les semi. J’ai toujours entendu ma mère raconter ses courses d’athlé « de quand elle était jeune », dommage qu’elle n’ai pas réussi à reprendre après ses grossesses. J’ai grandi dans ce milieu. J’ai donc naturellement commencé les cross l’hiver et l’athlé l’été quand j’étais au collège.
    Après avec les études, j’ai plus ou moins couru. Je déteste courir en ville!
    J’ai commencé mes 1ères courses (en dehors des cross et stades) avant ma 1ère grossesse. Et je crois que c’est là que j’ai commencé à devenir réellement accro. Une année d’arrêt, ça m’a semblé interminable! J’ai repris quand mon Titou avait 1 mois. Puis à nouveau un arrêt pour ma 2ème grossesse, mais là le temps et l’énergie m’ont manqué. J’ai repris quand ma Chounette avait 1 ans. Puis 3ème grossesse, où je n’ai pas réussi à m’arrêter de courir de suite, j’ai continuer à trottiner (tranquillou, sur du plat) jusqu’à 4/5 mois de grossesse. J’ai arrêté quand je n’arrivais plus à fermer mon coupe-vent lol Comme elle dormait très peu la nuit, j’ai eu beaucoup de mal à reprendre, j’étais épuisée. Quand j’avais dormi 3H de suite, je me sentais en forme et j’allais faire un tour d’étangs.J’ai réussi à réellement reprendre à ses 2 ans, soit il y a 3 ans. Depuis je cours en club, j’y ai appris beaucoup. Ma pratique a changé, je ne me considère pas comme une runneuse mais comme une traileuse. Hier soir à l’entrainement on a fait 10km sur route, je me suis ennuyée comme pas permis! Il me faut des cailloux, des rivières à traverser, des patates à monter. Je me rend compte que juste courir m’ennuie. Je voulais m’inscrire sur un semi, je ne suis pas sûre d’être capable de réellement courir pendant 21km, mais j’ai vraiment peur de ne pas prendre de plaisir. La notion de chrono, de performance m’est totalement étrangère. Je cours pour voir des paysages, pas pour faire un temps. Je ne suis pas sûre d’avoir ma place sur un semi. C’est mon interrogation du moment…

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 45 min

      Ah je peux comprendre ton ressenti et c’est vrai que l’on peut parfois « s’ennuyer » mais la course sur route est plus dur au niveau du mental car le kilométrage se fait beaucoup plus ressentir qu’en trail

  • Reply Noemie 29 août 2014 at 8 h 31 min

    Hi,
    Je suis très admirative de ta progression en cousrse a pied. Bravo! Tu es vraiment reguliere et motivée et ca paie!
    J’aurais voulu te demander si tu pouvais nous detailler plus precisement tes séances d’entraînement? Notamment pour tes fractionnés en preparation de semi ou de 10k. Ce serait une source de motivation et d’idée pour mes futurs entrainements.
    Bonne continuation!
    N

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 44 min

      Dans ce cas Noémie je t’invite à lire mes articles « prépa semi-marathon » et prépa 10km dans lesquels je détaille mes plans ;) !

  • Reply 3kidsandstillalive 1 septembre 2014 at 20 h 38 min

    Super article!!
    J’ai découvert ton blog il y a 3 mois et demi quand je cherchais de l’inspiration pour me mettre au sport! Apres une grossesse gémellaire il fallait sérieusement s’y mettre!lol!
    Et bien je trouvais que ça devait être chouette d’être aussi passionnée par un sport mais je voyais pas comment j’allais y arriver!!
    Et finalement 3 mois 1/2 après mon 1er footing qui dura 20 min avec 15 min de marche et 5 mi de course!lol! j’ai réussi à courir 17km lors de ma dernière sortie longue! et pas besoin de préciser que je suis ACCRO!! ;)
    Au plaisir de faire une sortie dans paname avec toi car courir c’est top mais à plusieurs c’est encore mieux pour les sorties plaisirs!!

    • Reply Anne 3 septembre 2014 at 23 h 42 min

      Eh bien félicitations et quelle progression !

  • Reply helene 4 septembre 2014 at 11 h 32 min

    je crois que j’ai réalisé que j’avais dépassé le stade de la joggeuse quand, pendant une blessure avec arrêt de 3 mois, j’ai réalisé le manque de sorties, voire la « jalousie » que je manifestais en voyant les autres courir.
    je ne cours que depuis octobre 2013 (avec donc arrêt de mai à début aout). je n’ai pas particulièrement de plans, mais plutot des défis personnels en terme de distance.
    au début 5 km (qui me semblaient être la mer à boire!!!) puis l’heure de course puis les 10 km, les 12…
    mon prochain objectif est d’être à 15 puis pourquoi pas d’aborder le semi.
    pas de courses pour le moment (enfin si, une en défi copines en 2011, la parisienne), plus par manque de temps avec les enfants

  • Reply dreyliciouss 4 septembre 2014 at 21 h 35 min

    Quel beau parcours et je pense avoir pris autant de plaisir à le lire que toi à l’écrire si ce n’est plus.
    J’aime beaucoup ce genre d’article que tu postes.
    Beau parcours qui est loin de se terminé ;)

  • Reply Pauline 6 septembre 2014 at 16 h 40 min

    Super parcours, ça donne envie :)
    Je ne me considère malheureusement même pas comme une joggeuse à cause de problèmes d’asthme… J’ai commencé à m’y mettre en 2010 (grâce à un programme du site Jiwok) mais les progrès sont restés moindres alors la motivation n’était pas au rendez-vous. Je n’arrive pas à courir plus d’une ou deux minutes de suite du coup les sorties ne sont pas très fun. J’aimerais bien devenir accro petit à petit mais c’est pas encore ça car je ne prends pas encore assez de plaisir à courir.
    Bravo à toi et bonne continuation!

  • Reply Mat 10 septembre 2014 at 11 h 31 min

    Hello !

    Je lis ton blog depuis peu, je me retrouve totalement dans ce que tu dis.

    J’ai commencé la course depuis janvier 2014 dans l’objectif de reprendre une activité sportive régulière et facile à pratiquer. J’y suis allée petit à petit et j’ai fait ma première course de plus de 10 km lors d’un triathlon en équipe en août ! :)

    J’ai la même silhouette que toi à la base: je suis mince et grande mais par contre je ne suis pas aussi musclée!
    J’ai donc une petite question: est-ce que c’est le running qui t’a fait devenir aussi musclée ? :) Si oui, ça va me motiver à continuer et à aller plus loin !

    Merci, bonne continuation à toi !

    MAT

  • Reply Caroline 11 octobre 2014 at 17 h 57 min

    Coucou Anne !
    Tout d’abord je voulais te dire que t’es articles sont très intéressants et motivants ! Tu es vraiment une fille inspirante et j’arrive à me motiver en partie grace à toi ! :D
    J’ai commencé à courir y’a 5 mois environ, j’ai couru à 3 courses officielles et j’ai du battre mon record à la noctambule 55’44 !
    Je voulais te demander tu ne parles pas de fréquence cardiaque dans es articles sur le running ? Quand tu as débuté tu ne la mesurais pas ? Et maintenant ?

  • Leave a Reply